Evo Morales se lâche

Modififié
0 0
Le foot et la politique ne font pas forcément bon ménage !



La scène est surréaliste, digne des grands combats parlementaires asiatiques ! Mais cette fois-ci, direction la Paz en Bolivie, terre de foot et de corruption, qui accueillait un match amical opposant une équipe de la présidence à une formation de la mairie de la ville.

En seconde période, le président bolivien Evo Morales a offert un coup de genou dans l'entre-jambes de son adversaire après avoir reçu un tacle sur la cheville.

Le « sans couille » se nomme Daniel Gustavo Cartagena, ancien allié mais désormais opposant au Mouvement vers le Socialisme (MAS) de Morales. L'histoire prend un peu plus de sens !


Cette agression caractérisée a provoqué un début de mêlée sur le terrain, avec l'expulsion du défenseur, bien évidemment !

Le match s'est conclu sur la marque de 4-4. Avec quatre expulsions et quatre cartons jaunes. Dans les vestiaires, le médecin présidentiel a précisé que Morales devait prendre « trois à quatre jours de repos » pour une petit entorse à la cheville.



On attend des nouvelles des bijoux de Daniel Gustavo Cartagena.








ViR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0