Evo Morales, président en short

Le président bolivien est féru de ballon rond. Ami de Diego Maradona et premier défenseur du football en haute altitude, Evo Morales a toujours un pied sur le rectangle vert. Voir plus si affinités...

Modififié
Une échauffourée comme il s'en déroule des milliers sur les terrains amateurs du monde entier chaque week-end, une semelle malheureuse qui dégénère en pugilat, un genou qui vient se loger dans l'entrejambe d'un adversaire qui s'écroule sur le sol, les joueurs des deux équipes qui déboulent pour prêter main forte aux deux belligérants. A priori rien d'exceptionnel, sauf que celui qui reçoit le premier coup et se venge dans la foulée se nomme Juan Evo Morales, actuel président de la République de Bolivie. La scène s'est déroulée la semaine dernière, dans le centre-ville de la plus haute capitale du monde. A l'occasion d'une rencontre “amicale” entre le Mouvement Socialiste d'Evo Morales et le Mouvement Sans Peur dirigé par le maire de La Paz, le président en short assène un violent coup de genou à un adversaire qui n'a même pas le ballon.

La raison ? Quelques secondes auparavant, alors que la partie vient à peine de débuter, l'un de ses opposants, Daniel Cartagena, a la mauvaise idée de laisser trainer sa semelle sur la jambe présidentielle. Mauvaise idée, car Evo Morales n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, comme l'on appris à leurs dépens représentants de la haute société bolivienne et autres chefs d'entreprises depuis l'arrivée au pouvoir du leader socialiste, fin 2005. Résultat, le fautif –expulsé en compagnie de l'un de ses gardes du corps venu à sa rescousse– est passé tout près d'une peine de prison. Depuis, le président s'est officiellement excusé de son geste (dé)placé.

Impitoyable sur tous les terrains

Il y a deux ans, Evo s'était frotté au tout puissant Sepp Blatter. Au printemps 2008, le président de la Fifa et son comité exécutif envisagent en effet d'interdire les matches internationaux à plus de 2500m d'altitude, considérant qu'au-dessus de cette limite, les footballeurs rencontrent des problèmes pour retrouver leur souffle. Pour Evo Morales et d'autres dignitaires sud-américains, c'est encore un coup d'une institution impérialiste pour s'en prendre aux plus démunis et éviter aux géants brésilien et argentin tout faux-pas du côté de La Paz, Quito ou encore Bogota. Diego Maradona, ancien ménémiste (président ultralibéral argentin) né dans les bas-fonds de Buenos Aires reconverti en Robin des Bois, soutient Evo Morales en prenant part à un match épique à plus de... 6000m d'altitude, sous la neige. Blatter cède. Evo : 1, Fifa : 0. Ironie du sort, un an plus tard, Maradona, nommé sélectionneur de l'Albiceleste entre-temps, repartira de La Paz avec une valise monumentale (6-1).

Le ballon rond, objet politique

Depuis, Evo a bien sûr continué les réformes dans son pays et renforcé les alliances avec les pays voisins. Mais Michelle Bachelet a pu constater que rien ni personne ne pouvait écarter Evo du football. La légende raconte qu'à l'issue d'un sommet ibéro-américain à Santiago, il aurait planté l'ancienne présidente du Chili pour disputer une rencontre avec de hauts mandataires et de vieilles gloires du football chilien. Voici deux mois, il a reçu une délégation de la Fifa afin de plancher sur la crise qui touche le football en Bolivie, le pays le plus pauvre d'Amérique du Sud. « Le football est la meilleure forme d'intégration, encore plus dans un pays pauvre comme la Bolivie » , assure celui qui réalisa un essai sans succès au club de San José de Oruro dans sa jeunesse. Preuve en est, Evo s'est forgé son caractère de leader au sein d'une équipe qu'il constitua à l'âge de treize ans dans sa communauté. D'après Martin Siviak, l'auteur de “Jefazo” (“Le coup du chef”, ndla), sa biographie, lui et ses camarades achetaient à l'époque des ballons et des maillots grâce à la laine de lama qu'ils vendaient. Aujourd'hui, proche de Juan César Baldivieso, ancien meneur qui guida la sélection bolivienne au Mondial 94, il s'est trouvé un allié de choix dans la région : Sebastian Piñera, élu en mars dernier président du Chili. Les deux hommes ont récemment fait équipe sur la pelouse. En meneur naturel, le socialiste portait le numéro 10, tandis que son homologue libéral se chargeait de conclure les actions avec le 9 dans le dos. Comme dirait un célèbre équipementier sportif allemand, avec le foot, “rien n'est impossible”.

Alejandro Carbone



Le geste technique pas très catholique d'Evo Morales



Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Aucun commentaire sur cet article.
Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 22
Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 5 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 18 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 13 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14
À lire ensuite
Miro n'est pas un peintre