1. //
  2. // 3e tour
  3. // Liverpool-Exeter

Exeter City, les héros d'Old Trafford

C'était déjà un 8 janvier. Il y a onze ans, bien avant un replay à Anfield, Exeter City venait arracher un exploit à Old Trafford (0-0). Le club était alors la friche d'un passé glorieux et claquait le bec de Ferguson. La parenthèse United de Gerard Piqué avec.

0 0
« Je ne connaissais pas tous leurs joueurs, mais ils portaient un maillot de Liverpool, ils ont été recrutés par Liverpool et cela veut dire qu'ils sont de bons footballeurs. » Paul Tisdale semble ne pas trop croire à ce qui vient de lui arriver. Son équipe, quatorzième de League Two (D4), vient d'accrocher le grand Liverpool FC. Celui de Jürgen Klopp. Un club qui pèse sept FA Cup, mais aussi 18 championnats d'Angleterre et cinq Ligues des champions, entre autres. L'exploit est désormais daté et inscrit dans la riche histoire du petit club d'Exeter, l'Exeter City Football Club. Le 8 janvier dernier, les Grecians ont arraché à l'envie un replay lucratif à Anfield (2-2) au troisième tour de la Coupe d'Angleterre. Liverpool avait alors présenté un onze avec une moyenne d'âge de gamins (22 ans) et qui cumulait à peine 34 apparitions en équipe première. Avec les 21 de Benteke, soit pas grand-chose au final. Au-delà du sportif, l'exploit devrait permettre à Exeter City de remplir ses caisses de 700 000 £. Rien que ça. Sauf que les gars de Tisdale ont la tête ailleurs. La tête à l'exploit, à la prise de risque « sans peur » . Ils en sont capables et le savent. L'histoire parle pour eux. Pourquoi ? Parce qu'Old Trafford a déjà tremblé face à ces types en rouge et blanc.

Youtube

L'ombre de Piqué


Même jour, même heure, même peur. Le coup de force date du 8 janvier 2005. Il faut imaginer Alex Inglethorpe et sa gueule de vainqueur descendre la tribune Sud d'Old Trafford. Il faut aussi dessiner dans sa tête la mine détruite de Sir Alex Ferguson et son pauvre Wrigley's à la menthe. Ce jour-là, Manchester United avançait en tenant du titre, quelques mois après avoir balayé Millwall (3-0) à Cardiff. Gerard Piqué n'était pas encore un bon défenseur, David Bellion était encore un gamin et Djemba-Djemba était encore au stade embryonnaire de l'arnaque. En face, Exeter City végétait en cinquième division nationale et venait d'être repris, quelques mois plus tôt, par sa propre association de supporters. Le scénario était écrit. Manchester United allait courir sans se fatiguer, les 75 000 âmes de Old Trafford passer une soirée tranquille. Sauf que rien ne s'est passé comme prévu.


Car en face, les Grecians ont rapidement compris le talent incertain des gosses envoyés par Ferguson pour disputer la rencontre. Andy Taylor, un jeune recalé de l'académie de Manchester United quelques années plus tôt, est même rapidement tout proche d'ouvrir le score sans le calme de Tim Howard. Sur le banc, Paul Scholes a le poil roux caché sous sa parka, Sir Alex Ferguson parcourt l'interminable ligne de touche. L'Écossais décide alors de lancer son milieu et Cristiano Ronaldo dans les dernières minutes. Liam Miller, éphémère espoir recruté l'été précédent au Celtic Glasgow, se liquéfie sous la pression et dégage lui aussi du terrain. Smith ratera une dernière occasion en fin de match. Exeter City tient son exploit. Un putain de 0-0 à Old Trafford et un replay à St James’ Park. « On est les tenants du titre et on est seulement capables d'un vulgaire nul face à des amateurs... Qu'est-ce qu'on est faibles » , tranchera quelques minutes après la rencontre, face à la presse, Sir Alex Ferguson.

Les lunettes de Ferguson


Onze jours plus tard, il ne faudra pourtant que neuf minutes à Cristiano Ronaldo pour faire un gros câlin à Djemba-Djemba. Facile. Rooney inscrira un second but à quelques minutes de la fin. Ferguson voulait éviter la blague, Manchester United s'imposera ce soir-là 2-0 avec les frères Neville, le petit Cristiano, Paul Scholes et Wayne Rooney devant. Bien que turbulente, la machine United passe finalement le tour sans briller. La suite est connue : une gifle donnée à Boro (3-0), trois démonstrations à l'extérieur et un échec en finale face à Arsenal aux tirs au but. Seul raté, celui de Scholes face à Lehmann. L'image de Ferguson, trempé derrière ses fines lunettes, est restée dans les mémoires, tout comme cette pyramide humaine au-dessus du gardien allemand d'Arsenal. Manchester United n'a plus gagné la FA Cup depuis 2004. Exeter City n'a plus réellement revu la lumière.

Youtube


Par Maxime Brigand

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0