Eto'o : « Vous avez violé le pacte ! »

Hier en conférence de presse, le capitaine des Lions Indomptables jugeait l'équipe tunisienne, appelait la presse de son pays à plus de solidarité envers les Lions et parlait de ses buts.

0 0
Comment se porte votre jambe ?


Depuis quelques jours, il y a une rumeur qui circule selon la quelle je suis gravement blessé et que je ne pourrai pas jouer le match, je vous dis que c'est faux ! Quand on fait du foot, on est amené à prendre des coups, mais je me suis entraîné normalement, je vais faire la même chose tout à l'heure et être à la disposition du coach pour le match contre les Tunisiens. Et même si j'ai mal, j'ai (sic) une bonne équipe de médecins, capable de tout faire pour que je prenne part au match face à la Tunisie.

Vous étiez un peu nerveux après le match contre la Zambie ?


... Pour revenir au match contre la Zambie, je n'étais pas nerveux comme vous dites, mais mécontent.... on a un pacte entre vous journalistes camerounais et nous joueurs de l'équipe nationale, et c'est vraiment un pacte gagnant. Vous êtes vraiment en train de violer ce pacte. Vous savez, je vous respecte beaucoup, mais quand quelqu'un se permet de manquer de respect à mon groupe, alors là je sors de mes gonds et parfois je peux aller très loin. Nous sommes là pour aller le plus loin possible, parce que vous êtes camerounais comme moi et l'intérêt du Cameroun, c'est qu'on gagne cette CAN.

Comment voyez-vous l'équipe tunisienne dans cette CAN angolaise, depuis votre dernier affrontement en quart de finale à la CAN au Ghana ?


Depuis 2008, cette équipe n'a pas beaucoup changé, nous avions gagné notre quart de finale, c'était difficile. Demain ce sera un autre match, la Tunisie a absolument besoin d'une victoire pour espérer aller en quarts de finale, nous, nous avons besoin d'une victoire, mais un autre résultat pourrait être favorable à nôtre équipe, nous n'allons certainement pas jouer le match nul, mais nous aurons en tête qu'un score de parité peut nous qualifier. De toute façon, nous souhaitons terminer premiers de ce groupe et nous allons jouer notre carte avec l'expérience qui est la nôtre.

Vous avez réalisé deux matches et vous n'avez marqué qu'un but, est-ce que ce n'est pas peu pour un joueur comme vous, quand on sait qu'il y a des joueurs comme Flavio l'Angolais qui en sont déjà à trois réalisations ?


Je suis plutôt content parce que ce but a permis à mon équipe de rester en course et surtout d'espérer aller en quarts de finale. J'aimerais marquer beaucoup plus de buts, mais pour un attaquant, un but en deux matches, c'est plutôt une bonne moyenne ! Et ne me comparez pas à Flavio, je suis content pour ce qu'il fait pour l'Angola, c'est bien ! Maintenant, comme on dit en Afrique, les moutons marchent ensemble mais n'ont pas le même prix !...

Martin Camus Mimb (envoyé spécial à Lubango)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0