1. //
  2. //
  3. // WBA-Chelsea

Fàbregas, l’éternel émerveillement

Auteur de onze assists cette saison alors qu’il est remplaçant, premier joueur à avoir atteint ce total sur six saisons de Premier League différentes et deuxième meilleur passeur de l’histoire du championnat, Cesc Fàbregas n’en finit pas de surprendre. Ce qu’il a fait tout au long de sa carrière, finalement.

Modififié
Lundi soir, Middlesbrough a pris le parti de jouer ultra bas. De laisser la sphère à l’adversaire. Et de ne pas attaquer le porteur du ballon. Grave erreur. Car en face se trouvait Cesc Fàbregas. Un mec qui, dès qu’il en a l’occasion, manie l’espace et le temps pour créer la brèche et forcer la décision. Tout en caresses, évidemment. Contre Boro, le milieu a joué avec le ballon comme il aime faire, en ayant toute la liberté nécessaire pour exploser une défense. Résultat : deux passes décisives (une pour Diego Costa, une pour Nemanja Matić). Ses dixième et onzième de la saison en Premier League, ce qui fait de lui le premier homme à avoir atteint au moins onze assists sur six saisons différentes. Ses 105e et 106e dans le championnat anglais. Frank Lampard dépassé (102), seul l’intouchable Ryan Giggs fait mieux (162).


Et pourtant. Pourtant, Fàbregas joue peu depuis l’arrivée d’Antonio Conte. S’il était titulaire lundi en remplacement de N’Golo Kanté, il n’a connu que onze titularisations en PL. Son plus faible total depuis ses débuts. Dès lors, son efficacité décisive est-elle si étonnante ? Pas vraiment finalement, tant l’Espagnol cultive l’art du contre-pied depuis ses débuts et réussit là où personne ne l’attend. Tout a commencé en 2003 à Arsenal, quand Arsène Wenger fait venir celui dont personne n’a entendu parler jusqu’alors. « Arsène a immédiatement vu son talent. Mais moi, je dois avouer que j’ai trouvé ça incroyable de faire signer un mec aussi jeune, aussi cher, reconnaît Pascal Cygan, défenseur des Gunners entre 2002 et 2006. Franchement, on ne décelait pas en Cesc ce qu’il offre maintenant en Premier League. » Surtout que l’Alsacien prévoit un plan complètement absurde en apparence : faire de l’Hispanique le remplaçant de Patrick Vieira. « Quand Arsène a voulu en faire le successeur de Patrick, on était hyper étonnés, rembobine Cygan. Parce qu’ils n’ont pas du tout le même profil. Cesc est petit, technique, il manie très bien le ballon, mais a plus de mal à le récupérer, il est moyen au niveau de la tête... Tout le contraire du bon joueur anglais, quoi. Donc on a pris Arsène pour un fou. » Sauf que du haut de sa petite vingtaine d’années, le petit impressionne et fait taire toutes les critiques en devenant un pilier de l’entrejeu après le départ du patron Vieira. «  En fait, il a tenu l’équipe quasiment à lui tout seul. Un truc extraordinaire » , confirme l’ancien arrière central.

Meilleur dans un Chelsea bourrin que dans un Barça léché


Après huit années de règne à Londres, Fàbregas retourne logiquement chez son club formateur, à Barcelone. Quoi de plus normal pour l'international qui fréquente ses potes espagnols en sélection et qui semble avoir l’intelligence de jeu nécessaire pour se mouler dans le groupe catalan ? Bah oui, mais non. Pas non plus raté, son passage en Liga déçoit. Pas franchement greffé à la team, le malheureux ne passe que trois saisons au pays alors que tout le monde le voyait réussir et s’y installer pour longtemps. Surtout qu'au moment de rebondir, Cesc choisit... Chelsea. Une équipe besogneuse, ultra physique et donc très éloignée, a priori, du style Fàbregas. Reste qu'en quelques mois sous José Mourinho, le champion du monde renverse toutes les croyances. Magnifique, le nouveau Blue enchaîne les bonnes performances comme les passes décisives. Mais comment expliquer que le principal intéressé brille davantage en Angleterre qu’en Liga, alors que toutes ses qualités paraissent en adéquation parfaite avec le football espagnol ? Cygan apporte quelques éléments de réponse : « Oui, c’est un Espagnol qui transperce les défenses grâce à ses passes, donc il devrait être plus adapté à la Liga. Mais à Arsenal, on avait une équipe qui se rapprochait de son style. On avait Berkamp, Kanu, Pires, Henry... Pas mal de techniciens, quoi. À Chelsea, c’est différent, c’est vrai aussi. Mais à côté de lui, il y a Kanté, le meilleur joueur de Premier League, ou Matić, l’un des meilleurs milieux du pays. Donc c’est plus facile pour lui, et inversement : il n’a pas à se battre énormément pour récupérer le ballon, et Kanté/Matić savent qu’il faut lui donner la balle pour assurer les phases de transition. Ça, Conte l’a bien compris. »

Le talent d'un génie, l'état d'esprit d'un soldat


Ce qui pourrait brouiller les relations entre l’entraîneur et le joueur, c’est le statut du deuxième. Élément indispensable depuis son arrivée en 2014, Fàbregas a vu son coach le transformer en remplaçant de luxe. De quoi le vexer ou le mettre en colère ? Que dalle. Cesc se tait, se met au service de l’équipe, travaille et se contente de quelques miettes pour faire grossir ses statistiques et donner un peu de bonheur aux supporters friands de sa qualité de passe. « Est-ce que vous l’avez entendu dans les journaux se plaindre de sa situation ? Moi, non. Donc ouais, il pense collectif. Et il sait qu’aller au clash avec son entraîneur ne va pas régler sa situation. Non seulement il est collectif, mais il est aussi intelligent. » Peut-être la seule chose qui ne surprend pas.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Ouais la fin de l'article est un peu bateau. Il réussit à Chelsea grace à Kante (arrivé seulement cette saison) et un Matic bon seulement la moitié d'une saison (celle du titre)?
Ils ont pas tout a fait tort , l'année passée où il n'y avait ni Kanté , ni Matic en pleine forme , bah il est ridicule au milieu .

Après c'est normal hein , son rôle c'est d sublimé l'équipe ,à 30 ans et avec déja 13 ans au très très haut niveau je trouve la gestion de Conte excellente .
Entre ça et l'expertise de Pascal "Bar-Tabac" Cygan, l'article laisse sur sa faim, y'avait moyen de faire mieux sur ce joueur.
2 réponses à ce commentaire.
Vu que Chelsea joue 3-4-3, donc deux milieux centraux, conte va toujours préférer aligner Matic et Kanté par soucis d'équilibre vu que Chelsea laisse des fois la possession à son adversaire c'est plus facile de récupérer des ballons avec ces deux là que avec fabregas, son placement sur le terrain n'est pas son point fort
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 1
Sans boulverser son système, Conte peut aussi jouer en 3-5-2 avec Fabregas en 10 pour les matchs contre les gros en C1 la saison prochaine
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Il serait tellement parfait dans ce role, il n'aurait qu'à marcher et envoyer des caviars, ses principales qualités actuellement! Par contre si vous me permettez Mister President, je verrais plus ce schéma dans les matchs les moins importants (petits de PL, Coupes) qu'en C1 où je ne suis pas sur qu'il puisse encore gérer des matchs aussi intenses!
Trifon Ivanov Niveau : CFA2
D'accord avec toi même si je pense que dans ce système-là, Conte mettra plutôt Hazard en 10.
3 réponses à ce commentaire.
Note : 2
Je profite de cet article pour vous montre la vidéo qui a fait mon Lundi ( à partir de 5:15) :

https://www.youtube.com/watch?v=TLoNLgf4MG8

Ce commentaire a été modifié.
Il a réalisé son reve en retournant au barca mais quel mauvais choix de carrière (et de son entraineur de ne pas le faire jouer à son poste bon en même temps y avait Xaviniesta et Busquets...), sans ca il serait (encore plus) une légende de PL!
Si Conte fait l'erreur de ne pas le conserver (ou qu'il en a marre d'etre remplacant), il ne devrait pas avoir de mal à retrouver une place de titulaire dans un bon club!
Mince, tu m'as devancé ! En vrai il aurait été parfait dans l'entre-jeu du Barça si on l'avait mieux geré
DixDier Super Niveau : DHR
C'est clair qu'il est arrivé au Barça au mauvais moment, au milieu d'une génération interstellaire. Mais je ne me suis toujours pas remis du fait de l'avoir vu aligné en pointe ... Avec ces histoires de faux n°9, on va voir Özil seul en pointe un jour et ça nous piquera de nouveau les yeux !
Verrattinho Niveau : CFA2
Honnêtement il a bien sûr eu du mal dans le Barça de Pep mais bon c'etait un gars sûr et pas forcément toujorus 12e homme, et le fait qu'il ait accepté de se faire sacrifier sans trop se plaindre montre son état d'esprit. Au final entre "devenir une légende de la Pl" ou retourner avec ses potes, dans sa ville, tenter de gagner la C1 dans le plus grand club de ces années là, le choix est quand même vite fait, surtout vu le plateau atteint par Arsenal. C'est assez triste pour lui pq le Barça gagne la C1 l'année avant qu'il arrive et juste après qu'il parte donc ça fait un peu chat noir mais à mon avis lui regrette pas d'être aller kiffer avec Xaviniesta, Messi and co. Sans parler de son rôle quand même très important en sélection. Il sera sans doute oublié plus vite que d'autres quand on repensera à cette Roja invincible, mais quand même la polyvalence de ce mec, l'ensemble de sa carrière, ça reste le top niveau mondial - des mecs comme ça en France on en a pas eu 3 depuis 10 ans.
3 réponses à ce commentaire.
Ouais enfin au Barça il s'est pas imposé aussi car on passait son temps à le changer de poste (même en faux-neuf parfois...) et que y avait xavi-iniesta titulaires indéboulonables du milieu.

Après il a quand même du apprécier le fait de pouvoir enfin soulever un trophée après son départ d'Arsenal !
Finalement un joueur bizarre le Cesc. Il a un peu tenu Arsenal a lui tout seul a une période, et n'a pas fait grand chose avec le Barca. Pareil en equipe d'Espagne. Souvent fantomatique mais il donne le ballon a Iniesta en finale. Puis sa mentalité m'a souvent interloqué. Derrière sa bonne bouille, y'a un espece de vice caché. Combien de fois des bagarres sont parties a cause de lui ou de joueurs l'attaquer physiquement..(Fred Kanoute par exemple mais il y en a d'autre).
Une des pièces maîtresses dans le futur titre de Chelsea cette saison puisqu'il est généralement le premier remplacement et augmente même son temps de jeu ces dernières semaines.

Trop court physiquement pour gérer le milieu mais parfait à côté d'un monstre comme Kanté qui se charge du sale boulot.

Le 3-4-3 (Kanté-Matic) qui se transforme en 3-5-2 à la 65e, avec Fabregas en 10 et Hazard-Costa devant, est pour moi un modèle tactique, chaque joueur étant à sa place et livrant son jeu de prédilection.
Ibn Khaldoun Niveau : Loisir
Fabregas, un génie?

Rien que ça.

Fabregas n'est pas un génie, ne l'a jamais été, ne le sera jamais, pas même un génie de la banquette. Il a fait illusion à sa meilleure époque, ses débuts à Arsenal, mais il n'a jamais atteint le niveau que semblait promettre sa folle précocité.

On ne peut vraiment plus faire un pas, lire un article de foot, sans tomber sur ces clichés "génie", "légende", "héros..." Les mecs qui écrivent ça pensent sans doute rendre leur "papier" génial, héroïque, légendaire en utilisant ces termes. Un peu comme les idiots qui pensent qu'un GRAND SUJET fait un GRAND FILM. Hélas, ce serait trop facile.

Les grands mots ne font pas les grands textes, surtout quand ils ne sont plus que des clichés...

Chaque fois que je lis ce terme " génie" accolé à n'importe quel joueur, je repense à Musil :


"Or, un beau jour, Ulrich renonça même à vouloir être un espoir. Alors déjà, l’époque avait commencé où l’on se mettait à parler des génies du football et de la boxe; toutefois, les proportions demeuraient raisonnables: pour une dizaine, au moins, d’inventeurs, écrivains et ténors de génie apparus dans les colonnes de journaux, on ne trouvait encore, tout au plus, qu’un seul demi-centre génial, un seul grand tacticien du tennis. L’esprit nouveau n’avait pas encore pris toute son assurance. Mais c’est précisément à cette époque-là qu’Ulrich put lire tout à coup quelque part (et ce fut comme un coup de vent flétrissant un été trop précoce) ces mots: « un cheval de course génial ». Ils se trouvaient dans le compte rendu d’une sensationnelle victoire aux courses, et son auteur n’avait peut-être même pas eu conscience de la grandeur de l’idée que l’esprit du temps lui avait glissée sous la plume. Ulrich comprit dans l’instant quel irrécusable rapport il y avait entre toute sa carrière et ce génie des chevaux de course. Le cheval, en effet, a toujours été l’animal sacré de la cavalerie ; dans sa jeunesse encasernée, Ulrich n’avait guère entendu parler que de femmes et de chevaux, il avait échappé à tout cela pour devenir un grand homme, et voilà qu’au moment même où, après des efforts divers, il eût peut-être pu se sentir proche du but de ses aspirations, le cheval, qui l’y avait précédé, de là-bas le saluait… "
Tu as des preuves, pour insinuer, comme tu le fais, que Jan Ulrich était chargé comme un cheval?
1 réponse à ce commentaire.
C'est mon instant groupie/Foot Mercato.

On avait évoqué un éventuel intérêt de l'OM, ça pourrait jouer ou c'est de toute façon sportivement et financièrement impensable ?

Parce que ça me ferait bien rêver personnellement.
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 4
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
À lire ensuite
Les notes de l'Atlético