1. //
  2. // 2012/2013
  3. // Présentations des équipes

Évian TG, l’an 2

Après une première saison tout à fait surprenante au sein de l’élite, les joueurs d’Évian Thonon Gaillard attaquent la saison 2012-2013 sans pression mais sur une mauvaise dynamique. Courage, Pablo Correa.

0 7
Le bilan de l’été

L’été à Évian, c’est comme l’été à la montagne : calme, puis triste. On fait des balades, on fait des balades. Et puis, on fait des balades. Manque de bol, l’Évian TG de Pablo Correa s’est vautré lors de chacune de ses escapades estivales. Cinq défaites face à Guingamp, Porto, Southampton, Marseille et Bastia, histoire d’avoir le moral bien au fond des chaussettes avant la reprise. Cela étant dit, tout n’est pas totalement gris au dessus de la Haute-Savoie puisque Daniel Wass est arrivé définitivement du Benfica. Pour le reste des recrues, les noms sont dignes d’une équipe de Football Manager en 2018. Oui, celle avec les faux noms : Konogo, Koné, M’Barki, Guillaud, Salamone et Dhaouadi. En espérant que l’hiver à Évian soit comme l’hiver à la Montagne : sympa et drôle.

Le coefficient de résistance au PSG

45%. Ça aurait pu être 50, mais Jérôme Leroy est parti. Cela étant, Évian TG n’en demeure pas moins la « petite » équipe la plus à même d’emmerder le Paris Saint-Germain, en tout cas sur le terrain psychologique. Comme les Lorientais, les joueurs de Pablo Correa (de Bernard Casoni, un peu, aussi) ont emmerdé le PSG à l’aller et au retour. On se souvient notamment du 2-2 concédé par les coéquipiers de Javier Pastore au Parc des Sports d’Annecy, après avoir été menés 2-0. Cette saison, Pablo Correa alignera tranquillement un petit 6-3-1 au Parc des Princes, en espérant que Yannick Sagbo fera danser Thiago Silva dans ces soirées-là. Aldo Angoula, lui, montrera ce qu’est le jeu de tête à Zlatan.

Ça va se terminer comme ça, le 21 décembre 2012

« Bon, les gars, aujourd’hui, on joue contre la fin du monde. Ça va être chaud. On va défendre. » Même contre le jugement dernier, Pablo Correa ne se laisse pas faire. Rippert parti, c’est Aldo Angoula qui sera en première ligne face aux éruptions volcaniques et aux montées des eaux. Réfugiés en haut du Mont-Blanc, les Haut-Savoyards sont saufs et la mettent à l’envers aux Mayas. Seuls survivants avec les Parisiens, sagement planqués dans un vaisseau indestructible façon "2012" le film, les joueurs de l’ETG terminent seconds du championnat.

Le portrait robot

10% : Viggo Mortensen – Footballeur argentin
30% : Jacky Durand – Baroudeur de génie
30% : Christian Blachas - Badoumba
30% : La panthère rose – Pink lady

La banane de la saison

Les maillots. Six sponsors et des couleurs dignes des plus belles tenues vues dans les night clubs portugais. Évian, Kappa, Sword, Pilot, Danette et Calberson, ingénieusement disposés ça et là sur le maillot qui avait déjà été élu comme le plus laid de l’exercice 2012-2013. Autant le dire tout de suite : ils sont favoris à leur propre succession. De quoi repenser au grand Sedan de l’époque.

Le type à suivre

Kévin Berigaud. 18 tirs, 6 buts. Kévin Bérigaud incarne à lui seul le réalisme qui a fait de l’Évian TG de Pablo Correa un solide neuvième de Ligue 1. Longtemps blessé la saison passée, l’attaquant haut-savoyard a montré que dans le jeu, comme face au but, il serait l’un des costauds de l’effectif d’ETG cette saison.

Ce qu’il va se passer cette saison

C’est une certitude : Stephan Andersen, auteur d’un Euro convaincant avec le Danemark, dégoûtera les joueurs de l’Olympique de Marseille à l’aller et au retour. Pour le reste, du classique. Tout le monde dira à Pablo Correa qu’on se fait chier devant ses matchs alors que depuis son départ de Nancy, l’Uruguayen fait de sacrés efforts. Des efforts récompensés par un nouveau maintien, acquis un peu plus difficilement à cause du départ de l’irremplaçable Jérôme Leroy. Non, il n’y a plus personne pour mettre des buts de génie à Évian cette année.

La banderole de supporter

« South Correa  » .

Le derby débile de la saison

L’Angoulico contre Bastia.

Les chansons de la saison

C.R.E.A.M – Wu Tang Clan
Youtube

Advertising space – Robbie Williams

Youtube


Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
"Évian, Kappa, Sword, Pilot, Danette et Calberson: six sponsors et des couleurs dignes des plus belles tenues vues dans les night clubs portugais"
Héhé.. Mais même sans les sponsors, le rose Barbie girl, c'est pas possible en fait.
Et sinon, Govou il a disparu des écrans radar ??
Govou est encore blessé si je ne m'abuse et ne sera pas remis pour un petit moment encore.
CacaMourihno Niveau : Loisir
il va être content Zlatan d´aller jouer la bas...sinon Govou il est en boite, il arrive.
Putain fabuleux le passage sur le 21 décembre 2012. C'est clair que Correa, même face à la fin du monde, il est droit dans ses bottes, 5 défenseurs en ligne, 3 demis défensifs en sentinelles devant la défense, 1 sacrifié loin devant en première ligne... Et un deuxième gardien !!
En fait, une équipe de Correa c'est un peu comme regarder le film 300, tu sais qu'ils vont se faire buter à la fin mais tu te demandes combien de temps ils vont tenir (Et je valide avec Nancy!)
Mou-rinho Niveau : CFA
"le maillot qui avait déjà été élu comme le plus laid de l’exercice 2012-2013. Autant le dire tout de suite : ils sont favoris à leur propre succession." Mouais...
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
"La montagne l'été c'est calme puis triste"
"La montagne l'hiver c'est cool"
Pfff...non mais restez chez vous les touristes parigos, ça nous fera de vraies vacances, ne venez surtout pas nous emmerder et boucher nos autourtes et routes, mais passez juste le temps qu'on augmente nos tarifs de 75% pour vous...
Près des cimes, loin des co*ns !
Croix de Savoie !
Leroy a servi à rien cette saison et n'y est pas pour beaucoup dans le maintien. Rippert parti, un gros ouf de soulagement ouais. Govou va revenir, pas un mot sur Khlifa, ni sur le "risque" de notre recrutement cette saison, le maintien bien sur, mais on est les seuls à avoir des couilles !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 7