1. //
  2. // Evian Thonan Gaillard

Evian Thonon-Gaillard en excès de croissance ?

Quelques jeunes prometteurs, des vieux venus se refaire la cerise, c'est l'alchimie d'un début de saison globalement réussi, pour le threesome savoyard, malgré la déception Govou. Evian-Thonon-Gaillard, annoncé comme le meilleur promu en début de saison, tient son rang. Sans forcément faire rêver, les joueurs Danone, sont en train de conforter doucement leur place en milieu de tableau.

Modififié
1 2
Le bizutage a été sévère pour l'ETG. Après une première victoire encourageante à domicile face à Nice, les savoyards ont enchaîné 10 matchs sans victoire. Boom. On s'est alors dit que l'ETG allait faire une Arles-Avignon, trop vite monté du National à la Ligue 1, et que le club allait sombrer. Loin des rêves de grandeur suscités par le recrutement de début de saison et des ambitions de Danone, Evian pédalait dans le yaourt. Et puis les savoyards se sont réveillés, sans faire de bruit. Pas de redressement spectaculaire, mais des courtes victoires toutes obtenues à la maison qui permettent à l'ETG d’être 11ème à la trêve des confiseurs. Leur vraie place sans doute, un bilan honorable en tout cas pour le président Patrick Trotignon, comme il le confiait récemment sur le site officiel du club : «  Les résultats sont satisfaisants et conformes à ce que nous pouvions espérer. Avec 22 points en 19 rencontres, nous sommes au-delà d’un point par match ce qui veut dire que nous sommes dans les clous pour le maintien. C’est donc un bilan acceptable  » .

Barbosa, la seconde jeunesse

La raison de ce retour en eaux calmes, sur les bords du lac Léman, tient avant tout en un mot: Barbosa. L'ancien montpellierain, vit une deuxième jeunesse à 35 ans. Déjà auteur de 6 buts et 6 passes décisives, Barbosa impressionne. Gaël Danic, qui l'a affronté avec Valenciennes, déclare même à son sujet : « Ce qu'il fait avec Evian à 35 ans, c'est très fort. Il a des grosses stats depuis le début de saison, il m'impressionne. A l'âge qu'il a, il galope ! Comme quoi l'âge dans le football, cela ne veut rien dire  » . Une affirmation qu'appréciera surement Patrick Trotignon, qui a fait du recyclage de vieux briscards sa marque de fabrique.

Sauf que malheureusement les recrues stars de l'été Leroy et Govou (voire Christian Poulsen), qui auraient dû être les fers de lance de l'équipe, déçoivent beaucoup pour le moment. Entre prestations décevantes et blessures à répétitions, Govou ne convainc pas. Jérôme Leroy, autre tête de gondole du recrutement de l'ETG, peine à faire jouir le Parc des sports d'Annecy. Du coup, en attendant Govou, Bernard Casoni s'appuie en fait surtout sur Yannick Sagbo, Brice Dja Dje Dje, Aldo Angoula et Olivier Sorlin, soit des joueurs déjà présents l'an dernier. Une certaine idée de la constance.

Au revoir Casoni

Malgré les résultats très corrects, le coach est menacé. Alors que Casoni, vient de faire monter Evian du National à la Ligue 1 en deux ans, il ne sera pas prolongé. Une décision étrange qu'on peut imputer aux rêves de grandeur de ses dirigeants. Le fameux théorème Kombouaré. Danone voit grand et veut du charisme à tous les étages pour jouer l'Europe rapidement. Pourtant les dirigeants devraient se rappeler qu'en 2009, leur club portait le nom désuet de Croix de Savoie et peinait à remplir les 3600 sièges du stade Joseph-Moynat de Thonon-les-Bains.
Chacun connaît l'histoire de la grenouille qui voulait être plus grosse que le boeuf.

Par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pour Casoni, ça fait longtemps que les relations avec les dirigeants sont tendues, difficile de parler de syndrome Kombouaré. En National par contre, Casoni avait remplacé Paille alors leader ...
Sans revenir sur les cas Leroy et Govou, j'ai du mal à voir Poulsen comme une déception, il est titulaire indiscutable et très précieux au milieu.
La différence étant que si mes souvenirs sont bons, Casoni était l'adjoint de Stéphane Paille lors de son éviction. L'arrivée d'un mec un peu plus hype, collant avec la politique du club risque de changer pas mal de choses, surtout en cours de saison.

Qui vivra verra !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Old Firm et fondant
1 2