Et Thierry dépassa Michel

Il y a huit ans jour pour jour, sur la pelouse de la Beaujoire, Thierry Henry inscrivait un doublé historique. Pas parce qu'il qualifiait la France pour l'Euro 2008, non, mais car il venait de devenir le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France.

Modififié
7 23
Les poings serrés, le visage déformé par la joie, Thierry Henry court vers le poteau de corner du stade de la Beaujoire. Nous sommes le 17 octobre 2007, et l'attaquant français vient d'inscrire un but crucial, face à la Lituanie, dans la course à la qualification pour l'Euro 2008. Surtout, l'homme aux deux prénoms vient d'entrer un peu plus dans l'histoire du foot tricolore en devenant le meilleur buteur de l'équipe de France. Un record qu'il viendra améliorer deux minutes plus tard, comme pour confirmer qu'il mérite bien sa place au panthéon des plus grands footeux hexagonaux.

« Entre les deux matchs, je ne l'ai pas entendu aborder le sujet »


Tombée dans le groupe B pour la qualification à l'Euro 2008, la France doit faire face à une rude concurrence avec l'Écosse et l'Italie qui font également office de prétendants à l'Euro helvète. Dans un sprint final haletant, les Bleus n'ont plus le droit à l'erreur et doivent enchaîner les victoires lors des trois dernières rencontres pour accrocher l'une des deux premières places qualificatives. En déplacement aux îles Féroé, les hommes de Raymond Domenech ne font qu'une bouchée des locaux avec une victoire 6-0. De bon augure pour la suite. Mais au-delà de ce succès précieux, un événement est particulièrement souligné : Thierry Henry vient d'inscrire son 41e but sous le maillot tricolore. Soit autant qu'un certain Michel Platini qui détenait jusque-là le record de pions en équipe de France. Quatre jours plus tard, face à la Lituanie, Titi a donc l'occasion d'entrer définitivement dans la légende du football français. Mais pour autant, celui qui vient de signer à Barcelone ne se prend pas la tête, comme le confirme Frédéric Piquionne, alors présent dans le groupe France : « Bien sûr, tout le monde savait qu'il avait la possibilité de battre le record en cas de but, mais il n'en parlait pas du tout. Entre les deux matchs, je ne l'ai pas entendu aborder le sujet. » Car outre le record d'Henry, ce match face à la Lituanie est crucial dans l'optique de la qualification, une victoire permettant aux Bleus de n'avoir plus besoin que d'un seul point lors de la dernière journée pour assurer leur qualif. Et selon Piquionne, c'était alors le plus important : « Sur ce match-là, on était plus concentrés sur la qualification que sur le record de Titi, c'est évident. En cas de victoire, on faisait un grand pas vers la qualif et c'était tout ce qui comptait pour nous. »

Un record et une qualif


Mais sur la pelouse, cette rencontre face à la Lituanie est loin d'être évidente. Les Bleus ont beau pousser, ils se heurtent constamment à un mur lituanien. Les actions tricolores s'enchaînent, sans succès. Les minutes défilent et les visiteurs semblent en passe de réussir l'exploit qu'ils étaient venus chercher : un match nul face au dernier finaliste de la Coupe du monde. Un résultat catastrophique pour les hommes de Domenech qui pourraient ainsi dire adieu à l'Euro si, dans le même temps, l'Écosse venait à s'imposer en Géorgie. Alors les Français donnent un dernier coup d'accélérateur. Ben Arfa se lance dans une série de dribbles chaloupés sur le côté gauche avant de servir Thierry Henry en retrait. L'attaquant du Barça se jette et parvient, enfin, à tromper Karcemarskas à dix minutes du terme de la rencontre. La Beaujoire explose, Thierry exulte. La France tient sa qualif, Thierry son record, même si sa frappe est légèrement déviée par Franck Ribéry. Bref, la soirée parfaite, comme le confirme Piquionne : « Le plus important était de s'imposer et que Thierry puisse battre le record était le bonus. Il a su faire d'une pierre deux coups. » Deux minutes plus tard, Titi se présente seul face au gardien lituanien et vient inscrire son deuxième but de la soirée. Le 43e sous le maillot de l'équipe de France. Un moment historique, mais qui ne sera pas conclu par une fête dantesque selon les souvenirs de Fred Piquionne : « On l'a tous félicité, mais il n'y a rien eu de particulier, je ne me rappelle pas de le voir faire un discours ou quoi que ce soit. En plus, c'était le dernier match avant le retour dans les clubs, donc chacun est parti de son côté. On n'a pas fêté le truc, quoi. » Fête ou non, Thierry fait désormais partie de l'histoire du foot français où son nom est gravé, à jamais, en lettres capitales. Le tout dans la sobriété, comme tient à le rappeler Piquionne : « Il était vachement sobre par rapport à ce record. De toute façon, Thierry est quelqu'un de très humble, contrairement à ce que peuvent penser certaines personnes. » Derrière, Thierry Henry viendra inscrire huit nouveaux buts portant son record à 51 unités. Soit 24 de plus que le meilleur buteur encore en activité, Karim Benzema. Thierry peut donc dormir sur ses deux oreilles, ce n'est pas demain qu'on viendra le détrôner.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Très bon joueur, qui sur la fin se regardait jouer et était plus un fardeau qu'une solution en équipe nationale...
Ceci étant, sa reconversion ne m'étonne pas; lui qui n'a jamais été un leader, il peut ainsi se permettre d'étaler son arrogance,son besoin de fric et de reconnaissances dans les médias. Un joueur de excellent mais fade et égocentrique.
Note : 10
A chaque fois que j'entends Thierry Henry, je peux pas m'empêcher de penser à ce commentaire (lors de je sais plus quel match) "Thierry Henry, c'est dur de se faire un nom quand on a deux prénoms" de... Christian Jean-Pierre.
Message posté par elzozito
Très bon joueur, qui sur la fin se regardait jouer et était plus un fardeau qu'une solution en équipe nationale...
Ceci étant, sa reconversion ne m'étonne pas; lui qui n'a jamais été un leader, il peut ainsi se permettre d'étaler son arrogance,son besoin de fric et de reconnaissances dans les médias. Un joueur de excellent mais fade et égocentrique.


On aime ou non le personnage, mais Titi, c'est probablement le meilleur joueur en EDF depuis la génération Platini et le carré magique. Je sais pas si c'étais un leader ou non, mais le mec était capitaine d'Arsenal et doit avoir 20 ou 30 capitanat en sélection, normalement tu mets pas un mollusque qd mm? (interdiction de citer Lloris ds un possible contre-argumentaire)
Dirkdiggler Niveau : CFA2
EDHK : Zidane ?
Laroutourne va tourner Niveau : DHR
Message posté par EDHK


On aime ou non le personnage, mais Titi, c'est probablement le meilleur joueur en EDF depuis la génération Platini et le carré magique. Je sais pas si c'étais un leader ou non, mais le mec était capitaine d'Arsenal et doit avoir 20 ou 30 capitanat en sélection, normalement tu mets pas un mollusque qd mm? (interdiction de citer Lloris ds un possible contre-argumentaire)


D'après Schneiderlin, Lloris est un genre de capitaine technique qui conseille tactiquement les joueurs. Evra et Sakho se chargent de les motiver avec des discours de guerriers. Il y a une complémentarité entre les cadres.
ruudvannistelrooy Niveau : DHR
Vivement qu'on lise "Et Anthony dépasse Thierry" !
Message posté par Laroutourne va tourner


D'après Schneiderlin, Lloris est un genre de capitaine technique qui conseille tactiquement les joueurs. Evra et Sakho se chargent de les motiver avec des discours de guerriers. Il y a une complémentarité entre les cadres.


Vu son jeu au pied, j'espère que Lloris est pas le capitaine technique.
Benzema, comme d'hab, avance doucement mais surement et je pense qu'il dépassera Platini aussi. Pour détrôner Titi ça va être plus compliqué
Peu de monde ose le dire mais après 2006, et de plus en plus sur la fin, il a réellement été un boulet pour l'EDF et un acteur majeur de l'inefficacité offensive de cette sélection dans une des pires périodes de son histoire. Son statut et son passé aura caché son nombre important de ballons perdus. À sa décharge, on avait pas beaucoup mieux à l'époque au même poste.

Ce fut certainement un immense joueur mais tous les amateurs savent que Platini a beaucoup moins de sélections pour son record ; il y avait moins de matches internationaux à l'époque.
Epictète Niveau : CFA
Message posté par meuh


Vu son jeu au pied, j'espère que Lloris est pas le capitaine technique.


C'est une tactique comme une autre. "Allez vous placer le long de la ligne, je vais mettre une chiche en touche !" ; "Marque le numéro 6 adverse, je vais dégager sur sa tête."
Message posté par elzozito
Très bon joueur, qui sur la fin se regardait jouer et était plus un fardeau qu'une solution en équipe nationale...
Ceci étant, sa reconversion ne m'étonne pas; lui qui n'a jamais été un leader, il peut ainsi se permettre d'étaler son arrogance,son besoin de fric et de reconnaissances dans les médias. Un joueur de excellent mais fade et égocentrique.


Il a peut être pas été le leader qu'on attendait en EDF mais dur de lui en vouloir, en plus le climat générale qui entourait l'EDF était nauséabond, sans parler du niveau de jeu..
D'un autre côté il faut aussi souligner que contrairement à l'Angleterre, ici en France, on a jamais vraiment reconnu Thierry Henry a sa juste valeur...

Après pour m'étendre un peu plus sur son aventure avec l'équipe de France je pense que y a plein de trucs à prendre compte.

Henry il est dans le groupe en 98, c'est le petit jeune, c'est pas la même époque et pas les mêmes mentalités (suffit de regarder "Les Yeux dans les Bleus"), y avait un vrai boss Jacquet, un patron Deschamps, et Zidane le chef d'orchestre.
Du coup logique que Henry soit pas le grand leader entre 98 et 2008 (avec le départ de tout les gars cités + Thuram).

Et que ce soit à Arsenal ou au Barca ca a jamais été un chef de vestiaire (comme Zidane d'ailleurs).
Du coup je trouve ça facile de reprocher à Henry de pas avoir été un leader..

Mais bon c'est le genre de critiques classiques qui apporte rien..
Message posté par elzozito
Très bon joueur, qui sur la fin se regardait jouer et était plus un fardeau qu'une solution en équipe nationale...
Ceci étant, sa reconversion ne m'étonne pas; lui qui n'a jamais été un leader, il peut ainsi se permettre d'étaler son arrogance,son besoin de fric et de reconnaissances dans les médias. Un joueur de excellent mais fade et égocentrique.


Il a peut être pas été le leader qu'on attendait en EDF mais dur de lui en vouloir, en plus le climat générale qui entourait l'EDF était nauséabond, sans parler du niveau de jeu..
D'un autre côté il faut aussi souligner que contrairement à l'Angleterre, ici en France, on a jamais vraiment reconnu Thierry Henry a sa juste valeur...

Après pour m'étendre un peu plus sur son aventure avec l'équipe de France je pense que y a plein de trucs à prendre compte.

Henry il est dans le groupe en 98, c'est le petit jeune, c'est pas la même époque et pas les mêmes mentalités (suffit de regarder "Les Yeux dans les Bleus"), y avait un vrai boss Jacquet, un patron Deschamps, et Zidane le chef d'orchestre.
Du coup logique que Henry soit pas le grand leader entre 98 et 2008 (avec le départ de tout les gars cités + Thuram).

Et que ce soit à Arsenal ou au Barca ca a jamais été un chef de vestiaire (comme Zidane d'ailleurs).
Du coup je trouve ça facile de reprocher à Henry de pas avoir été un leader..

Mais bon c'est le genre de critiques classiques qui apporte rien..
Je vais faire peur : quand je pense à Henry, je pense a la chanson de Diam's " ma France a moi".

Sans rentrer dans le débat des qualités musicales de Diam's, elle avait réussi a épingler un phénomène : La France actuelle n'est plus celle du 19e siècle.

Merci pour tout Titi. Ce pays ne te méritait tellement pas.

Un français.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Je n'ai jamais compris pourquoi ce joueur était autant décrié,qui plus est sur des critères extra-sportifs.Est-ce que c'était dû à sa manière ridicule de se diriger vers le poteau de corner après ses buts ? Ça m'énervait aussi,mais peut-être que c'était sa manière d'évacuer ses angoisses.

Sinon,le fait qu'il soit resté longtemps aux avants-poste en tant que titulaire de l'équipe de France,c'était tout simplement dû au fait qu'il était l'attaquant Français le plus régulier.

Comme Zidane,les médias avaient tendance à exagérer légèrement son talent du fait qu'il soit Français.Henry n'était pas très fort,mais fort tout court.Lorsque j'entends très fort,je pense à Cristiano Ronaldo,Raul,L.Suarez...

Sa carrière est plutôt rectiligne dans le bon sens du terme,le court passage à la Juventus relevant plus de l'anecdote.Il termine à Barcelone (je ne compte pas les Reds Bulls,faut pas déconner) avec un bilan plutôt satisfaisant malgré le poids des années,tout en évoluant dans ce qui était déjà à cette période,le meilleur championnat au monde.Je lui décerne un 14/20 pour l'ensemble de son œuvre en Catalogne.

Sa carrière internationale après 2006 n'est absolument pas ridicule.Il est décisif dans les matchs éliminatoires pour 2008 et 2010 (je ne parle pas de sa pitoyable double main bien sûr).J'ai dit décisif et non pas génial.Mais qui était génial à cette période ? Personne.l'EDF en était arrivé à un stade ou le meilleur joueur était...gardien de but ! C'était Lloris.

Et lors de la coupe du monde 2010,il n'est même pas titulaire,ce qui n'était pas un scandale.J'avais l'impression que même lui s'en battait lek' lorsque j'entendais ses interviews.Il était totalement blasé,comme si il savait que cette campagne 2010 était voué à être un vaste cirque.Il avait même rencontré Nicolas Sarkozy après la compétition...je ne sais même pas ce qu'il est allé foutre la-bas,encore une péripétie comique de plus.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par EDHK


On aime ou non le personnage, mais Titi, c'est probablement le meilleur joueur en EDF depuis la génération Platini et le carré magique. Je sais pas si c'étais un leader ou non, mais le mec était capitaine d'Arsenal et doit avoir 20 ou 30 capitanat en sélection, normalement tu mets pas un mollusque qd mm? (interdiction de citer Lloris ds un possible contre-argumentaire)


Je ne suis pas sûr que Lloris soit un mollusque. Indépendamment de son -prétendu- manque caractère,il n'y a probablement personne d'autre à introniser dans cette fonction (je ne suis même pas certain que les autres joueurs maîtrisent le présent de l'indicatif).

Et en 2011,lors d'une rencontre ou Lyon avait concédé le match nul après avoir mené 0-2 à Nice,il était sorti de ses gonds.Il est possible que cela lui arrive en dehors du champ des caméras.

Lloris est un capitaine dit "de circonstance",qui n'aurait probablement pas obtenu cette fonction si il avait évolué lors de la génération Deschamps-Blanc-Desailly.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par jacadi
Benzema, comme d'hab, avance doucement mais surement et je pense qu'il dépassera Platini aussi. Pour détrôner Titi ça va être plus compliqué


Ouais enfin n'oublie pas que Lassana Diarra est destiné à dépasser Benzema,Platini ET Henry.La seule question étant de savoir quand.
J'ai souvent remarqué que les gens de ma génération (20-25 ans) ont une bonne image d'Henry, contrairement à beaucoup d'ancien ou de trentenaires qui le prenne pour un mec avec un boulard énorme complètement égoïste, sans valeur collective.
Un type qui met au moins 30 buts/an pendant 10 ans il peut légitimement avoir un gros égo. Alors n'en déplaise aux suceurs de Cantona (dont j'apprécie l'image qu'il dégage) mais Henry est pour moi le meilleur joueur français de l'histoire récente.
JimPooley Niveau : CFA2
Je continue de placer Platini devant Zizou (pour ses 3 Ballons d'Or principalement), j'évacue le cas Kopa puisque presque plus personne ne peut affirmer l'avoir vu jouer, et je place sans aucun doute Henry sur le podium des plus grands joueurs français. Qu'il soit antipathique ne change rien à son talent ni à l'influence qu'il a eu en EDF ou à Arsenal (l'autiste barcelonais ou la starlette gominée madrilène sont-ils sympathiques d'ailleurs?). Que Benzema le dépasse en nombre de buts, c'est peu probable mais possible, mais à mon avis aucun des pensionnaires actuels de la sélection (à part les débutants peut-être) ne lui contestera sa place dans les trois meilleurs...
bandinidakar Niveau : CFA2
Les gens qui parlent du côté très égocentrique d'Henry doivent surement le fréquenter régulièrement. Pour ma part, il m'a toujours fait l'effet inverse, un mec humble, passionné et respectueux...

En ce qui concerne le talent, désolé mais il n'y a rien à dire: c'est LE meilleur attaquant français du foot moderne (post 70's?), le meilleur buteur de l'équipe de France, le meilleur buteur de l'histoire du club centenaire d'Arsenal, (donc un mec loyal) et un type avec un palmarès rempli comme rarement au niveau national et international!!!

Titi, tu n'es pas reconnu à ta juste valeur par les moutons de supporters qui ont dû entendre un jour par je ne sais quel abruti de journaliste que tu étais hautain et égoïste... Mais les amateurs de ce jeu te kiffent!!
Message posté par EDHK

On aime ou non le personnage, mais Titi, c'est probablement le meilleur joueur en EDF depuis la génération Platini et le carré magique.

Tu parles du meilleur joueur en EDF, du coup j'imagine que ça exclut les types qui ont fait une carrière énorme en club mais plus quelconque en Bleu (Papin, Cantona, Ribéry notamment). Et malgré ça, des mecs meilleurs en EDF depuis la génération Platini, j'en ai quelques uns à mettre avant Henry : Zidane, Thuram, Vieira, Deschamps, et au petit jeu du "je départage les ex-aequo", bonne chance pour établir une hiérarchie claire entre Henry, Desailly, Blanc et Trezeguet, voire Barthez.

Message posté par Zawi82

Ce fut certainement un immense joueur mais tous les amateurs savent que Platini a beaucoup moins de sélections pour son record ; il y avait moins de matches internationaux à l'époque.

+1. Et j'ajoute qu'à l'époque de Platini, le bloc de l'Est n'avait pas encore explosé, et de fait, le niveau des sélections européennes était beaucoup plus fort : URSS, Yougoslavie, Tchécoslovaquie, autant d'équipes très fortes. Si l'on fait le compte des buts marqués en Bleu par Henry, dix ont été inscrits contre des équipes qui n'existaient pas du temps de Platini et/ou ne faisaient pas encore partie de l'UEFA : un contre la République tchèque, un contre Israël, deux contre les Iles Féroé, deux contre la Lituanie, un contre la Slovaquie, deux contre la Serbie et un contre l'Ukraine.

Message posté par SuperBoloss
Il a peut être pas été le leader qu'on attendait en EDF mais dur de lui en vouloir, en plus le climat générale qui entourait l'EDF était nauséabond, sans parler du niveau de jeu..

Oui, enfin en 2004, le climat n'était pas nauséabond, et on était tellement en manque de leaders qu'on a dû rappeler Zidane, Thuram et Makelele un an plus tard. Pareil à partir de 2006, où Domenech a clairement décidé de tout miser sur lui (au détriment de Trezeguet et avec le résultat que l'on sait). Le climat n'a commencé à devenir hostile qu'après 2008, c'est à dire à un moment où Henry commençait sérieusement à décliner en tant que joueur.

Message posté par Cheric Zghemmfour
Ouais enfin n'oublie pas que Lassana Diarra est destiné à dépasser Benzema,Platini ET Henry.La seule question étant de savoir quand.

T'as depuis son premier match à l'OM choisi un positionnement anti-Diarra qui vise à faire passer tous ses admirateurs pour des fans transis qui voient en lui la réincarnation de Di Stefano, c'est ton droit, mais c'est un brin caricatural (et fatiguant, je te le dis sans prendre de gants, d'autant plus que j'aime bien te lire d'habitude) : personne ne tient de tels discours, même ceux (dont moi) qui se montrent les plus admiratifs à son endroit. Et ça donne la vague impression non seulement que tu espères qu'il se plante (ce qui est un peu dommage parce qu'il s'agit d'un vrai bon joueur, qui peut précisément apporter à la France quelque chose qui lui manque, si bien sûr son physique tient le coup) mais qu'en plus tu ne regardes pas ses matches (car ça fait des années et des années qu'on a pas vu passer un mec de ce niveau-là à Marseille, où un paquet de très bons joueurs se sont quand même succédés ces dix dernières années - au vu de ce début de saison, je dirais depuis Ribéry - évidemment à confirmer au fur et à mesure de la saison).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 23