1. //
  2. //
  3. // Affaire Évra
  4. // Billet d'humeur

Évra blanchi : réhabilitez Nasri !

Malaise. Jeudi dernier, Patrice Évra a été absous par la FFF. Problème : pour d’autres propos insultants envers des journalistes, Samir Nasri avait, lui, écopé d’une sanction après l’Euro 2012. Sur le fond comme sur la forme, un « deux poids, deux mesures » carnavalesque.

Modififié
121 58
« Mieux vaut une petite injustice qu’un grand désordre » , disait Georges Clémenceau, ex-premier flic de France au début du XXe siècle… Est-ce dans ce sens que la FFF a tranché jeudi dernier au terme de la convocation de Patrice Évra, entendu au siège de la Fédé ? En relisant le communiqué officiel drôlatique, il semble que oui. « Patrice Évra ne sera pas sanctionné pour ses critiques envers plusieurs consultants du football français (Bixente Lizararu, Rolland Courbis, Luis Fernandez et Pierre Ménès traités de "clochards" et de "parasites" à Téléfoot, ndlr). Noël Le Graët et Didier Deschamps ont, de nouveau, signifié devant le joueur leur désaccord formel quant à certains termes employés et à l’opportunité de ce règlement de comptes personnel à l’approche d’une échéance capitale. »

Un communiqué hal-lu-ci-nant !

Allons-y pour le décryptage de ce qu’on appellera la jurisprudence Évra ! « L’échéance capitale  » , c’est les barrages contre l’Ukraine. Élément circonstanciel de temps à bien retenir : les Bleus pourront « mal se comporter » quand arriveront un ou des matchs cruciaux, ça les aidera à être disculpés. Continuons… « Patrice Évra a fait valoir que, si le moment était effectivement mal choisi, et l’emploi de certains mots déplacé, l’acharnement dont il estimait être la victime de la part des personnes visées était une réalité dont avait eu à souffrir sa famille. » Des « mots déplacés » ( « clochards  » et « parasites  » , sans oublier le caractère agressif d’autres propos envers Pierre Ménès) ont la même teneur que ceux de Samir Nasri adressés à un ou des journalistes pendant l’Euro 2012, lors du France-Angleterre ( « Ferme ta gueule  » ), non ? Sauf que, outre des sanctions financières, Samir avait pris trois matchs ferme de suspension en Bleu (officiellement pour « insultes à la presse » ). À la base de ce courroux, c’était aussi une même histoire d’acharnement de méchants journalistes que Samir avait repris de volée. Et les « souffrances de la famille » ? On se souvient justement de la réaction du père de Samir, sincèrement outré, qui avait avoué avoir passé un savon à son fils : la vraie souffrance familiale (accompagnée d’une baffe paternelle symbolique bien sentie) à prendre en compte comme circonstances atténuantes pencherait donc plutôt du côté de Nasri.

On continue… « Ce qui pouvait expliquer, à défaut de le justifier, qu’il ait fini par craquer au terme d’une longue interview habilement menée pour le pousser à bout et le faire sortir de ses gonds. » Là, on apprend qu’en France sévissent des journalistes… tortionnaires ! Quand on connaît la férocité de la presse sportive étrangère (notamment en Angleterre, n’est-ce pas Patrice ?), on esquisse un sourire. Et puis Évra a 32 ans, c’est un vieux routier du foot pro. Alors «  sortir de ses gonds » et « finir par craquer  » , là, on s’inquiète vraiment. Ben, oui : depuis son discours de Gomel (mi-temps de Biélorussie-France, 2-4), on nous présente Évra comme un des tauliers indispensables des Bleus ! Sauf que… Un gars qui craque et qui sort de ses gonds, on l’emmène pas au Mondial (si on y va), non ? Faut savoir se maîtriser en toutes circonstances au haut niveau, non ? Y a eu un précédent avec Patrice à Knysna : la grève, la recherche du « traître  » avec le regard noir, la début de baston avec Duvergne… Car il faut le rappeler : Évra est un récidiviste, déjà sanctionné de 5 matchs ferme de suspension en Bleu en tant que capitaine de l’EdF à Knysna. On continue… « Dans ces conditions, et au-delà des problèmes de personnes, tenant compte des explications fournies, du regret manifesté par le joueur sur la forme employée et dans la perspective de deux matchs décisifs pour l’avenir du football français, le président Noël Le Graët décide que Patrice Évra reste à la disposition du sélectionneur national. » Des « regrets » , mais pas d’excuses, et des « explications fournies » , mais en petit comité. Quand on pense aux longues séances d’excuses à la Nation et de mea culpa public qu’on a infligées à Ribéry et Nasri, préalables à leur retour en Bleu, on constate que Évra s’en sort décidément avec les honneurs.

Didier et Noël dé-cré-di-bi-li-sés !

Il faut repréciser que c’est avec le survêtement des Bleus et le coq cousu sur le cœur que Patrice Évra s’est exprimé à Téléfoot et que c'est donc l'image de la sélection qu'il a engagée. Or, depuis cet été et la tournée de l’EdF en Amérique du Sud, les Bleus ont signé une « charte de bonne conduite » , un document épinglé dans toutes les chambres de Clairefontaine. Ladite charte insiste sur les relations que les Bleus doivent entretenir avec la presse : « Vos comportements, vos attitudes et vos propos façonnent votre image relayée auprès du grand public par les médias, compagnons de route incontournables et indispensables. Par eux passe cette image, que vous renvoyez au pays tout entier : avec eux aussi, soyez pros.  » Pour avoir enfreint le règlement, Évra était donc susceptible d'être sanctionné. D’autant plus que Didier Deschamps avait prôné la plus grande fermeté, question discipline : « Je ne suis pas sur le qui-vive, mais je reste attentif car cela peut arriver à tout moment. Il suffit qu'il y en ait un pour mettre en difficulté l'ensemble. Si c'est le cas, il n'y a aucune chance qu'il revienne. » Or, DD avait déjà « disculpé » Patrice au Canal football Club, estimant que ce n’était qu’une affaire entre un sélectionné et les médias et que le tout n’affectait pas la vie intérieure de l’équipe de France dont il était le garant. Pourquoi pas… DD a aussi balayé les sanctions pour indiscipline prononcées avant son arrivée en Bleu, notamment du temps de Laurent Blanc (après-Knysna et après-Euro 2012). En gros, « tout ce qui s’est passé avant moi, je m’en moque.  » Sauf que concernant l’équipe de France, Deschamps en oublie le principe de continuité : les Bleus ont une histoire, y compris une histoire disciplinaire. En droit, on appelle ça la jurisprudence : un corps de règles qu’on applique et qu’on perpétue, tout en prenant soin de les adapter avec des principes de droit… Pour un coach (et un homme) attaché à « certaines valeurs  » , Deschamps s’est fourvoyé. Et que dire de Noël Le Graët, lui aussi élu à la tête de la FFF au nom des « valeurs de respect, d’autorité et de discipline  » ?

C’est à Téléfoot que Évra s’est exprimé. Or, Téléfoot s’adresse plutôt au jeune public, celui-là même que les professionnels exemplaires sont censés édifier. Pour l’exemplarité, on repassera… Et puis Téléfoot passe sur TF1, chaîne de l’EdF, soit un partenaire expressément visé par la charte : les Bleus doivent manifester respect et disponibilité avec les partenaires. L’image de marque de l’équipe de France que vend Noël Le Graët aux partenaires et sponsors pâtit financièrement des « affaires » qui émaillent la vie des Bleus. Pas sûr que son refus de sanctionner Évra améliore cette image : il lui serait délicat par la suite de se plaindre que les Bleus ne « fassent pas recette  » … Avant l’entrevue avec Évra, Le Graët avait même manifesté une mansuétude étonnante à son égard : «  Nous avons deux matchs importants à disputer, on a besoin de tout le monde. (…) Ce n'est pas si grave que ça. (…) Je connais Évra depuis longtemps : c'est un écorché vif, assez facile à mettre en colère. » Noël Le Graët a même contacté Luis Fernandez et Bixente Lizarau pour leur présenter les excuses de la FFF ! Normal : Évra n’avait pas à s’excuser. Bonjour l’autorité, M. le président…

Plus grave, deux jours avant le jugement, Évra avait reçu le soutien de l’UNFP, le syndicat des joueurs « professionnels » . Surtout, il avait le support indirect de Deschamps et de pas mal de sélectionnés, dont Ribéry, intouchable à l’heure actuelle. À ce propos… Juste après France-Australie, dans les couloirs du Parc des Princes, Ch’ti Franck aurait pris à partie verbalement de «  façon assez violente  » Gérard Houllier. « Gégé » , ex-coach des Bleus et ex-DTN, quand même ! Un membre du staff des Bleus a même dû intervenir pour empêcher que les choses ne s’enveniment. Mais, chuuuuut… Quelque part, les joueurs ont gagné, ils ont encore pris le pouvoir en équipe de France. D’autant plus que l’opinion publique, qui exècre aussi fort les journalistes que les Bleus, avait pris partie pour moitié en faveur de Patrice… Ajoutez à cela le climat d’euphorie qui a précédé la convocation d'Évra à la FFF : deux belles victoires contre l’Australie et la Finlande, ainsi qu’un tirage miraculeux contre l’Ukraine (faudra les battre !) et vous obtiendrez ce non-lieu grotesque. Pire : une affaire classée sans suite... Joueurs de l’équipe de France, futurs sélectionnés, apprenez que ce ne sont pas des règles de droit qui régiront le règlement de vos écarts envers les journalistes. Mais plutôt des circonstances diverses et arbitraires qui vous feront condamner (jurisprudence Nasri) ou non (jurisprudence Évra).

par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

ps : j'arrête de lire les article de Chérif Ghemmour
Mais en fait il sert à quoi cet article ?
Au pire on s'en branle quoi, il est pas sanctionné, bon ba tant mieux, voilà.
Les journalistes français sont des manges merde, Evra aussi par moment, ils méritent au moins les propos tenus par Evra, voire plus.
Ghemmour on s'en fout de ça, c'est quoi tes pronos pour la prochaine journée que je ramasse un peu de caillasse.
L'auteur a fait semblant d'être con* ?
Si Nasri a été puni, c'est avant tout circonstanciel, la première compèt' post-Krysna, avec des gars qui savent qu'ils doivent se racheter mais qui agissent comme des petites frappes.
Très bon article, sérieusement.
Cherif tu fais vraiment peur...
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Message posté par starfash
Mais en fait il sert à quoi cet article ?
Au pire on s'en branle quoi, il est pas sanctionné, bon ba tant mieux, voilà.
Les journalistes français sont des manges merde, Evra aussi par moment, ils méritent au moins les propos tenus par Evra, voire plus.


Plus? Quoi? Un coup de bâton? Une main coupée?
C'est intéressant ton avis. J'ai envie d'en savoir plus.
D'accord a 100%, je suis aterré par le nombre de gens qui soutiennent Evra malgré tout son passif.
Messieurs qui traitez les journalistes de mange-merde, arretez de les lire et de commenter leurs articles et pignolez-vous sur ce bel etre humain qu'est Patrice Evra. Stop a la connerie bordel
Plasil Power Niveau : CFA
la drogue c'est mal.
PS: Chérif bat Ghemmour
PS2: la CDM machin n'aura pas lieu bidule...
Davethesith Niveau : Loisir
Le fait qu'Evra ne soit pas sanctionné montre bien que la FFF se comporte comme une bande d'abrutis terrorisés par des petites frappes ! Nasri a pris 3 matchs ! Evra rien parce qu'on compte sur son "talent" pour nous envoyer au Brésil !! Qui peut nous dire quand est-ce que Evra a fait quelque chose de vraiment IMPORTANT pour l'équipe de France ? Le discours que l'on nous survend à la mi-temps de France-Biélorussie ?

Evra avait mis au défi Ménès de faire 8 jongles . Ménès l'a fait ! Gageons que Evra n'arrêtera pas sa carrière ! Les petits caïds de son genre ne respectent rien, pas même leur parole !!
Je trouve aussi que c'est un très bon article. Intéressant et bien présenté sur un sujet de fond : le principe d'égalité devant la justice.

Nasri qui disait dans une interview il y a quelques mois que l'on ne pouvait pas comparer ses écarts avec ceux des mutinés d'afsud, il doit l'avoir dans l'os assez profondément là. Et Toulalan n'est pas pret de revenir en bleu...
Vous qui critiquez cet article; relisez le. Plusieurs fois. Cet article ne vise pas à crier (uniquement) à l'imposture quant au fait que Patrice Evra ne soit pas sanctionné; mais au fait que la FFF sanctionne à la gueule du client. Point.
Et en cela, on ne peut pas lui donner tort. On ne peut pas communiquer sur le fait que l'EDF est une équipe nouvelle et qui se tient à carreau et faire l'inverse de ce qu'on dit une fois devant le fait accompli.
Note : 13
Chériff n'a pas tort pour le coup. Niveau crédibilité, Le Graet (à la limite lui on s'en fout) et DD (et là c'est bien dommage) ont pris très cher avec cette histoire.
Je comprends la tentation de jouer la carte de "l'union sacrée" avant les barrages pour la CdM, mais par souci d'équité et de respect de cette fameuse charte (qui du coup les fait vraiment passer pour des clowns), Evra aurait du être sanctionné et pas qu'un peu.

Je me demande comment Nasri prend cette affaire en tout cas...
RadamelFalcao Niveau : Loisir
C'est dingue, j'ai à peine lu le titre que je savais qui était l'auteur de cet article.

Vivement l'article Ajax bat Celtic
got_feu_dami Niveau : CFA
Note : 3
ben moi j le trouve intéressant l'article...
comparer les 2 cas en tenant compte du timing actuel c'est plutôt bien vu.

et à quoi il sert ??? ben déjà à nous faire comprendre pourquoi les bleus auront encore une image de merde d'ici peu si ça coince ou si ça passe limite contre l’Ukraine.
Si encore Evra était un titulaire indiscutable (par le niveau, pas sur le papier) mais la clairement les dirigeants de la 3F montrent qu'à défaut de substitut correct, à qqs semaines d'une échéance, tu peux pisser sur des journaleux (objectifs ou pas on s'en cogne, ça reste des consultants renommés) garder une attitude de clochard (dédicace Pat...) à la tv, foutre les pseudos valeurs affichées aux chiottes et être quasi sur d’être sélectionné pour les barrages. A coté de ça, t'as Nasri (sans être un ange..) qui dit un truc et qui se fait décheniller !

j'aurai réellement souhaité qu'il soit suspendu pour les 2 matchs et interdit de prise de paroles jusqu'à la CdM.. à la place ce blaireau pourra encore faire étalage de sa culture et de son sang froid.. ça part bien..
Selbycool Niveau : CFA2
Je vois bien l'idée, mais franchement, péter une gueulante sur un journaliste à la sortie d'un match en pleine compète internationale, ça n'est en rien comparable avec le contexte d'une interview donnée à titre personnel en dehors d'un rassemblement.

Pat a été stupide, pas forcément sur le fond hein (mais bon le débat est tout autre), mais ce qu'il a fait le concerne bien plus individuellement que la bêtise (tout aussi stupide, même si plus explicable encore parce que faite "à chaud") de Samir, donc la FFF n'est cette fois-ci pas si incompréhensible que ça.

Poutous.
Superbe article M.Ghemmour.

La fédé a eu une attitude honteuse avec Evra, qui par son attitude a terni encore davantage l'image de l'équipe de France (menace, insultes) et s'est rendu ridicule en se couchant, chose encore plus incompréhensible quand on connaît la qualité du joueur.

Il ne faut pas réhabiliter Nasri, il aurait au contraire condamner Evra, et le virer, chose qui aurait dû être faite dès 2010.

Nous ne voulons plus de ces gens mal élevés dans notre équipe de France, nous ne voulons plus de laxisme à la fédé.
Note : 2
"Les petits caïds de son genre ne respectent rien, pas même leur parole !!", on t'as reconnu Roselyne !
Sérieusement, qu'on arrête de s'handicaper en sanctionnant des joueurs. Quand on voir Griezmann qui flambe et dont on doit se priver pour une sortie en boîte. C'est vrai que c'est scandaleux pour un mec de 19 ans!
Et Evra a parlé en tant que personne pour se défendre de propos tenus plus souvent sur sa personne que sur son véritable niveau de jeu. Ces chroniqueurs sont à chier : Ferandez est incompétent, Liza est resté bloqué en 98, Courbis niveau morale je vais m'abstenir d'en parler, et Ménès est tout ce que je déteste dans le journalisme sportif : non objectif et en recherche constante du buzz.
Evra est un joueur de foot, on lui demande de jouer au foot. Il est le meilleur ou pas à son poste, ça peut se discuter mais sa morale et sa bonté d'âme je m'en tape les couilles* sur la table.
Apparemment nombreux sont ceux à ne plus supporter l'avis de Chérif mais pourtant, il est pertinent.

Pour compléter Chérif, je dirais que la FFF vient purement et simplement d'envoyer valser Knysna et son souvenir désastreux. En résumé, la FFF nous dit : "bon, c'est bon maintenant, ras-le-bol du rabachage Knysna à toutes les sauces. Ok une bonne partie de nos joueurs sont des buses, ok c'est pitoyable ce qui s'est passé là-bas MAIS c'est fini, on ne cautionnera plus les pisses froids qui se défoulent sur l'EdF depuis bientôt 4 ans. Désormais on défendra nos joueurs, tout abrutis qu'ils puissent être et quoiqu'ils fassent ou qu'ils disent".

est-ce qu'ils ont raison ? Le tirage au sort contre l'Ukraine, à mon avis, à inciter la FFF à prendre cette décision car elle anticipe une qualification de la France. Du coup la Coupe du Monde au Brésil achèvera le processus d'oubli (dénie ??) de l'Afrique du Sud (une coupe du monde en chassant une autre). Et en même temps la FFF n'a rien a perdre à faire ça car si ça ne passe pas contre l'Ukraine, tout le monde, Evra, Deschamps et Le Graet, compris aura son sac... On peut y voir un beau symbole de solidarité. On peut aussi y voir une forme de lâcheté.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les Verts avaient la main
121 58