Les restes du monde

Par Régis Delanoë

Eto'o et l'Anzhi se promènent en Russie

Après la Belgique, les Pays-Bas, l'Écosse et la Suisse la semaine dernière, suite et fin du tour d’horizon de quelques championnats européens, dont la Russie, l’Ukraine, la Grèce et la Turquie.

Note
8 votes
8 votes pour une note moyenne de 4.94/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Eto'o et l'Anzhi se promènent en Russie
Eto'o et l'Anzhi se promènent en Russie
Russie – Premier-Liga

L’Anzhi Makhatchkala, nouveau poids lourd du football russe, déboule en tête du classement grâce à une série de six victoires consécutives. Avec respectivement 6 et 4 buts au compteur, Samuel Eto’o et Lacina Traoré font le boulot devant, bien aidés par les éclairs de génie de Mbark Boussoufa en soutien, auteur de 7 passes. Mais les hommes de Guus Hiddink vont être confrontés dans les semaines à venir à un calendrier infernal, en ayant à affronter le Spartak, Kazan, Grozny et le Lokomotiv. Avec au milieu une double confrontation face à Liverpool en Ligue Europa et un match de Coupe de Russie. Costaud. Le CSKA, actuel deuxième, pourrait profiter d’un calendrier bien plus léger. Encore faut-il ne pas se rater comme ce fut le cas le 30 septembre, avec la moche défaite 0-2 dans le derby moscovite face au Dynamo de Dan Petrescu, pourtant englué en bas de classement. Le Terek Grozny, surprise de ce début de saison, est toujours sur le podium mais commence à montrer quelques signes de faiblesse. Le Zénith Saint-Pétersbourg au contraire semble en voie de rétablissement, après quelques semaines de remous consécutifs aux arrivées fracassantes de Hulk et Witsel. L’effectif apaisé, la bande à Spalletti peut de nouveau faire mal. Après tout, la tête du classement n’est que 5 points devant… Le Lokomotiv est 5e, le Spartak 7e, Kazan 8e.

Ukraine – Premier-Liga

11 matchs disputés, 11 victoires, 36 buts marqués, 5 encaissés et 9 points d’avance sur son plus proche poursuivant : le Shakhtar Donetsk semble déjà avoir tué tout suspense en Ukraine. On se répète, mais la tête d’affiche de l’impressionnante armada orange et noire est l’Arménien Henrikh Mkhitaryan, avec ses stats hallucinantes : 14 buts, 5 passes décisives, en 11 matchs. Scouts d’Europe, bienvenue en Ukraine, admirez le travail ! En deuxième position, Dnipropetrovsk conforte son avance sur le Dynamo Kiev, grâce à sa récente victoire acquise lors de la confrontation entre ces deux équipes. Ce qui fait déjà trois défaites pour Kiev, qui vit décidément un début de saison bien délicat. Alors que le héros Oleg Blokhine venait de débarquer sur le banc en remplacement de Iouri Siomine pour sauver ce qui peut l’être, il a été hospitalisé dernièrement pour hypertension… Kharkov suit en 4e position, Lviv reste en galère dans le bas de tableau.

Grèce – Superleague

Comme en Ukraine, le suspense en Superleague grecque n’est pas affolant… Le champion en titre Olympiakos, auteur d’un parcours sans faute de 6 victoires en 6 journées, est clairement au-dessus de la concurrence, avec notamment les deux Algériens Rafik Djebbour et Djamel Abdoun en grande forme. Et puis d’ailleurs, la concurrence traditionnelle a disparu : le Panathinaïkos, 8e avec déjà 11 points de retard, et l’AEK Athènes, dernier avec seulement deux pauvres points au compteur, sont loin du compte et en galère financière. Le cercle vicieux est en marche… Du coup, deux outsiders en profitent pour occuper le podium provisoire : le Panionios d’Athènes et le PAOK Salonique de Bertrand Robert.

Turquie – Süper Lig

Toujours premier du classement, Galatasaray apparaît tout de même moins fringant qu’en tout début de saison. La faute à Orduspor, qui a dominé le champion en titre 2-0 lors de l’avant-dernière journée. La petite formation dirigée par l’expérimenté technicien argentin Héctor Cúper surprend son monde en occupant provisoirement la deuxième place, à un point seulement de la tête. Ce n’est pas la seule surprise de ce début d’exercice 2012-2013 en Turquie, marqué par une irrégularité générale dans les résultats. Du coup, rien n’est encore décanté. Exemple avec Fenerbahçe, 7e seulement actuellement, mais à seulement… 2 points de Galatasaray le leader. Comme d’habitude ces derniers temps, Beşiktaş inquiète, avec une malheureuse série de trois défaites de rang, dont la dernière, 0-3 face au rival Fenerbahçe, fait très mal au moral.

Mais aussi…

- Pas de surprises au Danemark, en Croatie, en Pologne, en Biélorussie, en Serbie et en Roumanie, avec les actuelles places de leader occupées respectivement par Copenhague, le Dinamo Zagreb, le Legia Varsovie, BATE Borisov, le Partizan Belgrade et le Steaua Bucarest.

- Nettement plus étonnant : le championnat israélien dominé pour l’instant par le petit MS Ashdod, au palmarès vierge. Les deux clubs de Tel Aviv, le Maccabi et l’Hapoel, sont calés en embuscade. Ce n’est pas le cas en revanche pour le Maccabi et l’Hapoel de la ville voisine Haïfa, qui traînent leur misère en bas de classement. Dans le ventre mou, on retrouve le champion en titre surprise de l’an dernier, l’Hapoel Ironi Kiryat Shmona.

- Surprise aussi en République Tchèque, avec la place de leader occupée par le petit club de Jablonec devant le Sparta Prague. Ce, grâce au buteur-maison, le mésestimé international David Lafata, qui en est déjà à 9 buts cette saison en 10 journées. Il est le double meilleur buteur de la Gambrinus Liga en titre.

- Des nouvelles d’un buteur un peu plus connu en France puisqu’il y a effectué une grosse partie de sa carrière : Basile de Carvalho. L’attaquant de la Guinée-Bissau, passé notamment par Sedan et Brest, s’éclate actuellement en Bulgarie, sous les couleurs du Levski Sofia. Il occupe actuellement la tête du classement des buteurs, avec 8 réalisations.

- En Scandinavie enfin, où les championnats 2012 se terminent bientôt, un joueur se fait particulièrement remarquer : Waris Majeed, petit attaquant ghanéen du modeste club d’Häcken en Suède, auteur de 22 buts en 26 journées. Le néo international serait notamment suivi par Porto, Schalke et même Chelsea. A suivre… En Norvège enfin, Molde est bien parti pour décrocher un deuxième titre consécutif, avec Ole Gunnar Solskjaer aux manettes. A ce rythme, l’ex "Baby Face Killer" de Manchester United ne devrait pas traîner à trouver un banc plus prestigieux ailleurs en Europe…


Par Régis Delanoë


 





Votre compte sur SOFOOT.com

6 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par El Burrito le 18/10/2012 à 15:33
      Note : 1 

    Ben alors, ça n'excite personne, le Daguestan, les milieux arméniens qui caracolent en tête de la première division ukrainienne etc? :)

  • Message posté par neo le 18/10/2012 à 15:46
      Note : 1 

    ça me fait très plaisir de connaître les nouvelles d'hector cuper !!!! sacré poissard quand même!!!!!!

  • Message posté par luuuuC le 18/10/2012 à 20:43
      Note : 1 

    Mais au final ça se prononce comment Mkhitaryan ?

  • Message posté par Nicola MH le 18/10/2012 à 22:23
      

    C'est clair qu'il y aura moins de commentaires que sur un article du PSG, mais ça reste intéressant.
    Basile da Carvalho qui "s'éclate" en Bulgarie c'est pas le gars qui se fait balancer des bananes et héler comme un singe chaque week end? Il doit s'amuser comme un petit fou...

  • Message posté par El Burrito le 18/10/2012 à 22:42
      

    luuuuC: comme ça s'écrit, avec le glaviot au milieu.

  • Message posté par Johnny Novaque le 19/10/2012 à 09:25
      

    On ne sait jamais si un recruteur d'un club de Ligue 1 se balade sur ces pages mais ca fait quelques temps que je youtube ce Lafata, il a un sens du but assez incroyable, pas impressionnant le type mais toujours bien placé. 23 ans, son prix ne doit pas être excessif... Ca mérite d'aller le superviser


6 réactions :
Poster un commentaire