1. //
  2. // L'interview du week-end

Étienne Didot : « J’ai dû supporter deux-trois blagues après le match »

Passé par Rennes, Didot retrouvait ce samedi ses anciens partenaires au Stadium. Cinq buts et une déconvenue plus tard, il agitait le drapeau blanc et rentrait chez lui pour décompresser. Mais privé de télé par sa tribu et contraint de reporter sa bonne bouffe, Étienne a en plus dû subir les vannes de Romain Danzé et Julien Féret. Dur.

Modififié
0 11
C’était quoi ton programme de vendredi ?
Je suis allé m’entraîner le matin, comme d’habitude. Ensuite j'ai aidé ma femme car je viens juste d’avoir des jumelles, donc ça demande du boulot !

Avais-tu imaginé un scénario pour le match ?
Non et heureusement d’ailleurs ! Je ne le fais plus. On était sur une bonne série donc je me suis dit que ça allait continuer. Peut-être que plus jeune, j’y pensais un peu plus.

Tu t’es couché dans quel état d’esprit ?
Je me suis isolé dans le studio que j’ai au fond de mon jardin et je me suis reposé, seul.

On dit souvent que le sexe nuit aux performances. Tu as déjà testé ?
C’est complètement faux !

Le matin du match, quelle est la première chose que tu aies faite ?
Aller réveiller ma femme et mes enfants.

Avec qui as-tu parlé en arrivant au centre d’entraînement ?
Je crois que le premier que j’ai croisé, c’est Ninkov. Il habite juste à côté de chez moi.

Il y a toujours un blagueur dans le groupe. Qui assume ce rôle au TFC ?
Le nouveau, Óscar Trejo, il est pas mal du tout. Mais il n’est pas seul, il y en beaucoup dans le groupe comme Regattin et Serge Aurier. On a une équipe de déconneurs, on rigole bien !

Tu as rêvé pendant la sieste ?
Pas de rêve mais j’en ai profité car en ce moment elles valent cher. Souvent avant de m’endormir, je me mets L’Effet Papillon sur Canal. Un peu de reportages et d’actus, ça change.

T’es du genre jeu de cartes ou casque sur les oreilles dans le bus ?
Quand on joue à domicile, il y a à peine 15 minutes de bus. Même pas le temps de faire une belote ! Du coup, je lis souvent car c’est difficile de le faire chez moi avec les enfants et ma femme.

En ce moment, quel est ton livre de « bus » ? :
Once Minutos, de Paulo Coelho.

À qui as-tu envoyé un texto avant de couper ton portable ?
À ma femme, c’est un rituel. Ce soir-là, je lui ai demandé si elle voulait qu’on aille au resto après.

Tes potes rennais t’ont envoyé des messages avant la rencontre ?
Pas les joueurs mais quelques amis qui tiennent des restos et des bistrots. J’ai gardé le contact avec plein de gens qui ont des affaires là-bas. De toute façon, il n’y a plus beaucoup de joueurs que j’ai côtoyés qui sont encore à Rennes mis à part Danzé, Féret et Costil.

T’as un rituel d’avant-match ?
Non pas vraiment. La seule chose que je fais à chaque fois, c’est de prendre une petite vitamine C avant la collation.

Que s'est-il passé sur le terrain ?
On a pris une gifle mais je ne suis pas si marqué que ça. Ce n’est pas comme si on avait été impuissants ou qu’on avait pas touché une balle. On a commis beaucoup trop d’erreurs défensives, les cinq buts ont été offerts aux Rennais.

Vous avez pris une grosse soufflante à la mi-temps ?
Non, même pour le coach, c’était particulier. Il a vu qu’on était un peu désabusés. Donc il n’a pas gueulé, il nous a juste demandé de relever la tête et de gagner la deuxième mi-temps.

Tu t’es fait charrier par tes anciens coéquipiers ?
Oui après la rencontre, Romain, Julien et Benoit sont venus rigoler. Ils savent qu’ils peuvent le faire avec moi. J’ai dû supporter deux-trois blagues sur le match mais ça fait également du bien, ça te fait décompresser.

Qu’est-ce qu’on se dit après une défaite comme ça ?
J’ai déjà pris une ou deux gifles comme ça. Mais là, c’était spécial compte tenu de nos défaillances. Il faut se la fermer, ne pas écouter les critiques, et surtout ne pas oublier ce qu’on a fait de bien avant avec notre bonne série.

Le diner avec ta femme t’a fait du bien ?
Figure-toi que je n'y suis pas allé, j’avais oublié qu’on avait un repas sportif avec l’équipe. Je me suis rattrapé dimanche soir.

Comment réagit-elle lorsque tu perds un match ?
Le truc, c’est qu’elle regarde les matchs mais ne comprend pas grand-chose. C’est sans doute mieux comme ça.

T’as regardé la rediff’ de Danse avec les stars pour t’endormir ?
Je suis en infériorité à la maison avec mes 3 filles et ma femme donc je subis les programmes qu’elles regardent. J’ai quand même jeté un œil à Jour de Foot. Juste pour voir les buts qu’on avait encaissés !

Petite gueule de bois le lendemain ?
Non, mon ainée est venue me réveiller donc je suis reparti sur autre chose. C’est royal d’être avec sa famille et de pouvoir oublier rapidement les contre-performances.

C’était quoi ton petit dej’ du dimanche ?
Une bonne brioche et du beurre demi-sel, évidemment. Un bon repas avant de partir à l’entraînement en somme.

À quoi ressemblait le décrassage de dimanche ?
Évidemment, c’était un peu morose mais on a vite voulu passer à autre chose. L’important dans ces cas-là, c’est de dédramatiser et de continuer le travail.

T’as fait quoi pour te détendre dans l’après-midi ?
Je suis allé à un petit tournoi de foot à 5 car je l’avais promis à mon pote du Stade Toulousain, Yannick Nyanga. Ça m’a changé les idées.

Comment tu fais pour le foot du dimanche dans le jardin avec tes trois filles ?
Je ne fais pas ! Mais j’ai mes trois neveux qui arrivent à la maison bientôt donc je pense que je ne vais pas y échapper.

Le dimanche, t’es plutôt Telefoot, Stade 2 ou CFC ?
Aucun des trois. Je n’ai pas vraiment le temps ni le contrôle de la télé.

Comme Patrice Évra, tu écoutes beaucoup les critiques de Michel Fernandel et Roland Tournevis ?
Je les écoute quand je tombe dessus, évidemment. Ça divertit. Évidemment, ça m’a parfois déplu mais au fond, jamais trop dérangé. Ils sont payés pour ça. Idem pour les notes. Les mecs doivent juger 22 acteurs donc forcément, il y a des désaccords mais je n’y prête pas trop attention. Plus jeune, je m’y attardais un peu plus.

Toi aussi tu t’en fous de Pierre Ménès qui fait 8 jongles ?
(Surpris) Il l’a fait ? Je trouve ça bien, au moins ça clôt l’histoire et ça dédramatise l’affaire. Il a bien fait de prendre ça à la rigolade.

Pour battre Évian la semaine prochaine, tu comptes boycotter les produits Danone ?
Pas du tout. En revanche, je trouve que ce qu’ils font depuis leur montée est cohérent. Ce n’est pas évident de s’imposer en Ligue 1 et ils sont en train de réussir. Je regrette juste que l’on parle trop d’eux en dehors du terrain, notamment à propos des conflits entre dirigeants.

Que peut-on te souhaiter pour le week end prochain ?
Montrer que ce n’était qu’un accident avec une victoire. Après, on pourra profiter avec une bonne bouffe !

Propos recueillis par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Joueur équilibré et et qui se prend pas la tête, sympa comme interview.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
moi j'en ai marre de ces interviews-montages pour nous faire croire que les footballeurs sont des gens normaux sans melons disproportionnés et qui ne passent pas leurs vies a tout casser à la game boy.
je veux une itw croisée de jordan ayew et franck kaiser "Paulaner sans alcool"!
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Un footballeur qui n'a pas le melon et qui prend du recul... C'en était trop pour moi. Je dus siroter un red bull vodka et ouvrir trois pages footmercato pour m'en remettre.
Un bon gars mais un peu trop normal même. J'ai l'impression qu'il joue au foot pendant que maman (qui ne comprend rien au foot et qu'il faut bien sortir de temps en temps) attend tranquillement devant la téloche avec les jumelles (qu'il vient juste d'avoir et qui on déjà le monopole des programmes). Heureusement qu'il peut s'isoler au fond du jardin.
Message posté par pompidou
Un bon gars mais un peu trop normal même. J'ai l'impression qu'il joue au foot pendant que maman (qui ne comprend rien au foot et qu'il faut bien sortir de temps en temps) attend tranquillement devant la téloche avec les jumelles (qu'il vient juste d'avoir et qui on déjà le monopole des programmes). Heureusement qu'il peut s'isoler au fond du jardin.


*ont...
Didot n'a jamais joué avec Costil à ma connaissance. Comprends pas l'allusion du cher Etienne. En tout cas, ça ne m'étonne pas qu'il a gardé des liens avec les patrons de bistrot rennais car je l'y ait croisé plusieurs fois il y a quelques années et d'ailleurs pour un footeux pro, Étienne est vraiment qqn de sympa et pas du tout m'as tu vu : un mec normal. Reviens quand tu veux à Rennes : tu y seras toujours bien accueilli.
Putain* la déception en voyant le titre je pensais que c'était des blagues sur son nom de famille..
Ah l'arnaque pour un amateur de jeux de mots/blagues pourries.
M'enfin c'est quand même pas dégueu de voir l'interview d'un mec tranquille comme ça, ça réconcilie de voir des joueurs pros avec une vie "normale".
John07000 Niveau : DHR
C'est sur que c'est un peu le mec normal, le François Hollande du ballon rond... Ça casse pas trois pattes a un canard mais c'est assez frais dans le fond... Le changement, c'est maintenant?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 11