En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 34e journée

Évian dans la zone rouge, Toulouse rattrapé in extremis

Le ventre mou et la zone de relégation étaient au menu de la Ligue 1 ce soir. Résultat, Bastia punit Évian, Toulouse se saborde, et Guingamp offre à Caen une fin de saison galère.

Modififié

Bordeaux 1-1 Metz

Buts : Khazri (88e) pour Bordeaux / Sassi (24e) pour Metz

Une semaine agitée à Bordeaux. L'embrouille avec la LFP sur la date du dernier match à Chaban-Delmas a presque fait oublier ce match contre Metz. Le club lorrain condamné à la Ligue 2 ? Loin de là selon son entraîneur Albert Cartier, qui affirmait que « ses élus  » pouvaient réaliser l'exploit de se maintenir. Après un bon début de match, les Messins sont récompensés par le but de Sassi (la famille), après un festival de Florent Malouda qui efface tout le coté droit bordelais dans la surface. Côté bordelais, c'est aussi calme qu'une discussion entre Jacques Santini et Gandhi. Au retour des vestiaires, les Bordelais possèdent la gonfle. Crivelli, 20 ans, rate une énorme occasion sur un centre de Rolan. Sur un cafouillage, Saivet claque une superbe bicyclette… refusée pour un hors-jeu inexistant. Finalement, Khazri glisse un superbe coup franc et permet à Bordeaux d'égaliser. Cruel pour Metz, qui reste à six points du premier non-relégable.

Caen 0-2 Guingamp

Buts : Beauvue (49e), Marveaux (66e) pour Guingamp

Ce soir, les deux équipes se disputaient la tête du ventre mou de Ligue 1. À un point de la zone de relégation, Caen se devait de s'imposer. Sous la pluie caennaise et sur une pelouse de D'Ornano détrempée, Sala allume la première mèche à la 39e minute avec une tête sur la barre. À la 49e minute, Rémi Vercoutre décide de laisser marquer Claudio Beauvue sur une frappe-centre totalement improbable. Symbole du mauvais match caennais : l'Argentin Sala n'y arrive pas et distribue les coups de coude. Et Guingamp décide de punir les Normands : Marveaux nettoie ainsi la lucarne du pauvre Vercoutre, abandonné par sa défense. Yatabaré manque même de tuer le match à dix minutes de la fin. Caen ça veut pas…

Évian TG 1-2 Bastia

Buts : Sunu (42e) pour Évian TG / Kamano (57e) et (87e) pour Bastia

Il était là, le fameux match de la peur. Contre un SC Bastia au schéma offensif, Évian se procure les principales occasions : Duhamel inquiète Areola d'une tête croisée. À la 42e minute, l'ancien Gunner Gilles Sunu marque sur un centre de N'Sikulu. Mais au retour des vestiaires, les hommes de Printant se réveillent, et Francois Kamano (l'homme like U) égalise en ajustant Leroy après un slalom de Danic. Brandão, qui n'a plus marqué en Ligue 1 depuis un an, rate une tête à bout portant à la 75e minute. Mais à trois minutes du terme, Kamano, encore lui, marque d'un beau plat du pied et offre la victoire à son équipe. Finalement, les Bastiais semblent encore partis pour réaliser une saison « à la Die Hard » : on croit qu'ils vont tomber, mais ils réussissent miraculeusement à survivre.

Rennes 2-1 Nice

But : Prcić (47e), Konradsen (90e) pour Rennes / Bauthéac (22e) pour Nice

C'est un Claude Puel espiègle qui se présente à la route de Lorient. Le coach de Nice tente un coup tactique en plaçant son fils Grégoire au poste d'ailier pour emmerder Ntep. Olivier Boscagli, 17 ans, fait sa première apparition en Ligue 1 au poste d'arrière droit (tu faisais quoi, toi, le samedi soir à 17 piges ?). À la 22e minute, Éric Bauthéac marque sur un centre en retrait de Pléa et met les Niçois sur de bons rails. À la demi-heure de jeu, Tony Chapron décide de se faire des ennemis à Rennes en oubliant un penalty sur Ntep. Sinon, c'est le néant pour Rennes en première mi-temps. Au retour des vestiaires (Montanier s'est certainement fâché), Prcić marque son premier but en Ligue 1 sur une frappe croisée. Peu d'occasions en seconde période, jusqu'au superbe but de Konradsen, d'une frappe enroulée, dans les arrêts de jeu. Victoire sur le fil pour Rennes, qui se retrouve neuvième de Ligue 1. Oui oui.

Toulouse 1-1 Nantes

But : Regattin (22e) pour Toulouse / Bedoya (88e) pour Nantes


L'arrivée de Dominique Arribagé et sa mèche ont fait du bien au Téfécé : une série de deux victoires consécutives sans encaisser de buts et la sortie de la zone de relégation. Fort de cette dynamique, Toulouse domine la première période face à une équipe de Nantes totalement inoffensive. Martin Braithwaite, préféré à Ben Yedder, tente une Bergkamp, mais bute sur Riou. Et c'est Adrien Regattin qui ouvre le score après une superbe déviation du Danois chevelu. Au retour des vestiaires, Toulouse pilonne le but de Riou. À la 57e minute, Der Zakarian « fait une Bielsa » et réalise ses trois changements d'un coup. Le FC Nantes pousse et Bedoya finit par égaliser de la tête, après une sortie désastreuse d'Ahamada. Deux points de perdus pour les Toulousains. Qu'elle va être longue, cette course au maintien.

À lire : le set 6-1 du PSG face à Lille

⇒ Résultats et classement de L1

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7