En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Bilan qualifiés

Eux, ils n'iront pas au Brésil

La France sera bien au Mondial brésilien. Ouf ! Si les Bleus peuvent souffler, d'autres pays n'ont pas eu la même chance. Des habitués de la Coupe du monde, comme le Paraguay, la République tchèque, le Danemark ou l'Arabie Saoudite, ne seront pas de la partie.

Modififié
Paraguay

Chilavert, Ayala, Arce, Cardozo… Le Paraguay a toujours eu quelques joueurs frisson, que l'on aimait retrouver tous les quatre ans. En 1998, l'Albirroja avait failli créer la sensation en sortant la France, mais avait finalement cédé sous le coup de butoir de Laurent Blanc. Huitième de finale en 2002, premier tour en 2006, quart de finale en 2010 (et finale de Copa América en 2011) : le Paraguay faisait partie du panorama. Mais cette fois-ci, écroulement total. La sélection nationale paraguayenne a terminé dernière de la zone Amsud, derrière des nations comme le Pérou ou le Venezuela. La Coupe du monde se fera donc sans eux. Prends ça, José Luis.

Les pays nordiques (Suède, Danemark, Norvège)

Entre la Norvège, la Suède et le Danemark, il y a toujours la place pour un pays nordique à la Coupe du monde. Mais cette année, c'est un fiasco total pour les pays scandinaves. La Suède a donc été éliminée en barrages contre le Portugal, la Norvège s'est fait sortir dès les phases de poules et le Danemark a connu la plus grosse carotte : il a terminé 2e de sa poule, derrière l'Italie, mais en tant que « moins bon deuxième » , il n'a pas eu le droit de disputer les barrages. Du coup, on se retrouve sans aucun pays du Nord. Ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle pour ceux qui comptaient se rincer les yeux sur les supportrices présentes en tribunes.

République tchèque

La République tchèque, c'est un peu l'une des valeurs sûres du paysage, dans ce genre de compétition. Depuis 1996, et leur finale d'Euro perdue contre l'Allemagne, les Tchèques ont toujours réussi à placer un petit coup par-ci par-là. Demi-finalistes en 2004 (éliminés par la Grèce alors que tout le monde les voyait gagnants de la compétition), quart-de-finalistes en 2012, les Tchèques ont également fait une apparition au Mondial 2006. Mais, pour la deuxième fois consécutive, ils ne seront pas de la partie à la Coupe du monde. En même temps, avant, on aurait regretté l'absence de Nedvěd, Poborsky ou Smicer. Aujourd'hui, à part Petr Čech, qui aurait pu nous faire vibrer ?

Turquie

Sensation du Mondial 2002 (troisième place) et de l'Euro 2008 (troisième place aussi), la Turquie est quasiment ce que l'on peut appeler un « one-shot » . Depuis sa troisième position en 2002, plus la moindre apparition en Coupe du monde. On attendait donc son retour pour 2014, avec des hommes clefs comme Yılmaz, Şahin, Altıntop, Topal ou Arda Turan. Raté. Les Turcs ont terminé 4e de leur poule, derrière les Pays-Bas (logique), la Roumanie et la Hongrie (moins logique). Le Mondial brésilien se fera donc sans eux. Pas grave, on les retrouvera en Russie dans quatre ans. Avec Salih Uçan comme capitaine.

Maroc

La nouvelle absence du Maroc confirme que les Marocains ont du mal avec les phases finales de Coupe du monde. Leur dernière participation remonte en effet au Mondial 1998, en France. Pourtant, la sélection marocaine peut compter sur des joueurs talentueux, habitués au haut niveau, à l'instar de Benatia, El Hamdaoui, Assaidi, El Arabi, Amrabat et autres Belhanda. Pourtant, le Maroc n'est pas parvenu à se hisser jusqu'aux barrages, en ayant cependant la malchance de tomber dans le groupe de la Côte d'Ivoire, que les Marocains sont parvenus à tenir deux fois en échec (2-2 et 1-1). De quoi regretter la défaite 3-1 concédée en Tanzanie. Fatale.

Égypte

L'Égypte a toujours été un pays de mystères. Comment les mecs ont-ils construit des pyramides avec les moyens de l'époque ? Comment ont-ils inventé la technique de la momification ? Comment, surtout, ce pays peut-il régner sur l'Afrique du football, et ne jamais embarquer pour la Coupe du monde ? Sept fois vainqueur de la CAN, dont trois fois d'affilée en 2006, 2008 et 2010, l'Égypte ne s'est plus qualifiée pour le Mondial depuis 1990 (où elle avait été éliminée au premier tour). Qui plus est, cette fois, elle a remporté tous ses matchs de poule (six victoires en six rencontres), mais s'est pourtant fait démolir par le Ghana en barrages. Dommage. On aurait tant aimé voir la légende Mohamed Abou Trika au Brésil.


Sénégal

L'élimination la plus cruelle, c'est peut-être celle du Sénégal. À quelques secondes de la fin, les Sénégalais ont eu la balle de qualification face aux Ivoiriens. Ils l'ont loupée et, sur la contre-attaque, la Côte d'Ivoire a scellé le score. Vraiment ballot pour nos gars de Ligue 1, les Camara, Gueye, Faty, Gomis, M'Bengue ou Sané. D'autant que le Sénégal court toujours après sa deuxième participation à une Coupe du monde, après son épopée en 2002 (les Bleus s'en souviennent…) Ce sera pour la prochaine fois. Rendez-vous en Russie ?

Arabie Saoudite

Lorsque l'on associe les termes Arabie Saoudite et Coupe du monde, on est obligé de penser à ce but complètement dingue de Saeed Al Owairan lors du Mondial 94, face à la Belgique. L'un des plus beaux buts de l'histoire de la Coupe du monde. Cette année-là, l'Arabie Saoudite fait huitième de finale. Depuis, elle n'a plus jamais gagné un match en phase finale de Coupe du monde, avec un joli bilan de 4 buts marqués et 26 encaissés. Mais au moins, elle était là. Ce coup-ci, et comme en 2010, les Saoudiens regarderont donc le Mondial à la télé. En attendant d'organiser le leur, en 2038.

Ils ne seront pas non plus de la partie : Ukraine (cheh !), Roumanie, Bulgarie, Slovénie, Hongrie, Serbie, Écosse, Tunisie, Afrique du Sud, Mali, Venezuela, Pérou, Chine, Corée du Nord, Qatar, Jamaïque, Saint-Marin.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 4 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 5 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12
À lire ensuite
Grecs et Croates qualifiés