1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Zone Europe
  4. // France/Espagne

Fàbregas, l’intermittent du spectacle

Génie, génial, talentueux, respectueux. Cesc Fàbregas a tout pour lui, en plus d’avoir un palmarès de chacal à 25 piges. Sauf que le milieu de terrain du FC Barcelone n’est qu’une vulgaire roue de secours en équipe d’Espagne, et ce, en dépit de plus de 70 sélections. Un postulat qui dure.

Modififié
0 22
Si on zieute tranquillement le palmarès international de Cesc Fàbregas, on se sent tout petit. Deux euros (2008 et 2012) et une Coupe du monde (2010). Déjà plus que la génération France 98. Et tout ça avant ses 26 ans. Ça force le respect. Pourtant, le milieu de terrain du FC Barcelone n’a jamais été considéré au pays comme un cadre de la sélection espagnole malgré plus de 70 sélections. Et pour la première fois de sa carrière, Fàbregas se retrouve en club et en sélection avec l’étiquette d’intermittent collé sur le front. Utile oui. Indispensable non.

Si tout le monde est là, Cesc commence sur le banc sans que personne ne trouve quelque chose à redire. D’une, ça montre la qualité exceptionnelle de l’Espagne actuelle. De deux, ça confirme que le milieu de terrain n’a pas réussi à se faire une place dans cette génération. Un postulat qui s’étend même à sa situation contractuelle avec le FC Barcelone. On l’a d’ailleurs vu lors des deux derniers matchs contre le Real Madrid ou lors du huitième de finale retour contre l’AC Milan, trois matchs importants, où Fàbregas n’a pas gratté une seule minute de jeu. Tout sauf un hasard...

A priori, l’ancien capitaine des Gunners devrait commencer le match de ce soir contre les Bleus sur le banc. À sa place. La faute à une concurrence ultra relevée. Pour ne pas dire monstrueuse. Dans l’entrejeu, Cesc doit se coltiner Busquets, Xavi, Xabi Alonso et Andrès Iniesta. Et si jamais Vicente del Bosque décide de le faire jouer plus haut, ce n’est guère mieux avec les présences de Pedro, David Silva, Juan Mata, Santi Cazorla, David Villa et Fernando Torres (sans parler de Negredo ou Llorente). Ouais, ça fait beaucoup (trop) de monde à bouger pour un seul mec.

Avant-centre à l’Euro par défaut

Alors oui, à un moment donné, Fàbregas servait de faux numéro 9 quand David Villa soignait son corps et Fernando Torres son mental. Ce fut notamment le cas lors du dernier Euro. Un choix avant tout par défaut. Pas vraiment un choix sportif. C’était faute de mieux. Mais avec le retour de Villa, la place d’avant-centre est verrouillée. L’ancien de Saragosse est efficace et libère des espaces pour ses collègues du trident offensif. Et si on part du principe que Busquets et Alonso sont intouchables au milieu, il reste une place d’intermittent libérée par Xavi et ses 33 piges. Un coin de pelouse qui revient à Andrès Iniesta quand celui-ci n’est pas aligné parmi les trois de devant. Quoi qu’il arrive, l’enfant lune est plus dangereux, plus imprévisible et plus utile au milieu et dans l’axe. Alors il joue. Tout le temps. Obligatoirement. Forcément, ça laisse peu de chose pour Fàbregas. Ou des miettes, c’est selon.

D’autant qu’il sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur, comme le laisse penser une récente déclaration en conférence de presse catalane : « On dirait que chaque mauvais match que je fais en annule dix bons. Les supporters du Barça sont plus exigeants avec moi qu’avec mes partenaires » . Le ton est donné. A priori, l’air frais de la sélection aurait pu faire tourner cette roue de la malchance. Lui redonner du temps de jeu, de la confiance et de l’assurance. Bah non. C’est pire. L’Espagne a trop de cracks à son poste pour que le numéro 4 du Barça puisse venir en sélection sans crainte. Lors d’une longue interview donnée à So Foot, fin 2012, le Catalan se confiait d’ailleurs sur sa ressemblance avec d’autres joueurs.

« Je pense que j’ai le même style que des joueurs comme Xavi ou Iniesta » , disait-il. Une manière de donner raison à son sélectionneur puisque les deux cités sont, globalement, meilleurs que lui dans leur rôle. En fait, Fàbregas a surtout un jeu anglais. Déformation professionnelle oblige. Bien que formé à la Masia, Fàbregas est avant tout un Anglais dans son jeu. Il ne s’en cache même pas. Toujours dans So Foot : « Avec Wenger, je me déplaçais où je voulais sur un terrain. J’allais là où je considérais que je devais être et j’aimais ça. Le jeu du Barça est plus posé. Il faut enchaîner les passes. Pam, tranquille, pam, tranquille. J’ai dû m’adapter aux besoins de l’équipe, qui sont différents de ceux d’Arsenal. Je ne peux pas jouer à la manière Fàbregas, ou de la manière qui plaît à Fàbregas, c’est impossible » . Ou comment demander à un joueur d’instinct de s’inscrire dans un collectif très mécanisé où tout est calculé pour quadriller et occuper le terrain. Finalement, Cesc est né trop tôt. Ou trop tard. Et sûrement dans le mauvais pays aussi.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Vais pas te plaindre... Tu avais ton avenir tout tracé chez les Gunners. Mais tu as preferé revenir au Pays (ce que je peux comprendre). Faut assumer & gagner sa place maintenant, mais ses dernieres prestations sont pas folichonnes
Mister Wayne Niveau : District
J'adorais ce joueur lorsqu'il évoluait à Arsenal. Milieu box-to-box, guerrier, tacleur, leader, ce style me plaisait énormément. Dommage que "Big Brother" Barcelona l'ai robotalisé.
mouais, enfin c'est pas comme si il soprtait de la masia, hein.... son adaptation n'a pas été n'ont plus très compliqué...
moi aussi je préférais le CESC d'Arsenal plutôt que celui du Barça
Reviens y'a la place à Arsenal !!! Ta vision, ta frappe, tes passes manquent à Arsenal Arteta ne sera pas éternel et Ramsey ne perce pas!

Fabregas - Wilshere ça a de la gueule !!!

Avec Cazorla en milieu off ça peut trop le faire...
Il faut juste se rendre compte qu'il a devant lui deux des meilleurs milieux de tous les temps (Iniesta et surtout Xavi) et qu'il est simplement pas à leur niveau. Il a d'autres qualités mais elles sont pas suffisantes pour compenser la différence de niveau générale et le manque de constance (pas aidé par les blessures en plus).

Le classement horrible de SoFoot sur les 100 meilleurs joueurs avait inventé le Xaviniesta mais c'est justement là le problème : Xavi et Iniesta ont des rôles différents et ils ne font pas du tout la même chose. Iniesta perce, avance dans la défense adverse alors que Xavi reste toujours en retrait : le milieu de l'Espagne et du Barça se complète et Fabregas a simplement pas sa place dedans. Pour moi, il est un mix des deux au niveau des qualités (plus offensif que Xavi, plus organisateur qu'Iniesta [et encore...]) et l'utiliser à côté d'un de ces deux là, c'est lui faire perdre 50% de ce qu'il sait faire. C'est le système qui lui convient pas et qui lui conviendra jamais (suis d'accord, il était mieux à Arsenal)

Il ne peut l'avoir que s'il joue un rôle différent (faux 9 comme à l'euro, mais il faudrait qu'il soigne la finition - le cauchemar contre Chelsea...) ou qu'il pique la place de Xabi Alonso.
Il s'est perdu au Barca, au point de jouer centre avant, son niveau de jeu et son niveau technique ont pris un sacré coup.
Il n'est plus inspiré, les gens critiquent beaucoup Wenger, mais au moins il sait tiré le meilleur de chaque joueur, et c'est vraiment pas donné à tout le monde, croyez moi.
Yaya-letour Niveau : CFA2
Lion à Arsenal, Chat au Barca.
robby baggio Niveau : District
respectueux ? c'est une blague !! sur le terrain depuis qu'il est au barca c'est monsieur simulation avec busquet, c'est aussi le premier mec a se plaindre a l'arbitre et a lyncher ses adversaire en ITV (surtout ceux du real) et dans la vie c'est quand même un mec qui a séduit une femme mariée qui avait des gosses avec son mari etc...
« Avec Wenger, je me déplaçais où je voulais sur un terrain. J’allais là où je considérais que je devais être et j’aimais ça. Le jeu du Barça est plus posé. Il faut enchaîner les passes. Pam, tranquille, pam, tranquille. J’ai dû m’adapter aux besoins de l’équipe, qui sont différents de ceux d’Arsenal. Je ne peux pas jouer à la manière Fàbregas, ou de la manière qui plaît à Fàbregas, c’est impossible »

perso quand je m'engage dans un nouveau job la première chose que je regarde c'est le contenu du poste... j'attends pas d'être embauché pour savoir ce qu'on attend de moi. Cesc t'aurais pu te poser ce genre question plutôt que de signer les yeux fermés...
Un intermittent du spectacle, on le prend avec plaisir à l'OM. Mieux vaut du spectacle de temps en temps que rien du tout!
Message posté par vale


Le classement horrible de SoFoot sur les 100 meilleurs joueurs avait inventé le Xaviniesta mais c'est justement là le problème : Xavi et Iniesta ont des rôles différents et ils ne font pas du tout la même chose. Iniesta perce, avance dans la défense adverse alors que Xavi reste toujours en retrait.


Iniesta, c'est Xavi dans 3-4 ans en plus fort. Iniesta à un jeu différent de Xavi certes. Il est plus complet tout simplement. Mais quand partira Xavi, Iniesta va prendre son poste et il sera monstrueux. Guardiola (encore joueur) avait dit à Xavi, lorsqu'il avait vu Iniesta. "Tu vas me remplacer mais lui, il va nous mettre à la retraite. "

Iniesta, c'est le joueur du futur. Complet. Comme C.Ronaldo, Rooney, Bale...Messi est un peu à part mais il est tout aussi complet. Attention, je dis pas que Messi est meilleur que tout le monde. Il est juste touché par la grâce du foot. Alors oui pour le duo Xaviniesta, hommage aussi à Scholes. Contre le Milan, c'est quand même Iniesta qui menait la plupart du temps le jeu que Xavi, la succession a déjà commencé.
declaubianco Niveau : CFA2
Quand je le vois jouer ces derniers temps, j'ai l'impression qu'il est atteint de leucémie.
Il donne l'impression d'être tout frêle, ses passes ne sont pas appuyés, il ferait un beau duel de vitesses (lenteur) avec Piqué.
Cesc a 25 ans et déjà un palmarès affolant, il a par ailleurs joué un rôle important à chaque compétition gagnée par la roja (péno décisif contre l'Italie, match charnière qui a changé cette génération, et fait basculer la demi-finale contre la russie en 2008, offert le caviar décisif à Iniesta en 2010, et joué un rôle de faux 9 très utile en 2012, en plus du péno décisif contre le Portugal).
Après, il a du mal à être un titulaire indiscutable, la faute à la compétition et à son rôle d'électron libre, qui demande soit de modifier le plan de jeu pour lui, oui de le faire jouer un rôle qui n'est pas entièrement le sien (attaquant ou milieu organisateur, il est entre les 2).
Il faut tout de même rappeler quelques faits:
- Il reste malgré tout un joueur majeur, ni Del Bosque ni Arragones n'ont jamais envisagé de se passer de lui, et il sera longtemps un joueur majeur pour la roja et progressivement pour le barça
- Même Xavi et Iniesta ont mis du temps à faire l'unanimité, Xavi n'était pas indiscutable avant 2008 et était en compétition au milieu du barça même sous Rijkaard. Iniesta n'était pas titulaire en finale de CL 2006 à Paris. Ca semble évident maintenant de dire que ce sont des dieux mais ça a mis du temps. Cesc a presque le problème inverse, il a vite été vu comme le génie de sa génération et maintenant souffre du fait de ne pas être déjà au niveau de Xavi.

Patience donc, son temps viendra, il a juste 25 ans et a déjà prouvé beaucoup de choses.
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Pour moi fabregas c'est entre autres simulations, son plongeon face à chelsea avec le péno à la clé, le tête à tête où il en rajoute à mort pour faire exclure l'adversaire, bref qu'importe son talent, un beau fumier* qui usera de tous les moyens possibles pour t'enfler.
Denoueix-touch Niveau : DHR
"Ou comment demander à un joueur d’instinct de s’inscrire dans un collectif très mécanisé où tout est calculé pour quadriller et occuper le terrain"

J'en ai marre de ce postulat qui voudrait que le jeu du barca et de l'Espagne soit sans imagination, pour faire des une-deux dans la surface de réparation adverse et pour faire danser une défense regroupée vous pensez sérieusement qu'il suffit simplement de jouer pépère en répétant un schémas pré établi?
Non le FCB et donc l'Espagne c'est aussi et surtout la folie technique bien plus déséquilibrante qu'un obscure gri-gri brésilien ou une accélération façon Menez, sauf que là ou c'est écœurant c'est la maîtrise technique de l'ensemble, faisant passé une transversale de 40 mètre pour une simple passe d’où ce coté mécanique qui pourtant ne l'est pas (la passe dé de Valbuena vendredi est un bon exemple, elle semble venir d'ailleurs alors qu'elle devrait être le geste le plus sensé à effectuer pour tout international) les espagnols ne sont pas limités par des aprioris techniques ce qui nous fait dire qu'ils sont mécaniques alors que pourtant ce qu'ils font est furieusement empreint de "folie".
Par contre il est clair que Fabregas n'est plus adapté à ce football latin plein d'intelligence (Espagne) et de rigueur (Italie et France), mais pourtant Iniesta aussi dézone Xavi est parfois buteur et des fois plus bas que Busquets en mode Pirlo.
Le vrai problème de Cesc c'est son manque d'implication dans le collectif, que l'on s'entende bien je ne nie pas ses qualités de passe ni sa technique qui en fait l'un des milieux les plus complets du monde mais bien sa vision du foot trop anglicisée, il ne sait pas presser sauf en un contre un et son manque de vivacité lui pose problème, il n'a pas la vision d'un Busquets sur le placement, ni la hargne d'un Pedro ou l'intelligence d'un Iniesta (cf le dernier FCB - Milan) dans ce domaine précis, et c'est ça son handicap c'est bien sa stature défensive et collective qui pose problème, oui mais Silva et Mata alors? ils n'ont pas grandis en Angleterre pour que cela déteigne sur leur foot à la différence de Cesc qui à plus apprit de la PL anglaise que lors de son séjour à la Masia.

Cesc serai parfait dans la sélection aux trois léopards qui manque cruellement de ce type de joueur capable de tenir le ballon par sa technique et ou les espaces et le repli défensif est un vague mot ou la défense n'est pas une histoire de pressing mais plus d'intensité physique (d’où les nombreuses fautes à contre temps de Cesc au Barca) non le petit Cesc est orphelin de l'Angleterre sauf que l'Espagne est l'une des plus grande nation du foot depuis ce début de siècle et que la perfide Albion elle ne l'a jamais vraiment été sauf dans les livres de comtes.

ps: le futur Xavi au Barca du moins c'est pas Iniesta et tout le monde commence à le voir c'est bien Messi qui ne pourra pas être sur le front de l'attaque à vie et là encore c'est Fabregas qui va l'avoir dans le baba.
Message posté par Mister Wayne
J'adorais ce joueur lorsqu'il évoluait à Arsenal. Milieu box-to-box, guerrier, tacleur, leader, ce style me plaisait énormément. Dommage que "Big Brother" Barcelona l'ai robotalisé.


Parce que même à son meilleur niveau d'Arsenal, il passe devant XavIniesta selon toi ?
Forcément t'as plus l'air d'un cador quand tu cours à côté de chamakh que de xavi...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Ces Bleus du moment
0 22