Facho Calcio

Modififié
0 1
L'action se situe en Ombrie. Deux clubs s'affrontent en championnat semi-professionnel, la “Seconda Categoria”, une division située juste en dessous de la Serie D.


La rencontre, qui oppose les clubs de deux petites villes du coin, Casteltadino et Basico, a lieu sur le terrain du premier nommé. C'est une journée de championnat comme toutes les autres. Ou presque. Parce qu'aux environs de la trentième minute de jeu, tout s'arrête, y compris le match. Surtout le match, même.

La cause ? Des “supporters” de la formation locale ont insulté un joueur de l'équipe adverse... Narciso Egwu. Un joueur, oui, mais un joueur de couleur.

Noir. Nigérian. Avec un prénom italien, car adopté plus jeune par une famille de la Botte. Même traitement que Mario Balotelli, donc, pour ce garçon qui n'avait visiblement rien demandé, ni rien provoqué. Un comportement fustigé par le président de Basico, qui a alors demandé à ses troupes de se casser séance tenante. Ce qui fut fait.

Mais à l'arrivée, comme le règlement des compétitions stipule que cette attitude est interdite, Basico risque de perdre le match sur tapis vert, ainsi qu'une amende, et enfin, une suspension. Au grand regret du dirigeant incriminé, qui a, par cette action, voulu « faire passer un message fort à tout le football italien » , sans exception.

Un geste courageux qui n'a été, qu'à quelques rares occasions, relayé par les médias transalpins...

Pour l'anecdote, il y avait 0-0. Le résultat : chose qui semble être, au final, le truc le plus important dans l'Italie du foot.

C'est dommage, triste, et ça pue.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Monsieur Laurent Brun,

Bravo pour cet article, personnel, pertinent, engagé, qui a visiblement nécessité un travail de recherche.

Je ne saurais trop vous conseiller de vous limiter à ce type d'articles, qui ont tout à fait leur place sur ce site, et de nous épargner (enfin!) vos articles "copier-coller AFP" sur Bordeaux : une montagne de citations, une complaisance (pour de pas parler d'acte bucco-sexuel) horripilante envers vos idoles Laurent Blanc, Gourcuff and Co, aucune valeur ajoutée journalistique.
Sans parler du foutage de gu... consistant à sortir presque à l'identique ces articles sur lequipe.fr.

Merci donc de réserver ces bousins bordelais pour le site d'information (lequipe) et de nous gratifier d'artciles à plus fort contenu sur sofoot.

En vous remerciant par avance.

Zepioutas
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1