1. //
  2. //
  3. // Interview Collectif ultra Paris

« Être ultra n’est pas incompatible avec le PSG »

Créé en février dernier, le collectif ultra Paris (CUP) regroupe déjà plus de 1 000 adhérents. Ses membres ont connu, à travers différents groupes, les difficultés de la contestation : places annulées, interdiction d’accès au Parc des Princes, interdiction d’accès au parcage visiteur, blocages de bus... Ils sont pour beaucoup sur la blacklist du PSG, mais ont décidé, sous une nouvelle bannière commune, de réunir leurs forces pour gagner en crédibilité et ainsi renouer le dialogue avec le club de la capitale. Leur objectif : répondre aux attentes de Nasser Al-Khaleïfi qui souhaite un retour de l’ambiance au Parc des Princes. Rencontre avec Romain, porte-parole du collectif Ultra Paris, accompagné de James, membre du collectif et porte-parole de l’association ADAJIS.

5k 39
Samedi soir, c’était la finale de la Coupe de France PSG-OM, mais votre principale action se déroulait plus tôt dans l’après-midi près des Tuileries ?
Romain : Une action était en effet prévue dans l’après-midi devant un hôtel particulier qui appartient aux Qataris près des Tuileries. On a chanté devant l’hôtel pour essayer d’alerter les responsables qataris sur nos revendications. On était plus de 200 et tout s’est bien passé. Ensuite, on savait que si on annonçait que le Collectif allait au stade de France, le PSG et les autorités feraient tout pour nous bloquer comme à chaque fois. Du coup, tout le monde avait pris des places et s’est rendu au stade à titre individuel et on s’est ensuite rassemblé autant que possible dans le virage réservé aux Parisiens. Je pense que le PSG a vu que même à 300, organisés comme on pouvait, on a réussi à faire chanter toute la tribune.
James : Sans mégaphone, l’ambiance a été plutôt bonne, et les gens autour étaient contents qu’il y ait une telle ferveur.

Pourtant, la sécurité a été pointée du doigt sur ce match…
James : Il ne faut pas confondre la responsabilité collective et les responsabilités individuelles. Si on ne donne pas la possibilité au collectif de s’organiser, d’avoir un espace réservé, on ne peut pas lui reprocher d’être responsable de ce qui s’est passé.

Le collectif ultra Paris a été fondé en février dernier, pouvez-vous présenter les différentes entités qu’il regroupe ?
Romain :
« On a décidé de se rassembler, après des discussions entre ces différentes entités, pour réunir nos forces, être plus crédibles par rapport au PSG. » Romain
En fait, le collectif regroupe tous les anciens groupes du virage Auteuil qui sont encore présents, toutes les entités qui se sont créées pendant la contestation de la politique du PSG et pas mal de supporters plus lambda qui gravitent autour des groupes ou sont mêmes pour certains abonnés actuellement au Parc des Princes en tribune Auteuil ou Boulogne. C’est presque l’ensemble des supporters parisiens actifs encore présents aujourd’hui. On a décidé de se rassembler, après des discussions entre ces différentes entités, pour réunir nos forces, être plus crédibles par rapport au PSG et montrer qu’on était tous ensemble et qu’on portait le même projet.


Avec tout ce monde, comment le Collectif fonctionne-t-il ?
Il n’y a pas de hiérarchie entre les groupes. À partir du moment où les gens adhérent au projet et s’investissent, tout le monde a le même rôle. Il n’y a pas un groupe qui prend le dessus sur un autre. Après au niveau des leaders, les choses se sont faites assez naturellement. Les leaders de chaque entité se sont réunis, ce qui a formé une sorte de comité directif. Il n’y a pas un mec ou deux qui prennent des décisions, on se réunit et chacun, au sein de ce bureau, a son mot à dire. Et puis, on a un forum sur lequel tous les membres peuvent faire des propositions dont on discute ensuite au sein du bureau.

Peu après la création du Collectif, vous étiez déjà près de 1 000, vous ressentez une espèce de ferveur autour de ce nouveau groupe ?
Complètement, on a même été obligés de bloquer les adhésions pendant un moment parce qu’on n'avait plus assez d’écharpes et de cartes d’abonnement… On a également près de 200 supporters qui aimeraient se carter à distance, via Internet, donc ça fait beaucoup de monde. D’ici la fin du mois, on devrait attendre les 1 500 membres.

Dans le nom du collectif, vous avez revendiqué clairement l’appellation « ultra » , vous ne craignez pas que cela vous fasse du tort auprès du PSG ou des pouvoirs publics ?
À partir du moment où on explique aux gens ce que c’est qu’un ultra, je ne pense pas que cela crée de problème. Je ne crois pas non plus que le mot ultra soit incompatible avec le retour des supporters au Parc des Princes et le retour de l’ambiance, bien au contraire.
« On est des ultras, mais on est aussi des gens responsables, on est organisés et capables de se gérer. » Romain
Le mot « ultra » peut faire peur quand on ne le connaît pas, mais un ultra, c’est quoi : c’est quelqu’un qui aime sa ville, qui supporte son club, qui s’investit et qui a envie de participer activement à la vie quotidienne de son club. Je ne pense pas qu’il y ait quoi que ce soit de négatif là-dedans. Et puis on ne va pas mentir, on est des ultras, mais on est aussi des gens responsables, on est organisés et capables de se gérer. C’est pas parce qu’on est ultras que c’est incompatible avec le PSG.

Ne craignez-vous pas de faire renaître l’ancienne opposition entre le virage Auteuil et le Kop de Boulogne ?
On a contacté des anciens membres de la tribune Boulogne avant en leur proposant d’intégrer le Collectif. Ils n’ont pas voulu, c’est leur choix. Mais si des supporters de Boulogne veulent nous rejoindre à titre individuel, ils sont les bienvenus. Il y a d’ailleurs au sein de notre collectif une trentaine de supporters issus de l’ancienne tribune Boulogne et ça ne pose aucun problème. Cela fait six ans maintenant, pas mal de temps est passé, et pour les anciens d’Auteuil ou de Boulogne qui gravitent toujours autour du PSG, on a discuté et il n’y a plus de problème. De toute façon, sur la bâche du collectif, il n’y a pas marqué « Auteuil » , mais « Paris » . On a voulu regrouper tous les supporters parisiens afin de montrer qu’aujourd’hui, on marche tous ensemble. Il y a eu une prise de conscience générale, on s’est rendu compte que la politique par exemple nous a fait pas mal de tort, que le club s’en est servi, donc on ne va pas retomber dans le piège… Et puis, de toute façon, notre collectif a une charte qui proscrit la discrimination, la violence et la politique. Rien qu’avec la prohibition de ces trois mots, tu écartes tous les problèmes.

Le Collectif ultra Paris dans son ensemble condamne donc la violence ?
On a rédigé une charte dans laquelle il est écrit clairement qu’on refuse toute forme de violence et on l’a réaffirmé lors de notre assemblée générale. On sait que le mouvement ultra est souvent associé à la violence, mais tout ce qui est susceptible de nous poser des problèmes, on a voulu le mettre de côté. On concentre notre action sur le retour en tribunes en faisant en sorte que tout se passe bien.

Et sur la question des fumigènes ?
Dans tous les clubs de France, il peut encore y avoir quelques fumigènes allumés sur certains matchs, mais il n’y a plus de craquages massifs comme il pouvait y avoir par le passé. La plupart des groupes du collectif ont montré ces dernières années qu’ils étaient capables de ne pas allumer de fumigènes et c’est la position du Collectif.


Avez-vous essayé de contacter le PSG ?
Romain : Souvent, très souvent même. Quotidiennement, on va dire. (rires) Mais c’est compliqué, car il y a, en fait, une forme de lutte de pouvoir au sein du club. D’un côté, Jean-Philippe d’Hallivillée (directeur de la sécurité et des relations avec les supporters du PSG, ndlr) bloque tous les contacts et toutes les discussions. Sauf qu’à l’intérieur du club, je pense que tout le monde n’est pas contre l’idée de notre présence pour soutenir l’équipe. Je crois même que si Jean-Philippe d’Hallivillée n’était pas là, beaucoup de gens au sein du club seraient contents qu’on revienne. Mais une personne aujourd’hui paralyse le dialogue, et c’est lui. On a des contacts avec des personnes au PSG, mais ils ne peuvent pas dire officiellement qu’ils sont en contact avec nous, sinon le directeur de la sécurité pourrait leur faire du tort à l’intérieur du club.
James :
« C’est un secret de polichinelle, mais il y a un vrai débat au sein du PSG concernant un retour de l’ambiance au Parc des Princes. » James
De toute façon, c’est un secret de polichinelle, mais il y a un vrai débat au sein du PSG concernant un retour de l’ambiance au Parc des Princes. Du côté des supporters, il y a une prise de responsabilité avec la création de ce collectif, il faudrait que du côté du club, il y ait la même prise de responsabilité.

De quelle manière ?
Romain : Il faudrait une prise de conscience au-dessus de Jean-Philippe d’Hallivilée qui se rende compte que cette personne bloque tout dialogue avec les supporters et que ce qu’il dit depuis des années est faux. Mais le vent est déjà en train de tourner. On fait des actions qui se déroulent bien autour des matchs des féminines ou des jeunes du PSG, et les gens, notamment au sein du club, le voient. Or Jean-Philippe d’Hallivillée continue de refuser tout dialogue avec nous, je pense qu’il en fait une histoire personnelle.

C’est pour ça qu’il est devenu la cible des supporters contestataires ?
Romain : Il n’est pas notre cible, mais notre problème. C’est la seule personne qui nous met des bâtons dans les roues.
James : Avant même de parler de retour, c’est lui qui empêche tout dialogue avec les groupes de supporters. Il devrait au moins écouter ce que les supporters ont à dire.
Romain : Au poste où il est aujourd’hui, il est censé avoir une relation avec les supporters. Tu ne peux pas être le directeur des relations avec les supporters et refuser tout dialogue avec eux, ce n’est pas cohérent.

Dans un article du Parisien, le PSG vous reproche d'avoir des groupes ingérables, des interdits de stade, des individus qui avaient provoqué les débordements du Trocadéro, comment réagissez-vous ?
Romain : Encore une fois, ce sont les propos de Jean-Philippe d’Hallivillée. Mais j’aimerais bien qu’il donne des preuves et qu’il cite des noms.
« Jean-Philippe d'Hallivillée n’a jamais œuvré pour faire prendre conscience de la nécessité d’apaiser le climat entre supporters. Au contraire… » Romain
C’est facile de dire tout et n’importe quoi sur tout le monde… Et puis si on va de ce côté-là, on peut aussi s’interroger sur la manière dont le directeur de la sécurité du PSG a géré la question des supporters après les drames de 2006 et de 2010. Il n’a jamais œuvré pour faire prendre conscience de la nécessité d’apaiser le climat entre supporters. Au contraire… Et nous, on serait ingérables alors qu’on arrive à discuter avec des préfets et pas avec notre club, est-ce que c’est normal ?
James : L’exemple de Rennes est éclairant de ce point de vue. On a échangé avec le préfet d’Ille-et-Vilaine pour organiser notre déplacement et on s’est serré la main à la fin du match en se disant mutuellement « merci » . Il ne faut pas oublier que le plan Leproux devait être transitoire, et son objectif était de définir un cadre où la ferveur puisse exister sans qu’on revive les excès du passé, mais après six ans, rien n’a bougé ! C’était son rôle et il a failli, pourtant ce même directeur de la sécurité est toujours là…
Romain : Lors de PSG-Nantes, dernier match de la saison, 40 supporters abonnés au Parc des Princes, donc pas vraiment dangereux selon la grille du PSG, ont chanté «  Jean-Philippe démission ! » pendant la remise du trophée. Ils ont été sortis manu militari du Parc des Princes. C’est pourquoi le chant « Liberté pour les ultras » a si bien été repris pendant le discours de Nasser Al-Khaleifi. Je pense que dans la tête des gens, même au Parc des Princes, ce n’est plus possible d’agir comme ça.


Si le dialogue s’engageait à nouveau, qu’attendriez-vous du PSG et qu’auriez-vous à proposer ?
Aujourd’hui, on est ouvert sur tous les sujets. Pour l’instant, on mène des actions visant à nous donner une visibilité médiatique afin que le PSG voie qu’on agit de façon responsable. On ne veut pas revenir, reprendre le Parc et dire : « C’est chez nous, on fait ce qu’on veut. » On a un projet et on est prêts à en discuter avec le PSG pour voir ce qui est faisable : cela pourrait passer par un espace où nous réunir en tribune, avoir un local pour confectionner nos tifos, organiser nos permanences, pouvoir faire nos déplacements en bus sans se cacher. En bref, pouvoir faire comme tous les groupes de supporters des autres clubs. On voudrait aussi avoir des réunions régulières avec le club, pour expliquer ce qu’on fait et qu’eux nous disent si des choses ne vont pas. Bref qu’il n’y ait aucun flou et que des deux côtés, on puisse jouer la transparence.

Vous avez participé à la demi-finale de Ligue des champions entre le PSG et Lyon, ainsi qu’à un match caritatif organisé par Antoine Kombouaré entre Valenciennes et le PSG, quel sens donnez-vous à ces actions ?
Pour le dire simplement, on fait ce qu’on peut faire. Si on pouvait aller au Parc toutes les semaines, on irait, mais vu qu’on est privés d’équipe première, on soutient les autres équipes du PSG féminines ou jeunes, ce sont aussi nos équipes. Concernant les anciens joueurs, on les respecte, et donc c’est normal d’aller soutenir l’action caritative d’Antoine Kombouaré. (Le collectif ultra Paris a également fait un don de 500 euros à l’assocation hayate, ndlr.) Même si on revient au Parc, il faudrait continuer à le faire. Et puis, c’est aussi une manière de nous montrer vis-à-vis des Qataris, de montrer qu’on existe, qu’on a envie de chanter pour notre club et rentrer dans notre stade.

Propos recueillis par Anthony Cerveaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Super interview, merci!
Courage à eux, je suis surement naïf mais j'ai espoir que les choses changent et qu'on retrouve un semblant d'ambiance au Parc des Princes. L'équipe d'aujourd'hui poussée par les virages d'il y a 20 ans aurait été boostée et aurait éliminé ManCity en 1/4. Il faut que Nasser en soit conscient (même si on ne retrouvera jamais l'ambiance d'avant car la rivalité Auteuil / Boulogne transcendait les troupes)
JulienSorel Niveau : Loisir
Que ca fait mal d'entendre ca...

J'imagine tres bien ce fameux personnage, Jean-Philippe d’Hallivillée, maitre bourgeois de son chateau, crachant sa haine à l'encontre des ultras, ce groupuscule d'anarchiste l'empechant de faire son travail correctement, à savoir encaisser ses 40 000 euros mensuels.

Quand tu te dis que tout tient à une personne ca donne des envie de meurtre...
 //  20:12  //  Passionné du Paris S-G
Note : 1
Les ultras porte des valeurs qui ne sont pas mis en exergue dans le monde moderne :

Fidélité, Honneur, Gratitude, Altruisme...

La plupart des gens sont modelés par la société de consommation et ne s'en rendent même plus compte.

Les clubs combattent les ultras car ils resteront toujours à l'opposé du système qui consiste a laisser l'argent tout diriger. Evidemment c'est saoulant d'avoir dans les pattes des mecs qui ne gobent pas toute la propagande du service marketing.

Petit exemple la page facebook de notre club qui est une vraie zone de dictature. Les gens sont bannis et les commentaires supprimés. Pourquoi cela ? Parce qu'on se plain que la page écris trop souvent en anglais !

Et la des pitres vont venir dire "vous manquez d'ouverture d’esprit". Alors que Paris est l'une des plus multiculturelle au niveau population et par ailleurs l'une des villes les plus visité du monde.C'est pas à nous de nous adapter, c'est pas aux parisiens de changer leur mentalité.Le PSG est notre club et l'esprit de partage qui y règne doit se faire autour de nos valeurs. (même si certaines valeurs ne sont pas forcement positive comme par exemple l'arrogance)

Et c'est pareil pour tous le reste, chanter "oh ville lumière" n'a aucun sens si tu n'a jamais vécu dans la région parisiennne et si tu ne connait Paris qu'en temps que "ville musée, carte postale".

La très bonne nouvelle c'est que la propagande médiatique s’essouffle un peu, on entend plus dire des mensonges du style "les résultats amèneront l'ambiance". On s’aperçoit aussi que des femmes et de enfants se font autant gazer au stade de France que des groupes de supporters déchaînés...

Pour finir sur le collectif, y adhérer n'est pas la seule façon de l'aider. Simplement ne plus gober tout les mensonges et avoir du recul sur les actions qu'il entreprend serait déjà une belle avancé.

Merci à So Foot qui permet une telle tribune et que le débat puisse avoir lieu. (ouai car enfaîte rien que ça c'est une chance à notre époque)
Ce sont les chasses à l'homme qui vous manquent?
Lana Del Rey, persécuté Niveau : Loisir
résumé de l'interview :

"ouin ouin, ambiance, ouin ouin, répression, ouin ouin, on a rien fait de mal on veut juste buter les étrangers, ouin ouin, encore ouin ouin"
ConnardLeBarbant Niveau : Ligue 1
Ton pseudo me fait penser à la même chose petite catin de Lana.
JulienSorel Niveau : Loisir
Message posté par Lana Del Rey, persécuté
résumé de l'interview :

"ouin ouin, ambiance, ouin ouin, répression, ouin ouin, on a rien fait de mal on veut juste buter les étrangers, ouin ouin, encore ouin ouin"


Bah tu veux bien buter la moitié de la population francaise donc bon...

Et ton pseudo : persecuté ? Il y a ecrit chialeuse sur ton pseudo XD
JulienSorel Niveau : Loisir
On ne peut pas se plaindre du manque d'ambiance et chier sur leur gueule quand ils essayent
Très bon article. J'ai eu l'occasion d'aller au parc depuis mon plus jeune âge (bon je n'ai que 30 ans) et j'ai vu des choses dont je me serai bien passé à l'époque (tête en sang suite à des jets de bouteilles par exemple) mais une chose est sûre il faut faire confiance aux gens.
Une fois dans la vie active, je me suis abonné à Auteuil mais malheureusement le plan Leproux est rentré en vigueur et j'ai refusé de continuer ainsi.
Aujourd'hui j'ai bon espoir que les mentalités ont évolué et j'aimerai vivement pouvoir simplement nous retrouver entre supporters, pouvoir chanter tous ensemble notre amour pour notre club. Des mégaphones, des places attitrés, des déplacements et espérons le un jour des TIFOS de supporters et pas de la direction du club.
Ayons confiance dans les gens, dans la nature humaine et si ce collectif en est la réponse, je tenterai bien ma chance de les rejoindre.
Longue vie à Paris et à ses ultras à la tête bien faite :)
labastille Niveau : DHR
Message posté par Kalle
Ce sont les chasses à l'homme qui vous manquent?


oui ça me manque les célèbres chasses à l'homme du virage auteuil,qu'est ce qu'on pouvait se marrer ,une fois j'en ai attrapé un( c'est un peu comme quand tu chopes le pompom dans un manège) on a rit avec les potes ...
Mais ce qui me manque le plus ce sont les bons petits sandwichs aux doigts d'enfants quoique le poney/dauphin était pas mal non plus .
Faudra m'expliquer un jour comment on est passé de : On vire les mecs qui veulent tuer des étrangers à
: on vire les mecs qui chantent des chansons pas gentilles.
A c rythme la les supporters vont être virés du stade rt fichés comme hooligans car ils n'auront pas chanté la nouvelle chanson officielle du psg "tous ensemble en bleu et rouge " ou qu'ils n'auront pas participé a la chorégraphie de germinx le linx.
Marty McFly Niveau : DHR
Je suis curieux, avez-vous déjà lu des interviews longues de ce d'Hallivillée? Interviews dans lesquelles il expliquerait plus en détails ce qui le pousse à continuer de refuser le dialogue?
Si cela n'existe pas, ce serait bien que So Foot puisse en faire une... mais je suppose que ce n'est pas si facile...
Message posté par GhostPsg
Les ultras porte des valeurs qui ne sont pas mis en exergue dans le monde moderne :

Fidélité, Honneur, Gratitude, Altruisme...

La plupart des gens sont modelés par la société de consommation et ne s'en rendent même plus compte.

Les clubs combattent les ultras car ils resteront toujours à l'opposé du système qui consiste a laisser l'argent tout diriger. Evidemment c'est saoulant d'avoir dans les pattes des mecs qui ne gobent pas toute la propagande du service marketing.

Petit exemple la page facebook de notre club qui est une vraie zone de dictature. Les gens sont bannis et les commentaires supprimés. Pourquoi cela ? Parce qu'on se plain que la page écris trop souvent en anglais !

Et la des pitres vont venir dire "vous manquez d'ouverture d’esprit". Alors que Paris est l'une des plus multiculturelle au niveau population et par ailleurs l'une des villes les plus visité du monde.C'est pas à nous de nous adapter, c'est pas aux parisiens de changer leur mentalité.Le PSG est notre club et l'esprit de partage qui y règne doit se faire autour de nos valeurs. (même si certaines valeurs ne sont pas forcement positive comme par exemple l'arrogance)

Et c'est pareil pour tous le reste, chanter "oh ville lumière" n'a aucun sens si tu n'a jamais vécu dans la région parisiennne et si tu ne connait Paris qu'en temps que "ville musée, carte postale".

La très bonne nouvelle c'est que la propagande médiatique s’essouffle un peu, on entend plus dire des mensonges du style "les résultats amèneront l'ambiance". On s’aperçoit aussi que des femmes et de enfants se font autant gazer au stade de France que des groupes de supporters déchaînés...

Pour finir sur le collectif, y adhérer n'est pas la seule façon de l'aider. Simplement ne plus gober tout les mensonges et avoir du recul sur les actions qu'il entreprend serait déjà une belle avancé.

Merci à So Foot qui permet une telle tribune et que le débat puisse avoir lieu. (ouai car enfaîte rien que ça c'est une chance à notre époque)


Je n'ai malheuresement pas eu a chance de connaitre la grande ambiance du parc (a la télévision uniquement, et déjà cela donnait une sensation incroyable...), mais j'imagine pas ce que cela doit être pour ceux qui étaient abonnés dans les 00's quand on voit ce que c'est aujoud'hui ; je ne me réabonne pas a cause de l'ambiance cathédrale, a part eventuellement 1/8 de C1 de tps en tps ou ca pousse voir (pourquoi d'ailleurs un tel ecart d'ambiance,
(a PSG/CHELSEA c'etait le jour et la nuit a boulogne et auteuil, sont ils juste plus "chauds" ou c'est d'autres supporters qui reviennent, ils ne vendent pas sur viagogo cette fois ci ? )
sinon c'est vraiment bof (mention spéciale au match après élimination C1 contre caen il me semble, j'ai jamais vu aussi calme c'etait a pleurer , l'an passé en coupe les nantais ont ridiculisé le parc (ces derniers ont ete interviewes et ils racontaient que les parisiens etaient justement leur modele et que l'ambiance qu'ils mettaient a la beaujoire ds les 00's avait marqué)... quel changement
Peut etre que si les anciens joueurs du club (pour les nouveaux faut pas rever, meme si matuidi a fait une allusion cette année) en parlerait, ou des personnalités médiatiques (duvauchelle, etc) cela aiderait...

Petit souvenir :
http://www.dailymotion.com/video/x2u4u9i
Message posté par Lana Del Rey, persécuté
résumé de l'interview :

"ouin ouin, ambiance, ouin ouin, répression, ouin ouin, on a rien fait de mal on veut juste buter les étrangers, ouin ouin, encore ouin ouin"


"on veut juste buter les étrangers" --> CUP c'est une majorité d'anciens du Virage Auteuil, Paname United Colors, et toutes les cliques issues des diversités. Tu arrives à t'autotrolley hahaha!

Sinon, super article pour des gens qui ne méritent qu'une seule chose, pouvoir retrouver l'amour de leur vie qu'est le PSG.
Ca me parrait compliqué le retour des ultras au Parc. La plupart des grands clubs européens n'en n'ont plus et ça ne dérange personne. Dans le foot d'aujourd'hui, on ne veut plus de gens contestataires qui n'ont pas peur de taper du poing sur la table quand ça ne va pas, on veut des gentils "moutons" consommateurs, qui achètent les nouveaux maillots tous les ans, payent un abonnement à un prix exorbitant et qui augmente chaque année. J'ai peur que le PSG continue sur ce chemin là, malheureusement.
En tout cas cette interview fait ressortir beaucoup de responsabilité de leur part, c'est très positif. Et surtout, une vraie envie de dialogue. Sur les messages qu'ils passent là, je les soutiens totalement.
Message posté par Zitoums95
Ca me parrait compliqué le retour des ultras au Parc. La plupart des grands clubs européens n'en n'ont plus et ça ne dérange personne. Dans le foot d'aujourd'hui, on ne veut plus de gens contestataires qui n'ont pas peur de taper du poing sur la table quand ça ne va pas, on veut des gentils "moutons" consommateurs, qui achètent les nouveaux maillots tous les ans, payent un abonnement à un prix exorbitant et qui augmente chaque année. J'ai peur que le PSG continue sur ce chemin là, malheureusement.


Tu as tort. Au PSG, ils réfléchissent vraiment à ce sujet. D'après un journaliste très bien informé (Mohamed Bouhafssi), Nasser a laissé les "Liberté pour les abonnés" lorsqu'il a pris le micro, sans interruption, de façon volontaire. Une façon de signifier qu'il les entendait. Je crois que ça peut évoluer moi. Surtout que cette année, même les joueurs ont réclamé une meilleure ambiance.
 //  22:56  //  Passionné du Paris S-G
Message posté par Espinas
Je n'ai malheuresement pas eu a chance de connaitre la grande ambiance du parc (a la télévision uniquement, et déjà cela donnait une sensation incroyable...), mais j'imagine pas ce que cela doit être pour ceux qui étaient abonnés dans les 00's quand on voit ce que c'est aujoud'hui ; je ne me réabonne pas a cause de l'ambiance cathédrale, a part eventuellement 1/8 de C1 de tps en tps ou ca pousse voir (pourquoi d'ailleurs un tel ecart d'ambiance,
(a PSG/CHELSEA c'etait le jour et la nuit a boulogne et auteuil, sont ils juste plus "chauds" ou c'est d'autres supporters qui reviennent, ils ne vendent pas sur viagogo cette fois ci ? )
sinon c'est vraiment bof (mention spéciale au match après élimination C1 contre caen il me semble, j'ai jamais vu aussi calme c'etait a pleurer , l'an passé en coupe les nantais ont ridiculisé le parc (ces derniers ont ete interviewes et ils racontaient que les parisiens etaient justement leur modele et que l'ambiance qu'ils mettaient a la beaujoire ds les 00's avait marqué)... quel changement
Peut etre que si les anciens joueurs du club (pour les nouveaux faut pas rever, meme si matuidi a fait une allusion cette année) en parlerait, ou des personnalités médiatiques (duvauchelle, etc) cela aiderait...

Petit souvenir :
http://www.dailymotion.com/video/x2u4u9i


Je le dis souvent mais il faut avoir été présent dans l'ancien Parc pour comprendre le sens de "Paris est Magique".

Et effectivement pour les 8ém et quart de LDC il y a beaucoup plus de "motivés" et du coup l'ambiance devient vraiment bonne par moment.

Dit toi que cette ambiance était banale et pouvait se retrouver à l'époque dans un PSG Nancy !

C'est très dommage cette ambiance pourrave. Et c'est sur qu'un Zlatan aurait tenu un tout autre discours face au VA et au KOB.

Des années à chanter "une équipe à Paris" et pas tous la pour en profiter, ça me dégoûte =/
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5k 39