1. // Euro Espoirs
  2. // 3e journée
  3. // Portugal/Suède

Euro Espoirs : Les cinq pépites portugaises à suivre

On connaît Bernardo Silva et Raphael Guerreiro, on aurait aimé ne pas connaître Tiago Ilori, on sait que Ruben Neves est voué à un avenir radieux, que William Carvalho va finir en Premier League, que João Cancelo va percer au FC Valence... Mais le Portugal a une génération dorée qui contient d'autres talents qui ne demandent qu'à s'affirmer au plus haut niveau. Top 5 de ces jeunes dont on devrait rapidement parler hors de la Péninsule ibérique.

9 22

José Sa : 22 ans


Elle est là, la vraie révélation portugaise de ce début d'Euro, source de cauchemars pour les Anglais et les Italiens. Et qui mieux que Romain Salin, gardien titulaire de Maritimo et coéquipier du mur de la Seleção en club, pour parler de l'intéressé ? « José, ce n'est pas du tout une surprise. Il faut savoir qu'il a été formé à Benfica et qu'il a fait partie de la génération 93 où l'on retrouvait au même poste Oblak et Ederson Moraes (gardien du Brésil Espoirs, prêté à Rio Ave et qui repart à Benfica), sachant qu'Oblak avait un temps d'avance en termes de maturité. José a une énorme qualité physique. Il est grand et costaud, c'est vraiment un avantage pour lui. Ça lui a permis de réaliser de gros progrès sur des prises de balle et le domaine aérien cette saison. Mentalement, il est solide aussi. Il lui a juste manqué jusqu'ici une qualité de travail. Ça commence à venir. Quand je parle de qualité de travail, je veux dire qu'il ne montrait pas forcément pourquoi il aspirait à être le gardien numéro 1, c'est une question de petites attitudes. C'est un gars qui sait jouer sur la douleur, en étant blessé. C'est très important pour un goal parce qu'on est parfois amenés à jouer à seulement 70% de nos capacités à cause de petites blessures. C'est vraiment un bon gars. Et au-delà du fait que ce soit un jeune espoir parfois bougon parce qu'il ne joue pas, et c'est une attitude tout à fait normale, il a toujours accepté mes conseils. J'ai vu aussi qu'il m'a pris certaines choses sans que je lui dise quoi que ce soit, juste en observant. Je suis très fier d'avoir pu l'aider à atteindre ce niveau. Pour moi, c'est une valeur sûre. Il a les moyens de devenir un très, très grand gardien. Pour moi, il sera le numéro un du Portugal à 27, 28 ans, à moins que Rui Patrício ne devienne très, très fort d'ici là. »

João Mario : 22 ans


Il incarne à coup sûr le futur de la Seleção. Formé au Sporting comme beaucoup de ses camarades d'équipe nationale, le milieu axial a complètement explosé en 2014-2015 sous les ordres de Marco Silva. Il n'avait pas eu l'occasion de côtoyer Jardim l'an passé, ce dernier ayant préféré lui donner du temps de jeu par le biais d'un prêt à Setúbal. Là-bas, João Mario fait connaissance avec l'élite du football portugais et grandit vite, très vite. Patron de l'entrejeu du Vitória, il se fait déjà remarquer grâce à son crochet extérieur ravageur, son coup de rein et sa vista. Cette saison, il a perfectionné sa finition dans la surface et bien qu'il soit rarement amené à la squatter, il rate très peu d'occasions dans la zone de vérité. Inutile de mesurer son influence en buts, João Mario est un joueur de transition entre le milieu défensif et les attaquants. Très vertical, il est plus efficace sur contre-attaque que sur phases arrêtées, domaine dans lequel il est encore largement perfectible. À 22 ans, il est néanmoins l'un des joueurs les plus matures de cette sélection espoirs, et ne doit son absence aux derniers matchs des A qu'à l'Euro Espoirs. Bref, João Mario est une valeur sûre que l'on retrouvera, sauf cataclysme, à l'Euro des grands, en France.

Carlos Mané : 21 ans


Janvier 2014. Leonardo Jardim décide de titulariser le très prometteur Carlos Mané à l'occasion d'un match de poule en Coupe de la Ligue portugaise, opposant Sporting à Maritimo. En guise de remerciements, le jeune ailier ouvre le score en posant ses cojones sur la table. Fixation de la défense, coup de rein pour repiquer dans l'axe à l'entrée de la surface et délice sucré dans la lucarne. À 19 ans, Mané est un modèle de précocité. Il a un réel talent et n'est pas qu'un simple numéro 7, dans le sens où il ne se limite pas à accélérer, dribbler, centrer et repiquer pour frapper. Il a aussi un bon flair et sait déjà planter des buts de crevard comme celui à qui tout le monde l'a trop vite comparé. Avant lui, Bruma (en train de suivre les traces de l'immense Yannick Djaló), avait pris le melon à force d'être comparé à Cristiano Ronaldo, tout en prévenant que Carlos Mané lui était supérieur. On le croit. Seulement, la pression inhérente au statut de joueur de couloir formé au Sporting et les comparaisons qui vont avec sont des paramètres qui pourraient peser sur la suite de la carrière de l'attaquant suivi par l'AS Monaco (qui suit tous les Portugais du monde). Aura-t-il les épaules pour faire fructifier un talent certain, quoiqu'incomplet (le jeu du Sportinguista contient encore trop de déchets liés à son individualisme) ? Les prochains mois formeront un premier élément de réponse, surtout si la Ligue 1 a la chance de le voir évoluer sur le Rocher.

Gonçalo Paciência : 20 ans


Gonçalo Paciência cumule toutes les pressions du monde. C'est un attaquant, le fils d'un brillant buteur (Domingos Paciência, aujourd'hui entraîneur) et est lui-même très doué. Or, au Portugal, avoir le statut de potentiel buteur de la Seleção arrive juste derrière « être le successeur d'Eusébio » et « être le nouveau CR7 » dans la hiérarchie des plus grosses attentes du public lusitanien. Il faut dire que depuis Pauleta, les Portugais ont que dalle en pointe, et ce ne sont pas Postiga, Almeida, Éder ni Nélson Oliveira qui diront le contraire. Ce dernier est d'ailleurs très bien placé pour montrer à quel point la situation de Gonçalo est compliquée, même si, a priori, le « fils de » est quand même plus talentueux et réaliste que son prédécesseur. Son adaptation chez les seniors, bien que lente, se passe bien, et il devrait briguer la place de numéro 9 du FC Porto laissée vacante par Jackson Martínez et (pour le moment) seulement convoitée par Vincent Aboubakar ( « o grande Abou » ) l'année prochaine. À moins qu'il ne file en prêt en Ligue 1, où il est très convoité. Cela dépendra en grande partie du mercato portista à ce poste-là. En ce qui concerne les qualités du bonhomme, c'est un numéro 9 très technique mais peu véloce, plutôt à l'aise dans le rôle de pivot offensif qui repique dans la surface après avoir créé le décalage. Bon dribbleur, il est capable d'éliminer des défenseurs dans un mouchoir de poche. Malgré un profil très intéressant, il est encore trop tendre dans les duels et manque de flair dans la surface, sans parler de ses fréquentes blessures. Difficile de prédire s'il sera capable de franchir le cap ou non.

Ivan Cavaleiro : 21 ans


On le dit partant pour Monaco et ça ne serait pas une mauvaise chose. Pour lui, d'abord, qui manque encore d'intelligence tactique, de pertinence dans ses appels de balle, généralement de maturité, et qui à tout à apprendre auprès d'un « professor » comme Jardim. Et pour Monaco, ou tout club de L1 avec un minimum d'ambitions, car l'attaquant a un profil qui colle bien avec le championnat français. Rapide, costaud, efficace en un contre un et très volontaire, il a tout pour plaire aux observateurs de la Ligain. Autre point positif, sa polyvalence. À La Corogne, où il a été prêté par Benfica cette saison, on l'a vu évoluer dans une position plus avancée, mais aussi sur le côté comme c'est aussi le cas avec les Espoirs du Portugal. Il offre plusieurs options à ses entraîneurs, et c'est non sans déplaire à Jardim, dont on sait maintenant qu'il aime les remaniements tactiques. Reste à savoir si Cavaleiro choisira de partir rejoindre son pote Bernardo Silva, ou si le départ de Jorge Jesus, qui a mauvaise réputation auprès des joueurs formés à Benfica, va le pousser à rester à la Luz.



Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Jimmy 75 PSG Niveau : District
Ce hipster de José Sa.
Note : 1
On est sûrs maintenant que le Portugal va être éliminé en 1/2 finale :)
Ouai enfin depuis toujours, presque tous les portugais, a qui on promettait monts et merveilles chez les jeunes, se sont casser la gueule et n'ont pas assumé le très haut niveau. J'ai bien dit presque, bien entendu qu'il y a des exceptions (Ronaldo, Eusebio, Figo, Rui Costa entre autres). Quand j'vois un mec avec le talent de Quaresma faire la carrière qu'il fait, j'ai mal à mon foot, ce mec était une pépite (il a 31 ans et on parle déjà de lui au passé), juste en-dessous de Ronaldinho dans le coefficient jouissance.
Je suis étonné de voir que Neves (m'enfin longue blessure, concurrence avec W.Carvalho..) n'est que remplaçant. Mané et J.Mario semblent vraiment prometteurs.

Emmené par un B.Silva qui a prit clairement une autre dimension, cette équipe est vraiment intéressante à suivre.
si ces pepites se confirment C Ronaldo aura ete le plus poisseux des joueurs portugais et des ballons d'Or.
Pele, Zidane, (G)Ronaldo, Maradona ont tous eu des joueurs de ouf a leurs cotes.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par blajc
Ouai enfin depuis toujours, presque tous les portugais, a qui on promettait monts et merveilles chez les jeunes, se sont casser la gueule et n'ont pas assumé le très haut niveau. J'ai bien dit presque, bien entendu qu'il y a des exceptions (Ronaldo, Eusebio, Figo, Rui Costa entre autres). Quand j'vois un mec avec le talent de Quaresma faire la carrière qu'il fait, j'ai mal à mon foot, ce mec était une pépite (il a 31 ans et on parle déjà de lui au passé), juste en-dessous de Ronaldinho dans le coefficient jouissance.


Le problème de Quaresma n'est pas qu'on parle de lui au passé, mais que l'on n'a jamais parlé de lui au présent !

Après mes portugais préférés demeurent Pirès et Abel Xavier, j'y peux rien.
Message posté par macdermot
Je suis étonné de voir que Neves (m'enfin longue blessure, concurrence avec W.Carvalho..) n'est que remplaçant. Mané et J.Mario semblent vraiment prometteurs.

Emmené par un B.Silva qui a prit clairement une autre dimension, cette équipe est vraiment intéressante à suivre.


Neves n'a que 18 ans, comparé aux autres joueurs, il reste encore un bébé.
Avec un potentiel tactique immense mais il est encore jeune, surclassé mais jeune.
Castelejo24 Niveau : CFA2
Joao Mario c'est le gars quand je le vois jouer je le trouve pas fou comparé à William Carvalho notamment (mais je pense que c'est vraiment un monstre, ceux qui aiment les 6 dominants je vous invite vraiment à le regarder, c'est de la folie comment on a l'impression qu'il écrase tout). Et pourtant, c'est un super joueur, très collectif, quand il aura une belle frappe de balle et posera un peu plus ses couilles dans les gros matchs je pense qu'il peut vraiment percer. Pour l'anecdote, son frère Wilson Eduardo est aussi un joueur du Sporting, qui a eu sa chance l'an passé et a été prêté cette année après des perfs vraiment pas terribles, chemins inverses pour les deux donc.

Et Esgaio c'est très bon aussi, c'est en grande partie parce que le Sporting croit en lui que Cédric a pu partir en Angleterre.

Carlos Mané c'est l'ailier frisson, toujours la même problématique : soit il bosse comme un malade et ce sera un très grand joueur, soit il reste au niveau des bons jeunes et percera pas vraiment. Mais il a déjà montré une capacité à être un clutch player cette année, je crois vraiment en lui ! Et Bruma (cette tête de con citée dans l'article) est pressenti pour peut être revenir au Sporting, en tout cas il envoie des signes, ce qui pourrait faire deux ailiers Mané et Bruma l'an prochain, frissons garantis avec JJ en coach !

Si seulement tous ces joueurs cités pouvaient exploser au plus haut niveau, quel bonheur ! J'espère que l'exemple de Bernardo et la précocité de Neves ou William vont inspirer cette génération à tout donner
Castelejo24 Niveau : CFA2
Message posté par Castelejo24
Joao Mario c'est le gars quand je le vois jouer je le trouve pas fou comparé à William Carvalho notamment (mais je pense que c'est vraiment un monstre, ceux qui aiment les 6 dominants je vous invite vraiment à le regarder, c'est de la folie comment on a l'impression qu'il écrase tout). Et pourtant, c'est un super joueur, très collectif, quand il aura une belle frappe de balle et posera un peu plus ses couilles dans les gros matchs je pense qu'il peut vraiment percer. Pour l'anecdote, son frère Wilson Eduardo est aussi un joueur du Sporting, qui a eu sa chance l'an passé et a été prêté cette année après des perfs vraiment pas terribles, chemins inverses pour les deux donc.

Et Esgaio c'est très bon aussi, c'est en grande partie parce que le Sporting croit en lui que Cédric a pu partir en Angleterre.

Carlos Mané c'est l'ailier frisson, toujours la même problématique : soit il bosse comme un malade et ce sera un très grand joueur, soit il reste au niveau des bons jeunes et percera pas vraiment. Mais il a déjà montré une capacité à être un clutch player cette année, je crois vraiment en lui ! Et Bruma (cette tête de con citée dans l'article) est pressenti pour peut être revenir au Sporting, en tout cas il envoie des signes, ce qui pourrait faire deux ailiers Mané et Bruma l'an prochain, frissons garantis avec JJ en coach !

Si seulement tous ces joueurs cités pouvaient exploser au plus haut niveau, quel bonheur ! J'espère que l'exemple de Bernardo et la précocité de Neves ou William vont inspirer cette génération à tout donner


Inciter cette génération *
Bizarre de ne pas avoir un point sur Sergio Oliveira. Il est le capitaine de l'équipe et forme avec William un milieu hyper intéressant. Je le trouve très serein et mature dans ses choix et il mériterait un peu plus d'exposition de Cavaleiro ou Paciencia il me semble.
Castelejo24 Niveau : CFA2
Message posté par madPenguin
Bizarre de ne pas avoir un point sur Sergio Oliveira. Il est le capitaine de l'équipe et forme avec William un milieu hyper intéressant. Je le trouve très serein et mature dans ses choix et il mériterait un peu plus d'exposition de Cavaleiro ou Paciencia il me semble.


Bien d'accord, le fait de jouer à Paços de Ferreira le dessert forcément pour ce qui est de l'exposition, même s'il y a fait deux bonnes saisons.
Cavaleiro tu y crois toi ? Je suis plus que partagé pour l'instant de mon côté
Merci So Foot.

La Suéde va gagner ce soir . Côte 4.20 chez Bet365
Message posté par Castelejo24


Bien d'accord, le fait de jouer à Paços de Ferreira le dessert forcément pour ce qui est de l'exposition, même s'il y a fait deux bonnes saisons.
Cavaleiro tu y crois toi ? Je suis plus que partagé pour l'instant de mon côté


J'y crois absolument pas. A la limite j'ai plus d'espoirs en Carlos Mané, c'est pour dire... Ils m'ont tout l'air d'être deux attaquants ailiers de plus au Portugal. Si ne serait-ce qu'un seul d'entre eux pouvait avoir une trajectoire à la Lacazette ce serait bien !
J ai pas vu un grand Portugal u21, c est surtout la defense et ce sacrement bon Jose Sa qui ont tenu la baraque...
Cavaleiro est mauvais et ne percera jamais ! J'ai vu un paquet de match de la Corogne mon dieu quel poulet sans tête
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par blajc
Ouai enfin depuis toujours, presque tous les portugais, a qui on promettait monts et merveilles chez les jeunes, se sont casser la gueule et n'ont pas assumé le très haut niveau. J'ai bien dit presque, bien entendu qu'il y a des exceptions (Ronaldo, Eusebio, Figo, Rui Costa entre autres). Quand j'vois un mec avec le talent de Quaresma faire la carrière qu'il fait, j'ai mal à mon foot, ce mec était une pépite (il a 31 ans et on parle déjà de lui au passé), juste en-dessous de Ronaldinho dans le coefficient jouissance.

Eusebio, Chalana, Paulo Futre, Rui Barros, Paulo Sousa, Rui Costa, Figo, Deco, Pauleta, CR7, Moutinho... Ca reste quand même un beau réservoir de joueurs pour un pays de la taille du Portugal !
Après je suis d'accord que beaucoup de joueurs portugais, très forts chez les jeunes, n'ont pas complètement percé ensuite, Quaresma étant effectivement un bon exemple.

Pour l'avenir, les plus prometteurs me semblent être William Carvalho, Ruben Neves, Bernado Silva et Joao Mario... + éventuellement Carlos Mané s'il arrive à épurer un peu son jeu et à s'affranchir de l'ombre pesante de CR7 (mais le talent est là, c'est sûr). Après je ne suis pas non plus un très grand connaisseur de foot portugais, je peux me tromper.
Sérieux les gens, Carlos Mané?! Lui c'est comme Ivan Cavaleiro. La question que l'on se pose c'est s'ils arriveront un jour à devenir un Nani, un Varela ou alors... un Djalo.

Par rapport à cette génération (à laquelle il faut ajouter les U20), il me semble qu'ils ont tout pour devenir la meilleure génération de l'histoire du foot portugais. Bien sûr, on connait la génération 89/91 avec ses João V. Pinto, Figo, Paulo Sousa, Rui Costa, Couto, Jorge Costa, etc. Néanmoins, la génération actuelle me semble plus équilibrée, elle possède de la qualité partout.

Mention spéciale au milieu de terrain solide défensivement avec William Carvalho et créatrive offensivement avec B. Silva. Autour on trouve João Mario que me surprend de plus en plus, Sérgio Oliveira qui semblre être de ces joueurs qui est meilleur quand il a de la qualité à côté (ce qui n'est pas le cas à Paços de Ferreira), mais aussi Ruben Neves ou encore André Gomes.

Le futur est assuré pour l'équipe principale du Portugal. Il manque toujours un buteur. Gonçalo Paciência peut-être, mais c'est encore trop tôt pour le dire. En tout cas et malheureusement, ce ne seraplus Nélson Oliveira...
Castelejo24 Niveau : CFA2
Message posté par DJTDuarte
Bien sûr, on connait la génération 89/91 avec ses João V. Pinto, Figo, Paulo Sousa, Rui Costa, Couto, Jorge Costa, etc.


L'Euro 2000, mes premiers frissons et ce Portugal-Angleterre qui commence de la plus mauvaise des manières avant le retournement de situation et Figo qui prend feu ...
Figo, Rui Costa, mes dieux, putain de nostalgie ...

Je te trouve dur avec Mané (et avec Nani par la même occasion), il a les défauts de son âge mais il peut énormément progresser, s'il avait la maturité d'un William ou d'un Neves c'est clair qu'il serait bien plus décisif, la saison prochaine sera décisive pour lui
Message posté par Castelejo24


L'Euro 2000, mes premiers frissons et ce Portugal-Angleterre qui commence de la plus mauvaise des manières avant le retournement de situation et Figo qui prend feu ...
Figo, Rui Costa, mes dieux, putain de nostalgie ...

Je te trouve dur avec Mané (et avec Nani par la même occasion), il a les défauts de son âge mais il peut énormément progresser, s'il avait la maturité d'un William ou d'un Neves c'est clair qu'il serait bien plus décisif, la saison prochaine sera décisive pour lui


Ce que j'ai voulu dire, c'est que nous ne savons pas ce que Carlos Mané et Ivan Cavaleiro vont devenir. Ils peuvent devenir des Nanis, ce qui serait excellent. Ils ont la qualité technique et la vitesse pour. Mais il peuvent également avoir la carrière d'un Varela, un bon joueur mais rien de plus. Ou alors, ils peuvent tomber bas et n'être que des Djalos, des joueurs qui tout simplement ne réussissent pas à évoluer, des joueurs qui, avec 26-27 ans joue précisément la même chose qu'ils jouaient à 19 ans.
Helmut Rahn Niveau : CFA
Mais où est Ilori le super crack?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
9 22