1. //
  2. // PSG-Monaco
  3. // Itw de Nenê (1/2)

« Eto’o est parti à Barcelone grâce à moi ! »

Voilà un peu plus de trois ans qu’il a quitté l’Hexagone. Mais l’empreinte d’Anderson Luis de Carvalho dit Nenê reste. Parce qu’à Monaco et au PSG, son physique malingre, son fameux écarteur de narines, ses petits dribbles chaloupés, ses semelles et sa délicieuse patte gauche n’ont laissé personne indifférent. Revenu au pays en août 2015, à Vasco da Gama, le Brésilien a accepté de revenir sur son riche parcours. Première partie avec son enfance, le futsal, l’aide de Dieu et la découverte du haut niveau en Europe.

Modififié
1k 11
Tu es né à Jundiaí, ville de l’État de São Paulo située dans le sud du Brésil. À quoi ça ressemblait ton enfance ?
Heureuse. À l’époque, on va dire que je n’étais pas dans une structure familiale très bonne, mais ça ne m’empêchait pas d’être heureux. Je jouais dans la rue, tout le temps au foot avec les amis. L’ambiance était très bonne dans mon quartier. Il n’y avait pas de violence. Donc c’était vraiment très bien. On partait à l’école, puis on allait ensuite jouer dans la rue.

Plus jeune, il se dit que tu appréciais la pêche et le tennis. Mais le foot, c’était vraiment ta passion première ?
Oui, cela a toujours été ma passion. C’est vrai que mon père m’emmenait pêcher de temps en temps, mais il n’y avait pas trop de possibilité derrière… J’aimais beaucoup, mais j’ai toujours adoré le foot. Mon premier cadeau, c’était un ballon. À un an, j’en avais déjà un. Ma mère me disait déjà que je ne le lâchais jamais. En grandissant, je ne faisais que ça dans les rues : jouer au foot avec les amis. Depuis tout petit, je savais que c’est cela que je voulais faire.

Mais tu as dit que tu aurais pu faire prof de gym, c’est vrai ?
La vérité, je ne sais pas (rires). Je ne sais pas ce que j’aurais pu faire hormis le foot, parce que c’est la seule chose que je sais très bien faire. Je ne savais pas ce que j’allais faire. Dans ma tête, l’idée était de finir l’école avant l’université et de me lancer dans quelque chose qui concerne l’éducation physique, le sport. C’était vraiment... un plan B, disons (rires). Grâce à Dieu, j’ai pu faire ce que je souhaitais. La réalité, c’est que je ne m’imaginais pas faire autre chose. Il m’est aussi arrivé parfois de travailler dans les boulangeries où j’allais aider mon père. Mais ce n’était pas mon rêve…

« J’étais content de voyager en bus pour le futsal. C’était nouveau. Les sponsors de l’équipe nous donnaient des sandwichs avec du fromage, du jambon et un jus de fruit. Ça suffisait pour qu’on soit contents. » Nenê

Comme beaucoup d’autres de tes compatriotes, tu t’es forgé en jouant dans la rue et en faisant des peladas (petits matchs entre copains sur des terrains, ndlr). Puis vient le futsal que tu as pratiqué entre six et dix-sept ans…
J’ai commencé à jouer au futsal, à partir de six ans, dans une équipe de mon quartier qui s’appelle La Floresta. Ce sont mes premiers pas avec le football. J’ai passé toute ma jeunesse dans cette équipe. Puis j’ai ensuite rejoint une sélection de la ville pour aller disputer des championnats à São Paulo. J’en garde de bons souvenirs, j’ai adoré. Il y avait un petit ballon, tu dribblais, marquais des buts. Quand on était plus petit, le ballon n’était pas trop gros et correspondait à notre taille. Comme je n’avais pas trop de force, je me souviens que j’adorais piquer le ballon, et comme les gardiens étaient petits, ça marchait. Encore aujourd’hui, je marque des buts comme ça (rires). J’ai mis beaucoup de jolis buts et remporté quelques trophées. Je me rappelle aussi qu’il y avait tous mes amis du quartier qui étaient là, des professeurs avec lesquels je suis toujours en contact. Parfois, je jouais devant trois mille-quatre mille personnes, parce que les gens aiment beaucoup le futsal au Brésil. Il n’y a pas beaucoup de choses à voir dans le quartier ou la ville proche. À São Paulo, beaucoup de personnes aiment le futsal. C’était fort. De mes huit ans jusqu’à mes quinze ans, je me souviens que le gymnase était complet ! Il y avait pas mal d’ambiance. Puis j’étais content de pouvoir voyager en bus. Pour moi, c’était une nouveauté. Je partais de chez moi, et les sponsors de l’équipe nous donnaient des sandwichs avec du fromage, du jambon et un jus de fruit. Ça suffisait pour qu’on soit contents. On n’avait pas besoin de beaucoup de choses pour être heureux, gamins (rires).


C’est là aussi que tu as hérité du surnom Nenê ( « bébé » en brésilien), non ?
Aujourd’hui, je suis maigre. Mais avant, j’étais vraiment très maigre, très fin (rires). Je n’ai jamais été un joueur athlétique. Tous mes amis étaient plus grands. Quand je les dribblais et qu’ils me poussaient, je demandais la faute. Mais eux disaient : « Ah mais tu pleures trop ! Tu es comme un bébé ! » Et « bébé » au Brésil, ça se dit « nenê » . Et ça m’énervait à l’époque ! Je ne sais pas comment ça se passe en France, mais au Brésil, quand on te fait une blague et que tu t’énerves, on garde alors le surnom qu’on t’a donné. Tout le monde m’a ensuite appelé comme ça, donc c’est resté. Petit à petit, je me suis mis à aimer ce surnom. Quand j’ai commencé ma carrière professionnelle, j’ai gardé ce surnom. Personne n’avait ce genre de surnom, je trouvais que ça faisait différent.

Il y a quelques années, tu assurais : « Toute ma technique vient du futsal, mais le talent, c’est Dieu qui me l’a donné. Le futsal m’a aidé à être différent. » Mais de quelle manière ?
Par exemple, sur les terrains de futsal, c’est beaucoup plus petit. Tu n’as pas beaucoup d’espaces. Donc tu dois jouer vite, faire des passes courtes et dribbler, notamment dans les espaces réduits. Ça m’a permis de développer ma technique. Dans des situations difficiles, je pouvais réussir à m’en sortir. Quand je suis arrivé sur les grands terrains, je pouvais par exemple éliminer deux joueurs au poteau de corner. Sur d’autres actions de but aussi, j’essayais de me servir de ce que j’avais appris en futsal. Je pense que ma qualité première a toujours été le dribble et de voir des choses que les autres joueurs habitués au grand terrain ne peuvent pas voir.


Encore aujourd’hui, on retrouve d’ailleurs dans ton style de jeu quelques particularités du futsal. Comme l’emploi de la « sola do pé » (la « semelle » ) ou des dribbles courts et variés.
Oui, c’est vrai. Comme je t’ai dit, je pense être un bon dribbleur. Encore aujourd’hui, les défenseurs n’arrivent pas à me prendre le ballon. De face ou de dos, j’arrive toujours à utiliser la semelle de manière très rapide. Même mes coéquipiers savent que je vais faire ça, mais ils disent qu’ils n’arrivent pas à prendre le ballon (rires). C’est un peu ma spéciale, on va dire.

Mais quand tu as découvert le football professionnel avec Paulista, tu as éprouvé des difficultés. Qu’est-ce qui a été le plus compliqué dans cette période d’adaptation ?
Quand je suis arrivé, ce qui a été le plus dur, ça a été le changement de dimension du terrain. Il fallait davantage courir et faire des passes longues, choses que je ne faisais jamais en futsal. En tant que milieu de terrain, il était pourtant nécessaire d’utiliser de longs ballons pour les attaquants. J’avais l’habitude de ne faire que des passes courtes et de porter trop le ballon. Bon, je le garde encore hein… (rires) Mais avant, c’était beaucoup plus. On me le disait d’ailleurs : « Il faut que tu fasses des passes, tu ne peux pas jouer tout seul. » C’était vraiment différent au départ. Après une première année compliquée, ça allait beaucoup mieux.

Tu as dû te mettre à la musculation et tu n’aimais pas ça du tout, encore aujourd’hui d’ailleurs…
Je ne voulais pas le faire ! À l’époque, au Brésil, on ne faisait pas encore trop ça. À mon arrivée en Europe, des joueurs comme Robinho ou moi, on a dû faire de la musculation parce qu’on était trop maigres. Au pays, même dans les grandes équipes, on ne le faisait pas, car on se disait qu’on allait devancer les défenseurs et qu’on en avait pas besoin (rires). Ça me convenait. Ce n’est pas comme aujourd’hui où tu dois aller à la salle deux-trois fois par semaine. Je détestais vraiment ça. Et jusqu’à mes vingt-sept ans, je ne voulais pas en faire. Là où j’ai commencé à le faire le plus, c’était à Monaco.

« Avant de devenir professionnel à Paulista, je sortais beaucoup, je fumais… Je faisais tout ce qu’un athlète ne devait pas faire. L’équipe était sur le point de me virer si je continuais sur cette voie. » Nenê

Tu as aussi révélé que tu faisais des conneries à cette époque. Tu sortais, tu buvais, tu fumais, puis Dieu est apparu dans ta vie. C’est le tournant de ta carrière selon toi ?
En fait, c’était avant de devenir professionnel à Paulista. Je sortais beaucoup, je fumais… Je faisais tout ce qu’un joueur, un athlète ne devait pas faire. L’équipe était sur le point de me faire partir du club si je continuais sur cette voie. Mon agent était venu pour me dire qu’ils allaient me renvoyer et qu’il fallait que je change sinon… Puis un de mes amis, avec lequel je suis encore en contact, m’a emmené à l’église. On a parlé. Et j’ai commencé à changer à partir de ce moment, ça a commencé à bien se passer à partir de là. J’ai joué mon premier match en tant que professionnel et j’ai marqué deux buts. Deuxième match, deux buts aussi. Je ne suis jamais parti jouer en CFA ou avec l’équipe B. C’est quelque chose auquel je crois, Dieu me disait : « Regarde, si tu fais les choses bien, tu vas pouvoir réaliser tes rêves. » Parce qu’ici, au Brésil, arriver à devenir professionnel, c’est très très difficile. Beaucoup de gamins veulent arriver. Même des joueurs meilleurs que moi n’ont pas réussi… Le rêve de ma vie, c’était de pouvoir être professionnel, d’aider ma famille. Dieu m’a parlé, j’ai donc continué dans cette voie. Deux ans plus tard, j’étais à Palmeiras, j’ai rejoint la sélection brésilienne des jeunes, puis je suis parti ensuite à Santos. C’était une chose incroyable pour moi. Si je garde un bon niveau à trente-quatre ans désormais, c’est grâce à cela. Si tu ne bois pas, ne fumes pas, manges bien, dors bien, tu peux connaître une longue carrière. Je me sens d’ailleurs peut-être mieux qu’à Paris, je cours beaucoup de kilomètres (rires). Si j’avais continué comme avant, je ne sais pas si j’aurais réussi à devenir joueur professionnel.

Au Brésil, tu as également évolué à Santos où tu avais Diego et Robinho comme partenaires. Ensemble, vous vous hissez jusqu’en finale de la Copa Libertadores en 2003. Tu en gardes quels souvenirs ?
Ce sont de beaux souvenirs, vraiment de beaux souvenirs… C’était incroyable, l’une des meilleures équipes que j’ai connues dans les vestiaires. Il y avait beaucoup de bons joueurs, mais personne ne disait : « Moi, je suis ci, je suis ça. » Non, tout le monde était au même niveau. Robinho était déjà très fort, tout comme Diego et Ricardo Oliveira. Il y avait une très bonne ambiance. Tout le monde rigolait, faisait des blagues, on donnait des surnoms à des joueurs qu’on voyait à la télé (rires). C’était une belle époque. C’est juste dommage qu’on ne soit pas devenu champions et qu’on ait perdu face à Boca (2-0 ; 1-3).

Dans la foulée, c’est le départ pour l’Europe et Majorque en Espagne. Là-bas, tu as disputé la Coupe de l’UEFA et offert quelques passes décisives à un certain Samuel Eto’o…
Je suis arrivé à vingt et un, vingt-deux ans. Je pense que je suis parti très jeune, trop jeune. Si c’était à refaire, je resterais un ou deux ans de plus avec Santos. Après, on ne sait jamais… Même si l’adaptation s’est bien déroulée, j’aurais sans doute dû rester au Brésil. C’était un rêve pour moi de débarquer en Europe, de disputer la Coupe de l’UEFA, de jouer avec des joueurs comme Samuel et d’être entraîné par Luis Aragonés. C’était une très bonne expérience. C’est plus simple pour moi d’apprendre l’espagnol que le français. La ville était très bien également, Majorque est très jolie. Le climat et la nourriture me correspondaient. Ce n’était pas quelque chose de difficile. Comme premier pays en Europe, c’était parfait. Eto’o est parti à Barcelone grâce à moi, parce que je lui ai donné pas mal de passes décisives. S’il a marqué beaucoup de buts, c’est parce que je lui donnais les ballons (rires). Je lui ai dit d’ailleurs !


Hormis Majorque, tu as porté les maillots d’Alavés, du Celta Vigo de l’Espanyol Barcelone. La Liga, c’est un championnat qui correspondait vraiment à tes qualités et ton profil ?
J’ai adoré parce que toutes les équipes jouent au ballon. Même les dernières équipes essaient de jouer au ballon. Ce n’est pas comme en France où certaines formations jouent essentiellement physique. La première année en France avait notamment été difficile pour moi. En Espagne, tu peux vraiment voir du beau jeu et des buts tout le temps. C’était une bonne expérience, un bon championnat où les supporters chantent dans les stades. Ils pratiquent un style de jeu qui correspond à ma manière de voir et de jouer le football.



Propos recueillis par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ravière Pastauré Niveau : Ligue 2
Ah lala Nene... Quelle patte gauche il avait!
Superbe qualité de passe, Belle frappe, fort sur coup de pied arrêté, excellent dribbleur. Vraiment un régal de le voir jouer.
Dommage que le club ne lui ai pas fait confiance et (bon il s'est aussi embrouillé avec pas mal de joueurs).
Il aurait pas fait tache dans le PSG actuel.
Il veut du pain en ce moment Néné? J'ai aucun problème avec lui, mais son omniprésence actuelle dans les médias est, pour ma part, agaçante.
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
Un peu de respect pour l ex meilleur joueur de ligue1.
DivinCodino Niveau : DHR
Un joueur agaçant quand t'es supp de l'équipe adverse, il avait du vice, mais c'était également un bien beur joueur.
Un joueur élégant et classe, j'aime beaucoup son professionnalisme qui dénote avec certains joueurs.

J'ai de l'estime pour ce joueur qui a respecté le maillot par son implication, son travail, son talent.
Même si les choses sont devenues trop compliquées au bout d'un moment je respecterais toujours ce joueur.

Si Paris est aujourd'hui un jet, Nene restera une superbe voiture de sport, élégante, nerveuse, classieuse, avec aucune concurrence possible en L1.
Dan_Petrescu Niveau : CFA
Super joueur, mais effectivement peut-être pas le plus facile à gérer dans un vestiaire.

Allez pour le souvenir : https://www.youtube.com/watch?v=kBIpG94P-6o
Skywalker Texas Ranger Niveau : DHR
Cette patte gauche qu'est-ce qu'elle nous a régalés avant toutes les stars, quelle dommage que ce soit une telle tête de mule et qu'il n'ait jamais réussi à vraiment s'entendre avec Ménez et Pastore.
« Eto’o est parti à Barcelone grâce à moi ! » Mouais, c'est un peu gros Néné.
nopasaran95 Niveau : DHR
Ce joueur rend schizophrène.
Le seul que j'ai pu haïr puis adorer trois mois plus tard.
Qu'est ce qu'il nous avait fait mal en finale de coupe de France avant de signer chez nous à l'intersaison suivante...
Message posté par Dan_Petrescu
Super joueur, mais effectivement peut-être pas le plus facile à gérer dans un vestiaire.

Allez pour le souvenir : https://www.youtube.com/watch?v=kBIpG94P-6o


Merci.

Quand je pense à Nene (je bande je bande...) je vois ce but.
jeudi 23 mars 317€ à gagner avec Italie & Serbie 2 il y a 1 heure Des fans de San Diego veulent appeler une équipe Footy McFooty Team il y a 1 heure Passe magique et inutile de Bale il y a 1 heure Gros tacle et jambe cassée pour Seamus Coleman 2
Hier à 17:03 Kevin Kurányi prend sa retraite 20 Hier à 14:53 Shaqiri s'amuse à l'entraînement Hier à 14:32 Une pièce à l'effigie de Pavel Nedvěd 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:54 Rosario tient-il son nouveau Messi ? 25 Hier à 11:32 Beckenbauer interrogé dans l'enquête pour corruption 6 Hier à 10:43 Quand Griezmann tremble devant Mbappé 33 Hier à 10:16 Vers une réforme de la Ligue des champions dès 2021 ? 66 Hier à 09:07 Superbe lob de Neymar 17 Hier à 08:40 Le raté d'Otamendi
jeudi 23 mars Huntelaar de retour à l'Ajax ? 29 jeudi 23 mars Un match suspendu à la suite de l'agression d'un juge de ligne 8 jeudi 23 mars Arda vers Arsenal ? 38 jeudi 23 mars De la cocaïne Messi découverte au Pérou 14 mercredi 22 mars Le missile en lucarne de Podolski 18 mercredi 22 mars Quand Kylian Mbappé va aux cages 19 mercredi 22 mars Une réforme de la réglementation des transferts ? 21 mercredi 22 mars SO FOOT CLUB - Spécial Coupe de France mercredi 22 mars Deniz Aytekin ne sera pas suspendu 20 mercredi 22 mars Monaco aurait refusé 110 millions pour Mbappé 108 mercredi 22 mars L'agent de Lacazette nie avoir rendu visite à l'Atlético 50 mercredi 22 mars Une vidéo anti-Wenger embarrassante 39 mercredi 22 mars Un lob soyeux au Chili 2 mercredi 22 mars Rooney de plus en plus proche d'Everton 43 mardi 21 mars Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 20 mardi 21 mars La praline de Novick 5 mardi 21 mars En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 11 mardi 21 mars David James voit Joe Hart à la Juve 34 mardi 21 mars Bizutage en règle pour les néo-Bleus 17 mardi 21 mars Courtois n'ira pas au Real 30 mardi 21 mars Sven Kums expose ses photos Instagram 15 mardi 21 mars La boulette du gardien de San José 5 mardi 21 mars Schweinsteiger à Chicago 26 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 21 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 9 lundi 20 mars Jallet en renfort 41 lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 11 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 11 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 20 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 6 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 15 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 18 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 7 dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8 mardi 7 mars Dortmund se positionne sur Lacazette 45 mardi 7 mars Deux rescapés de Chapecoense retenus en Copa Libertadores 3 mardi 7 mars Le Munich 1860 maintient son boycott médiatique 9 mardi 7 mars Le Roi Bendtner rejoint Rosenborg 20 mardi 7 mars Les réformes proposées par la FA jugées insuffisantes 11 mardi 7 mars Huit ans de prison pour l'ancien président de la fédé du Salvador 11 lundi 6 mars Carlo Tavecchio réélu à la Fédération italienne 9 lundi 6 mars Au Monténégro, zéro but en cinq matchs 8 lundi 6 mars Il marque sur la remise en jeu 2 lundi 6 mars Des fans foutent le bordel en D8 anglaise 11 lundi 6 mars Un arbitre belge sauve un joueur 7 lundi 6 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 28e journée 3 lundi 6 mars Chapecoense revient en Copa Libertadores 3 dimanche 5 mars 296€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Benfica 4 dimanche 5 mars Verratti a désormais sa chanson au Parc 25 dimanche 5 mars La chaude ambiance du PAOK 23 dimanche 5 mars Un entraîneur autrichien viré pour trafic de coke 6 dimanche 5 mars Dries Mertens, un buteur qui a du chien 7 dimanche 5 mars Modrić sort sous l'ovation du public d'Eibar 8 dimanche 5 mars Les Pays-Bas, c'est le Brésil ! 9 dimanche 5 mars Mathias Pogba marque au bout de 48 secondes dans le derby de Rotterdam 7 dimanche 5 mars Des supporters du Benfica lancent un siège sur un gardien 3 dimanche 5 mars Coman bientôt définitivement au Bayern 33 dimanche 5 mars Deux golazos en deux minutes à Cruz Azul 1 samedi 4 mars Bientôt la vidéo dans le football anglais ? 4 samedi 4 mars Les futures séances de tirs au but se joueront-elles au tie-break ? 14
1k 11