Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Fabbri, la vida tombola

Grand artisan de la dernière moisson de trophées du FC Nantes, Nestor Fabbri a rangé ses crampons de défenseur depuis 2005 et se réinvente à Buenos Aires. Son nouveau travail ? Propriétaire d’une agence de loterie.

Modififié
La Brigade Loire avait bel et bien raison. À la suite d'une énième prise de bec avec leur direction, les ultras du FC Nantes souhaitent se faire entendre. Il faut dire que Kléber Bobin, nommé président en début d’année à la place de Jean-René Toumelin, n’est pas à la hauteur des attentes d’un club septuple champion de France, qui ne parvient pas à se hisser dans les premiers rôles de la Division 1. Le 3 avril 1999, jour de la réception de l’AJ Auxerre, le virage de la BL déploie une banderole pleine de sens : « Un solo presidente en Nantes : Nestor Fabbri ! » Un hommage à leur patron défensif venu tout droit de Boca Juniors, et qui éclabousse le championnat de France de toute sa classe depuis un peu plus d’un an. Si ce libéro à l’ancienne sera évidemment touché par le geste des supporters à son égard, l’histoire semble se répéter. À 49 ans passés, El Presidente Fabbri est désormais son propre chef. Un autogestionnaire qui officie dans une loterie située dans le centre de Buenos Aires. Et qui lui permet de faire du chiffre.

« J’aime jouer au casino, j’aime les numéros »


En réalité, Fabbri et sa famille détiennent les locaux depuis dix ans, peu après la dernière pige sportive de l’homme aux cheveux d’or au Club Atlético All Boys. Situé dans l’appartement voisin au bureau où les clients peuvent remplir leurs grilles de numéros, Nestor vit avec son épouse et son beau-frère. Dans une vie beaucoup plus calme que celle de sa période de footballeur, le Porteño (le nom des habitants de Buenos Aires) profite de l’instant présent. « Certains passent tous les jours, cela permet de connaître les petites histoires du quartier, explique Fabbri pour TyC Sports. Les gens pensent que nous sommes des stars intouchables... Pour être franc, nous sommes parfois encore plus simples que les personnes qui passent tous les jours par ici. » S’il gère toujours des affaires d’agent de joueur, notamment à l’égard de son neveu Jonathan Calleri (West Ham), Fabbri assouvit sa deuxième passion grâce à son nouveau travail. « J’ai toujours aimé jouer, je suis un compétiteur sur tous les fronts. J’aime jouer au casino, j’aime les numéros. Si je n’avais pas été joueur de football, j’aurais opté pour comptable. Franchement, c’est ma reconversion rêvée ! » Manipuler des bulletins ou jouer avec Diego Maradona, un plaisir partagé.

Le banquier est roi


Le plus fou, c’est que la carrière de La Tota toucherait presque à l’excellence. Meilleur joueur du championnat argentin 1987 avec le Racing Club de Avellaneda, finaliste de la Coupe du monde 1990 avec l’Albiceleste dans sa période à Boca, pilier du FC Nantes concocté par Raynald Denoueix et membre de l'En Avant de Guingamp aux côtés de Didier Drogba et Florent Malouda, Fabbri n’en demeure pas moins un brin nostalgique de ses années plus fougueuses. « Si je dois avoir un seul regret, c’est celui d’avoir passé toutes ces années. Parce que si j’étais encore dans la capacité de jouer au haut niveau, je continuerais à jouer, c’est sûr. » Quitte à perdre de l’énergie, autant chercher à gagner de l’argent. Avec les tirages de numéros fétiches, bien entendu. « Je gagne de temps en temps, sourit Fabbri. Mais comme le dit le dicton : "À la fin, c’est toujours la banque qui gagne." » Si même un président se fait rattraper par la banque...

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 7 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49