1. // Euro 2012
  2. // Groupe B

Euro 2012 : les enjeux du groupe B

Pays-Bas, Danemark, Allemagne, Portugal. Cinq championnats d’Europe dans les valises. Le groupe B est définitivement le groupe de la mort. Un groupe où il y aura du sang et des larmes. Vivement que ça commence.

Modififié
0 24
Allemagne-Pays-Bas, l’éternelle rivalité

10 mai 1940. 7 juillet 1974. 24 juin 1990. Autant de dates qui ont petit à petit établi cette rivalité entre les Pays-Bas et l’Allemagne, rivalité qui englobe des aspects historiques, culturels et sportifs. Entre les Oranje et la Mannschaft, entre les Néerlandais et les Allemands, rien ne va. Tout n’est que mépris entre les deux peuples. Alors forcément, ça se transcrit dans le football. Et vas-y que je te bats en finale alors que tu joues mieux que moi, et vas-y que tu me craches dessus (Rijkaard/Völler) mais que je te sors quand même et que je vais finir (encore) champion du monde… Et avec des ego comme les Van Persie, Van der Vaart, Podolski, voire Schweinsteiger (s’il est en état de jouer), on risque de bien se marrer. Au Plat Pays, on rêve de sortir de la poule et de voir l’ennemi teuton rester à quai. Et inutile de dire que la victoire des Allemands 3-0 en novembre dernier en a rajouté une couche. Si le Portugal et/ou le Danemark obtiennent les trois points lors de la première journée, il se pourrait qu’on entende encore longtemps parler du 13 juin prochain. L’Allemagne et les Pays-Bas s’affronteront alors à Kharkov, peut-être pour jouer leur survie.



Danemark-Portugal, comme on se retrouve

Car c’est bien là tout le bordel. Ouais, l’Allemagne, ouais, les Pays-Bas, mais on oublie un peu le Portugal et le Danemark. Certes, dans un sens, leur présence est indispensable afin que ce groupe B soit affublé du sous-titre « groupe de la mort » (AOC), celui sur lequel se paluchent les médias. Mais très honnêtement… Mis à part les Inuits et les propriétaires de voitures immatriculées 77, 78 et 94, personne ne voit vraiment la bande à Ronaldo ni le champion d’Europe 1992 continuer l’aventure. Et pourtant… Quelques données pourraient affirmer le contraire. Après s’être chamaillés de 1701 à 1714 durant la Guerre de Succession d’Espagne, Portugais et Danois sont devenus copains comme cochons depuis le début du XXIe siècle. C’est simple : à chaque fois qu’ils se sont retrouvés dans le même groupe, les deux sont passés. Certes, les Portugais ont eu un peu plus de mal, mais que voulez-vous, ils ont une heure de décalage horaire avec le reste de l’Europe…



Le syndrome du groupe de la mort qui tue

En fait, ce qui est cool avec les « groupes de la mort » , c’est qu’on a l’impression de vivre une compétition dans la compétition. Avec les traditionnels « Oh non, quelque part, c’est triste qu’ils soient tous ensemble, là, y a peut-être une bonne équipe qui va se faire sortir, c’est dommage pour le reste de la compétition ! » Ouais, mais nan, puisque c’est justement ça, tout l’intérêt de ce groupe. En plus, les cris de joie, les pleurs sont multipliés au centuple, les cheveux s’arrachent, les cordes vocales pètent, ainsi que les smartphones : c’est ça qui est bon. Mais le plus rigolo, surtout, c’est de voir qu’à l’Euro, en plus des jolies surprises, ceux qui sortent du « groupe de la mort » ne gagnent JAMAIS la compétition. Depuis que le tournoi existe en mode quatre poules, on a eu l’Angleterre et l’Allemagne qui sautent en 2000, le Portugal et la Roumanie continuent. L’Italie qui rentre plus tôt en 2004, laissant la Suède et le Danemark continuer leur chemin. Enfin, en 2008, la France et la Roumanie prétextent des excuses bidon pour s’esquiver et laisser Pays-Bas et Italie dans le bourbier austro-suisse. Mais comme il y a toujours une exception qui confirme la règle, il ne faut pas oublier qu’en 1996, l’Allemagne était dans un « groupe de la mort » , avec la République Tchèque, l’Italie et la Russie. Et grâce au but en or d’Oliver Bierhoff, la Mannschaft avait remporté son troisième titre continental.



Un désastre annoncé?

En fait, personne ne voit ET le Danemark ET le Portugal se qualifier, mais tout le monde aimerait bien que soit les Pays-Bas, soit l’Allemagne tombe. Comme ça, juste pour le fun. Et, il n’empêche, "la belle histoire" est tout à fait possible. Allez, petite simulation. Allemagne-Portugal, Pepe s’oublie et dégomme son coéquipier du Real Madrid Mesut Özil. Choqués par la blessure de leur meneur de jeu, les petits Allemands prennent peur, et s’inclinent. Dans l’autre rencontre, cette coquine de Poulsen provoque van Persie, qui lui crache dessus et le balaye. Rouge. L’artiste absent, Sneijder fait des passes dans le vide, dont l’une profite à Eriksen ; le milieu danois, qui est infiltré à l’Ajax Amsterdam depuis 2009, récolte enfin le fruit de son travail. Il se faufile comme dans du beurre dans la défense néerlandaise, et marque le but de la victoire. On s’écharpe, on s’étripe dans le choc de cette poule, tandis qu’entre Portugais et Danois, on joue en sifflotant. Lors des derniers matchs de poule, les Portugais prennent des coups face aux Néerlandais dans le remix du huitième de finale du Mondial 2006, mais ils serrent les dents, et tiennent le nul. Enfin, dans l’autre match, l’Allemagne a beau se la donner, les Danois se trouvent de nouveaux héros, après ceux du trophée de 1992 : tels John Jensen et Kim Vilfort, la paire de milieux composée de Christian Poulsen et Thomas Kahlenberg fait plier les Allemands, vingt ans après. Poulsen-Kahlenberg, Évian Thonon Gaillard : ça coule de source.



Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Assurément le plus beau groupe.

Je vois bien les Portugais créer la surprise.
1. Allemagne
2. Portugal
3. Pays-Bas
4. Danemark
Madridchestercity Niveau : Loisir
Gags forcés, un article par jour et par groupe, aucun intérêt.

En tout cas félicitations au bobo-chemise-à-carreaux-lunettes-geante qui a proposé la série "Les enjeux de tel groupe". Il a eu le mérite de trouver comment meubler, en attendant l'Euro.

Aller, un article sur Ibrahimovic ou on le suce, un autre sur Rooney le suspendu qui va trop manquer, et voilà c'est déjà l'euro.
feodepatchole Niveau : District
Mouais, la France en 2000 avait pas non plus un groupe facile (Pays-Bas, Danemark, République Tchèque). Et je viens de vérifier, mais la Grèce en 2004 s'était aussi sortie d'un groupe ultra relevé (Espagne, Portugal, Russie) donc votre thèse tient moyennement
nononoway Niveau : CFA
1.Danemark
2.Portugal
3.Allemagne
4.P-B

Si, si, je suis sérieux.
C'est pas Gullit/Voller mais Rijkaard/Voller.
Et bien je vois que comme d'hab tout le monde enterre les Pays-Bas.
Et puis ce n'est pas le remix du quart 2010 mais du huitième 2006. Faudrait un peu réviser avant d'écrire,
les journaleux.
RahXephon Niveau : CFA
Note : 1
Ça me fait penser à y a quatre ans (es Pays-Bas ne passeront pas, avec l'Italie et la France, blablabla)... Ne les sous-estimez pas trop.

D'ailleurs, je préfère ne sous-estimer personne, et me garde bien de livrer un pronostic pour ce fameux groupe.
Katapulta Niveau : CFA
*Après s’être chamaillés de 1701 à 1714 durant la Guerre de Succession d’Espagne*
A trop vouloir monter son savoir,on fini par étaler sa connerie*…
Il devrait retourner lire son Histoire,pas celle qu’on lui a appris en France,mais la véritable histoire de ces deux pays...
Je ne sais pas qui n'aime pas mon commentaire mais je ne fais que constater.
@ RahXephon. Exactement.
allez les dynamites !! faites péter le groupe !
fernandollorientais Niveau : CFA
qui va jouer en pointe pour l'allemagne ?
"Pepe s’oublie et dégomme son coéquipier du Real Madrid Mesut Özil. Choqués par la blessure de leur meneur de jeu, les petits Allemands prennent peur, et s’inclinent. Dans l’autre rencontre, cette coquine de Poulsen provoque van Persie, qui lui crache dessus et le balaye. Rouge. L’artiste absent, Sneijder fait des passes dans le vide, dont l’une profite à Eriksen ; le milieu danois, qui est infiltré à l’Ajax Amsterdam depuis 2009, récolte enfin le fruit de son travail"

Merci pour cette tranche de rire!
"Et pourtant… Quelques données pourraient affirmer le contraire. Après s’être chamaillés de 1701 à 1714 durant la Guerre de Succession d’Espagne, Portugais et Danois sont devenus copains comme cochons depuis le début du XXIe siècle."

Retourne en cours d'Histoire, ça te fera pas de mal vu ce que t'inventes.
Pardon mais vous êtes sûrs pour les 6 championnats d'Europe comme écrit dans l'intro??? J'en compte que 5 (allemagne 3, pays-bas et danemark 1).
voila le vrai tableau
- pays bas
- portugal
- allemage
- danemark
C'est drôle mais du coup les deux erreurs ont été rectifiées. Ca vous fait ___ qu'on relève les erreurs,
et ben il n'y a plus qu'à écrire n'importe quoi et puis on applaudira. C'est l'auteur de cet article qui met des - aux commentaires qui remarquent ses erreurs ?
Où peut-être des lecteurs qui sont arrivés trop tard pour les voir ? Je n'aurait rien écrit si je n'avais pas été sûr de ces inexactitudes. C'est pas très "beau joueur", peut-être vexé de se faire rectifier par un lecteur lambda, les soit-disant spécialistes ?
@alienou4

nan, nan, je ne suis pas du tout vexé (et je ne mets pas des "-" non plus); au contraire, ça fait plaisir de voir que les gens commentent et fassent remarquer les erreurs. C'est déjà mieux que les messages d'insultes, etc. Après, tu comprendras que c'est mieux de corriger, plutôt que de laisser des énormités.

On fait la paix? (S'il y a une paix à faire?)

Ali F.
Bien sûr que c'est bien de corriger les erreurs. Tu sais j'ai bossé en infographie dans un journal et des conneries et des bourdes j'en ai fait des belles. Évidemment on rectifiait.Pour les - dans les comms je ne comprends pas trop les autres, car je n'ai pas insulté, j'ai juste remarqué les petites bourdes.
En temps que fan des Hollandais depuis 88 (74 et tout c'était beau, mais je suis né en 1975, alors je les connais juste par les rétrospectives), c'est bien normal que je les ai vues.
Et puis c'est vrai que du coup ça m'énerve un peu quand les mecs disent que la Hollande est déjà out de l'Euro, comme en 2008.
Dans mon journal il y avait aussi des journalistes bien relous qui n'admettaient jamais leurs erreurs, alors j'ai peut-être un à priori un peu facile. On fait la paix pas de problème (d'ailleurs y a jamais eu de guerre). Et puis Hup Holland hup!!
Et puis allez la France un peu quand même.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Alou maman bobo ?
0 24