Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Huitièmes
  3. // Manchester City-AS Monaco

Fabinho et Manchester City : vrai crush

Ce mardi soir, Monaco affronte Manchester City. Un solide adversaire, qui aimerait bien se renforcer l’année prochaine en piochant dans l’effectif du Rocher. Avec comme priorité, le Brésilien Fabinho.

Modififié
C’est une tactique vieille comme le monde. Ou du moins, vieille comme le football. Avant un match important, l’équipe supposée la plus forte laisse filtrer dans la presse ses envies de recruter un ou plusieurs joueurs de l’équipe adverse. Surtout quand le match s’annonce beaucoup plus compliqué que prévu. Le but : déstabiliser le groupe. Et tout le monde s’accorde à dire que c’est de bonne guerre. Ainsi, ces derniers jours, ESPN a fait écho des intérêts de Pep Guardiola pour Benjamin Mendy, à l’approche de la fin de contrat de Gaël Clichy. Piste encore plus chaude, les Citizens en pinceraient énormément pour Thomas Lemar, qui explose littéralement au plus haut niveau cette saison. Des rumeurs, plus ou moins fondées, qui ne sont pour l’instant par forcément préoccupantes. Tout le contraire de celles qui entourent le début de séduction entre Fabinho et le club mancunien. Car l’histoire entre le couteau suisse brésilien et les Sky Blues semble bien plus solide, au-delà de la bonne vieille tactique de déstabilisation.

« Un petit faible »


« On a discuté avec Manchester City, Manchester United, Arsenal... On a même été sollicité par le Barça, mais ce n'est pas allé plus loin. On aime bien Manchester United et le travail de Mourinho, mais on a un petit faible pour City. » João, le père de Fabinho, a lâché une petite bombe dimanche dernier au micro de Canal+, dans J+1, en s’exprimant sur les intérêts de Manchester City pour son fils. Et surtout en affirmant que l’attirance était réciproque.


Il faut dire que le profil ultra-polyvalent du Monégasque remplit parfaitement les critères d’un Pep Guardiola toujours friand de joueurs capables d’être performants à plusieurs postes. En attestent les repositionnements réguliers de Cesc Fàbregas ou Javier Mascherano au Barça, et ceux de Philipp Lahm, David Alaba, Thiago Alcántara ou Mario Götze au Bayern. Que ce soit au poste de latéral droit ou au milieu de terrain, où Bacary Sagna, Pablo Zabaleta, Fernandinho, Fernando et Yaya Touré sont assez loin d’être impériaux, Fabinho pourrait régler pas mal de problèmes et s’intégrer assez facilement. D'autant qu'il n’aurait aucun doute sur le fait d’être désiré. D’où, peut-être, sa préférence pour les Sky Blues parmi la pléiade de prétendants à sa venue.

Le forcing


En effet, la romance entre le club et le joueur remonte à l’été 2015. Le 10 mai, l’AS Monaco achète officiellement Fabinho à Rio Ave, après deux saisons en prêt plus que concluantes, pour cinq millions d’euros. Le voilà lié au club de la Principauté jusqu’en 2019. Pas de quoi rebuter Manchester City, impressionné par les performances du néo-international brésilien. Ainsi, à peine un mois plus tard, L’Équipe annonce qu’un accord est trouvé entre les deux parties pour un transfert à hauteur de 25 millions d’euros. Une sacrée plus-value en perspective pour l’ASM.


Mais finalement, les négociations commençant à traîner, et devant les nombreuses ventes déjà effectuées cet été-là (Kondogbia, Martial, Abdennour, Carrasco, Kurzawa...), Monaco décide de tout annuler. Cet été, les deux clubs de Manchester repassent à l’attaque et sont tous les deux tout proches d’empocher la mise. Encore raté. Apparemment, City n’est pas prêt de renoncer et compte bien faire le forcing pour séduire complètement le Brésilien. Une persévérance qui va bien finir par porter ses fruits.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 22:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 8 heures Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 43 il y a 11 heures Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 il y a 12 heures La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises
À lire ensuite
Sané, l'homme libre