Benzema Foot, embrouilles et vidéo, de Luca Caioli

Un Euro, c'est long et ça laisse aussi un peu de temps pour bouquiner. On a lu 11 livres sur les Bleus qu'on a décortiqués en 11 points. On commence avec Benzema Foot, embrouilles et vidéo.

Modififié
356 12

L'EDF joue l'Euro à domicile, peut-être pour le gagner, ou pas... Mais au fond on s'en fout un peu, car comme le dit Sami Frey dans Danse avec lui : « Qu'importe le but, l'important c'est le chemin parcouru... » Alors on s'est dit que c'était l'occasion de revenir sur les chemins de nos Bleus. Des victoires et des défaites, des histoires individuelles ou collectives, heureuses ou malheureuses, ancrées dans notre mémoire collective ou inconnues du grand public. Une sélection de livres estampillés « bleus » pour vous accompagner avant et pendant la compétition. Parce qu'un championnat d'Europe à 24 équipes c'est long et que ça laisse du temps pour bouquiner. 11 livres en 11 points afin de mieux connaître nos Bleus. Ce lundi, on se penche sur Benzema Foot, embrouilles et vidéo.

I. Le pitch du bouquin

Karim Benzema, le grand absent français pour cet Euro à la maison est présenté en quatrième de couv' comme un «  homme aux deux visages. D'un côté, il est ce joueur hyper talentueux. De l'autre, il cultive une attitude de bad boy... » Un raccourci un peu rapide qui pose déjà problème. Mais bon on se dit qu'avec un titre pareil on va apprendre quelques dessous intéressants ou du moins avoir quelques explications sur les embrouilles et THE vidéo.

II. La cote « bleue attitude »

Depuis septembre 2015, elle est clairement en chute libre pour frôler aujourd'hui avec le néant. Entre KB9, devenu 10 en bleu, et l'EDF c'est une longue histoire de malentendus. Snobé par Raymond Domenech pour la Coupe du monde 2010, le buteur madrilène déclare au printemps 2014 : « La Coupe du monde, c'est la plus belle des compétitions. Surtout celle qui va se jouer au Brésil. Le Brésil c'est le pays du football, c'est LE football ! Je me bats pour ça en club. Et chaque fois que je vais en sélection, c'est pour être retenu pour cette Coupe du monde » . Pendant cette compétition, sa cote d'amour bleue montera aussi vite, en poule, qu'elle redescendra, à partir des huitièmes. Le livre évoque les polémiques précédentes sur sa Marseillaise non chantée ou sa longue période de disette en bleu, mais sans jamais les analyser en profondeur. Pourtant tout le monde a eu son mot à dire là-dessus : hommes politiques, anciens sportifs, consultants radios et télés. Nombreux sont ceux qui ont su nous expliquer le théorique devoir d'exemplarité du leader d'attaque de l'EDF, sur ou en dehors du terrain. L'auteur aurait pu et dû analyser cette relation complexe entre Karim, les Bleus et les médias. Les fluctuations de sa cote d'amour bleue resteront donc sans réelles interprétations.

III. Pourquoi faut-il lire ce livre ?

Si vous voulez devenir incollable sur le parcours footballistique de KB alors ce bouquin est fait pour vous. Un récit chronologique qui revient sur le parcours d'un des dix meilleurs buteurs de l'histoire du Real Madrid et au cours duquel on appréciera quelques anecdotes. Celle du président merengue, Florentino Pérez, qui scelle le transfert du Lyonnais autour d'un verre de Coca au domicile de Karim, ou encore celle du SMS envoyé par le jeune Gone à Bernard Lacombe pour l'informer de son départ pour la casa blanca : « Je sais que tu vas être triste du fait que je quitte l'OL. Mais je réalise un rêve d'enfant. Tu m'as souvent parlé de tes rêves de jeune joueur. Moi, ce rêve, je veux le réaliser. J'espère que tu viendras me voir jouer au Real » .

IV. Pourquoi gagner du temps et ne pas acheter ce bouquin ?

Parce que ce livre est un malentendu. Derrière un titre racoleur, il n'y aura pas de développement sur le fond des affaires extra-sportives, comme on était en droit de l'attendre. Luca Caioli enfile les perles au fil des pages comme Karim les buts au fil des saisons. Avec plus ou moins de réussite.

V. L'anecdote ou le secret « bleu » qu'on a kiffé

Les premières pages qui plantent le décor à travers l'opération « Le foot à l'école avec les Bleus » en mars 2015 lorsque RimK revient dans son ancienne école primaire à Bron-Terraillon. Tous les éléments fondateurs sont là : le lieu de l'enfance, le « quartier » marqueur social qui lui colle à la peau, Karim Zenati « à ses côtés, (…) l'ami d'enfance, le fidèle employé » , et donc les caméras de la FFF. Karim semble heureux, dans son élément. L'ancienne mairesse déclare alors : « Dans un quartier comme Terrailloon, Benzema est non seulement l'exemple, mais il donne aussi le ton de ce que les valeurs sportives véhiculent : la solidarité, la patience, le respect des règles. Ça aussi, je crois que c'est important pour ces jeunes qui manquent de repères. » Mais ça, c'était avant...

VI. Ce qu'on aurait aimé lire

Ces premières pages avec tous les éléments du puzzle de la carrière de KB auraient pu nous mettre sur le chemin des raisons et du pourquoi de ces pseudos embrouilles. Ou sur le comment Karim en arrive à se retrouver dans ce rôle d'intermédiaire dans cette histoire de sextape. Ce sont justement ces embrouilles qui méritent des éclaircissements, ses buts beaucoup moins.

VII. À quel moment commencer ce livre ?

Forcément entre la finale de la Ligue des champions et le début de l'Euro. Après il sera trop tard car le Footix qui sommeille en vous aura déjà oublié Karim après le doublé d'Antoine contre la Roumanie le 10 juin.

VIII. Dans quelle mesure cet ouvrage a servi à Benzema à ne pas être dans la liste des 23 pour l'Euro 2016 ?

Ce livre et son titre, en faisant la part belle à toutes ces histoires extrasportives (Zahia, la sextape), à tous ces épisodes peu glorieux (ses sorties de route en bolide), participent à la construction de l'image publique du joueur de l'équipe de France. Et l'image publique c'est surtout l'image médiatique. À tel point que Noël Le Graët, au moment de justifier sa décision du mois d'avril de rendre Karim Benzema non sélectionnable, explique sans détour qu'il « trouve que le traitement médiatique contre Karim a été trop fort. Il a toujours dû vivre avec ça. Même quand il jouait, l'opinion pour lui, c'était du du 50-50. Un jour je vous montrerai le wagon de lettres racistes que j'ai reçues ces dernières semaines. (…) Didier et moi, nous n'avons pas souhaité que cette affaire continue d'alimenter les médias. On voulait donc mettre un point final à cette affaire. »

IX. L'avis imaginé de Didier Deschamps

« Aussi bien tactiquement que techniquement l'accrochage entre l'entourage de Karim, les deux autres Karim, son pote Zenati et son agent Djaziri, et un (ou deux selon les versions) journaliste(s) du journal L'Équipe à la suite de la Coupe du monde 2014 a été une erreur fatale. Il a signé son arrêt de mort médiatique. »

X. À qui offrir ce livre ?

À votre petit neveu, cousin ou fils, fan de Karim mais qui n'est pas encore en âge de comprendre vraiment pourquoi il ne participera pas à l'Euro. Il ne comprendra toujours pas pourquoi après l'avoir lu et c'est peut-être mieux ainsi.

XI. Le titre que l'éditeur n'a pas osé : Benzema, sans embrouilles et sans vidéo

Pourquoi ? Parce que pour la première véritable embrouille, l'affaire Zahia, dans laquelle il sera relaxé, il faut attendre la page 140 ! Mais aucune information ou étude approfondie des faits ne viendront apporter des éléments sur le fond de l'affaire (comment KB se retrouve-t-il dans cette histoire ?) ou sur son traitement médiatique. Pourtant, cette affaire a fait la une des JT et des quotidiens nationaux pendant un bon bout de temps... Comme pour les autres affaires, on aura droit à des faits déjà relatés dans la presse et à du conditionnel à toutes les sauces. Dommage.

Par Benjamin Laguerre Benzema Foot, embrouilles et vidéo, de Luca Caioli, chez Solar Éditions.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Donc livre de merde au titre racoleur si j'ai bien compris, sans fond ni forme réelle.
Je suis étonné, c'est assez rare les Bios su les sportifs qui correspondent à cette définition...
Ces journalistes qui veulent faire une enquête sur Benzema, parce que ça rapporte bien, et qui ne récoltent que des anecdotes pourries ou des infos que tout le monde connait déjà.
Il suffit d'un titre bien aguicheur, de belles photos, et la promesse d'une nouvelle vérité.
Eliettequipète Niveau : DHR
Mouai pas fan du concept, on se croirait ds "onpc" en mode mitraillage gratuit. Faudrait un échange avec l'auteur à la limite qu'il vous/nous explique le pourquoi du comment, des passages manquants...
cantor0305 Niveau : CFA
moi j'ai la derniere interview de benzema http://www.hostingpics.net/viewer.php?i … enzema.png pour le fluide glacial special euro http://www.leblogtvnews.com/2016/06/l-e … acial.html
didier gomis Niveau : CFA
En gros le gars a compilé tous les articles sur Benzema, a synthétisé 2-3 éditos de chez Libé, le Figaro et France Football et va te vendre cette merde conglomérée à 15 euros dans les relays de gares ?

Un scandale.

Avec un titre pareil, on est au moins en droit d'attendre :

-le nombre de putes qu'il a pécho
-le nombre go fast qui a transité par sa maison à Madrir
-le nombre d'amants mâles de Cristiano Ronaldo
-la recette du couscous de sa grand-mère
Kame House Niveau : CFA
Note : 1
La partie imaginée sur Deschamps est très intéressante. Sans dédouaner Karim de quoi que ce soit, on peut se demander si ce traitement de (dé)faveur par les médias n'a pas une quelconque origine interpersonnelle plutôt que publique ?

Je me souviens par exemple que le madrilène avait dû apporter ses statistiques pour prouver qu'il courait autant que les autres tellement on le harcelait, à l'époque c'est ce qu'on avait trouvé à dire de lui.
Putain je me rappelle personnellement plus de "controverses" sur Benzema qu'il semble y en avoir dans ce livre (le livreur de sushis qui reçoit ses billets jetés par la fenêtre un par un, le refus de payer la pension de sa grand-mère...)

Le mec à fait un titre choc pour faire du fric mais avec un contenu consensuelle pour éviter les procès ou même les facheries
d equateur Niveau : DHR
Benzéma ... ça faisait longtemps !


Un bail que j'ai pas lu Fluide.
Et c'est pas cet extrait qui va m'y remettre.
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 2
 //  10:29  //  Supporter de l'Marseille
"Didier et moi, nous n'avons pas souhaité que cette affaire continue d'alimenter les médias. On voulait donc mettre un point final à cette affaire. " ça me fait penser à ce que disait Pascal Chimbonda dans la brève d'hier, sur les médias qui font l'équipe de France.
Un bouquin absolument passionnant! A lire et à relire dans les travées d'un stade quand le spectacle sur le terrain est naze et qu'à l'instar de la mayo, la holà ne prend pas.
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
11 livres expliqués en 11 points. 11 commentaires. C'était parfait. Mais ça c'était avant.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Del Bosque cache une forêt
356 12