1. // Rétrospective
  2. // Ces joueurs qui ont marqué l'Euro

Euro 88 : Van Basten, simplement parfait

Pas de débat possible, l'homme de l'Euro 88 fut Marco van Basten. À 23 ans, le plus élégant buteur de tous les temps mène les Pays-Bas vers leur premier et unique succès international. Près d'un quart de siècle plus tard, la trajectoire de sa reprise de volée inscrite en finale reste un mystère pour la science.

Modififié
289 18
L'élégance de Cruyff, l'efficacité de van Nistelrooy. Le suprême Marco van Basten a régné en despote sur l'Euro 88. Meilleur buteur, meilleur joueur, et auteur de ce qui pouvait alors être considéré comme la plus belle frappe jamais marquée lors d'une finale d'un tournoi international. Un geste où se concentrait tout le talent de van Basten : sens de l'équilibre aigu, coordination parfaite, contact divin avec la balle, élasticité d'acrobate, et recherche permanente du geste le plus efficace. Un geste fou, mais le seul possible pour tromper Rinat Dassaev. Van Basten concédera avoir eu « un peu de réussite » .

Le cygne

Avant l'Euro 88, van Basten empilait déjà les buts, mais il était encore loin d'être la superstar qui allait cumuler trois Ballons d'Or. Le cygne d'Utrecht sortait d'une première saison avec le Milan AC, largement amputée par une vilaine blessure à la cheville gauche. En onze petits matches, MVB inscrit trois misérables buts. À des années lumières de ses stats bataves. Avec l'Ajax, l'avant-centre avait remporté le Soulier d'or 1986, inscrivant 37 buts en 26 matches. Au total, il cumule 117 réalisations en 112 rencontres sous le maillot rouge et blanc. Van Basten fait ses adieux à son club formateur lors de la finale de la Coupe des Coupes 1987, sur une ultime fulgurance. Son jeu de tête irréprochable accouche du seul but de la rencontre face au Lokomotiv Leipzig.

Malgré ces états de service très favorables, van Basten, 23 ans, ne fait pas encore figure de vache sacrée au sein de la sélection batave, au coup d'envoi de l'Euro. Sa saison incomplète avec le Milan AC l'envoie même débuter la compétition sur le banc. Grand bénéficiaire du départ du prodige en Lombardie, John Bosman, auteur de 25 buts avec l'Ajax en championnat, est choisi par Rinus Michels pour occuper l'axe de l'attaque oranje, face à l'URSS. MVB entrera finalement en jeu à la 59e minute. Il n'évitera pas la défaite des siens, mais prendra définitivement ses distances avec le banc.

« C'est un footballeur très doté techniquement »

Dès le rendez-vous suivant, van Basten s'impose comme l'élément majeur de son équipe. Son hat-trick face à l'Angleterre libère une sélection chahutée après son entame souffreteuse face à l'URSS. Le joueur qui avait fait ses débuts pro à 16 ans, en prenant la place de Johan Cruyff, son mentor et premier admirateur, se révèle au grand public. Présent dans le camp adverse, Gary Lineker, spécialiste ès surfaces de réparation, n'a pas vraiment de réserve à émettre sur le talent du Batave : « Je dirais que van Basten a davantage de classe que moi. Il est plus complet. C'est un footballeur très doté techniquement, qui, en plus, marque beaucoup de buts. Il a tout. Il est rapide, se démarque avec intelligence, a un touché de balle exquis, frappe très bien de la tête, et la force de ses tirs à longue distance est immense. » N'en jetez plus !

Le hat-trick face à l'Angleterre
Youtube

En demi-finale, van Basten va encore enfiler les habits de héros national. Il libère les Pays-Bas d'une domination devenue suffocante. Pour la première fois depuis 32 ans, les Oranje dominent la RFA (2-1). En renard, l'avant-centre opte à la 88e minute pour une glissade, afin de devancer son garde du corps, et tacle le ballon dans les filets germaniques. Son chef-d'œuvre exécuté en finale parachèvera un Euro où le cygne d'Utrecht survole le classement des buteurs, avec cinq unités, trois réalisations devant ses dauphins, Rudi Völler et Oleg Protasov. Au terme de l'année, van Basten remportera son premier Ballon d'Or. En hollandais, MVP se prononce MVB.

Pour le plaisir :
Youtube


Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Rahan tu pourrais arreter d'user et abuser des "Més" dans tous tes coms stp ? Ca fait vraiment footix là...
dealerdefunk Niveau : District
Marco Unico. A San Siro vous verrez toujours cette banderole accrochée. Elle témoigne de la grandeur et de la trace indélibile laissée par le Batave.
Van Basten l'attaquant le plus plus complet, le plus élégant que mes mirettes aient pu admirer. Et cette Euro 88... une pure merveille; de l'orange partout, les tresses de Gullit, des transversales de 120 mètres de Koeman, les coups de gueule du flippant Van Breukelen et 1 volée asséneé au meilleur gardien de l'époque, le bon vieux Rinat .
Marco Unico!!!

http://www.youtube.com/watch?v=SEGIjmWc … re=related


Le plus élégant avec la liquette la plus dégueulasse !
reggie miller Niveau : District
Un génie et pis c'est tout !!!!!!!!
franchement, on a là le plus grand avant-centre de l'histoire du foot. Un des très très rares joueurs à m'avoir fait chialer. Respect.
manelmanel Niveau : DHR
Van Basten fut un attaquant largement surcoté.

Non, je rigole.

Lors de cet Euro, je me souviens particulièrement du crachat de Völler sur Rijkaard. Dans ma p'tite tête de prépubère germanophobe, le pauvre Rudi resta longtemps le digne héritier repoussant des soldats de la Schutzstaffel. Hé oui.
les crachats respectifs Rijkaard / Völler c'était en Italie en 90, un 8ème de finale de world cup. Un match pourri, en fait.
manelmanel Niveau : DHR
Ah oui ? J'étais persuadé que c'était en 88.
Match pourri en effet, tendu, violent. Laid.
Et voilà ! Né trop tard pour bien connaitre la Hollande de Cruyff, Resenbrinck et consorts je me suis réellement éveillé au foot grâce à ce merveilleux joueur, ainsi que grâce à ses merveilleux coéquipiers.
Que le football est beau quand sa couleur est orange.
La couleur de l'audace (au prix de grosses désillusions parfois). La bande à Platini m'a aussi fait kiffer, mais cette Hollande là je sais pas...
Un mouvement gracieux, un petit truc en plus.
Ce genre de révélation footballistique permet de comprendre parfois la partialité de certains points de vue. Le mien est clairement Batave, c'est comme ça.
@ zimakoko, clairement cette tenue était horrible on aurait dit le motif des magasins Félix Potin (RIP).
Les Allemands avaient la même en vert pour le maillot extérieur. Attention au Kaleidoscope. Mais du coup ils ont eu encore plus de mérite.
Et voilà ! Né trop tard pour bien connaitre la Hollande de Cruyff, Resenbrinck et consorts je me suis réellement éveillé au foot grâce à ce merveilleux joueur, ainsi que grâce à ses merveilleux coéquipiers.
Que le football est beau quand sa couleur est orange.
La couleur de l'audace (au prix de grosses désillusions parfois). La bande à Platini m'a aussi fait kiffer, mais cette Hollande là je sais pas...
Un mouvement gracieux, un petit truc en plus.
Ce genre de révélation footballistique permet de comprendre parfois la partialité de certains points de vue. Le mien est clairement Batave, c'est comme ça.
Rakamlerouge Niveau : National
@Manelmanel et Yamine

Germanophobes au point de se souvenir des choses à l'envers! C'est RIJKAARD qui crache à la gueule de Völler, et non l'inverse! Il lui crache dessus à 2 reprises en plus, après avoir pris un jaune. Völler est sorti sur carton rouge (avec Rijkaard) suite à cette altercation alors qu'il n'y était pour rien. Votre mémoire sélective me fait halluciner.
manelmanel Niveau : DHR
@ Rakamlerouge

T'as surement raison. Mais comme je dis, dans ma p'tite tête de prépubère germanophobe conditionné, l'Allemand blond avait forcément tous les torts face au gentil noir à moitié rasta.
@rakam : ça t'arrive souvent d'insulter les gens gratuitement, con---d ???
oups, désolé, c'est pas moi c'est mes doigts, hein....
Sinon, sur le sujet, il me semblait que l'horrible teuton-vilain-pas beau-tellement que c'est le fils d'hitler-tellement qu'il est allemand- (ça va, j'ai mon quota de germanophobie ?) avait balancé un petit molardo sur francky en quittant le terrain.
et 'tain, parler de "mémoire sélective" à propos d'un fait de match dans une world cup pourrie et qui remonte à 22 ans, t'es trop puissant mec...en fait, ça s'appelle juste l'âge coco.

Passe une bonne journée quand même, Angela compte sur toi.....
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
@bud_light
Merci j'ai bien rigolé :D

Marco, c'est vrai qu'il a marqué son époque, quelle élégance, quelle technique même si je trouve Ronaldo meilleur (le 1er, le brésilien).
Rakamlerouge Niveau : National
Bonjour @Yamine, ca va ?

1. relis le com de manelmanel, sur lequel j'ai rebondis. D'où l'emploi de "germanophobe" (c'est pas moi qui le met sur le tapis). Vu ta réaction je crois que ça t'a échappé.
2. Euh qui insulte qui ?
3. Au 3e Reich on se souvient très bien du crachat de Rijkaard. En lisant "Völler crache sur Rijkaard" me suis permis de rectifier (c'est comme si on affirmait que Materazzi met le coup de boule sur Zidane).

con_nar_d ;)
DTC-DMC même combat Niveau : CFA
Ben ouais, le meilleur!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
289 18