1. //
  2. // Anzhi Makhachkala

Eto'o et l'argent

15 11
Complexe. Voila un mot que Samuel Eto'o ne connaît pas. Parti à l'Anzhi pour gagner 21 millions d'euros par an, le Camerounais ne cache pas son amour pour l'argent, et n'invente aucune excuse du style « c'est un beau projet sportif » pour justifier son départ de l'Inter Milan pour un club russe.

Dans la presse locale, Eto'o décide d'envoyer balader ses détracteurs : « Pourquoi nous travaillons tous ? Pour gagner un maximum d'argent, non ? Je ne vois pas ce que l'on me reproche, puisque n'importe qui aurait pris le même chemin que moi à ma place. Je suis très heureux en Russie, et tout se passe bien pour moi ici. Et puis je pense que ma richesse démesurée va motiver les jeunes africains en difficulté à jouer au football pour sortir de la pauvreté. »

Samuel Eto'o, de l'ouvrage caritatif sans dépenser un sou.

WP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Un mercenaire qui s'assume. Mais un mercenaire tout de meme. Et donc un mec puant.
Je suis d'accord avec lui sur le fait qu'il n'ait pas à se cacher de gagner cet argent et que tout le monde aurait fait pareil. Par contre pour ce qui est de sortir les jeunes africains de la pauvreté, à part quelques heureux élus, c'est plutôt l'effet inverse, un peu comme les noirs américains qui croient plus en leurs chances de s'en sortir par le basket que par les études.
Un mercenaire cherche à gagner sa vie. Les vrais "puants" sont ceux qui les paient.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
15 11