Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Fabrice Muamba
  3. // Fin de carrière

Fabrice Muamba dit stop

Fabrice Muamba ne rejouera plus au football. Le joueur de Bolton, victime d’un arrêt cardiaque en mars dernier, a annoncé aujourd’hui qu’il mettait un terme à sa carrière.

Modififié
Le miracle n’aura pas lieu. Enfin, à vrai dire, il a déjà eu lieu. Fabrice Muamba ne rejouera plus au football. Mais il est en vie. On peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein. Muamba, lui, devra s’efforcer de le voir à moitié plein. Car ces derniers mois, les cas de joueurs décédés en plein match se sont multipliés, à commencer par Piermario Morosini, le milieu de terrain de Livourne. Fabrice, lui, est vivant. Bien vivant. Alors oui, il ne foulera plus les pelouses de Premier League, mais il est conscient qu’il est un miraculé. « Même si la nouvelle est terrible, je dois remercier Dieu et les personnes qui m’ont sauvé la vie. Je veux avoir une pensée pour toutes les personnes qui m’ont soutenu, ma famille et les supporters de Bolton qui ont été splendides » , a écrit le joueur sur le site officiel de Bolton. Sa vie, Fabrice Muamba a bien failli la perdre, le 17 mars dernier lorsque, pendant 78 interminables minutes, son cœur s’est arrêté de battre après un arrêt cardiaque lors d’une rencontre face à Tottenham. Ce qui restera donc son dernier match.

La santé avant tout

Après avoir été remis sur pied, Muamba a espéré. Les supporters de Bolton l’ont acclamé lorsqu’il est réapparu sur la pelouse pour les saluer. Une émotion tellement forte que le joueur d’origine congolaise en avait pleuré. Des larmes de bonheur, évidemment, de celui qui a « vu la lumière » et qui se souvient seulement « d’avoir vu son corps de l’extérieur » lorsqu’il s’est écroulé. Depuis sa sortie d’hôpital, Muamba n’avait évidemment pas rejoué au football, hormis quelques courses, mais les médecins avaient évoqué un éventuel retour sur les pelouses grâce à la pose d’un défibrillateur interne, qui lui permettrait de ne plus jamais faire d’arrêt cardiaque. Le joueur entretenait donc cet espoir de pouvoir rejouer, d’endosser à nouveau les couleurs de Bolton malgré la relégation du club en deuxième division.

Mais la semaine dernière, les médecins ont dû annoncer la mauvaise nouvelle au joueur, comme il le raconte lui-même. « Depuis que je suis sorti de l’hôpital après mon arrêt cardiaque, je suis toujours resté optimiste, espérant pouvoir un jour rejouer au football avec le maillot de Bolton. Mais la semaine dernière, je suis allé faire une visite de contrôle en Belgique, et les réponses que j’ai reçues, malheureusement, ne sont pas celles que j’espérais. Je dois donc annoncer mes adieux au football. » Questions de sécurité, bien entendu. D’après les tests approfondis effectués par les médecins, un trop grand effort physique présenterait un risque pour Muamba. Marié, père d’un jeune enfant, ce dernier ne veut évidemment prendre aucun risque. On ne rigole pas avec la vie. À 24 ans, le joueur formé à Arsenal s’arrête donc. C’est une nouvelle vie qui commence pour lui.


Union sacrée autour de lui

Irréprochables dans le soutien qu’ils ont apporté au milieu de terrain, les dirigeants de Bolton se sont prononcés sur cette fin de carrière anticipée. « Nous sommes vraiment déçus que Fabrice ne puisse pas continuer sa carrière, mais nous devons suivre les indications des médecins. La chose la plus importante, c’est que Fabrice puisse continuer sa belle vie avec sa famille » , affirme le président du club, Phil Gartside. Des paroles de réconfort reprises de concert par l’entraîneur du club, Owen Coyle, qui a été confirmé à la tête de l’équipe malgré la relégation. « Nous avons parlé avec Fabrice et nous lui avons dit que nous serons toujours là pour lui. Tout le monde a pu voir que c’est un immense combattant, aussi bien au niveau de sa force mentale que physique. La chose la plus importante, c’est qu’il soit en vie » , a-t-il déclaré. Mais finalement, le plus beau message, c’est peut-être le joueur lui-même qui l’écrit. Sur sa page Twitter, son dernier tweet date du 13 août. Avant-hier, donc. À ce moment-là, lui sait déjà qu’il va devoir mettre un terme à sa carrière, même si l’annonce officielle n’a pas encore été prononcée. Le message ? En 19 signes : « Keep smiling people » . Continuez à sourire. Prends ça, le pessimisme.

Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
L’Italie, 45 jours après