1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

Europe mineure, tour d'horizon majeur

Après un bon quart de la saison déjà disputé, il est grand temps de faire le point sur l'actu des championnats européens hors du big 6. L'occasion de prendre des nouvelles de l'Ajax, du Celtic, du Standard, des clubs stambouliotes et russes… Histoire de se mettre à la page et partir à la recherche des quelques surprises et révélations de cet automne 2015.

Modififié
163 8

Pays-Bas // Eredivisie

Après 10 journées aux Pays-Bas, l'Ajax mène le bal à égalité de points avec Feyenoord, mais avec une meilleure différence de buts. La formation d'Amsterdam possède à la fois la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat, tandis que celle de Rotterdam possède le meilleur buteur actuel, ce bon vieux Dirk Kuyt, 10 pions déjà depuis le retour au pays. Avec 4 points de retard, on retrouve le PSV Eindhoven, tenant du titre, et la surprise Heracles. Tenant du titre, le PSV reste donc toujours au contact en ayant remporté ses duels face à Feyenoord et l'Ajax, mais il perd en revanche de précieux points face à des adversaires de moindre niveau… Dans la deuxième partie de tableau, ça ne va pas fort pour AZ (11e), Twente (13e) et Heerenveen (15e), qui s'est séparé de son entraîneur. À noter sinon que tout roule pour l'espoir français Sébastien Haller, qui en est à 7 buts pour Utrecht depuis le début de saison, dont le doublé de la victoire 2-1 face à PEC Zwolle vendredi dernier. Enfin à signaler que le prochain gros choc de l'Eredivisie est programmé au 8 novembre avec un Feyenoord/Ajax bien chaud.

Belgique // Jupiler Pro League

Avant la 13e journée cette semaine, Anderlecht occupait la tête du classement avec 25 points, devant La Gantoise, tenant du titre invaincu, mais qui cumule les nuls (24 pts) et la surprise Ostende (24 pts). Suivent Genk, Zulte-Waregem et le FC Bruges pour un groupe provisoire de six équipes amenées à se disputer le titre en fin de saison. Il y manque bien sûr un gros : le Standard de Liège, englué dans le bas de classement. Il était même lanterne rouge avant ce week-end et la victoire miraculeuse obtenue dans le derby wallon à Charleroi. Menés 2-1, les Rouches ont fini par renverser la situation dans les dernières minutes en l'emportant 3-2 malgré l'interruption du match avec des incidents occasionnés par les supporters visiteurs… Reste que c'est encore pas mal la crise pour le Standard, qui n'avait pris jusque-là qu'un point sur ses huit précédents matchs et qui a déjà changé d'entraîneur, en remettant son avenir entre les mains du jeune Yannick Ferrara. Ça va mal aussi pour Lokeren, 14e et qui vient aussi de changer de coach en faisant appel à Georges Leekens, qui revient à ce poste pour la troisième fois !

Écosse // Premiership

Auteur d'un début de saison plus que parfait (8 victoires après 8 journées), Aberdeen est sérieusement rentré dans le rang depuis quelques semaines (3 défaites, 1 nul) et rétrograde en conséquence au deuxième rang, à 4 points du Celtic qui paraît déjà un peu seul… Les Bhoys de Glasgow affichent la meilleure attaque, la meilleure défense et possèdent le meilleur buteur du championnat en la personne de Leigh Griffiths (9 buts, à égalité avec le vétéran de Saint Johnstone Steven MacLean). Le match de samedi entre le Celtic et Aberdeen pourrait permettre au leader de définitivement prendre le large, tandis que c'est Hearts qui se classe actuellement au troisième rang. En D2, les Rangers font le plein (11 journées, 11 victoires) et comptent déjà 8 points d'avance sur le second, Hibernian. Oh oui, le retour du Old Firm la saison prochaine !

Turquie // Süper Lig

Avant la 10e journée organisée au milieu de cette semaine, c'est le club de Beşiktaş qui occupe seul la tête du classement avec 22 points, soit 4 de plus que ses deux rivaux stambouliotes, Galatasaray et Fenerbahçe, qui se sont neutralisés dimanche dans le derby (1-1). Beşiktaş, dont le dernier titre remonte à 2009, est leader depuis la 5e journée et peut compter sur sa recrue star Mario Gómez, en tête du classement des buteurs avec 8 buts (devant les 7 de Samuel Eto'o pour Antalyaspor). Tout roule donc pour l'instant pour Gómez, Quaresma et toute la bande de Beşiktaş, mais attention tout de même, car la concurrence est rude, avec le tenant Galatasaray (Sneijder, Podolski, le Français Lionel Carole, titulaire en défense…) et Fenerbahçe (Van Persie, Diego, Nani, Kjær…). Elle a sacrément belle allure, cette Süper Lig…

Russie // Premier Liga

Surprise ! Le Zénith Saint-Pétersbourg n'est actuellement que troisième du classement provisoire en Russie après déjà 13 journées disputées et compte même un retard assez conséquent de 8 points sur le leader, le CSKA. La formation moscovite a pris les devants depuis la 5e journée et n'a pas encore perdu un seul match de championnat cette saison (10 victoires, 3 nuls). Outre les locaux, ses joueurs cadres sont l'Ivoirien Seydou Doumbia, de retour de la Roma, le Nigérian Ahmed Musa, le Suédois Pontus Wernbloom, le Serbe Zoran Tošić, ainsi que le Finlandais Roman Eremenko. Intercalé au deuxième rang, 6 points derrière tout de même, on retrouve le Lokomotiv Moscou de Delvin N'Dinga, l'ancien Auxerrois et Monégasque. C'est la cata en revanche pour le Dynamo Moscou où évoluait Valbuena et qui n'a plus gagné un match depuis fin août… Il reste 5 journées seulement à jouer en Russie avant la longue trêve hivernale de trois mois.

Mais aussi…

Ukraine // Petit pot-pourri des championnats mineurs du continent avec tout d'abord l'Ukraine, où le Shakhtar vient de passer en tête à la différence de buts devant le Dynamo Kiev, qu'il a dominé 3-0 vendredi dernier. Un tournant de la saison ? En tout cas, le Brésilien Alex Teixeira tourne à plein régime et a marqué à l'occasion ses 15e et 16e buts en 11 journées !

Suisse // En Suisse, RAS : le FC Bâle compte déjà 10 points d'avance sur son plus proche poursuivant, les Grasshoppers. Septième titre de suite en vue ?

Grèce // En Grèce, la bagarre est belle avec le retour des quatre « gros » du championnat au premier plan : l'Olympiakos, le Panathinaikos, l'AEK et le PAOK, classés respectivement dans cet ordre.

Autriche // En Autriche, RB Salzbourg et Austria de Vienne se tirent la bourre.

République tchèque // Même scénario en République tchèque entre le Sparta et Plzeň.

Croatie // En Croatie, surprise : l'Hajduk Split compte 2 points d'avance sur le Dinamo, avec Rijeka intercalé au deuxième rang.

Serbie // Plus grosse surprise encore chez le voisin serbe : l'Étoile rouge n'a perdu que 4 points depuis le début de saison et compte déjà 16 points d'avance sur le Partizan !

Pologne // En Pologne, c'est le méconnu Piast Gliwice, au palmarès vierge, qui mène les débats.

- Enfin les championnats hongrois, roumain et bulgare sont actuellement respectivement dominés par Ferencváros, l'Astra Ploiesti et le Levski Sofia.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est bizarre que le championnat turc ne soit pas plus haut au classement européen, car plus les années passent, plus il attire des joueurs de qualité (bien qu'étant sur la trentaine pour la plupart)
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
C'est bien de s'intéresser à l'Europe "mineure". Surtout que c'est celle dont on fait partie maintenant.
Bald&bearded Niveau : CFA2
Quaresma et "bande" dans la même phrase c'est fait exprès ou c'est moi qui devient obsédé de la blague ?

@paul.le.poulpe Complètement, au regard des prestations d'EL, on est au niveau des pays évoqués dans l'article.
Tottinambour Niveau : District
Message posté par Bald&bearded
Quaresma et "bande" dans la même phrase c'est fait exprès ou c'est moi qui devient obsédé de la blague ?

@paul.le.poulpe Complètement, au regard des prestations d'EL, on est au niveau des pays évoqués dans l'article.


Je dirais même plus: aucun club français n'est arrivé en finale ou en demie de l'EL depuis un bail, chose que les clubs urkrainiens et russes font régulièrement depuis 10 ans.
Sans la locomotive PSG, je n'ose même pas imaginer notre indice UEFA à l'heure qu'il est.
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Message posté par Tottinambour


Je dirais même plus: aucun club français n'est arrivé en finale ou en demie de l'EL depuis un bail, chose que les clubs urkrainiens et russes font régulièrement depuis 10 ans.
Sans la locomotive PSG, je n'ose même pas imaginer notre indice UEFA à l'heure qu'il est.


Haha, Tottinambour, ton pseudo est énorme
Stats passionnantes : les cinq championnats mineurs les plus détaillés ici sont bien les 5 qui suivent la France au classement UEFA, à l'excpetion de l'Ukraine (8e), remplacée par l'Écosse qui n'occupe pourtant que la 25e place.

Les championnats évoqués en petit occupent les 12e à 17e places, plus la Pologne 19e, la Serbie 27e, la Bulgarie 29e et la Hongrie 33e.

La question qui s'impose est donc : pourquoi cette censure du championnat de Chypre, pourtant 18e au classement européen ?
Parce que ces championnats suscitent un tout petit peu plus d'intérêt pour des raisons historiques, sentimentales (immigration) etc... Je connais le palmarès de l'étoile rouge (argh!) de Galatasaray, d'Aberdeen ou du Celtic par contre l'APOEL Nicosie même s'il est surement meilleur que les deux derniers cités non... et ce n'est pas du mépris.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Effectivement, cette Super Lig turque où les présidents séquestrent des arbitres jusqu'à l'intervention d'Erdogan le démocrate a fort belle allure.

Et puis quoi, ils ont des super Van Persie en pleine forme de l'âge, motivés comme jamais, et payés avec de l'argent pas du tout opaque et dûment imposé pour aider les classes populaires.

Bah moi je préfère notre ligue 1, de retour à la 5e place du classement UEFA l'année prochaine - vous verrez.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
163 8