Faire preuve de Mali(ce)

Sorti au premier tour lors des deux dernières éditions, le Mali d'Alain Giresse aimerait mettre fin à cette série pitoyable. Malgré les blessures, les Maliens devront sortir d'un groupe assez homogène avec le Ghana, le Botswana et la Guinée.

Modififié
0 4
Le coach

Alain Giresse était un joueur hors norme dans les 80's. Malheureusement pour Gigi, sur un banc de touche, la magie n'opère pas. Abonné aux équipes nationales de seconde zone, le Français a pris en main le Mali en remplacement de Stephen Keshi. Sorti premier d'un groupe de qualifications moyen (Zimbabwe, Cap-Vert et Libéria), l'ancien pensionnaire du carré magique français aimerait emmener son groupe en quarts-de-finale, c'est l'objectif annoncé. Malgré sa bonhomie et son CV, Giresse devra faire sans deux cadres - Frédéric Kanouté et Momo Sissoko - qui ont pris leur retraite internationale, et Mahamadou Diarra qui n'a plus de club et traîne son spleen là où il peut.

Le joueur frisson

A 31 ans, Seydou Keita se bonifie avec le temps. Quelconque à ses débuts à l'Olympique de Marseille, le milieu de terrain est aujourd'hui l'homme à tout faire de Josep Guardiola au Barça. Milieu de terrain, ailier, latéral, le gaucher joue partout. Avec son équipe nationale, il fait office de cadre et, surtout, de patron. Une équipe dont il est également le joueur le plus capé (68) de l'effectif ainsi que le meilleur buteur (18 caramels). Tactiquement intouchable, le mec qui faisait chialer Bollaert du temps de sa splendeur, est le seul rescapé notable de la folle aventure du Mondial des U20 1999 où le gaucher avait crevé l'écran en terminant meilleur joueur du terrain. Prends ça, Thomas Ngijol.

Le mec à suivre

Mohamed Kalilou Traoré. 24 piges, un parcours digne de l'émission Fourchette et Sac à dos avec des piges au Maroc, en Croatie avant de se poser au Danemark, à Odense où il fait équipe avec notre Bernard Mendy national. Le milieu de terrain formé au Real Bamako est un impact player qui prend plaisir à caresser la gonfle. Faux meneur de jeu, il évolue plutôt comme un milieu relayeur. Giresse apprécie énormément sa faculté à faire jouer les autres. D'autant que pour un mec de sa taille (1m94), Traoré a quelque chose en plus dans les godasses. Même blessé, Gigi a absolument tenu à emmener son jeune joueur.

Le couac

L'infirmerie. Clairement. Déjà que le groupe de mecs sélectionnables n'est pas hyper sexy, Giresse doit faire avec les forfaits sur blessure d’Adama Coulibaly, Amadou Sidibé et Sigamary Diarra. Trois éléments qui auraient pu apporter leur expérience à un groupe assez jeune que le Français façonne depuis dix-huit mois. On parle quand même de trois titulaires indiscutables et habitués aux joutes internationales avec leur sélection. Le staff technique va être obligé d'innover et de composer sans ses trois lascars. Kanté et Fofona devraient se partager l'axe de la défense et le duo lorrain Diakité-Traoré aura la lourde tâche de ratisser le cuir au milieu et d'envoyer le géant bordelais, Diabaté au septième ciel. On attend de voir à quel moment Modibo Maïga piquera sa première crise.

L'objectif

Passer le premier tour. L'effectif est clairement trop léger pour rêver à un sacre final. Malgré tout, terminer dans les deux premiers d'un groupe plutôt faiblard, où seul le Ghana est un épouvantail, ne relèverait pas du miracle.

La sélection

Gardiens de but : Oumar Sissoko (Metz, France), Soumbeyla Diakité (Stade Malien), Alimamy Sogoba (As Réal)

Défenseurs : Ousmane Coulibaly (Brest, France), Idrissa Coulibaly (Espérance de Tunis, Tunisie), Drissa Diakité (Nice, France), Cédric Kanté (Panathinaïkos, Grèce), Mohamed Fofana (Toulouse, France), Adama Tamboura (Metz, France), Mouhamadou N’Diaye (Vitoria Guimares, Portugal), Abdoulaye Maïga (USM Alger, Algérie)

Milieux de terrain : Seydou Keita (FC Barcelone, Espagne), Kalilou Traoré (OB Odense, Danemark), Bakaye Traoré (Nancy, France), Abdou Traoré (Bordeaux, France), Samba Diakité (Nancy, France), Mahamane Traoré (Metz, France), Sidi Koné (Lyon, France), Samba Sow (Lens, France)

Attaquants : Modibo Maïga (Sochaux, France), Garra Dembélé (SC Fribourg, Allemagne), Cheick Tidiane Diabaté (Bordeaux, France), Mustapha Yatabaré (Guingamp, France).


Par Matthieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

SoninkePsg Niveau : DHR
Je suis Malien est je peux vous dire que autemps lors des deux dernières éditions je pensez pas que l'on pouvait faire quelque choses et justement on est tombée deux fois dès le premièr tour en jouant bien ! Autemps cette année je pense que l'on va rien faire mais vu le groupe que l'on a, on peut être la grosse surprise de cette Can !
sene-malien Niveau : Loisir
soninkepsg@
j'admire vraiment ton anthousiasme mais avec cette equipe j'ai appris a ne pas me livrer trop car au final la deception n'est toujours pas loin avec les aigle.je suis mailen je vis au senegal je me fais toujours chambrer par mes potes.mais esperons que cette année soit la bonne pour nous.
Ce qui est sur c'est qu'un joli parcours des Aigles ferait énormément de bien aux Maliens qui ont franchement besoin qu'on leur remonte le moral en ce moment.
Et ca permettrait de parler du Mali autrement qu'en le faisant rimer avec aqmi
(hors de question de mettre une majuscule à aqmi)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Manchester donne la leçon
0 4