1. //
  2. //
  3. // Monaco-Guingamp

Fabinho, patron incognito

Quand on évoque Monaco, les médias n’en ont que pour Falcao ou Germain. Sauf que l’élément indispensable du club de la Principauté s’appelle Fabinho. Et vu son importance dans l’équipe, son départ serait un désastre sportif.

Modififié
550 4
Qui sera le grand bonhomme de la saison monégasque ? Radamel Falcao ? Probable. Valère Germain ? Pourquoi pas. L’une des recrues défensives, à savoir Djibril Sidibé, Benjamin Mendy ou Jemerson ? À voir. Mais bizarrement, si beaucoup songent aux nouvelles têtes de la principauté pour trouver une réponse, personne ne pense à Fabinho quand cette question est posée. Est-ce parce que le Brésilien n’est absolument pas certain d’être toujours en Principauté à la fin du mois d’août ? Pas vraiment. Ce constat est davantage lié à la discrétion du joueur, qui ne cherche pas les lumières et dont le jeu n’est pas forcément spectaculaire ni emballant. Pourtant, Fabinho a toutes les chances d’être le meilleur élément de son club s’il y reste. Et pour cause : il en est déjà le patron depuis plusieurs années.

C’est que l’ancien du Real commence à avoir de l’ancienneté chez les Rouge et Blanc. Arrivé en anonyme en 2013 alors qu’il n’avait participé qu’à un seul match avec la Maison-Blanche – le temps d’offrir une passe dé à Ángel Di María –, le défenseur s’est immédiatement adapté aux joutes françaises. En Ligue 1, il a ainsi disputé la bagatelle de 96 parties de Ligue 1, dont 90 en tant que titulaire. Et plus le temps passe, plus ses performances s’améliorent. Hormis le temps de jeu (qui est quasiment identique en 2014-2015 et en 2015-2016), toutes ses statistiques gonflent. Buts marqués, passes décisives réalisées, tirs effectués, fautes subies (mais aussi cartons jaunes reçus et fautes commises)... La saison dernière, Fabinho, c’est six pions et trois assists. Même s’il s’occupait des penaltys (Falcao n’était pas là), c’est énorme pour un joueur de son profil.

Fadispo


Son profil, justement. Pour un entraîneur, Fabinho représente une perle rare. Latéral droit à l’origine, sa puissance, son endurance et sa qualité technique ont incité Leonardo Jardim à le placer dans le cœur du jeu et l’utiliser au poste de milieu défensif. Bonne idée, vu comme le Monsieur s’y sent à l’aise. Outre sa polyvalence, le natif de Campinas ne se plaint jamais, n’a pas (encore) d’histoires extra-sportives ou autres casseroles chiantes à traîner, et est très rarement absent pour des pépins physiques ou des suspensions – zéro carton rouge dans sa jeune carrière –. Et comme l’international n’est pas encore un taulier de la sélection (quatre capes en deux ans), il peut se consacrer entièrement à l’ASM.


Ce qu’il fait de très belle manière. Le troisième tour préliminaire de Ligue des champions face au Fenerbahçe a encore montré son importance, surtout au match retour. Après seulement deux minutes durant lesquelles il impulse un féroce pressing, le gaillard d'1,88 mètre récupère très proprement un ballon dans la partie de terrain adverse. Falcao s'empare du cuir, transmet à Germain et Monaco ouvre le score, les deux attaquants recueillant tous les honneurs. Monstrueux dans ses taches défensives par la suite, Fabinho se tait et travaille. Les applaudissements, il s’en fout. Tant que son équipe gagne, il les laisse volontiers aux autres. N’empêche que le patron de l’équilibre monégasque, c’est lui.

Youtube

José Mourinho et Manchester United ne s’y sont pas trompés. L’œil du Special One, qui frétille lorsqu'il s’agit d’observer un milieu défensif (Nemanja Matić, Sami Khedira, Michael Essien, Cesc Fàbregas…), a parlé : le nouveau club de Paul Pogba serait très chaud pour attirer le Brésilien outre-Manche (même si ce serait davantage pour occuper le couloir). Vadim Vasilyev, pas fou, est bien conscient de la perte sportive qu’un transfert engendrerait. Voilà pourquoi le vice-président de l'ASM a déclaré qu’il ferait son maximum pour conserver son joueur… sans trop y croire cependant : «  Notre rêve c’est de remporter un trophée avec l’AS Monaco. On va jouer le championnat à fond. On veut garder l’effectif actuel (…) On va tout faire pour garder Fabinho. Même si dans le foot, tout est possible. » MU offrirait trente millions pour s'approprier la caution sécurité du club princier. Vu le rôle du joueur de 22 ans dans sa team actuelle, ce n'est pas cher payé. Mais c’est la règle lorsqu’il s’agit d’un joueur de l’ombre. Aussi précieux soit-il.



Par Florian Cadu
Modifié

Dans cet article

Monaco a déjà perdu Toulalan... Perdre en plus Fabinho serait vraiment une tuile. Bakayoko est prometteur mais pas encore suffisamment rodé.
Message posté par momobarca
Monaco a déjà perdu Toulalan... Perdre en plus Fabinho serait vraiment une tuile. Bakayoko est prometteur mais pas encore suffisamment rodé.


A part Moutinho qui pourrait ne pas s'éterniser (en même temps le mec a déja sacrifié 3 ans pour nous, il devrait avoir un bon de sortie), c'est effectivement aujourd'hui notre milieu axial le plus sur...alors que c'est même pas son poste! Je flippe vraiment pour ce tour préliminaire parce qu'en cas d'élimination l'effectif qui jusque là était resté relativement stable pourrait etre chamboulé (sauf Falcao bien sur qui serait le seul satisfait de rester jouer la C3), outre Fabi, je ne vois pas Bernardo rester un an de plus sans C1!
Top-player Niveau : CFA
Je pense pas que Fabinho ira a Man Utd. Mou a fait comprendre que le mercato était boucle et le poste de latéral droit est déjà bien fourni (Valencia Darmian Fosu Mensah voire Young).
Lui, c'est un putain de joueur.
Il s'est fait critiquer lors de ses débuts ds ce pays tt pouri. Ca me fait penser à Azpilicueta...

Fan de Man Utd, j'aurais bien aimé le voir arriver parce qu'il a largement le niveau international.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
550 4