1. // Euro 2012
  2. // Football fiction

Euro 2012 : Les groupes les plus fous

Le 2 décembre prochain, on connaîtra les quatre groupes de l’Euro 2012. Quatre groupes de quatre, pour faire simple. Avec des chapeaux homogènes, tous les scénarios sont envisageables. En voilà d’ailleurs un improbable aperçu.

Modififié
26 18
Ca y est. On connaît les seize qualifiés pour l’Euro 2012. Seize équipes, et surtout, peu de surprises. Tous les gros sont là, de l’Allemagne à l’Espagne, en passant par l’Italie, la France, l’Angleterre ou les Pays-Bas. Problème : lorsqu’il n’y a que seize équipes, forcément, cela donne naissance à des groupes relevés. Et quand les répartitions dans les chapeaux s’y mettent aussi, on risque de se retrouver avec des poules de la mort qui tue. Par exemple, un groupe Espagne-Allemagne-Portugal-France est envisageable. Tout comme un groupe tout pourri Pologne-Russie-Grèce-Irlande l’est aussi. Mais plutôt que d’imaginer le groupe le plus difficile ou celui qui laissera la possibilité à la Grèce de passer indemne le premier tour et de nous refaire une 2004, voilà les scénarios les plus cocasses. Parce que quitte à se faire éliminer au premier tour, autour le faire en se marrant un peu.

Le groupe crise financière

Espagne – Italie – Grèce – Irlande

Le groupe qui est déjà en train de se casser la gueule. Avant le début de la compétition, le plan de sauvetage de l’Euro ne tient pas la route, et la Grèce est obligée de déclarer faillite. Les joueurs, tous ruinés, sont obligés d’envoyer une équipe de sénateurs, les seuls à qui il reste quelques drachmes. Ils sont même obligés d’emprunter des vieux maillots, appartenant à l’équipe olympique. Conséquences immédiates. La faillite grecque entraîne aussi celle de l’Irlande, qui, du coup, fusionne avec l’Irlande du Nord et forme un super Sayan. Trapattoni se teint en blond. Devenue plus puissante que Cell 3, l’Irlande termine première du groupe, juste devant l’Italie qui, débarrassée du joug de Berlusconi, est à nouveau luxuriante. L’Espagne est sortie dès le premier tour. Juan Carlos Ier, furax, tente de troquer Negredo contre Messi. Cristina Kirchner refuse.

Le groupe Bloc de l’Est

Ukraine – Russie – Croatie – République Tchèque

On ne va pas se mentir. Pourquoi s’emmerder à avoir quatre équipes alors que ces quatre pays pourraient tranquillement faire une équipe baptisée sélection nationale de l’Est. Non mais franchement, vous imaginez ? Cech au but, Chygrynskiy-Anyukov-Kadlec-Corluka derrière, Tymoschuk-Dzagoev-Modric-Rosický au milieu, Milevskiy-Kerzhakov en attaque. Une all-star team made in Bloc de l’Est. Malheureusement, non. Chacun veut, depuis des siècles, son indépendance. Etre fort tout seul, plutôt qu’en unissant ses forces. Un concept qui fera forcément des heureux et des laissés pour compte. De cette poule glaciale sortira la Russie et l’Ukraine. Premiers arrivés, premiers servis.

Le groupe chargé d’Histoire

Pologne – Allemagne – Croatie – France

Pologne, Allemagne, ça ne vous dit rien ? Non, rien du tout ? Même pas il y a une soixantaine d’années ? Très bien. Or, on le sait, l’histoire prend toujours un malin plaisir à se répéter. Quelques jours avant le match d’ouverture entre Polonais et Allemands, le sélectionneur de la Pologne, Franciszek Smuda, affirme que « l’Allemagne n’est pas si forte que ça » . Ceci est vécu comme une provocation par les troupes allemandes. Et boum, c’est reparti comme en 40. Premier match. La Mannschaft gagne 8-0. La France, rebelle dans l’âme, s’oppose aux Allemands. Lorsque les deux équipes se retrouvent, les Français ont tellement les pétoches que la moitié des joueurs demandent à passer dans le camp adverse. Flairant le conflit, la Croatie s’insère. Et gagne. L’Allemagne est finalement disqualifiée pour « comportement inapproprié » . La France récupère ses transfuges et sort de sa poule, tête (presque) haute. "Pétain d’Euro…"

Le groupe Footix

Espagne – Angleterre – Portugal – France

Le groupe qui va enflammer les forums du Web. L’Espagne des génies Xavi et Iniesta, l’Angleterre des roublards Lampard et Gerrard, le Portougao de Cristiano Ronaldo et la France de Laurent Blanc. Voilà qui va faire parler, vociférer, brailleur, beugler, chambrer, vanner. Tout. Et on peut déjà anticiper les commentaires. « CR7 va eklaté la Roja, il kone tro bi1 lé defo de Iker » . Réponse du fan de l’Espagne, qui est accessoirement fan du Barça. « Pfff, la catin portugaise ne fera jamé rien dans les grand match, il est juste bon a marqué 4 buts contre Osasuna » . Evidemment, un Espagne-France va automatiquement rappeler les éternels nostalgiques de la dernière décennie. « De toutes façons, on sait bien comment fini un Espagne-France. Comme en 2000 et en 2006. Sans parler du doublé de Zizou contre l’Angleterre. Quelle époque » .

Le groupe des Blondasses

Ukraine – Russie – Suède – Danemark

Le groupe qui va faire exploser les audimats de la nouvelle rubrique « Beauté du foot » de Téléfoot, séquence proposée par Cauet. Après la première rencontre entre la Russie et la Suède, où deux jeunes filles sont filmées en train de s’embrasser en plein match, les organisateurs de la compétition décident, exceptionnellement pour cette poule, d’interdire l’accès au stade à tous les hommes. Façon Iran inversée. Bonne idée pour les téléspectateurs. Moins pour les joueurs. Les trois quarts des joueurs passent leur temps à mater dans les tribunes. Résultat : c’est la Suède qui termine première du groupe, juste devant l’Ukriane. Pourquoi ? Parce que Zlatan et Schevchenko, qui représentent à eux deux la définition du mot « esthète » , n’ont d’yeux que pour le sport.

Les vrais chapeaux :

Pot 1 : Pologne, Ukraine, Espagne, Hollande
Pot 2 : Allemagne, Italie, Angleterre, Russie
Pot 3 : Croatie, Grèce, Portugal, Suède
Pot 4 : Danemark, France, République Tchèque, Irlande



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le groupe crise financière m'a bien fait marrer ^^
fab le coach Niveau : District
Non merci le Pologne-Allemagne ( remember la CdM 2006)
Le groupe Footix est 100% vrai! Super marrant cet article!
Idem très bon le groupe "crise financière", le groupe footix est sympa aussi^^
tokouille Niveau : DHR
Ah le groupe Footix ou encore groupe footmercato.net, francefootball.fr, l'equipe.fr,....
BurgundiaPR Niveau : Loisir
Pas mal. Ou une répartition culturelle style :

Groupe des Latins : France-Espagne-Italie-Portugal

Groupe Germanique : Hollande-Allemagne-Suède-Danemark

Groupe Slave : Rep.Tchèque-Russie-Ukraine-Croatie

Groupe... britanno-greco-polonais : ben, ceux qui restent...
Bazibouzouk Niveau : CFA2
Ouah qu'est ce que je me suis poilé !! super article !
Dendecuba Niveau : CFA
Excellent article! Il pourrait aussi avoir le groupe des noms de famille imprononçables: Croatie, République Thèque, Grèce et Suède.
J'ai kiffé le groupe chargé d'Histoire! Par contre: Allemagne futur vainqueur ;)
Drôle, fin, incisif. Bref un super article.
bebebullterrier Niveau : District
"Pétain d'Euro" ... des barres
Meilleur article ! Particulièrement le paragraphe historique !
Merci Eric, tu m'as fait rire!
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Merci Eric pour ces suppositions tout simplement hilarantes. Spéciale dédicace au groupe chargé d'histoire, inspiré de faits réels ^^

"Pétain d'Euro" MONSTRUEUX !
Y'a même un paragraphe écrit spécialement pour le morules intitulé le groupe des footix. La renommée de ce gland s'étend petit à petit au fil des ses posts baveux.
Une prime à l'opiniâtreté?
On aura certainement le groupe de morules:

Portugal, CR7, Messi le nabot, Barca/uefa.
"Pétain d'Euro" hahahahah
Les faux commentaires de l'Equipe.fr sont tellement fidèles à la réalité, j'en pleure.
Je te rebaptise officiellement Eric "Migliore" .
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
26 18