Eto'o : l'Inter vers un recours

Modififié
0 0
Eto'o a été suspendu pour trois matches pour avoir filé à Bostjan Cesar un coup de tête à la Zidane. Les arbitres n'avaient pas vu les images et n'avaient pas sanctionné Eto'o. Sauf que la Fédé italienne a demandé à voir la vidéo.

Hic : pour l'Inter, trois matches, ce n'est pas acceptable. La preuve, le club fait tout ce qu'il peut pour alléger la sentence. Le club lombard espère qu'au final, la sanction sera réduite à deux rencontres. Du coup, on sort la grosse artillerie.

Pour la formation milanaise, le Camerounais a réagi de manière disproportionnée face au défenseur du Chievo mais sa réaction est excusable parce qu'il a demandé pardon à tout le monde : aux tifosi, à l'Inter, et même... à l'arbitre.

L'Inter insiste aussi sur le fait qu'Eto'o est un joueur exemplaire sur le terrain et en dehors. A Milan, on met aussi le doigt sur les provocations subies par l'ancien Barcelonais durant tout le match, ce qui aurait précipité cet excès de colère.


Le président Moratti est bien embêté de perdre Eto'o et les avocats lombards espèrent que tous ces arguments changeront la donne. Quoi qu'il en soit, les faits sont là, les images parlent d'elles-mêmes et on peut difficilement imaginer de la clémence, si les images ne font pas état d'autres provocations de Cesar durant le match.

En tout cas, cette histoire de coup de tête rappelle quelques souvenirs.

AH
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
2022 : Candidature des USA
0 0