En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Supporters

ETG-PSG : gain de cause pour les fans parisiens

Modififié
Jeudi, So Foot annonçait que le club d'Évian Thonon Gaillard avait procédé, sur injonction de la préfecture de Haute-Savoie, à l'annulation d'une cinquantaine de places prises par des supporters parisiens contestataires en dehors du secteur visiteur.

Le lendemain, l'ETG, gêné aux entournures, publiait un communiqué expliquant que cette décision avait bien été prise suite à une lettre envoyée par la préfecture, et que la liste des supporters dont les billets devaient être annulés avait été fournie par la Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH).

Ces supporters dont les places avaient été annulées sont quand même venus en Haute-Savoie, après avoir racheté des billets. Dimanche dans l'après-midi, ils se sont rassemblés dans le centre d'Annecy : « On a discuté et collaboré avec les forces de l'ordre pour l'organisation d'un cortège jusqu'au stade comme à Troyes. Ils ont été corrects et nous ont acheminés jusqu'au Parc des Sports d'Annecy et comme nous étions en possession de billets, ils nous ont laissés entrer en tribune et nous regrouper. On était environ 60-70 » , explique l'un de ces supporters.

Néanmoins, 22 supporters ont été interpellés plus tôt dans la journée et placés en garde à vue, selon France 3, parce qu'ils ne possédaient pas de billets valides et tombaient donc sous le coup de l'arrêté pris par la préfecture de Haute-Savoie. Plusieurs supporters présents sur place démentent cette information, et affirment que, sur les 22 interpellés, une bonne moitié était en possession de billets valides et n'a pas été interdite de match. Les mêmes sources nous ont expliqué que, après vérification des services de police, ces supporters ont finalement été relâchés et ont pu assister à la deuxième mi-temps de la rencontre.


En tribune, dans le secteur occupé par les fans contestataires, une banderole clamait : « Places annulées ? PSG Fans 1 – Boutonnet* 0 » . Comme un pied de nez envoyé à la DNLH.

* Antoine Boutonnet est le responsable de la Division nationale de lutte contre le hooliganisme. AC avec AA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165