En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 34e journée

Everton flambe, N'Doye en sauveur de Hull

Chelsea fait nul à l'Emirates et a une main sur le trophée, Manchester City gagne au buzzer et United s'écroule face à Everton. En bas de classement, Leicester s'offre trois précieux points face à Burnley pendant que Newcastle se noie.

Modififié

L'équipe de la journée : Everton

Englué dans le ventre mou de la Premier League, Everton met néanmoins un point d'honneur à bien terminer sa saison. Et dans un match où ils n'avaient a priori pas grand-chose à jouer en comparaison avec Manchester United, leur adversaire du jour, les Toffees ont livré une grande prestation collective pour s'offrir une victoire de prestige (3-0). Après avoir rapidement ouvert la marque suite à un contre supersonique conclu par McCarthy, les pensionnaires de Goodison Park ont doublé la mise sur corner par l'excellent John Stones, avant que Mirallas n'achève la bête en fin de partie sur un nouveau contre rapide. Volontaires, engagés et solides derrière, à l'image de l'impressionnante charnière Stones-Jagielka, les hommes de Martinez confirment leur bonne fin de saison puisqu'ils sont désormais sur une série de cinq victoires et un nul sur les six derniers matchs. Respect.

Le joueur de la journée : Dame N'Doye

Le sauveur venu du froid. Débarqué en janvier dernier à Hull City en provenance du Lokomotiv Moscou pour redynamiser l'attaque des Tigers, l'international sénégalais Dame N'Doye est en train de réussir son pari. Ce week-end, l'ancienne pépite de Football Manager a donné un gros bol d'air à son club et à son entraîneur, Steve Bruce, en inscrivant un doublé face à Crystal Palace (0-2), offrant ainsi aux Tigers leur première victoire depuis six rencontres. Grâce au cinquième but de leur recrue phare, les pensionnaires du KC Stadium remontent provisoirement à la 16e place, avec un match en moins. Cela tombe bien, puisque la fin de saison s'annonce démentielle, avec les réceptions de Liverpool, d'Arsenal et de Manchester United, et un déplacement à White Hart Lane. Autant dire qu'il y a encore du boulot.

Le but de la journée : Charlie Adam

Charlie Adam marque peu, mais il marque bien. Après son ovni face à Chelsea, puis le but vainqueur le week-end dernier face à Southampton, l'ancien milieu de Liverpool a récidivé, ce week-end, pour offrir l'égalisation à Stoke City face à Sunderland (1-1). Après un début de match catastrophique, et l'ouverture du score de Wickham dès la deuxième minute, Adam a pris les choses en main à la demi-heure de jeu en envoyant un boulet de canon du droit nettoyer la lucarne de Pantilimon. Superbe, et utile, donc. Comme toujours.

La déclaration de la journée : « On joue comme ça et on va être relégués ? Vous rigolez, j'espère ? »

Tim Sherwood l'avait plutôt mauvaise, au sortir de la défaite d'Aston Villa, 3-2, à l'Etihad Stadium. Il faut dire que ses joueurs avaient livré un match héroïque, pour remonter deux buts aux Citizens, dont un encaissé dès la troisième erreur sur une bourde monumentale de Brad Guzan, avant d'en encaisser un dernier à la 88e minute. Et alors que l'ancien manager de Tottenham expliquait qu'il aurait dû y avoir un penalty sur Benteke suite à une faute de Hart, le journaliste de la BBC l'a relancé en lui demandant s'il craignait désormais la relégation. Visiblement pas la question à poser à ce moment-là.

L'analyse définitive : Newcastle est-il en train d'exploser ?

À Newcastle, le navire coule. Alors qu'Alan Pardew semblait avoir laissé les Magpies sur de bons rails avant de partir vers Crystal Palace, avec une dixième place au classement, Newcastle n'en finit plus de sombrer dans les abysses du classement. Entre un public souhaitant la tête de son président et de son entraîneur, et une septième défaite d'affilée en championnat ce week-end face à Swansea (2-3), les Magpies se retrouvent désormais 14es, à cinq points seulement du premier relégable. Une situation dramatique, que n'a pas manqué de souligner l'ancienne légende Shearer dans sa chronique pour le Sun : « N'en doutez plus, Newcastle est désormais face à un vrai danger, celui d'être relégué. Je ne le pensais pas avant samedi, mais après ce match, je ne peux affirmer avec aucune certitude que nous prendrons un autre point cette saison. » Avant de conclure, en beauté : « Pourquoi est-ce que les joueurs de Newcastle ne prennent pas leurs responsabilités ? Parce qu'en ce moment même, ils sont une honte à voir jouer. » Toujours aussi létal.

Vous avez raté Burnley-Leicester et vous n'auriez pas dû...

- C'était LE match à ne pas louper pour les deux équipes en proie à une rude bataille pour leur survie en Premier League. Et autant le dire tout de suite, en début de partie, l'enjeu a un peu pris le pas sur le jeu. Mais ce genre de matchs peut réserver des surprises incroyables. On joue ainsi la 58e minute lorsque Matthew Taylor se présente au point de penalty pour Burnley, mais voit sa tentative échouer sur le poteau de Kasper Schmeichel. Deux minutes plus tard, c'est Jamie Vardy qui marque de près pour les Foxes, offrant à son club sa quatrième victoire d'affilée en Premier League, une première depuis 1966. Et un gros coup de boost au classement, puisque pour la première fois depuis la neuvième journée, Leicester est sorti de la zone rouge et peut croire de plus en plus fort à un maintien inespéré durant une bonne partie de la saison. Dingue !

La polémique autour de la théière : Chelsea ferait-il un champion laid ?

Si ce n'est pas encore mathématiquement fait, difficile aujourd'hui d'imaginer une autre issue à cette saison de Premier League qu'un Chelsea champion. En effet, à voir les célébrations des joueurs des Blues au bout des 90 minutes disputées face à Arsenal, ce match nul (0-0), prenait des airs de victoire. Et pourtant, que la rencontre fut peu emballante ! Si Chelsea, comme face à Manchester United, s'est montré ultra-solide en défense, Mourinho alignant même Oscar en pointe en début de rencontre, les Blues n'ont rien fait pour essayer de marquer, se contentant de briser les vagues offensives d'Arsenal et de casser le rythme. Une philosophie à l'image de ce que présente Chelsea en cette deuxième partie de saison, surtout depuis l'élimination en Ligue des champions face au PSG. Costaud, solide, laid, mais efficace. Alors, lorsque Mourinho fut interrogé sur les « Boring Chelsea » descendant des travées de l'Emirates, la réponse fut cinglante : «  Ennuyeux ? Non pas vraiment. Ne pas gagner la Premier League depuis dix ans, ça oui c'est ennuyeux. » Après tout, chacun ses méthodes.

La stat inutile : huit heures et deux minutes

Comme le temps qu'a désormais passé Arsenal sans marquer un but face à Chelsea. Rude.

What else ?

- Eden Hazard est premier au classement du nombre d'occasions créées (88) et au nombre de dribbles réussis (254) en Premier League cette saison. 1, c'est aussi le nombre de saison sans distinction individuelle reçue par Eden Hazard depuis le début de sa carrière (en 2013).

- - 3, comme le nombre de Sud-Américains provenant de différents pays du continent à avoir marqué lors de Manchester City-Aston Villa. Une première dans l'histoire de la Premier League.


- Tottenham est la première équipe à compter trois joueurs (Kane, Eriksen et Chadli) ayant marqué au moins dix buts en Premier League cette saison.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4 il y a 1 heure BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 25 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 16
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom