1. //
  2. // 29e journée
  3. // Évian TG/Sochaux

Évian en eau de boudin

Pour la première fois de sa récente histoire, Évian Thonon Gaillard traverse une vraie crise de résultats. Les Hauts-Savoyards n’ont plus gagné depuis trois mois en L1 et s’enfoncent lentement, mais sûrement vers une possible relégation. La réception de Sochaux, ce samedi, prend déjà des allures de virage à ne pas rater.

Modififié
2 7
Toutes les bonnes choses ont une fin. Après deux montées successives et un maintien acquis sans trembler et avec manière pour sa première saison dans l’élite, Évian Thonon Gaillard est redescendu sur terre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce retour à la réalité aurait pu s’effectuer avec davantage de douceur. Dans la charrette depuis les premières journées de championnat, le club haut-savoyard vit un exercice 2012-2013 usant, fatigant, difficile. Très loin de la réussite de l’an passé, les Roses ne gagnent plus et voient le spectre de la relégation se rapprocher un peu plus chaque semaine. Même s’ils ont ramené un bon nul de Toulouse le week-end dernier (0-0), le constat fait mal. Avec ce résultat, l’ETG porte sa série de matchs sans victoire, à dix rencontres consécutives. Ils n’ont plus gagné en Ligue 1 depuis trois mois. C’était le 12 décembre 2012, au Parc des Sports d’Annecy, face à Troyes (2-0). Et bien qu’ils soient toujours en course pour se maintenir, le temps presse. Les adversaires directs commencent à gagner et la situation se complique dangereusement.

Dans la peau d’un relégable

« Notre plus grosse lacune, c’est le mental. » Cédric Barbosa, un des joueurs les plus expérimentés du groupe, expliquait récemment le pourquoi d’un tel passage à vide. Avec un groupe pourtant proche de celui qui a réalisé une saison fantastique l’an passé (9e, devant l’OM), l’ETG découvre aujourd’hui le lot des équipes mal classées. Perte de confiance, erreurs individuelles qui coûtent des points, arbitrage défavorable, pelouse catastrophique...La fameuse spirale négative dont on ne voit jamais la fin. Excepté Sorlin, Barbosa ou Govou, peu de joueurs ont un vécu digne de ce nom. La plupart ont découvert la L1 avec Évian et vivent d’ailleurs pour la première fois de leur carrière la lutte pour le maintien. Forcément, comparé à des équipes comme Sochaux, Brest ou encore Ajaccio, la différence s’en ressent. On attend encore le match de battant, celui où les joueurs montrent un vrai esprit de révolte et s’arrachent pour aller chercher un résultat (à l’image de Reims face au PSG, samedi dernier). Les quelques soubresauts, comme contre l’OM où ils auraient pu l’emporter avec plus de réussite (1-1 à 11 contre 9) se font trop rares.

Se servir de la Coupe de France

Opposé à Sochaux ce samedi, l’ETG joue une partie de son avenir. C’est un affrontement capital pour Pascal Dupraz et ses hommes. « Ce match vaut 1000 points psychologiquement » , abondait d’ailleurs le coach des Roses en conférence de presse. Une victoire permettrait à la fois de sortir de la zone rouge, d’y pousser leurs adversaires du soir et de renouer avec le succès qui les fuit depuis tant de semaines. Par contre, on vous laisse imaginer les conséquences d’un nouveau revers. Certainement celui de trop. Pour l’évènement, les coéquipiers de Yannick Sagbo feraient bien d’entrer sur la pelouse le couteau entre les dents. Pourquoi pas en se servant des prestations entrevues en Coupe de France. Quarts de finaliste (face au PSG), ils prouvent qu’ils possèdent certaines qualités, certaines valeurs de combat propres à cette compétition. À l’heure d’affronter Sochaux, Évian aurait donc bon dos d’avoir ce parcours historique dans un coin de la tête. Et finalement, quoi de plus naturel que de voir la Vieille Dame filer un coup de main au plus jeune club de Ligue 1.

par Anthony Davière
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

les joues gonflées comme ça, j'ai cru voir dominique séverac...
Durix_Durex Niveau : Loisir
Ce club a surtout besoin d'avoir un coach digne de ce nom. Dupraz a fait du bon boulot dans les étages inférieurs mais il n'a pas le niveau de la Ligue 1
volontaire82 Niveau : Loisir
marrant la description de la photo qui fait genre que personne ne connaissait ce pauvre gars..
Mark Renton Niveau : CFA2
C'est qui les supporteurs d'Evian ? Pourquoi ce club ?
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
A dire vrai, ce qu'il manque cette année à notre équipe, c'est le mental comme l'a dit Barbo...

Après une montée en Ligue 2, et directement en Ligue 1 la saison d'après au terme d'une saison énorme, les Croix de Savoie ont réalisé bien mieux qu'un maintien honnete , dans la première partie du tableau.

Mais cette année, TOUT dérape, RIEN ne va. Il y a une vraie crise des gardiens, entre Laquais et Andersen, personne n'a compris pourquoi on garde Laquais, alors qu'Andersen avait réalisé un super euro, il y a un rythme de roulement entre les deux gardiens completement debile...
Ensuite, personne ne sait gérer LE probleme du stade, l'ETG est à l'origine un club du chablais. Evian vient se rajouter au nom d'équipe comme le Red Bull Salzbourg (Red Bull n'est pas une ville, ho?) et pourtant, ils jouent à Annecy... il est depuis des siècles question d'un nouveau stade, tous se tapent pour décider où sera l'emplacement, on parle même de faire jouer à Genève, quels crétins... Il faut comprendre une chose que tous ces mecs comprennent pas, les supporters et le public de l'ETG, c'est la Savoie et la Haute Savoie, ils se pleignent que personne ne vient en ce moment, alors que jouer à Annecy permet de faire venir des supporters de Cahmbéry et du reste du 73 (Oui oui, Croix de Savoie, c'est Chambery). Alors quand ils joueront dans le Chablais avec 1 route surbondée pour y aller, ils seront 50... super!
Ensuite, la valse des entraineurs, le Corse ne s'entendait pas avec la direction, mais il y avait du jeu, y avait de l'attaque, il y avait un style. Ensuite, viré. Correa a apporté QUE de la défense, a ramené autant voire plus de points que Casoni, mais on a eu droit à une série de matchs horribles à regarder. Maintenant, même plus d'entraineur, un genre de directeur sportif qui fait de son mieux. Mais moi, pour réparer ma chaudiere, je sais que j'suis pas équipé pour alors j'appel un dépaneur, l'ETG lui, gère ça comme une épicerie...

Et par dessous tout, le mental, depuis le début de saison, tout le monde le répète, Sagbo, Khlifa, Sorlin, Barbo, l'année passé, des tueurs, des matchs nuls arrachés, des têtes d'Angoula, des frappes de Wass, cette année rien, on le voit, personne ne veut gagner.
Le match contre TOulouse était ultra important, c'est un 0 0 miraculeux. Si l'ETG ne gagne pas contre Sochaux, et bien l'ETG peut dire au revoir à la Ligue 1 ...

Ite missa Est
broly1236 Niveau : DHR
Un club de merde , un stade de merde , une equipe de merde , un entraineur de merde bref buvez du vittel
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Mon pauvre ami, retourne enfiler ton maillot QSG ou qui tu voudras. Reconnaître le talent d'un club qui réalise deux montées successives jusqu'en Ligue 1 sans argent ni grands, c'est pas fait pour tes neurones...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 7