En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options

Fabregas à la maison

« {Arsenal annonce aujourd'hui qu'il est parvenu à un accord de principe avec Barcelone pour que Cesc Fabregas aille en Espagne} » . Enfin ! Après plusieurs années d'exil à Arsenal et des tractations très compliquées, Cesc Fabregas revient à Barcelone huit ans après avoir rejoint l'Angleterre, pour 40 millions d'euros (bonus compris). Mais déjà on se demande : le Barça a-t-il vraiment bien fait de reprendre son ancien fils prodigue ?

Modififié
Au fond, c'est une histoire qui ressemble à celle magnifiée par un film aussi beau que méconnu : “Coming home”. “Le retour” en français. L'histoire d'un type qui part faire la guerre du Vietnam et de sa femme qui, pendant son absence, s'engage comme volontaire dans un hôpital et y tombe amoureuse d'un ancien camarade de lycée. Et évidemment, chacun de comprendre l'enjeu : comment gérer le fameux retour de l'être si longtemps aimé alors qu'une autre vie, un autre bonheur, a commencé à se construire. Oui, d'une certaine manière, le grand retour de Cesc Fabregas au FC Barcelone s'inscrit dans ce genre de problématique. C'est vrai que le joueur comme le club ont longtemps guetté cette opportunité. Mais il est vrai aussi que pendant l'absence de son enfant prodigue, le Barça a continué sa vie et mieux même : il l'a exaltée.

Il ne faut pas se le cacher, un drôle de sentiment escorte le transfert du meneur d'Arsenal. Ce départ apparaissait comme une évidence les deux saisons précédentes ; aujourd'hui, il ressemble à quelque chose de forcé. Un peu comme une obligation par rapport à une promesse tacite faite chacun dans son coin depuis bien longtemps. A l'image du retour de ce mari désiré des années durant par son épouse mais qui, au moment où la chose prend forme, est passée à autre chose. Bad timing... ?



Une impression d'inachevé

En même temps, pour tous ceux qui ont observé Cesc Fabregas la saison dernière, il y avait clairement un ressort de cassé. Quatre années durant, de 2006 à 2010, l'Espagnol a dispensé vingt passes décisives par saison en moyenne. Plus fort encore, en 2009-2010, le Catalan avait agrémenté ses offrandes de vingt-quatre pions, toutes compétitions confondues. Des stats ahurissantes pour un meneur, même si Cesc a toujours davantage ressemblé à un milieu à la Frank Lampard qu'à un véritable chef d'orchestre à la Xavi. Soit un joueur qui n'a pas une emprise diabolique sur le jeu mais qui possède une grosse activité et surtout un flair incroyable dans le dernier geste, à savoir la passe qui tue ou carrément le but. C'est sans doute pour cela que Fabregas a toujours laissé une impression bizarre d'inachevé. En résumé, chacun s'inclinait devant la force statistique implacable mais beaucoup restaient sur leur faim sur le plan qualitatif. « Il a un coup d'œil et une justesse technique sidérante, rappelait récemment Gilles Grimandi. Mais c'est vrai qu'il n'a pas une énorme puissance, qu'il ne va pas très vite, qu'il n'a pas un dribble fabuleux ni une frappe monstrueuse » .

Du coup, on ne sait pas s'il faut pondérer les performances de l'Espagnol ou, au contraire, les transcender au regard de ses moyens qui ne sont pas aussi spectaculaires que d'autres. Mais on l'a dit, l'an dernier, Cesc a semblé hors du coup, malgré des chiffres flatteurs (encore seize assists pour onze buts, TCC) qui tendent à prouver que parfois les stats ne disent qu'une vérité parcellaire. Nerveux, désabusé par l'incapacité d'Arsenal à jouer dans la cour des plus grands, et à la limite de la faute professionnelle lors du huitième de finale face au Barça. Comme si inconsciemment, il n'avait pu se débarrasser de la tunique blaugrana enfilée sur son dos par ses partenaires de la sélection lors de la parade du titre de champion du monde. Après le Mondial, d'une certaine façon, inconsciemment sans doute, jamais Fabregas n'est revenu à Londres...

Trop fort pour être remplaçant

Voilà donc l'enfant de la Masia de retour chez ses cousins, presque ses frères. Et nous d'oser la question en apparence incongrue : pour quoi faire au juste ? Car il faut bien dire les choses comme elles sont, Cesc n'a pas sa place dans le onze en l'état actuel des choses. Dans le trident du milieu ? Busquets est inamovible en 6, Xavi sans égal à la manœuvre et Iniesta plus perforant. Quant à jouer plus haut, il ne faut même pas y songer, Messi évoluant en électron libre (en laissant les couloirs à Villa et Pedro) et Fabregas étant incapable de jouer ailleurs que dans l'axe. D'ailleurs, au sein de la Roja, jamais Fabregas n'a pu faire sauter la hiérarchie. Et le Barça, c'est la Roja plus Messi... Bien entendu, on pourrait imaginer que le désormais ex-Londonien intègre le trio de l'entrejeu avec un Iniesta évoluant un cran plus haut mais cela voudrait dire faire sauter un Pedro qui apporte tellement de percussion et de vitesse. Certains ont une explication toute trouvée : Fabregas est là pour préparer la succession de Xavi.

Et à cet argument, il y a plusieurs objections. Primo, il ne faut pas se raconter de fable, n'est pas Xavi qui veut et on doute que Fabregas puisse seulement approcher le maestro dans sa maîtrise de la direction du jeu barcelonais. Deuxièmement, le successeur de Xavi est sans doute déjà là car on imagine bien le jeune surdoué Thiago Alcantara endosser un jour ce rôle. Enfin tertio, ceux qui ont décelé le moindre début de déclin chez Xavi sont extralucides et cela appelle une question essentielle : que faire de Fabregas tant que Xavi est performant ? Car si l'on a démontré qu'il n'avait pas sa place dans le onze, Cesc a un statut bien trop important pour faire banquette, au contraire d'un Keita qui sait pertinemment que, malgré son apport jamais démenti, son destin n'est pas d'être starter au Barça. Au vrai, le cas Fabregas ressemble à un casse-tête, à un caillou dans la godasse bleue et grenat. A bien y regarder, ce transfert porte davantage de raisons politiques que sportives car après tout, le retour de Fabregas est une vieille lune de Laporta que Sandro Rosell s'est senti obligé d'aller décrocher. Reste à savoir désormais si dans le ciel barcelonais, il n'y a pas désormais une étoile de trop.

Par Dave Appadoo

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
il y a 9 heures Le fou sosie de Marek Hamšík 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22
À lire ensuite
Arsenal chez les Frenchies