Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Leganés-Barcelone (1-5)

Expérimental, ce Barça mitraille

Malgré un système inédit à trois défenseurs centraux, le FCB n’a fait qu’une bouchée du promu Leganés (1-5). Un succès qui porte le sceau de la MSN et qui relance la machine blaugrana après son échec du week-end passé.

Modififié

CD Leganés 1-5 Barcelone

Buts : Gabriel (80e) pour Leganés // Messi (15e, 55e), Suárez (31e), Neymar (44e) et Rafinha (64e) pour le Barça

Entre le modeste CD Leganés et l’omnipotent FC Barcelone, il y a un monde. À l’image de son Estadio Municipal de Butraque, dont les tribunes en préfabriqué agrandissant la capacité autant que l’apparence, le promu de la banlieue madrilène vit à des années-lumière des fastes et du luxe des Blaugrana. Idem, les Pepineros ne disposent pas d’armes offensives aussi redoutables que la triplette sud-américaine. Bourreaux des locaux, Messi, Suárez et Neymar ouvrent les festivités lors d’un premier acte qu’ils illuminent de leurs échanges d’amabilité.

Finalement conclu sur le score sans appel de 1-5, suite à un second acte maîtrisé et rythmé par les rotations en prévision du choc de mercredi face à l’Atlético, ce déplacement en Castille permet à Luis Enrique d’innover en toute quiétude. Surtout, de nouveau confronté à une défense à cinq, comme face au Betis, à Alavés et au Celtic, le Barça s’efforce de trouver de nouvelles solutions. Des tests forcément plus faciles lorsque la MSN s’amuse.

Distribution de cadeaux de la MSN


Le coup d’envoi, lui, laisse transparaître quelques tâtonnements de la part de Luis Enrique. Entre deux eaux, ou plutôt entre le revers surprise face au Deportivo Alavés et le festival offensif contre le Celtic, l’entraîneur blaugrana dégaine un onze inédit. Avec une défense à trois Umtiti-Piqué-Mascherano et deux latéraux résolument tournés vers l’avant, Lucho délaisse son milieu aux deux seuls Iniesta et Rakitić. Un pari qui, loin de décontenancer le jeu catalan, permet aux banlieusards du sud de la capitale d’orchestrer un pressing haut.

La tactique se révèle à double tranchant : rapidement dans la surface des Culés à la récupération du ballon, les Pepineros s’exposent aux contres supersoniques de la MSN. Des plaies béantes dans l’arrière-garde madrilène dont Lionel Messi, Luis Suárez et Neymar profitent et s’amusent. Sur trois actions copiées-collées, les trois comparses s’échangent des amabilités et se répartissent les trois buts et autant de passes décisives avec lesquels le Barça rentre aux vestiaires.

L’Atlético dans toutes les têtes


Même si la partition collective des Azulgranas laisse à désirer, tant dans la relance que dans le placement défensif, les fulgurances de la ligne offensive ouvrent la porte à toutes les innovations de Luis Enrique. Sitôt le doublé de Lionel Messi acté sur penalty (55e), puis la magnifique frappe en lucarne de Rafinha (64e), le coach barcelonais entame le bal des rotations et envoie Luis Suárez, Rakitić et Iniesta, remplacés par Alcácer, Arda Turan et Denis Suárez, sous la guérite du Butraque.



Des changements qui enrayent la marche en avant des Catalans, a contrario de la partition plus que respectable des Madrilènes. Jamais abattus malgré la manita dans la musette, toujours à fond dans le pressing de la défense adverse, ils s'offrent même un golazo pour réduire l’écart. Une gâterie de Gabriel sur coup franc qui réchauffe les aficionados locaux et qui confirme le sérieux de la bande à Garitano. Il n’empêche qu’au coup de sifflet final, c’est bien le Barça qui repart avec les trois points en poche et une énorme envie d’en découdre mercredi face à l’Atlético.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Robin Delorme
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 15 minutes Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 4 il y a 1 heure Il chambre les fans adverses, mais son un but est hors-jeu 8
    il y a 2 heures À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 3
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
    Hier à 15:53 La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 97 Hier à 12:43 La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 Hier à 12:34 River Plate devrait quitter El Monumental 14 Hier à 11:41 Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 36
    À lire ensuite
    Lemonade Mouss