Fabregas à la maison

« {Arsenal annonce aujourd'hui qu'il est parvenu à un accord de principe avec Barcelone pour que Cesc Fabregas aille en Espagne} » . Enfin ! Après plusieurs années d'exil à Arsenal et des tractations très compliquées, Cesc Fabregas revient à Barcelone huit ans après avoir rejoint l'Angleterre, pour 40 millions d'euros (bonus compris). Mais déjà on se demande : le Barça a-t-il vraiment bien fait de reprendre son ancien fils prodigue ?

Modififié
Au fond, c'est une histoire qui ressemble à celle magnifiée par un film aussi beau que méconnu : “Coming home”. “Le retour” en français. L'histoire d'un type qui part faire la guerre du Vietnam et de sa femme qui, pendant son absence, s'engage comme volontaire dans un hôpital et y tombe amoureuse d'un ancien camarade de lycée. Et évidemment, chacun de comprendre l'enjeu : comment gérer le fameux retour de l'être si longtemps aimé alors qu'une autre vie, un autre bonheur, a commencé à se construire. Oui, d'une certaine manière, le grand retour de Cesc Fabregas au FC Barcelone s'inscrit dans ce genre de problématique. C'est vrai que le joueur comme le club ont longtemps guetté cette opportunité. Mais il est vrai aussi que pendant l'absence de son enfant prodigue, le Barça a continué sa vie et mieux même : il l'a exaltée.

Il ne faut pas se le cacher, un drôle de sentiment escorte le transfert du meneur d'Arsenal. Ce départ apparaissait comme une évidence les deux saisons précédentes ; aujourd'hui, il ressemble à quelque chose de forcé. Un peu comme une obligation par rapport à une promesse tacite faite chacun dans son coin depuis bien longtemps. A l'image du retour de ce mari désiré des années durant par son épouse mais qui, au moment où la chose prend forme, est passée à autre chose. Bad timing... ?



Une impression d'inachevé

En même temps, pour tous ceux qui ont observé Cesc Fabregas la saison dernière, il y avait clairement un ressort de cassé. Quatre années durant, de 2006 à 2010, l'Espagnol a dispensé vingt passes décisives par saison en moyenne. Plus fort encore, en 2009-2010, le Catalan avait agrémenté ses offrandes de vingt-quatre pions, toutes compétitions confondues. Des stats ahurissantes pour un meneur, même si Cesc a toujours davantage ressemblé à un milieu à la Frank Lampard qu'à un véritable chef d'orchestre à la Xavi. Soit un joueur qui n'a pas une emprise diabolique sur le jeu mais qui possède une grosse activité et surtout un flair incroyable dans le dernier geste, à savoir la passe qui tue ou carrément le but. C'est sans doute pour cela que Fabregas a toujours laissé une impression bizarre d'inachevé. En résumé, chacun s'inclinait devant la force statistique implacable mais beaucoup restaient sur leur faim sur le plan qualitatif. « Il a un coup d'œil et une justesse technique sidérante, rappelait récemment Gilles Grimandi. Mais c'est vrai qu'il n'a pas une énorme puissance, qu'il ne va pas très vite, qu'il n'a pas un dribble fabuleux ni une frappe monstrueuse » .

Du coup, on ne sait pas s'il faut pondérer les performances de l'Espagnol ou, au contraire, les transcender au regard de ses moyens qui ne sont pas aussi spectaculaires que d'autres. Mais on l'a dit, l'an dernier, Cesc a semblé hors du coup, malgré des chiffres flatteurs (encore seize assists pour onze buts, TCC) qui tendent à prouver que parfois les stats ne disent qu'une vérité parcellaire. Nerveux, désabusé par l'incapacité d'Arsenal à jouer dans la cour des plus grands, et à la limite de la faute professionnelle lors du huitième de finale face au Barça. Comme si inconsciemment, il n'avait pu se débarrasser de la tunique blaugrana enfilée sur son dos par ses partenaires de la sélection lors de la parade du titre de champion du monde. Après le Mondial, d'une certaine façon, inconsciemment sans doute, jamais Fabregas n'est revenu à Londres...

Trop fort pour être remplaçant

Voilà donc l'enfant de la Masia de retour chez ses cousins, presque ses frères. Et nous d'oser la question en apparence incongrue : pour quoi faire au juste ? Car il faut bien dire les choses comme elles sont, Cesc n'a pas sa place dans le onze en l'état actuel des choses. Dans le trident du milieu ? Busquets est inamovible en 6, Xavi sans égal à la manœuvre et Iniesta plus perforant. Quant à jouer plus haut, il ne faut même pas y songer, Messi évoluant en électron libre (en laissant les couloirs à Villa et Pedro) et Fabregas étant incapable de jouer ailleurs que dans l'axe. D'ailleurs, au sein de la Roja, jamais Fabregas n'a pu faire sauter la hiérarchie. Et le Barça, c'est la Roja plus Messi... Bien entendu, on pourrait imaginer que le désormais ex-Londonien intègre le trio de l'entrejeu avec un Iniesta évoluant un cran plus haut mais cela voudrait dire faire sauter un Pedro qui apporte tellement de percussion et de vitesse. Certains ont une explication toute trouvée : Fabregas est là pour préparer la succession de Xavi.

Et à cet argument, il y a plusieurs objections. Primo, il ne faut pas se raconter de fable, n'est pas Xavi qui veut et on doute que Fabregas puisse seulement approcher le maestro dans sa maîtrise de la direction du jeu barcelonais. Deuxièmement, le successeur de Xavi est sans doute déjà là car on imagine bien le jeune surdoué Thiago Alcantara endosser un jour ce rôle. Enfin tertio, ceux qui ont décelé le moindre début de déclin chez Xavi sont extralucides et cela appelle une question essentielle : que faire de Fabregas tant que Xavi est performant ? Car si l'on a démontré qu'il n'avait pas sa place dans le onze, Cesc a un statut bien trop important pour faire banquette, au contraire d'un Keita qui sait pertinemment que, malgré son apport jamais démenti, son destin n'est pas d'être starter au Barça. Au vrai, le cas Fabregas ressemble à un casse-tête, à un caillou dans la godasse bleue et grenat. A bien y regarder, ce transfert porte davantage de raisons politiques que sportives car après tout, le retour de Fabregas est une vieille lune de Laporta que Sandro Rosell s'est senti obligé d'aller décrocher. Reste à savoir désormais si dans le ciel barcelonais, il n'y a pas désormais une étoile de trop.

Par Dave Appadoo

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un article qui résume la pensée de tous les fans de ballon.

Qu'ajouter?

Que Fabregas a accepté une place sur le banc.
Ou alors que le Barça joue tout les trois jours, que Xavi joue sous infiltrations depuis des lustres, que pour le remplacer, Thiago et Keita, c'est gentil mais bon.
Ça tombe mal en plus. Ce soir, Thiago a pas été mauvais et la rentrée de Xavi a rappelé à tout le monde qui était le second meilleur joueur du monde.

S'il veut jouer, va falloir qu'il prie pour une blessure. Ou sinon, qu'il soit un inconditionnel de la Copa del Rey.
Bon article

certains demandent : qu'y ajouter ?

D'abord le montant du transfert.
Ensuite, creuser les raisons "politiques" ...
Le post précédent sur l'évolution de l'équipe cette année donne des pistes, Pep veut faire évoluer le jeu en ayant l'option de jouer plus direct, avoir plus de profondeur dans le banc et faire tourner plus, l'année dernière, à une blessure près au milieu (Xavi ou Iniesta) ça pouvait être la cata, et il y'aura plus de possibilités de tenter plus de schémas comme avec Iniesta devant et Cesc au milieu, Busquets plus en arrière, un milieu à 4, etc...
Clairement, Cesc ne sera pas titulaire cette année mais il le sait.

Dernier point, son arrivée et celle d'Alexis mettre aussi de la compétition dans les rangs de l'équipe.
Qu'ajouter ? Comment se fait-il qu'un club endetté à plus de 400 M€ ait le droit de raquer 40 M€ pour un transfert ??? Sans parler de l'achat de Sanchez...
@bud_light: Ce transfert, c'est une préparation pour le "futur". Pas dans le sens ou il faudra remplacer Professeur X, mais une préparation au fair-play financier. quand, justement ce genre de transfert pour un club endetté ne sera plus possible. C'est aussi pour ça que Affelay, dans une autre mesure ou Sanchez sont transférer maintenant. (selon moi bien sur)
Entre Thiago et Cesc? Un arrive pétri de talent mais encore jeune, l'autre a prouvé sa qualité dans un championnat exigent où, si l'on en croit le technicien français il n'avait pas les qualités adéquates...

Il est vrai que bien jouer au ballon, avoir une intelligence de jeu supérieure à la moyenne n'est pas suffisant pour, aux yeux de nos élites, être un bon footballeur professionnel.

La preuve en est que nos clubs ont laissé passer des perles comme dernièrement Pastore. Cela vient de loin déjà, je me rappelle que Platini et Tigana, à leur débuts avaient été recalés parce que "trop légers".

Quant à Xabi, il n'y en a qu'un il serait vain d'essayer de trouver son clone, je rappelle qu'à ses débuts personne n'aurait pensé qu'il devienne ce qu'il est devenu. Mais ces dernières années il a beaucoup donné, physiquement, il est près de la limite. Cesc ou Thiago n'ont pas exactement son profil, ce sera à l'entraineur et aux joueurs de s'adapter, ce qu'ils feront, je n'en doute pas.
Thiago Alcantara ne sera jamais le successeur de Xavi. Ce n'est même pas sûr qu'il réussisse vraiment au Barça. Rien à dire sur son talent, mais niveau mentalité ou même type de jeu, ça n'a rien à voir avec Xavi. Il est bien plus individualiste, dans l'exploit que dans la constance, dans la percussion que dans l'organisation...
La saison dernière, le Barça était à la limite de la rupture physique, c'est un exploit qu'ils aient gagné la Liga et la C1 avec leur banc. Pep voulait faire tourner mais ne pouvait pas vraiment. Aujourd'hui il sait qu'avec Fabregas, il peut sortir Xavi ou Iniesta sans stresser et les préserver pour les gros matchs. En plus, Guardiola est un super manager, il va savoir gérer les égos et en plus il y a un super esprit à Barcelone.
D'accord avec les commentaires précédents, Fabregas sera une sorte de 6ème homme cette année, un joker de luxe qui soulagera surtout Xavi, dans un autre registre, en attendant de prendre sa place. Il peut aussi exploser dans un contexte plus favorable pour lui qu'à Arsenal. Je trouve ce transfert totalement logique, y compris sportivement.
Ils sont quand mm super dépensier le barça. C'est hallucinant.

Et tjrs pas un défenseur pr gérer la succession de Puyol (pas évidente non plus celle là) à moins que Mascherano soit gaché à ce poste.
@viva les poiro : Dépensier ? Remettons les choses dans leur contexte quand même. Sur le 11 type, 8 joueurs n'ont rien couter ou presque (Valdez, Pique, Puyol, Busquets, Xavi, Iniesta, Messi, Pedro). Faire un transfert ou l'autre assez cher de temps en temps ça va quand t'as 8 joueurs que t'as formé (au final si ça coute les frais de formation).

Encore une fois, arrêter de comparer Thiago à Xavi, c'est genre rien avoir. Thiago c'est plus du style Iniesta, un joueur percutant. Puis bon, maintenant il peuvent voir venir niveau banc.
A titre comparatif, Villa + Sanchez + Fabregas c'est à peine plus cher qu'un CR7 au Real.
il y a 3 heures Will Ferrell veut Chicharito au Los Angeles FC 14 il y a 5 heures Lampard entraîneur d'Oxford United ? 1
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 9 heures Le superbe but d'Independiente 3 il y a 11 heures Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane 24 il y a 11 heures Des matchs de C1 sur Facebook 8 Hier à 22:15 Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 13 Hier à 21:02 Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 20 Hier à 19:00 Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 42 Hier à 18:06 Stéphane Paille est décédé 35
Hier à 15:58 La Ligue des champions reprend ce soir ! 26 Hier à 15:45 Lugano prolonge à São Paulo 5 Hier à 12:12 Falcao s'essaye au baseball 3 Hier à 11:10 Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 12 lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13
À lire ensuite
Arsenal chez les Frenchies