Eto'o victime de racisme ?

0 2
Trois minutes. C'est le temps que l'arbitre Paolo Tagliavento a fait arrêter la rencontre entre l'Inter et Cagliari. La raison ? Des insultes racistes envers Samuel Eto'o.

Si le match a vite repris, l'entraineur des locaux Pierpalo Bisoli a tenu à défendre son public : « Je ne voudrais pas qu'il y ait eu confusion entre les sifflets "normaux", généralement destinés aux adversaires, et des insultes racistes. (...). Je connais le public sarde, et je sais qu'il est éduqué: je n'ai jamais entendu les supporters de Cagliari faire quelque chose comme ça. Sur le terrain, on n'a pas compris ce qu'il se passait » .

Tout est bien qui finit bien puisque Eto'o a marqué le but de la victoire.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
L'article n'est pas signé... mais ce qu'on remarque avant tout c'est que l'article tient tout autant que l'entraineur "à défendre le public sarde" (voir entre autres la longueur du plaidoyer), l'arbitre ayant évidemment pris cette lourde décision à la légère puisque la cible n'est "que" Samuel Eto'o, et qu'au vu de certaines personnes de votre rédaction, là où il y a Eto'o, le problème ne peut être que Eto'o. Le public sarde a été victime de Eto'o, d'accord, ok! Merci de l'info. Encore un article pitoyable dont Sofoot se serait bien passé.

Au rédacteur: Votre copine est amoureuse d'Eto'o ou quoi? Je comprends pas votre problème. (offrez lui donc un flacon de "Guerlain" à votre dulcinée si ça peut vous soulager...)
(AFP) Cris de singe contre Eto'o: 25.000 euros d'amende à Cagliari

Pour ceux que ça intéressera, c'est le titre d'article retrouvable par moteur de recherche (19 octobre). Où l'on apprend que le joueur << avait été accueilli par des "Ouh! Ouh!" >> simiesques. Mais tout est normal bien sûr hein, simple paranoïa enseignée par nos amis bronzés c'est bien connu.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Pelé se met bien
0 2