1. //
  2. // 8es de finale retour
  3. // Résumé

Everton ne sauve pas la reine, l'Ukraine déboule en force

Le dernier représentant anglais sur la scène européenne cette saison a sombré face à Kiev, un des deux qualifiés ukrainiens de la soirée avec Dnipropetrovsk, tombeur dans la prolongation de l'Ajax à Amsterdam. Belle performance aussi pour le FC Bruges, qui a mérité sa place en quart de finale en allant s'imposer en Turquie. Séville et le Zénith sont aussi du top 8 de cette C3.

Modififié
0 42
  • Dynamo Kiev/Everton : 5-2

    Buts : Yarmolenko (21e), Teodorczyk (35e), Miguel Veloso (37e), Husyev (56e) et Antunes (76e) pour le Dynamo / Lukaku (29e) et Jagielka (82e) pour Everton

    Incroyable mais vrai : il n'y a plus un seul club anglais engagé dans une compétition européenne cette saison. Les formations en lice en Ligue des champions éjectées, le dernier espoir des fans de la Premier League reposait sur les épaules des joueurs d'Everton. Une responsabilité un peu trop grande à assumer visiblement pour les Toffees, 14es en championnat, qui ont subi une véritable humiliation lors de ce match retour à Kiev. La petite option sur la qualif' prise à l'aller à Goodison Park (2-1) n'a tenu qu'une vingtaine de minutes et cette ouverture du score magnifique signée du diamant du Dynamo, Yarmolenko, auteur d'une frappe en pleine lucarne après quelques passements de jambe pour écarter son vis-à-vis. La réponse d'Everton intervient seulement quelques minutes plus tard avec une égalisation tout aussi magnifique de Lukaku, qui va lui aussi chercher la lucarne. Les Anglais pensent avoir fait le plus dur, ils ont tort. C'est Teodorczyk d'abord qui redonne rapidement l'avantage aux siens en profitant des errements défensifs adverses, suivi dans la foulée de Miguel Veloso, auteur d'une volée pied gauche remarquable pour le but du break avant la mi-temps. Les Toffees sont assommés, les Ukrainiens euphoriques. En seconde période, ces derniers marquent encore deux nouveaux pions par Husyev et Antunes – mention spéciale à celui d'Antunes, la plus belle sacoche en lulu de la soirée – pour asseoir définitivement la qualification, la réduction du score de la tête de Jagielka dans les dix dernières minutes étant anecdotique. Les bourreaux de Guingamp au tour précédent poursuivent leur route, tandis qu'Everton n'a plus qu'à retrouver son quotidien dans le ventre mou d'un championnat anglais qui a décidément beaucoup perdu en crédibilité ces derniers jours…

  • Ajax/Dnipropetrovsk : 2-1 ap

    Buts : Bazoer (60e) et Van Der Hoorn (117e) pour l'Ajax, Konoplyanka (97e) pour Dnipropetrovsk

    Battus à l'aller 1-0 sur un but de Zozulya, les Ajacides devaient absolument s'imposer ce soir devant leur public. Ils ont mis du temps pour se réveiller, avec une première période toute tristoune, un retour des vestiaires pas tellement plus folichon, puis finalement ce but si important inscrit à l'heure de jeu par Bazoer, surgissant à bon escient et profitant d'une erreur d'Egidio, défenseur brésilien de Dnipro. Le score n'évoluant plus jusqu'à la fin du temps réglementaire, il a fallu en passer par la prolongation et ce sont finalement les Ukrainiens qui arrachent la qualification grâce au but sublime du très classieux Konoplyanka, d'une frappe enroulée à la Henry. Dommage tout de même pour l'Ajax, car cette formation de Dnipropetrovsk paraît largement prenable, comme en atteste ce but de Van Der Hoorn qui offre une victoire vaine. C'est une bonne soirée pour le football ukrainien qui envoie ses deux représentants dans la compétition en quart de finale.

  • Torino/Zénith : 1-0

    But : Glik (90e) pour le Torino

    Le deuxième duel italo-russe de ces 8es de finale de la Ligue Europa a bien failli accoucher d'un nouveau match nul et vierge, comme plus tôt entre le Dynamo Moscou et Naples, mais le but tardif de Glik sur corner a finalement permis au Torino de s'imposer de justesse. Un score insuffisant néanmoins pour faire tomber une formation du Zénith qui l'avait emporté 2-0 à l'aller et qui a tremblé en s'en remettant aux exploits répétés de son gardien et en s'offrant juste ce qu'il faut de frissons dans les dernières minutes de la rencontre (sauvetage sur la ligne de Lombaerts dans les arrêts de jeu). Le Zénith passe, mais dans la douleur (7 cartons jaunes pris ce soir !).

  • Séville/Villarreal : 2-1

    Buts : Iborra (69) et Suárez (83e) pour Séville, Dos Santos (73e) pour Villarreal

    C'est au match aller que le FC Séville a construit sa qualification en s'imposant 3-1 à l'extérieur. Un avantage conséquent qu'il a seulement fallu maintenir ce jeudi soir, ce que les Andalous ont mieux su faire par exemple que les Monégasques mardi, confrontés à pareil scénario. Ce sont même eux qui ont réussi à prendre l'avantage dans ce duel ibérique, grâce au but du capitaine Vicente Iborra, avec Carlos Bacca au service et un Sergio Asenjo abandonné par sa défense. Quelques minutes plus tard, à l'amorce du dernier quart d'heure, le sous-marin jaune égalise avec une torpille lancée par Dos Santos sur coup franc direct. Un coup pour rien puisque l'équipe se retrouve à jouer la fin de match en infériorité numérique suite au deuxième carton jaune reçu par le jeune défenseur ivoirien Eric Bailly. Séville en profite même pour choper la victoire grâce au but du joker Denis Suárez, sur un service de Trémoulinas. La bonne forme actuelle du FC Séville continue et cette équipe a de plus en plus le profil d'un candidat crédible à la victoire finale dans cette compétition.

  • Beşiktaş/Bruges : 1-3

    Buts : Ramon (48e) pour Beşiktaş, De Sutter (61e) et Bolingoli Mbombo (80e et 90e) pour Bruges

    Au taquet avant même le coup d'envoi, le très chaud public stambouliote a dû attendre pas mal de temps avant de voir ses favoris au diapason sur la pelouse. Un peu plus d'une période pour être exact, et cette ouverture du score signée du latéral gauche brésilien Ramon Motta : une frappe flottante hors surface et un ballon qui va se ficher dans la lucarne opposée, imparable. Les lucarnes, décidément le thème de cette soirée Ligue Europa… Pas de quoi néanmoins inquiéter trop longtemps des Brugeois leaders de leur championnat et qui parviennent à rapidement égaliser, De Sutter devançant la sortie du gardien Tolga Zengin. Les visiteurs auraient pu se contenter de ce score de parité pour se qualifier (victoire 2-1 du FCB à l'aller en Belgique), mais ils ont mis un point d'honneur à s'offrir une nouvelle victoire, l'entrant Boli Bolingoli Mbombo – magnifique patronyme du cousin de Romelu Lukaku – signant un doublé en fin de rencontre. Très grosse performance des Blauw en Zwart, qui font honneur au football belge sur la scène continentale. Et c'est beau.


    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    TheNiangasse Niveau : CFA2
    Assez fou quand même les non perfs des clubs Rosbeefs cette année !!!
    georgesleserpent Niveau : Loisir
    Quels buts du dynamo ce soir, complètement dingue, notamment celui de Yarmolenko. Si ce type part dans un grand club il peut sérieusement devenir énorme.
    j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
    Note : 16
    Belle performance de Bruges, qui peut permettre à la Jupi de dépasser le voisin néerlandais au classement UEFA. Aller marquer 3 buts en Turquie, c'est pas donné à tout le monde !
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Note : 14
    "On dirait une équipe de division 2. Ils dégagent le ballon, et ensuite ils courent après."
    Demba Ba


    Ben ça a très bien marché pourle premier but^^

    Ahmed-Gooner Niveau : National
    Note : 5
    Message posté par georgesleserpent
    Quels buts du dynamo ce soir, complètement dingue, notamment celui de Yarmolenko. Si ce type part dans un grand club il peut sérieusement devenir énorme.


    Je viens de voir le résumé du match, et si les enroulés d'Atsu et Barkley trouvent autre chose que la barre ou le bout des gants de Shovkovsky, on aurait certainement le match de l'année en Europa League voir en Europe.

    Je trouve d'ailleurs Everton assez malheureux sur ce match, ils méritaient mieux.
    Ahlala, le Dnipro.. Non mais oui, c'est très clair : une équipe bidon. Sans aucun doute.
    Seul Kiev est parvenu à remonter le résultat de l'aller.
    gaiusbaltar Niveau : DHR
    franchement elle a quand même la classe cette ligue Europa. Vu les clubs qualifiés il y a à la fois un côté vintage et un côté complètement inédit. Il y a des buts improbables et des joueurs qui sortent d'on ne sait où mais qu'on kiffe quand même.
    Bruges c'est une super nouvelle pour le foot belge, les ukrainiens prouvent encore leur valeur... et puis une finale Naples-Wolfsburg (pour avoir du vert en finale ) ça aurait quand même de la gueule.
    "car cette formation de Dnipropetrovsk paraît largement prenable, comme en atteste ce but de Van Der Hoorn qui offre une victoire vaine"

    C'est sûr, chaque équipe qui a le malheur d'encaisser un but devient prenable. C'est bien connu.
    Juventine7 Niveau : CFA2
    Cette orgie de but pour dynamo- Everton. Pauvre Tim Howard bien souvent impuissant
    Anfield_Road Niveau : Ligue 1
    Les clubs Anglais tendent vraiment le bâton pour se faire battre, je veux bien défendre ce championnat que j'adore, mais au bout d'un moment c'est pas possible, c'est quand même assez gênant que le champion en titre ait pas réussi une seule fois à dépasser les 8èmes, les clubs Anglais n'inspirent plus la crainte comme ils pouvaient le faire avant, mais c'est un cycle, ils ont dominé quelque année, maintenant place à un autre championnat, qui lui-même laissera peut-être place à un autre dans quelque temps.
    pourGrèce2004en2016 Niveau : District
    guingamp etait plus dur a battre que Everton! c'est dommage j'aimais bien robert martinez
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Note : 2
    Sinon moi je suis chaud pour un nouveau debat sur la Premier League XD
    Un bravo au "petit" torino qui, bien qu'éliminé ce soir, a démontré une grinta et une abnégation remarquables. Quelle différence de comportement, du point de vue mental, si on compare avec ce que nous ont proposé ce soir la roma et l'inter. Sortir avec les honneurs et les applaudissements du public, après avoir affronté un adversaire supérieur sur le papier, va mettre un peu de baume au coeur des joueurs turinois et de leur excellent coach ventura, très déçus après ce match.
    Milan_forza18 Niveau : CFA
    Le toro aurait largement du en mettre 1de plus vraiment dommage pour eux !
    Quels joueurs konoplyananka et yarmolenko sur fm
    Gros Noblois Niveau : CFA2
    Message posté par TheNiangasse
    Assez fou quand même les non perfs des clubs Rosbeefs cette année !!!


    En effet.
    Et quand on voit la tôle que prend Everton, ça relativise encore un peu plus le discours selon lequel "Lille n'est pas sorti des poules mais tu comprend ils avaient une poule difficile avec Everton, un grand club du meilleur championnat du monde, bla bla bla"
    MDR.
    Neologist Niveau : DHR
    C'est pour ça que je kiffe l'EL ! Une pelletée de buts qui envoie du bois et des buts à foison !

    Sur les 8 dernières équipes, il n'y en a que 4 que je vois possiblement gagner : Wolfsburg, Séville, Fiorentina et Naples. Après, tout va effectivement dépendra du tirage (que j'attends avec impatience) mais Wolfsburg est mon favori avec les 3 autres un tout petit peu derrière. Attention à Kiev qui peuvent quand même jouer les épouvantails.

    Sinon, je pense que Dnipro, le Zenith et Bruges sont trop "faibles" par rapport aux autres équipes en lice pour espérer une qualif' sauf tirage favorable entre eux.

    Et une petite pensée pour Bruges, c'est beau d'aller en caler 3 à Besiktas, là où beaucoup d'équipe aurait craqué après le premier but. Une énorme série de match en étant invaincu en EL en plus. C'est cool, ça fait plaisir de voir des belges en quart !
    Note : 4
    Message posté par Feijoada
    J ai encore lu aujourd hui qu un déplacement à Sunderland ou West Ham était un défi de tous les instants. Rien du tout. Je me répète, la BPL c est 6 gros club et le reste c est du flan comme ailleurs.


    Ou alors, autre explication: le déplacement à Sunderland est un défi parce que justement les cadors du championnat sont mauvais aussi.
    J'imagine quand même mal que le Real, le Barça ou le Bayern craignent d'aller à Sunderland. A mon avis, ça ferait un 0-5 bien tassé et sans forcer.
    Dieu que l'Inter fait peine à voir.
    Avec un plateau pareil ce club aurait du être encore en lice pour la victoire finale.

    Je suis vraiment sceptique sur le redressement de la Série A.

    L'Inter se fait éliminer en 1/8 de l'EL alors que 5 ans auparavant ils gagnaient la LDC.
    Le Torino se fait éliminer par le Zenit avec cette étiquette de petit club face à un gros qui n'est selon moi absolument pas adaptée.

    La Fiorentina élimine la Roma qui est censé être un club postulant pour des 1/8è voir des 1/4 de LDC en étant régulièrement dans les 3 premiers de Série A.

    Même la qualification de la Juve me laisse perplexe.

    On considère une victoire à l'extéreur à Dortmund comme un exploit alors que l'équipe Allemande est clairement malade et qu'arriver en 1/4 pour un triple champion d'Italie, ce devrait être juste normal.

    Alors j'espère me tromper et voir une victoire finale de la Fio ou de Naples en EL et une qualif de la Juve au moins en 1/2 mais j'ai de sérieux doutes.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    0 42