Euro 2016, la fin du football de possession ?

Espagne, Croatie, Belgique, Allemagne... Les équipes les plus techniques et ambitieuses dans le jeu ne sont pas arrivées au bout de l'Euro. Au contraire d'une France plus polyvalente et d'un Portugal au pragmatisme extrême. La fin d'une époque dominée par l'Espagne et l'Allemagne ou une simple parenthèse ?

2k 73
En tombant contre la France, l'Allemagne a marqué la fin d'un dogme qui perdurait comme vérité absolue depuis 2008 : possession = victoire. Entre la grande Espagne d'Aragonés et Del Bosque, puis la Nationalmannschaft de Joachim Löw, le succès en grandes compétitions internationales devait passer par une maîtrise des débats et le pied fermement posé sur le ballon. L'Euro 2016, en positionnant la France et le Portugal pour se disputer la couronne continentale, a donc révélé qu'il était encore possible de gagner autrement, en laissant l'initiative du jeu à l'adversaire. Une vérité qui ne surprend pas plus que cela l'entraîneur du Stade rennais, Christian Gourcuff, car « avoir la possession, c'est important, c'est valorisant, mais si vous n'avez pas la percussion, les joueurs offensifs en mesure de profiter de cette possession, cela ne sert à rien. »


En clair, Allemands, Espagnols, mais aussi Belges ou Croates n'ont pas eu le facteur X dont profite la France avec Antoine Griezmann. « La Croatie a eu beaucoup d'occasions contre le Portugal, mais finalement ces derniers ont gagné en mettant au fond la seule qu'ils ont eue » , analyse le sélectionneur de la Bosnie-Herzégovine, Mécha Baždarević. Même constat à propos de l'Allemagne par Gourcuff : « Contre la France, l'Allemagne a fait une première période de très haut niveau, avec beaucoup de maîtrise, et la France a dû s'accrocher au résultat, s'en remettre aussi à son gardien. Mais avec un Müller à son meilleur niveau ou un Gómez sur le terrain, cela aurait peut-être été différent. » Seul contre-exemple, l'Espagne, qui disposait dans ses rangs d'un Álvaro Morata au talent rare. « C'est un attaquant merveilleux, avec un potentiel incroyable, mais contre l'Italie, le collectif derrière n'a pas su le mettre dans les meilleures dispositions, alors que dans un match plus facile contre la Turquie, il avait été impressionnant » , soutient Baždarević. Un exemple qui nous montre « que pour aller au bout d'un tournoi international, il faut beaucoup d'ingrédients » . Ce dont dispose la France.

Baždarević : « On va retrouver une grosse équipe d'Espagne, peut-être dès 2018 »


« L'équipe de France a Antoine Griezmann, qui peut faire la différence dans la zone de vérité, mais aussi d'autres joueurs qui permettent de jouer dans d'autres configurations, de parfois subir le jeu et faire le dos rond » , estime l'ancien entraîneur de Sochaux et Grenoble. Un gardien qui fait les bons arrêts, des milieux qui récupèrent, des défenseurs qui mettent le pied pour renvoyer les centres adverses... « Et aussi un peu de réussite, parce qu'il en faut aussi. » Face à la Croatie, le Portugal s'est frayé un chemin au mental, quand les Gallois ont bouté les Belges hors de l'Euro avec un esprit collectif plus fort. Gourcuff : « Il faut aussi de la solidarité pour gagner, et des convictions fortes pour porter un projet de jeu. Pour ces équipes, les raisons de l'élimination sont diverses, mais on peut penser qu'il y a une question de fin de cycle pour l'Espagne, voire l'Allemagne, et un manque de solidarité, d'esprit collectif pour d'autres équipes comme la Belgique. Regardez les sélections britanniques : à part l'Angleterre qui était dans un registre de possession, toutes ont dépassé les attentes en s'appuyant sur des vertus collectives. »


Si les équipes privilégiant la possession de balle ont souffert pendant la compétition, Christian Gourcuff comme Mécha Baždarević refusent d'y voir la fin d'une conception du football, bien au contraire. « Le football, c'est constitué de cycles qui se succèdent. On a eu le catenaccio, ensuite le grand Brésil... Les équipes avec un plan de jeu ambitieux reviendront en force et gagneront d'autres titres dans le futur, le tout est d'avoir une génération qui puisse porter ces idées » , annonce l'entraîneur breton. Quand le Bosnien voit même la Roja espagnole renaître de ses cendres très vite : « Dans peu de temps, peut-être même dès le Mondial 2018, on va retrouver une très grosse équipe d'Espagne, car il y a de très bons jeunes qui poussent. Morata aura deux ans de plus, et il ne sera pas seul. Pareil pour l'Allemagne, avec toujours ce style offensif, ils seront en mesure de gagner d'autres tournois. »

Tous propos recueillis par Nicolas Jucha

Dans cet article

Cette période Espagne-Allemagne-Club a Guardiola était fort sympathique mais ça fait un peu de bien de voir aussi d'autres style de foot gagner cette saison avec l'Atletico, Leicester, la France et le Portugal etc. La suite nous dira si le foot de possession est finit pour quelque temps.
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
Note : 3
Message posté par luigidibiagio
Enfin ! J'en avais ras-le-bol de voir des gugusses se faire des passes pendant 90 minutes.


il est toujours préférable d'avoir le ballon que de courrir après.
Physiquement l'equipe qui a la possession sera souvent plus fraiche en fin de match.

ce qu'il a manqué aux equipes techniques comme l'allemagne / l'espagne et un degré moindre l'italie ce sont des attaquants en pleine efficacité voir des attaquants tout cours.

çà ne remet pas en cause la stratégie de possession du ballon.
Note : -1
Ca n'est pas plus mal. Ce football de possession imposé par l'Espagne et le Barça a pourri le cerveau de pas mal de gens qui ne jugent désormais un match et le rendement d'un joueur uniquement sur des "statistiques". Il est où le romantisme ? L'instant magique ? LE CONTEXTE ? Rappel : dix occasions de buts ne donnent droit à aucun but de compensation. Il n'est pas nécessaire d'être le plus beau pour gagner un match. Certains en arrivent même à parler de "vrai football", de "beau jeu" (prétendant donc l'existence d'un faux football et d'un jeu moche) alors qu'il n'est question que de tactiques qui s'opposent.

"_ Le Barça a fait 823 passes bla bla bla... _ Ouais mais c'est Chelsea qui est qualifié."

Ras-le-bol de ce dictat des chiffres : rangez vos calculatrices et usez de vos cerveaux. Cultivez-vous.
Note : 1
On ne peut pas opposer jeu de possession et solidarité collective: le succès du barça s'explique aussi - au-delà de joueurs que l'Espagne ne retrouvera pas d'ici 2018- par le pressing haut immédiat dès la perte du ballon qui étouffe l'adversaire et d'autre part c'est un jeu qui est stérile sans une intensité de malade, comme l'ont souvent démontré le PSG, ou l'Allemagne l'autre jour.

Je ne crois pas au retour de l'Espagne en 2018. Leur génération en or est passée, et ils en ont tiré le maximum.
Le manque de lucidité des médias français va accentuer la culture du résultat dans ce pays et vous verrez que ce sont ces mêmes médias qui vont se plaindre du spectacle affligeant de la L1 quand 90% des équipes de ce championnat joueront en 8-2-0, petit bras, comme la France, pour satisfaire le Dieu "Résultat". J'espère que les entraîneurs de L1 seront cyniques en rappelant systématiquement que la France n'a pas produit grand chose dans cet Euro, ce qui n'a pas empêché tous ces individus de vanter cette équipe. Je me rends compte à quel point on a été dur avec les Galtiers, les Baup en France.
Note : 1
Le problème du jeu de possession, c'est que c'est un jeu élitiste, qui demande des joueurs techniques, rapides et intelligents, donc ce qui se fait de plus cher sur le marché. Je suis sûr que beaucoup d'entraîneurs de L1 aimeraient jouer la possession (par goût ou parce qu'il a aussi un aspect défensif important, en privant l'adversaire de ballons), mais leurs clubs n'ont pas les moyens, à moins d'organiser la formation en amont en insistant sur ce point.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Non ce n'est pas la fin du football de possession, c'est juste un contre-temps.


Aucune stratégie n'est infaillible de toute façon, pourquoi remettre celle-ci en cause dès qu'elle gagne pas? Parce que le combo défense basse+contre attaque ça marche a tout les coups peut être? Déja quand t'as deux équipes qui jouent ainsi, les deux sont plus ou moins baisés dans leur stratégie et doivent s'en remettre à la chance pour espérer gagner ou avoir un net avantage qualitatif individuel. Un peu comme Atletico-PSV quoi.

Le principe du football de possession ce n'est pas juste bêtement de se faire des passes comme dit ci-dessus, mais d'être capable de se créer plus voir nettement plus d'occasions que son adversaire ce qui assurerait la victoire à tous les coups à réussite égale. Après ça marche ou ça marche pas, mais c'est ça qui est visé.

De plus, notons quand même que le Barça a quand même fait un doublé, le Bayern aussi, PSG quadruplé (bon oui la concurrence était un sparrig partner...) mais que le second de la L1 s'appelle l'OL qui joue aussi la possession et que derrière Leicester, il y'a 2 équipes qui jouent plutôt la possession.

Donc non, ce n'est pas fini.
Note : 1
"Une nuit, je suis allé dans un bar avec une femme. On a parlé toute la nuit. On a ri, on a flirté, je lui ai payé plein de verres. Vers cinq heures du matin, un homme est venu et l’a emmenée dans les toilettes. Il lui a fait l’amour et il est parti avec elle. Mais ça n’a pas d’importance, car cette nuit-là, c’est moi qui ai eu plus de possession."

Jorge Sampaoli
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par .Pelusa.
"Une nuit, je suis allé dans un bar avec une femme. On a parlé toute la nuit. On a ri, on a flirté, je lui ai payé plein de verres. Vers cinq heures du matin, un homme est venu et l’a emmenée dans les toilettes. Il lui a fait l’amour et il est parti avec elle. Mais ça n’a pas d’importance, car cette nuit-là, c’est moi qui ai eu plus de possession."

Jorge Sampaoli


Une histoire qui me rappelle quelques souvenirs douloureux...

Mais ceci dit, qu'est-ce qu'il lui a pris d'attendre 5h du matin?
Personne n'a dit que la possession ne devait pas s'accompagner d'esprit de conclusion!
Ibrahim-Affolé Niveau : District
Note : 1
Message posté par SpartaFC
Le problème du jeu de possession, c'est que c'est un jeu élitiste, qui demande des joueurs techniques, rapides et intelligents, donc ce qui se fait de plus cher sur le marché. Je suis sûr que beaucoup d'entraîneurs de L1 aimeraient jouer la possession (par goût ou parce qu'il a aussi un aspect défensif important, en privant l'adversaire de ballons), mais leurs clubs n'ont pas les moyens, à moins d'organiser la formation en amont en insistant sur ce point.


Tu ne dois pas voir beaucoup de match de liga, les équipes moyennes envoient du jeu avec pas énormément de moyens
Message posté par Yonis M.
La France ne joue ni la possession ni le contre. Cela se saurait. C'est le néant embellit par le résultat. C'est bien une culture que sur So Foot et d'autres médias, on fustige quand c'est les Baups, les Galtiers et les Montaniers qui le respectent.


C'est gentil de le précser, mais où est-ce que je parle de la France ?

Il y a de vrais névrosés obsessionnels, par ici.
Note : 1
Message posté par Ronald Ignoble
La France de 2000 ne jouait pas la possession c'était pourtant une équipe sublime, parce que terriblement libre. On peut ajouter mill exemple d'équipe merveilleuses qui n'étaient absolument pas obnubilés par la possession...
Dernièrement le jeu de possession s'est transformé en dogme superficiel qui ne prend pas à compte les qualités propres des joueurs et qui devient facilement démontable car incapable de s'adapter.
Deschamps a bien fait contre l'Allemagne de s'adapter, il sait que cette équipe a un jeu de possession mais pas les joueurs adéquats pour conclure. La meilleure façon de battre une équipe qui n'a qu'une mono-idée c'est de bloquer cette idée- rien de plus facile- et de voir comment cette équipe sombre comme le Titanic. L'aisance technique et la possession nous laisse croire que ça n'est qu'un accident mais en vérité l'équipe d'Allemagne a bel et bien sombré, sans appel.

Deschamps savait que l'Allemagne jouerait ce jeu-là car elle a l'aisance technique pour le faire. Mais elle n'a pas la capacité de s'adapter de changer de plan ni la présence d'esprit pour réagir. Ne pas savoir s'adapter est une vraie maladie...
Ça a donné une véritable leçon tactique sur la réalité d'un match mais ça ne présume absolument pas du football que jouera l'équipe de France demain et dans le futur, ne vous méprenez pas. Deschamps est bien plus intelligent que Löw, l'équipe de France a été bien plus intelligente que l'équipe d'Allemagne, jen'ai aucun doute là-dessus.
J'espère que l'équipe d'Allemagne se reprendra car ce néant du jeu, trop certain de sa supériorité est en train de tuer quelques joueurs remarquables qui sont des joueurs de liberté comme Götze ou le fantôme de Müller... l'arrivée d'Ancelotti au Bayern va faire du bien.


C'est pour ça que Deschamps a passé sa première mi-temps à gueuler sur ces joueurs tellement il contrôlait la situation. La vérité est que tout le monde pensait que la France avait la technique et la tactique pour rivaliser avec l'Allemagne dans le jeu, sauf que même avec des absents de premiers ordres, celle-ci était beaucoup trop supérieur alors la France s'est mué en Bastia. L'Allemagne a fait deux erreurs et la France a gagné comme Bastia a déjà battu le PSG et Lyon, c'est le football.
l'ancienobs Niveau : Loisir
Message posté par Mad max
L'Allemagne a dominé mais pas gagné oui.

Concernant le style français il n y en a pas, pour ne pas dire qu il n y en a jamais eu. Les equipes seduisantes de 84 et 2000 sont deux exceptions dans l'ideologie française du "tout béton ".

C est une faiblesse mais aussi une force, y compris pour nos joueurs qui s exportent et s adaptent facilement aux exigences des autres cultures.

Le pragmatisme de Deschamps lui permet de faire finale quand le côté jusqu au boutiste de Low le fait partir à l'Euro avec un effectif déséquilibré.

Si on peut taper à raison sur la France et son jeu on peut tout autant dire que l'Allemagne a explosé en plein vol face à la première défense de qualité qu elle rencontre et pareil pour notre attaque.

Je ne vois personnellement pas plantés les germes d'une domination au long cours de la France mais au final, on s en fout non?


"Si on peut taper à raison sur la France et son jeu on peut tout autant dire que l'Allemagne a explosé en plein vol face à la première défense de qualité qu elle rencontre"

Je rêve ou tu viens bien de dire que la défense italienne n'était pas de qualité ? Les commentaires sur SoFoot deviennent navrant...
Ronald Ignoble Niveau : CFA2
Note : 1
@Yonis M.

Deschamps a gueulé sur les joueurs qui ne suivaient pas le plan de jeu en l'occurence c'était beaucoup sur Payet... Gueuler que ça aille ou pas ça fait partie du métier de coach. J. Löw aurait bien fait de gueuler, mais la possession l'a aveuglé sur la réussite de son équipe.

Deschamps était conscient qu'il avait les joueurs techniquement capable de faire déjouer l'équipe adverse et de les tuer par un réalisme froid. Le match lui a donné raison. Tu as le droit de croire que c'est de l'improvisation, moi j'ai vu de l'organisation tactique, de l'intelligence, de la patience, de la roublardise. À aucun moment je n'ai vu les Français paniquer, ça aurait été le cas si ça avait été de l'improvisation. Tu n'as qu'à regarder les statistiques pour comprendre à quel point l'équipe d'Allemagne a été stérile :
Possession: 65%-35%
Total de tirs: 17-16
Tirs cadrés: 6-7
Tirs non cadrés: 7-4
Tirs arrêtés: 5-5
but marqués: 0-2
corners: 6-5
hors-jeux: 4-0
distance parcourue: 113.5km- 108.8km
Passes-russies : 90%- 84%
Passes: 637-299
Cartons jaunes: 4- 2
http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2016 … index.html

Ce n'est pas parce que tu as la balle que tu es meilleur. Parfois tu as la balle parce que ton adversaire te la laisse et te laisse croire à ta supériorité pour mieux t'abattre...
Message posté par l'ancienobs
"Si on peut taper à raison sur la France et son jeu on peut tout autant dire que l'Allemagne a explosé en plein vol face à la première défense de qualité qu elle rencontre"

Je rêve ou tu viens bien de dire que la défense italienne n'était pas de qualité ? Les commentaires sur SoFoot deviennent navrant...


Je me suis exprime de manière peu claire mais je parlais bien evidemment de la France qui est bien la meilleure défense et la meilleure attaque contre laquelle ait joué l'Allemagne.

L'Espagne a fait pschit et l'Italie malgré sa débauche d'energie et son match façon "300" n avait que peu d'arguments en attaque et encore moins au milieu.

La ou Eder et Pelle n'auront pas su trouver la faille ni réellement se créer d'occasion Giroud et Griezmann s en sont créés quelques unes.

Même chose pour la défense française qui sur la demie n a rien eu à envier à la BBC italienne sur le quart. Beaucoup d abnegation côté français aussi avec l apport physique de certains milieux pour finir d'user leurs ailiers/ isoler totalement Kimmich.

Voilà en esperant que ce soit plus clair pour toi.
Ronald Ignoble Niveau : CFA2
Note : 1
@Yonis M.
Quand on a gagne à répétition, c'est qu'il y a derrière autre chose que de la chance. En général on appelle ça l'intelligence.
Oui côté Italien sans Marchisio, Verratti et De Rossi c était déjà beaucoup plus compliqué pour eux. Personne pour remonter les ballons ou s imposer sur les quelques déviations de Pelle.

A noter que le jeu de l'Italie zappait fortement les deuxièmes ballons à destination des milieux face à l'Allemagne. Pelle tentant de devier dans la profondeur de la tête ou en remise.

Giroud a plus "essayé " de trouver un milieu ou un Griezman intercalé, sa technique lui permettant d attendre du soutien plus facilement qu un Eder.

La versatilité plus grande de la France lui a bien servi. Même si évidemment c est compliqué voire impossible de lui trouver un adn definitif.

Quant à Riolo....Il était prêt à se mettre une plume dans le cul pour que le Psg ne joue plus la possession. Il se contredit tous les deux jours.
Ronald Ignoble Niveau : CFA2
Note : 1
@oesebus

oui c'est ça, je ne connais rien au football et mes propos sont creux... attaque gratuite, insultante et infondée, mais bon passons.

(1) Croire que Payet peut perdre 50% de sa valeur marchande sur un match, c'est avoir une vision assez binaire des choses. Il est évident que ce match n'était pas pour lui étant donnée la quantité de travail défensif à fournir. Il a prouvé suffisamment ses qualités par le passé, on ne peut pas jeter son travail sur un match à moins d'ètre particulièrement court-termiste dans sa vision des choses. Un mauvais match ça arrive, le pourrir pour ça c'est moche et j'espère qu'il sera titulaire en finale.
(2) Non pas pour l'amour du football mais par souci de vérité je te confirme et je répète que l'équipe d'Allemagne est et a été limitée tactiquement. La preuve en est qu'elle n'a pas su faire évoluer son jeu pour l'emporter, pour trouver une solution viable. Quand je parle de limitation tactique je parle de capacité à faire évoluer sa tactique, à varier, à changer de plan de jeu tout en restant fort. Quand ton adversaire bloque les points forts de ton schéma tactique tu évolues et tu proposes autre chose, tu trouves une solution autrement c'est purement et simplement de la bêtise.
(3) 33% de possession mais à peu de choses près des statistiques égales entre les deux pays. Il ne faut pas confondre possession et utilisation du ballon. Si la possession du ballon est allemande, il est claire que la meilleure utilisation du ballon est française, chiffres à l'appui.
http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2016 … index.html
(4) "Clairement , sur 5 confrontations d'affilés , il faut pas être un génie pour comprendre que la France aurait perdu au moins 4 fois face à cette machine allemande".
Ce n'est pas un match de tennis en 5 sets. On peut faire des hypothèses invérifiables mais il n'y a qu'un match et l'Allemagne l'a perdu, point final ! À un moment il faut peut-être aussi penser que Deschamps et son staff ont étudié le schéma tactique allemand et qu'ils ont préparé leur équipe à souffrir tout en sachant qu'il y aurait aussi des possibilité de leur faire mal. Je pense que tu ne veux pas voir que cette équipe allemande avait des points faibles, notamment le manque d'imagination et de créativité, et que Deschamps les a bien et volontairement exploités. Ça n'est pas que de la chance on doit aussi lui faire crédit de son travail. L'équipe de France est en évolution et c'est ce genre de victoires qui va lui donner une confiance qui va aider à créer un jeu propre et à jouer encore plus sur nos propres qualités.

Voilà qui est dit, sans insulte, sans présumer de ce que tu sais ou ne sais pas du football, et sans le ton péremptoire de ton message.
Elle ne savait pas du tout quoi faire dans l'utilisation du ballon. C'est un mythe. Elle n'a construit qu'une seule attaque, sur 90 minutes on ne peut pas dire qu'il savait utiliser le ballon. L'Atleti sait utiliser le cuir, pas la France. Elle a profité de deux erreurs mais elle n'a rien produit, c'est ça le problème. Quand au statistique sur les tirs et les tirs cadrés ça ne veut rien dire ; on peut tirer de n'importe où sans que cela soit véritablement une situation, les deux coups francs de Payet et de Pogba cadrés mais non dangereux, le tir de Payet et de Pogba très loin du buts cadrés mais encore là plutôt des tentatives désespérés qu'une réelle situation.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 73