Évra : « Après le Brésil, mes vacances étaient gâchées »

Modififié
4 21
Auteur de quatre victoires consécutives depuis la rentrée, l'équipe de France est sur une bonne dynamique à moins de huit mois de l'ouverture de l'Euro.

Évidemment, Patrice Évra veut aller au bout : « Un Euro réussi ? J'ai envie de dire que c'est de gagner, mais je ne vais pas le dire pour ne pas nous enflammer. C'est faire plaisir au pays, se faire plaisir. Je sais qu'on peut faire quelque chose de grand. Il y a une âme. Après le Brésil, mes vacances étaient gâchées parce qu'on n'avait pas gagné, explique le latéral gauche dans une interview à RMC. Je n'ai pas envie de revivre la même chose. »

« Ce groupe, qui était à la Coupe du monde au Brésil, quand il décide de mettre le bleu de chauffe, est difficile à battre, enchaîne Patrice Évra. On est confiants, il y a des attentes très hautes. (...) On a tous un respect énorme pour le sélectionneur. On est exigeants envers nous-mêmes, on a envie de faire plaisir aux proches et aux supporters. On va respecter ce maillot jusqu'au bout. »

Suivez le soldat Évra. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Le train dans la vie, il passe qu'une fois". Patrice Evra
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
"J'ai envie de dire que c'est de gagner mais je ne vais pas le dire pour ne pas nous enflammer."

Tout le génie d'Evra résumé en une phrase.
Sans manquer de respect au Brésil et autres Argentine, Chili et caetera, il me semble que le championnat d'Europe des nations est plus relevé que la World Cup.
Quant à la victoire finale, bon, si les joueurs n'y croit pas eux-mêmes, qui le croira pour eux ?? Ils sont sympas, le groupe vit bien, mais cela sera-t-il suffisant, ou le seront-ils ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 21