1. // Éliminatoires
  2. // Mondial 2014
  3. // AmSud
  4. // Ce qu'il faut retenir

Euphorique Colombie

La zone Amsud des éliminatoires pour le Brésil, ça donne six équipes en trois points, un retardataire (le Pérou) et deux largués (la Bolivie et le Paraguay). Avec une deuxième victoire nette et sans bavure sur un concurrent direct en quatre jours, la Colombie est la gagnante de la semaine.

Modififié
0 11
Dans l’avion pour le Brésil, il y a quatre places pour les Sud-Américains. Plus une éventuelle cinquième, qu’il faudra aller chercher en Asie. A presque mi-chemin de ces éliminatoires, ils sont six à être dans le coup, plus le Pérou en embuscade. Six en trois points. Ce qui signifie que personne n’est à l’abri, y compris les gros, à l’image de l’Uruguay, en difficulté. En Amérique du Sud, tout le monde peut battre tout le monde, surtout à domicile dans des stades bouillants où parfois l’oxygène manque cruellement aux visiteurs. Hier, l’Argentine et l’Uruguay, pourtant favorites, s’en sont très bien sorties avec leurs matchs nuls face au Pérou et à l'Équateur (1-1). Un point signé Higuain pour l’Albiceleste, qui a pris de plein fouet la furie péruvienne (parfois très limite) à Lima. Inexistante dans le jeu, à l’image de Messi, l’Argentine garde quand même la tête de la zone, avec un petit point d’avance sur la Colombie et l'Équateur.

Inarrêtable Falcao
Des Équatoriens qui peuvent se sentir roulés dans la farine paraguayenne. Avec un arbitre guarani un peu plus réveillé à Montevideo, Valencia (expulsé) et ses collègues seraient très certainement leaders aujourd’hui. Face à une Uruguay pâlichonne, ils avaient profité d’un Lugano dont la date de péremption semble passée pour obtenir un pénalty, transformé par Caicedo (son deuxième en cinq jours). Ils auraient clairement dû en obtenir un deuxième en seconde période, assorti d’un rouge pour Muslera, le portier de Galatasaray, mais Monsieur Amarilla a préféré voir une simulation de Christian Benítez. La pression du Centenario, sans doute. Cavani a finalement offert un point à la Celeste, qui reste de justesse dans le Top 4.

Une zone de qualification directe que quitte le Chili, qui a vu la tornade colombienne passer sur Santiago lors de la deuxième période du Chili-Colombie d'hier après-midi. Après leur 4-0 infligé à l’Uruguay, les hommes de Pekerman ont livré une nouvelle démonstration offensive (3-1), avec évidemment Falcao en premier rôle. En club ou en sélection, l'ancien de River tire ses équipes vers le haut. Buteur, puis passeur, l’attaquant de l’Atlético Madrid a encore mis les siens sur le chemin du Brésil hier. Mais il n’est pas seul. A ses côtés, Teófilo Gutiérrez montre sa meilleure version depuis son départ d’Argentine (il avait menacé ses coéquipiers du Racing avec un flingue à air comprimé dans le vestiaire au mois d’avril dernier, suite à une nouvelle expulsion stupide, Ndlr), avec un troisième but en deux matchs, et James Rodríguez, la jeune pépite de Porto, régale avec son pied gauche.

Le rêve vénézuélien
A la 6ème place (avec un match en plus, Ndlr), un point derrière le duo Uruguay-Chili, le Venezuela continue à rêver d’un premier Mondial. Hier soir, la Vinotinto est allée enfoncer le Paraguay à Asuncion (2-0), grâce à un doublé de son attaquant vedette, l’excellent Salomón Rondón, nouveau joueur du Rubin Kazan. Avec cette troisième victoire, la bande à César Farías, dans la lancée de sa très bonne Copa America, continue de menacer ses prédécesseurs au classement. Côté Paraguay, avec déjà 8 points de retard sur le 5ème, les espoirs se font de plus en plus minces. Hier soir, la paire Cardozo-Nelson Valdez avait été titularisée en attaque, mais trop maladroite, elle n’a conclu aucune des situations dangereuses des Rojiblancos. Fragile derrière, le Paraguay n’est plus le bloc qu’il était ces dernières années. Celui-là même qui avait sorti le Brésil en Copa America et qui faillit en faire de même avec l’Espagne, en Afrique du Sud.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lebowski-The BIG one- Niveau : DHR
Très belle équipe, la colombie devient un nouveau berceau de talents ces dernières années .
Falcao, James Rodriguez, Cuadrado, Guarin, Zuniga, Armero, Zapata, Perea ... pas mal quant meme.
Une belle coupe du monde à l'horizon pour eux.
Surtout, la Colombie a un excellent sélectionneur, José Pekerman, qui a été sans doute le meilleur sélectionneur de l'Argentine de la dernière décennie. Son équipe avait non seulement d'excellents joueurs, mais elle avait aussi un fond de jeu et une organisation cohérente, avec Riquelme à la baguette.
Là, avec de bons joueurs et Falcao en gâchette, la Colombie peut se prendre à rêver à nouveau!
Le Venezuela surprend aussi, s'imposer à Asunción, c'est quand même une belle perf! En plus, avec le Brésil qualifié d'office, ça fait une place en plus, la lutte va être acharnée!
Quelqu'un sait pourquoi la Guyane britannique et le Surinam ne participent pas aux éliminatoires d'Amérique du Sud? Pourtant ce sont des Etats indépendants.
@ Nicola MH

C'est effectivement une question intéressante : pourquoi des pays situés géographiquement sur le continent sud-américain (Suriname et Guyane britannique) ne participent-ils pas aux éliminatoires de ce continent organisée par le CONMEBOL (équivalent de l'UEFA en Amérique du Sud) ?

J'ai mené une enquête assez succincte et j'ai constaté que ces deux pays sont en réalité membre de la CONCACAF (équivalent de l'UEFA mais pour l'Amérique latine, la zone Caraïbe et l'Amérique du Nord).

C'est en effet curieux eu égard à leurs situations géographiques. Comme on peut aussi trouver curieux qu'Israël soit membre de l'UEFA (ceci est une autre question...).

On peut trouver comme premier élément de réponse le fait que ces deux pays ont eu leur indépendance assez tardivement (1966 pour la Guyane Britannique / 1975 pour le Suriname). Or, le CONMEBOL a été créé en 1916... Ceci expliquant pourquoi, ces deux pays ne font pas partie du groupe Amérique du Sud pour les éliminatoires du Mondial.

Un second élément de réponse est sans doute dans la langue (une quinzaine parlée au Suriname mais ni l'espagnol ni le portugais). Ceci rendant plus difficile l'intégration de ces pays au CONMEBOL. On peut aussi penser que l'histoire de ces deux les rattache plus à la zone caraïbe qu'à la zone sud-américaine. Pour preuve, ni le Suriname ni la Guyane britannique ne sont membres du Mercosur (organisation régionale de libre-échange) quoique d'autres pays sud-américains n'y participent pas pour des raisons politiques ; le Suriname et la Guyane britannique sont membres de l'organisation régionale de libre-échange de la zone caraïbe.

Enfin pour rendre les choses encore plus complexes s'agissant de ces pays pas vraiment sud-américains malgré leur géographie et leurs langues, ni vraiment caribéen malgré leurs appartenances à des organisations régionales caribéenne, le Suriname et la Guyane britannique sont membres de l'Union des nations sud-américaines... allez comprendre !

Peut-être qu'une réponse plus précise pourrait se trouver dans "Géopolitique du football" de Pascal Boniface.
Merci pour cette réponse complète et bien formulée!
Aimant particulièrement les joueurs originaires du Suriname ayant évolué aux Pays-Bas (Kluivert, Davids,...), je m'étais renseigné et c'est tout simplement pour une question de niveau que le Suriname n'est pas dans la même zone que ses voisins latino-américains. J'avais lu qu'un ancien président de la fédération avait dit qu'ils n'avaient que peu de chances de se qualifier dans cette zone, et que les chances du Suriname étaient plus grandes dans le CONMEBOL.
Le maillot colombien est juste super classe .
Je pense que le faite du pays organisateur ( Bresil ) soit qualifié d'office est une bonne chose pour nos yeux !
ca fera une nation qui d'ordinaire serait peut etre barragiste , qualifié d'office !
je parle de roulement qu'importe le pays ..
et la en l’occurrence les Cafeteros ont une super génération !
(dommage pour eux que aucun club ne fasse d'épopée en Copa Libertadores suite a la vente systématique de jeunes talentueux ..)
Tonho :

Ça me semble logique aussi. C'est un peu n'importe quoi ces affiliations. L'Australie est récemment passée en Asie, où se trouve l'Ouzbéksitan alors que le Kazakhstan est en Europe, avec Israël...
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Allez je me lance dans les pronostiques: Argentine, Chili, Colombie devraient se qualifier. Ensuite je sens bien l'Equateur qui de toutes manières est déjà bien parti. Quand au barragiste, j'aurai une préference pour l'Uruguay, mais ils semblent décliner matches après matches. Le Venezuela devrait accrocher cette place.
Etonnant de retrouver le Paraguay au niveau de la Bolivie... ils nous ont habitué à mieux niveau résultats, mais je suis content car au niveau du spectacle leurs matches sont les plus indigestes des 4 dernieres coupes du monde! Pour les fans de 0-0.
Qu'il est laid le 17...
Sinon Falcao c'est vraiment ce qu'il se fait de mieux sur la planète Terre en terme d'attaquant
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 11