1. //
  2. // 7e journée

Everton concède le nul

Longtemps mené à Wigan, Everton a obtenu une égalisation méritée dans les dernières minutes (2-2). West Brom confirme sa bonne forme en battant des Queens Park Rangers vraiment inquiétants (3-2).

Modififié
1 2
Wigan et Everton se neutralisent

Il ne fallait pas arriver en retard au DW stadium cet après-midi. Au bout de 10 minutes de jeu, les Latics ouvrent le score. Suite à une belle action collective, Arouna Koné reprend victorieusement de la tête le centre de Maloney. Sans doute étonnés de mener au score face à des Toffees en grande forme depuis le début de la saison, les locaux oublient de défendre. Bien servi par Steven Pienaar, Nikica Jelavić, en bon tueur à sang-froid, en profite et égalise dans la minute. 4e but de la saison pour le Croate. Malgré tout, Everton n'est pas serein au pays du charbon, les potes de Marouane Fellaini subissent et c'est presque logiquement que Wigan double la mise. Arouna Koné, pas gêné par la défense un peu leste de John Heitinga, accélère côté droit et sert idéalement le jeune Argentin Franco di Santo qui expédie la gonfle sous la barre depuis le point de pénalty. Wigan a eu la riche idée de chaparder l'attaquant ivoirien à Levante, car, pour le moment, l'Ivoirien est bien l'homme du match. Rien ne sera marqué avant la pause. En deuxième période, Everton revient avec de meilleurs intentions, mais se heurte à un Ali Al-Habsi chaud patate. Le gardien omanais réalise deux arrêts de grande classe devant Kevin Mirallas et Steven Pienaar. Cependant, El Habsi ne pourra rien sur le pénalty de Leighton Baines en fin de match. Au final, le nul est logique et vient récompenser la deuxième mi-temps très honnête au niveau du jeu des hommes de David Moyes. Everton ne repart pas bredouille de la capitale mondiale de la potato pie (tourte à la pomme de terre.)

Reading peut s'en vouloir

La rencontre qui se jouait au Liberty Stadium de Swansea opposait deux formations moribondes. Les Swans, en chute libre après un début de saison convaincant, face à une équipe de Reading qui n'avait toujours pas gagné en Premier League. Les Royals, conscients qu'ils ont intérêt à vite s'extirper de la zone rouge, attaquent pied au plancher et prennent la mesure des hommes de Michael Laudrup avant les citrons. En 10 minutes, les Gallois encaissent deux buts évitables. Sur le premier, ils font tranquillement tourner le ballon derrière et se mettent en difficulté tout seuls. Pogrebnyak, opportuniste, récupère la balle et ouvre la marque. Le deuxième but survient après un vilain cafouillage made in Premier League conclu par Noel Hunt. En deuxième période, les Gallois trouveront les ressources nécessaires pour aller chercher l'égalisation par Michu, puis Wayne Routledge. Même si ce match nul n'arrange pas vraiment les deux équipes, on notera la belle réaction d'orgueil des Swans et le retour de Michu. Bonnie Tyler, native de Swansea, likes this. Reading, en revanche, n'a toujours pas gagné en championnat.

West Bromwich Albion d'une courte tête

West Brom est la vraie bonne surprise du début de saison. Une équipe pas géniale, mais solide, qui sait parfaitement exploiter ses qualités. Du côté des Queens Park Rangers, en revanche, c'est la soupe à la grimace. Derniers au tableau, les hommes de Mark Hugues n'y arrivent pas, malgré un recrutement presque digne d'un candidat à l'Europe (Park Ji Sung, Júlio César, Granero, M'Bia). Le début de match confirme la tendance. Dès la cinquième minute, James Morrison, d'un joli coup de casque, ouvre la marque pour les Baggies. Zoltan Gera profite ensuite d'une erreur d'Anton Ferdinand pour doubler la mise. QPR réagit tout de même par Adil Taarabt. Le Marocain confirme qu'il est aussi talentueux que casse-couilles en enchaînant amorti de la poitrine et reprise de volée. Le but de la journée sans doute. Un but malgré tout inutile, puisque l'ancien comparse de Clément Chantôme, Youssuf Mulumbu, met les siens à l'abri en seconde période. Le but de Granero en toute fin de match pour les Londoniens ne changera rien. Ce soir, QPR est dernier, et Mark Hugues peut commencer à sérieusement flipper.

Par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nononoway Niveau : CFA
Everton qui perd encore des points à la con* chez les "petits"...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La balade de Chelsea
1 2