1. // Coupe du monde 2014
  2. // Bilan

Été en pente dure pour la zone Asie

Quatre nations (Australie, Corée du Sud, Iran, Japon), quatre places de bons derniers en Coupe du monde. Depuis France 1998 et l'installation des deux qualifiés par groupe, la zone Asie n'avait jamais autant touché le fond. Pourquoi ce continent, il y a encore quelques années considéré comme un terrain fertile – bien qu'en friche – du football moderne, s'est-il rétamé au Brésil ? Éléments de réponse entre politesse, jeunesse et saudade asiatique.

Modififié
22 juin 2002. Dans le Gwangju World Cup Stadium, lorsque Hong Myung-bo marque son penalty, c'est plus qu'une équipe qui exulte, c'est tout un peuple. Voire un continent. Pour la première fois de son histoire, pendant « son » Mondial, la Corée du Sud atteint les demi-finales d'une Coupe du monde. Mieux, les Guerriers Taeguk de Guus Hiddink sont les premiers joueurs asiatiques à aller aussi loin dans cette compétition, au nez à la barbe du frère ennemi et co-organisateur japonais, défait en huitième de finale par la Turquie. Outre la stratégie de cost killer adoptée par le technicien batave et l'arbitrage maison plus que favorable à la Corée du Sud, cette place dans le dernier carré permet de retenir une chose : le football asiatique est en mutation. D'habitude considérées comme de la chair à canon pour favoris, les formations de la zone Asie feront désormais figure d'épouvantails pendant les compétitions internationales. D'autant plus lorsque l'Australie annonce qu'elle quitte l'OFC pour rejoindre l'AFC en 2006. Douze ans après le succès du Mondial nippo-coréen, que reste-t-il du football asiatique ? De belles promesses, un champ de ruines. Pas grand-chose, quoi.

2014 : année zéro

Lors de cette Coupe du monde au Brésil, aucune équipe asiatique n'a passé le seuil des poules. Rien de bien grave, vous en conviendrez, puisque la chose s'était déjà produite en 2006. À une différence près : durant le Mondial allemand, si la zone Asie avait globalement joué les paillassons, la Corée du Sud avait pourtant terminé meilleur troisième de la compétition dans le groupe de la France et de la Suisse. Cette année, la Corée du Sud, l'Iran, le Japon et l'Australie ont terminé entre la 27e et la 30e place de la compétition. Leur plus mauvais classement depuis 1998. Seuls les amateurs honduriens et les egos camerounais ont fait moins bien. OK, l'Australie s'est retrouvée dans le groupe de la mort. Quant à l'Iran, dire qu'ils n'ont jamais démérité relève de l'euphémisme. Mais qu'en est-il des nations « phares » asiatiques ? Une Corée du Sud d'un Hong Myung-bo devenu entraîneur qui attrape son seul nul à la faveur d'une bourde d'Akinfeev et un automatique Japon qui sort dernier d'un groupe clairement à sa portée. Que s'est-il passé pour qu'en un peu moins de quinze ans, l'Asie redevienne une zone moribonde du football ?

Une zone à deux vitesses

D'abord, un manque de compétitivité. Malgré l'entrée en jeu de l'Australie pour pimenter le football game en Asie, force est de constater que l'AFC est la seule zone – avec l'OFC, il est vrai – où les équipes leaders collent très fréquemment des sets de tennis aux outsiders. Une tendance qui se confirme en qualifications pour la Coupe d'Asie des nations comme dans la Coupe elle-même où l'Inde et surtout l'Arabie Saoudite, ancien trust de la zone Asie, se sont fait piétiner durant le dernier exercice en 2011. Résultat, ce sont peu ou prou les mêmes nations qui se sont qualifiées pour les deux dernières Coupes du monde : Australie, Corée du Sud, Iran, Japon (sauf en 2010 où la Corée du Nord s'était qualifiée aux dépens de l'Arabie Saoudite et de l'Iran). Entre 1998 et 2006, avant l'arrivée de l'Australie, l'Arabie Saoudite prenait en général la place vacante. Seul la Chine était parvenue à se faire une place dans le carré voyageurs en 2002 au profit de l'Iran. Exploit jamais réitéré malgré la nomination de Juan Antonio Camacho à la tête de l'équipe de l'empire du Milieu en 2011, démis deux ans plus tard de ses fonctions.

There's no place like home

À l'indice IFFHS (qui établit le classement des meilleurs championnats du monde), la K-League et la J-League sont classées 30e et 31e. Loin devant le championnat polonais (43e), certes, mais décroché par le championnat chilien (16e) ou uruguayen (21e). Au classement individuel, seul le Guangzhou Evergrande FC, sa Ligue des champions asiatique, son Marcello Lippi et ses millions de yuans figurent dans le top 50 des meilleurs clubs mondiaux à la 34e position. Si ce constat accablant confirme le niveau de la sélection iranienne (14 d'entre eux évoluent en Ligue Pro Iran, championnat classé 50e), il ne faut pas imaginer qu'il s'agit là d'une tare pour les nations coréennes ou japonaises. Au Mondial sud-africain, ces deux équipes avaient passé les poules avec des effectifs composés essentiellement de joueurs du championnat domestique (18 pour le Japon et 13 pour la Corée du Sud). Quatre ans plus tard, ces deux mêmes équipes terminent dernières de leur groupe avec des joueurs évoluant majoritairement en Europe (12 pour le Japon et 10 pour la Corée). Pourquoi ? Parce que même s'ils jouent sur le Vieux Continent, la majorité d'entre eux sont loin d'être des titulaires indiscutables en club. Second en chef des Samouraïs derrière Honda, Kagawa a toutes les peines à s'imposer à Man U, tandis que Ki Sung-yueng a réussi sa plus belle saison... prêté par Swansea à Sunderland. De leur côté, douze des Socceroos évoluent en Europe, mais dans des clubs manquant sans doute de sexyness : Davidson à Heracles Amelo, Tommy Oar à Utrecht, Bozanić à Lucerne, Halloran à Düsseldorf ou encore Leckie à Francfort. Cas similaire en Corée du Sud : Park Chu-young et ses six mois passés en prêt à Watford conclus par deux matchs pour aucun but. L'attaquant passé par Monaco ira même jusqu'à s'excuser publiquement d'avoir été sélectionné pour ce Mondial.

Jeunes et polis

Et là, on touche à un point hautement sensible : là où d'autres joueurs auraient été piqués dans leur orgueil parce qu'attaqués par la vox populi, les footballeurs asiatiques manquent cruellement de charisme. N'y voyez pas là une forme de racisme considérant que tous les Asiatiques sont disciplinés. Plutôt le fait que le Japon et la Corée du Sud manquent de grognards. Si Keisuke Honda peut parfois faire montre de vraies prises de responsabilités, que penser de l'effacé Shinji Kagawa et d'une défense nippone orpheline de tout leader malgré un Yoshida volontaire. Sinon, pourquoi Zaccheroni aurait-il rappelé Yoshito Okubo, 32 ans au compteur, 56 sélections et un Mondial 2010 dans les jambes, un peu moins de quatre ans après sa dernière convocation avec les Samouraïs ? Quant à la Corée du Sud, ils auraient sans doute bien eu besoin de l'expérience d'un Park Ji-sung ou d'un Lee Young-pyo pour cadrer les leaders en devenir que sont Son Heung-min et Koo Ja-cheol, promu capitaine au Brésil. Seule l'Australie a offert un sursaut d'orgueil momentané face au Pays-Bas grâce à un Cahill en feu malgré ses 35 ans. À dire vrai, les trois nations souffrent d'un renouvellement de génération : l'âge moyen des effectifs du Japon et de la Corée du Sud est de 26 ans. Pour l'Australie, il tombe à 25. De plus, pour ce Mondial, le Japon n'avait gardé que huit éléments présents en Afrique du Sud. L'Australie et la Corée du Sud, eux, seulement cinq, renforçant l'idée que pour chacun de ces pays, une époque avait pris fin avec la Coupe du monde 2010. Nakamura, Kewell et Ahn Jung-hwan ne diront pas le contraire.

Pour contrecarrer ça, Hong Myung-bo avait choisi de s'appuyer sur le groupe jeune et homogène qui avait gagné le bronze aux JO de Londres en 2012 contre... le Japon. De son côté, Zaccheroni avait grandement renouvelé son effectif pourtant victorieux après la Coupe d'Asie en 2011, sans passer par la case JO. Deux stratégies qui ont échoué. Un coup pour rien. Ou peut-être pas. Et si, finalement, en débarquant avec des effectifs un peu verts, les coachs asiatiques avaient trouvé la meilleure façon de préparer la prochaine Coupe d'Asie des nations qui aura lieu en Australie en 2015 ?

Par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Malgré ça vous verrez que dans 10 ans ils prendront encore 2 places au contingent européen qui vient d'être champion pour la 3ème fois d'affilé
Peut-être parcqu'ils ne s'exportent pas suffisamment en Europe ou Amsud , ce qui les feraient participer à des compétitions de niveau plus relevés, ce qui leur seraient bénéfique en équipe nationale
Ils ont pas le droit d'être mauvais?
Fée Indouno Niveau : DHR
Je vois pas pourquoi tout les continents sortiraient de bon joueurs ( Am-Nord / Sud, Afrique, et Europe ) et l'Asie / Océanie n'en serait pas capable comme dit Gazole un de leur "probleme" est ce manque d'ouverture.
Pourtant coté Japonai du moins il y avait quand même de quoi avoir quelques attentes, ils ont enchainé des matches amicaux parfaits (victoires contre le costa rica,la belgique, nul contre les pays-bas) et ont de plsuen plus de joueurs évoluant en Europe. Les signatures de Kakitani à Bale et Junya Tanaka au Sporting vont dans ce sens.

La plupart des joueurs ont eu une saison difficile en Europe mais un type comme Okazaki sortait quand même d'une saison a 15 buts avec Mayence...
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Quand tu vois la gueule du groupe de l'Australie aussi: Chili, Pays-Bas, Espagne. BOUM. Au revoir.

Et pourtant ils ont bien joué
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Ah ce titre... Cette référence à Jean-Pierre Bacri, Jacques Villeret, Guy Marchand et surtout la sublime et regrettée Pauline Lafont...

Un film émouvant et de beaux rôles !
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Je vais prendre l'exemple de l'Iran, qui est celui que je connais le mieux (voire plutôt bien).

Déjà le problème de cette sélection, c'est que peu de joueurs évoluent hors du proche orient. la majorité des 23 jouaient dans le championnat iranien, et quelques uns au Qatar et au Koweit. + deux joueurs en deuxième division espagnole, un en deuxième division portugaise et seule exception, Reza Ghoochanejad à Charlton. Ce dernier ayant marqué le seul but iranien du mondial. Bon quand on voit ou jouent les joueurs ça aide pas, même si c'est pas insurmontable regardez le Costa-rica, beaucoup de joueurs évoluent dans le championnat local aussi.

Le problème économique ensuite : l'Iran fait face à un blocus européen assez monstrueux, et n'a même pas le droit d'importer des médicaments (pour ça que les malades du diabète ont tendance à mourir facilement là bas depuis ce foutu blocus). Hors ce blocus touchant à peu près tout, le matériel est concerné. Ils peuent pas importer le matériel de base, et sans compter que Nike et Adidas ont pas le droit de les fournir, ils doivent donc se contenter de Uhlsport et les maillots rétrécissant au lavage.

La France, plus "royaliste que le roi américain" a même voulue interdire la vente de maillots iraniens sur le territoire français mais la FIFA leur a rappelée que les maillots des 32 pays doivent être accessibles c'est la règle.

En raison des problèmes économiques c'est super dur pour la sélection iranienne d'organiser un déplacement à l'étranger pour une tournée, ce qui explique qu'ils ne jouent que rarement des matchs amicaux contre des grosses équipes.

Et pour finir en vue de la situation économique, le gouvernement iranien préfère investir dans autre chose que le foot. L'équipe souffre donc d'un manque de moyen, exaspérant Carlos Queiroz qui s'est barré pour ça justement.

Seuls atouts des lions perses : en un leurs supporters, car le foot est un sport ultra populaire dans l'ancienne terre Achéménide et l'équipe est ultra suivie et encouragée, et en deux l'Azedi stadium, le stade de Téhéran ou la sélection joue : stade de 100 000 places, plein à craquer à chaque match qualificatif, lors du dernier match à domicile contre le Liban ce stade était une vraie arène digne de ce qu'on connait en Europe.
L'article en parle un peu : c'est aussi et peut-être surtout un problème de compétitivité. Jouer le Laos ou le Tadjikistan, ça pose quand même un problème, à terme...

Il y a en Asie un potentiel formidable, le plus important au monde. Mais c'est aussi un continent qui se bat avec des problèmes autrement plus importants que le simple football.

L'Inde, la Chine, l'Indonésie, le Pakistan, la Thaïlande sont de plus tournés vers des sports autres que le football.
Le truc c'est qu'ils ont quand même des infrastructures au top, un bassin de population énorme et qu'ils importent pas mal d'occidentaux ou de sud américains pour leurs savoir faire. C'est un peu tout le contraire de l'Afrique qui a un gros désavantage domestique mais des effectifs rodés au plus haut niveau et des stars. Le problème est avant tout culturel à mon avis.
Message posté par City75
L'article en parle un peu : c'est aussi et peut-être surtout un problème de compétitivité. Jouer le Laos ou le Tadjikistan, ça pose quand même un problème, à terme...

Il y a en Asie un potentiel formidable, le plus important au monde. Mais c'est aussi un continent qui se bat avec des problèmes autrement plus importants que le simple football.

L'Inde, la Chine, l'Indonésie, le Pakistan, la Thaïlande sont de plus tournés vers des sports autres que le football.


Pas d'accord, c'est un continent qui continue de se mettre au foot. Sur un point on est ok, c'est que derrière les têtes d'affiches, il n'y a rien. Maintenant, la Chine vient au foot (le championnat est en plein développement) la Thailande comment à avoir des clubs compétitifs en LDC, l'Ouzbekistan est de plus en plus proche d'une qualif en CDM...C'est un continent en plein développement.

Enfin à mon avis, les équipes qualifiées (not Le Japon, La Corée et L'Australie) sont en transition générationnelle. Au final, il leur arrive la même chose qu'à l'Italie et l'Espagne (en fin de course) ou à l'Angleterre (nouveau joueur mais jeune). C'est sur que sur l'Europe ca choque moins car il y a tellement de qualifiés.

Pour conclure, le fait que les joueurs jouent dans des clubs de secondes zones ou sont remplaçants jouent selon moi moins (Cf Grèce 2004) les joueurs sont plus frais. Jouer dans un grand club tout le temps et arriver à la CDM grillé n'est pas une solution non plus (CR7, Balotelli, Pirlo,....)
Ça reste etonnant que le japon, avec son nombre de licenciés très respectable, n arrive pas a sortir de plus gros joueurs. T as une équipe interessante mais pas un mec qui tire l ensemble de ses coéquipiers vers le haut. Ils restent dans le fantasme d un hyuga ou d un tsubasa qui transanderait une generation entiere. C est pas un cliché, c est ce a quoi les fans de foot au japon rêve, le lien entre le manga et le foot vrai de vrai est important, le premier n y etant pas pour rien dans l essor du 2eme.
Ça reste etonnant que le japon, avec son nombre de licenciés très respectable, n arrive pas a sortir de plus gros joueurs. T as une équipe interessante mais pas un mec qui tire l ensemble de ses coéquipiers
vers le haut. Ils restent dans le fantasme d un hyuga ou d un tsubasa qui transanderait une generation entiere. C est pas un cliché, c est ce a quoi les fans de foot au japon rêve, le lien entre le manga et le foot vrai de vrai est important, le premier n y etant pas pour rien dans l essor du 2eme.
Ça reste etonnant que le japon, avec son nombre de licenciés très respectable, n arrive pas a sortir de plus gros joueurs. T as une équipe interessante mais pas un mec qui tire l ensemble de ses coéquipiers
vers le haut. Ils restent dans le fantasme d un hyuga ou d un tsubasa qui transanderait une generation entiere. C est pas un cliché, c est ce a quoi les fans de foot au japon rêve, le lien entre le manga et le foot vrai de vrai est important, le premier n y etant pas pour rien dans l essor du 2eme.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
De toute manière la coupe d'Asie a lieue en janvier, on verra bien quel pays s'en tirera le mieux ou aura le mieux progressé...

Cependant les pauvres ouzbeks... alors j'ai aucune affinité avec eux mais c'est l'équipe qui a le plus de malchance sérieux. Pour les qualifs de la coupe du monde, à 3 reprises ils perdent des matchs qu'ils ont ultra-dominés sur un vieu but con à la dernière minute (la palme reste contre l'Iran ou à 0-0 à la 92ème, ces abrutis décident de tenter le tout pour le tout en attaquant à 10... on a vu sur contre le résultat que ça a donné.) Au niveau qualité de jeu ils méritaient sans doute de finir devant la Corée et mon Iran chéri mais ils ont payés les erreurs connes et le manque de chance. Avec un tout petit peu de karma c'est pas exclu que pour 2022 (cette équipe étant jeune) qu'on les retrouve qualifiés.

Allez pour 2015 je mise sur mon Iran au moins dans les 3 premiers (d'autant qu'en quart ils se taperont Jordanie Irak ou Palestine si ils finissent premiers de leur groupe... que du lourd quoi.) et pourquoi pas une finale Iran-Australie.
il y a 4 heures NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! il y a 2 heures Un match arrêté par des jets d'oeufs 4
il y a 6 heures Des lions sur les murs d'un vestiaire 28 Hier à 21:30 La belle ouverture du score de Liverpool 16
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:57 Macron s'est invité à la Commanderie 28 Hier à 11:20 Un mercato raccourci en Premier League ? 26
Hier à 11:16 Gignac donne son nom à un tigre 22 Hier à 08:48 Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 41 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28