1. // Bilan
  2. //
  3. // Le moment fort de la saison

Et Steven Gerrard glissa

Championnat impressionnant, où l'on peut se maintenir avec 34 points, la Premier League s'est surtout jouée sur une glissade du joueur qui souhaitait peut-être le plus remporter le trophée. La vie est injuste, le foot encore plus.

Modififié
29 28
Il existe des gens qui préfèrent les histoires du football au jeu en lui-même. Des gens, un peu curieux, que les supporters ont bien du mal à comprendre. Capables de supporter la France en finale du Mondial 2006, puis de passer dans le camp italien au moment où Zidane se fait expulser. Prier pour que l'Uruguay sorte aux pénos le Ghana dès que Luis Suárez arrête le ballon de la main sur sa ligne ou encore souhaiter en 98 que l'Angleterre s'arrête en huitièmes après que Beckham s'est fait gauler en train de mettre un coup à Simeone. Pourquoi ? Pour ne pas relativiser l'importance d'un moment, pour que le geste d'un homme soit lié à une immense conséquence, et pas rangé bêtement dans la catégorie « anecdotes » . Inutile de dire que ces gens-là, à la mi-temps du Liverpool-Chelsea du 27 avril, n'avaient qu'une envie : que Liverpool ne soit finalement pas champion d'Angleterre. Pour que la glissade de Steven Gerrard entre dans la légende du football, comme par exemple celle de John Terry, au moment de tirer son pénalty en finale de la Ligue des champions de 2008. C'est vrai que, cette histoire, on pourra encore la raconter dans 50 piges, avec une petite flamme dans les yeux comme pour dire : «  Je l'ai vu.  »

Pourquoi lui ?

Ce 27 avril donc, à trois journées de la fin, les Reds foncent vers le titre. Après deux défaites rageantes lors du Boxing Day face aux deux autres équipes de tête, City et Chelsea, Brendan Rodgers et ses hommes ont mis le bleu de chauffe. Le bilan en Premier League en 2014 parle pour eux : 14 victoires et deux nuls et une série de 11 succès de rang. Il reste la réception de Newcastle pour la dernière journée, un déplacement à Crystal Palace, déjà sauvé, et donc le retour à Anfield contre l'équipe de Mourinho. Techniquement encore en course pour le titre, le Portugais annonce avant la rencontre qu'il a la tête à la demi-finale de Ligue des champions et qu'il va faire tourner. Tout est relatif quand on voit le groupe de Chelsea, mais c'est donc une équipe bis qui se présente sur la route de Liverpool. L'Angleterre s'enflamme et y croit. Tout le monde est derrière eux. Parce qu'ils reviennent de loin, avec de jeunes Anglais, formés au club. Et puis parce que Steven Gerrard. L'homme de la finale de la Ligue des champions 2005 est sur le point de gagner le titre avec son équipe de cœur, pour sa seizième tentative. En 2009, son histoire de baston avec un DJ qui ne voulait pas passer du Phil Collins avait fait tache et vu United repasser devant. Mais là, comme pour vaincre le signe, il est allé s'imposer 3-0 à Old Trafford avec les copains. Repositionné sentinelle dans un milieu à trois, il a une seconde jeunesse à 33 ans, loin de son passage poussif avec Hodgson, puis Dalglish. Il ne peut plus rien lui arriver. Sauf qu'à la 44e minute contre les Blues, alors que Suárez devant n'a toujours pas trouvé la faille, Gerrard prend la place d'un de ses centraux pour mettre une bonne ouverture devant. Avant de recevoir le cuir, il réfléchit comme un quaterback. Et au moment où la balle arrive, il la laisse échapper. En voulant se rattraper, il glisse et voit le troisième attaquant dans la hiérarchie des Blues se transformer en Ronaldo pour aller crucifier Mignolet en force à toute vitesse. Fin.


Derrière, Liverpool perdra la rencontre et se fera remonter derrière trois buts à Crystal Palace, qui accrochera le nul. Dans le même temps, Everton, l'ennemi intime, se laissera gentiment piétiner à domicile contre City pour permettre à Manuel Pellegrini d'être enfin champion sur le sol européen. Gerrard devra encore attendre. Comme le lui ont rappelé les fans des Red Devils par le biais d'un message accroché à un avion qui est passé au-dessus de sa tête pour le dernier match, il en est toujours à zéro titre. Mais il est entré dans l'histoire et la légende de son sport pour certains...

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

la montre Niveau : DHR
Que le foot peut être cruel des fois...
caviardefootball Niveau : CFA2
"Après deux défaites rageantes lors du Boxing Day face aux deux autres équipes de tête, City et Chelsea,"

En même temps, si on les fait jouer 2 matchs le même jour normal de pas être très frais...
La réalité qui rejoint la fiction, putain de script.
"Everton, l'ennemi intime, se laissera gentiment piétiner à domicile contre City"

Je porte pas Everton dans mon coeur , mais j'ai pas l'impression qu'ils aient donné le match contre city. Une partie des supporters le voulaient, d'accord, mais sur le terrain et vu l'entame de match d'Everton je trouve ça un peu exagéré de dire qu'ils ont laissés filer le match.
Et sinon c'est dommage de retenir que cette (putain) de glissade de la saison de Gerrard, ce mec a été tellement magnifique à voir jouer : les changements de rythme en une subtile touche de balle pour transmettre à Sterling ou Suarez à 40m , puis 2min plus tard tu le vois se battre comme un chien comme s'il avait 10 ans de moins pour récupérer le ballon (et toujours proprement en plus).
Bordel ce gars là respire le foot, on s'en tape de cette glissade.
Anatolyitodorov Niveau : Loisir
Message posté par la montre
Que le foot peut être cruel des fois...


Parfois. Autant on est d'accord sur le fond, mais je trouve que la forme laisse à désirer
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Du talent, du charisme, une icone capitaine d'un club mythique, des joies et des peines.

Il fallait forcément un malheur pour l'inscrire un peu plus dans la légende du football.

Un vrai héro de tragédie grec !
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Pour moi ce n'est pas que à cause de la glissade de Gerrard que le titre s'est envolé, c'est trop facile d'y cacher là-dessous, le véritable problème c'était la défense, tout les points perdu bêtement, le nul contre West Brom avec une magnifique passe décisive de Touré pour Anichebe, 2 pts perdu, le nul contre Palace, pire attaque du championnat à ce moment-là, alors qu'on menait 3-0, encore 2 pts de perdu, tout les buts offert avec des csc, après, rien ne peut dire que si on avait gagné ces matchs, ce se serait passé exactement pareil après.

En dehors de ça j'ai aussi eu l'impression que la baisse de régime coïncidait avec la suspension d'Henderson, parce qu'on a pu voir tout au long de la saison à quel point il était important pour l'équipe, mais bon, si c'est arrivé c'est que ça devait se passer comme ça, City, contrairement à nous, pouvait autant compter sur son attaque que sur sa défense, on pouvait simplement pas espérer jouer aussi longtemps le titre avec une défense digne d'un club de bas de tableau, mais bon, la saison était belle et la prochaine le sera encore plus j'espère.
On en fait un peu des caisses autour de cette glissade quand même. Il y a eu d'autre matchs, et City a été une très bonne équipe, faut savoir l'avouer aussi.
Symboliquement c'est énorme même si évidemment le titre ne s'est pas joué (que) là-dessus!
Mothafucka Niveau : CFA
Note : 18
C'est nécessaire de remuer le couteau dans la plaie alors que je me remets à peine de ce drame? :(
M.Manatane Niveau : CFA
Note : 8
Depuis ce match, l'image de Gerrard qui glisse me tourmente plus la nuit que celle de Christine Boutin en tenue bondage.
C'est dire.
Du Racing et des Ailes Niveau : DHR
Espérer voir l'Uruguay éliminer le Ghana aux pénos pour la Légende. Je me sentais un peu sale ce soir là, mais j'avoue que je l'ai secrètement souhaité...
Vortigern Niveau : CFA2
Message posté par Mothafucka
C'est nécessaire de remuer le couteau dans la plaie alors que je me remets à peine de ce drame? :(


Jusqu'a ce que vous la gagniez à nouveau les mecs, d'ailleurs toute ressemblance avec des faits s'étant déjà produits serait purement... Oh wait!
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Note : 2
Vous avez perdu le titre à Crystal Palace.
Je suis convaincu que si Suarez n'avait pas touché le ballon de la main contre le Ghana,vous serez champions en ce moment.quel karma de merde
Trop dure la lecture de cet article.
vous ne pouviez pas gagner .. c'était écrit !
Voir Suarez pleurer à la fin du match contre crystal a fait descendre un peu de la rage que j'ai envers le Mec qui prive Le ghana D'une demie-finale de Coupe du monde Sans scrupules , ça m'a fait du bien
PS: Le plus grand Joueur de La Premier League Prend sa retraite avec 13 titres dans la besace , un petit article ?
steven.mugiwara Niveau : DHR
Message posté par blainski
"Everton, l'ennemi intime, se laissera gentiment piétiner à domicile contre City"

Je porte pas Everton dans mon coeur , mais j'ai pas l'impression qu'ils aient donné le match contre city. Une partie des supporters le voulaient, d'accord, mais sur le terrain et vu l'entame de match d'Everton je trouve ça un peu exagéré de dire qu'ils ont laissés filer le match.
Et sinon c'est dommage de retenir que cette (putain) de glissade de la saison de Gerrard, ce mec a été tellement magnifique à voir jouer : les changements de rythme en une subtile touche de balle pour transmettre à Sterling ou Suarez à 40m , puis 2min plus tard tu le vois se battre comme un chien comme s'il avait 10 ans de moins pour récupérer le ballon (et toujours proprement en plus).
Bordel ce gars là respire le foot, on s'en tape de cette glissade.


Je rajouterai encore qu'Everton a littéralement asphyxié City dans le premier 1/4 d'heure du match et surtout la dernière demi-heure, on avait l'impression qu' Everton pouvait marquer à tout moment et surtout que les Toffees ont tout tenté ! Pour une équipe qui se laisse gentiment piétiner à domicile, j'ai vraiment connu bien pire ..
La glissade de Gerrard a quelque chose de tragi-romanesque dont les media se délecte, car elle permet de symboliser la perte du championnat mais c'est bien trop facile de la réduire à ça.
Si Gerrard ne délivre pas un velour à Sturridge avant de tranformer un pénalty à Fulham, la glissade, tout le monde s'en foutrait royalement aujourd'hui.

Le titre, il se perd surtout à Palace où collectivement, la dernière demi heure est un naufrage qui mettent en lumière les manquements défensifs que Liverpool, finalement, a eu toute la saison.
c'est complètement faux de dire que toute l'Angleterre était derrière liverpool, on a justement jamais eu autant de gifs animés sur la glissade de gerrard etc. Les gens en ont rien a foutre que liverpool gagne ou perde (excepté leur supporters) ils supportent leur club pas un autre
Realsymphony Niveau : CFA
Message posté par Anfield_Road
Pour moi ce n'est pas que à cause de la glissade de Gerrard que le titre s'est envolé, c'est trop facile d'y cacher là-dessous, le véritable problème c'était la défense, tout les points perdu bêtement, le nul contre West Brom avec une magnifique passe décisive de Touré pour Anichebe, 2 pts perdu, le nul contre Palace, pire attaque du championnat à ce moment-là, alors qu'on menait 3-0, encore 2 pts de perdu, tout les buts offert avec des csc, après, rien ne peut dire que si on avait gagné ces matchs, ce se serait passé exactement pareil après.

En dehors de ça j'ai aussi eu l'impression que la baisse de régime coïncidait avec la suspension d'Henderson, parce qu'on a pu voir tout au long de la saison à quel point il était important pour l'équipe, mais bon, si c'est arrivé c'est que ça devait se passer comme ça, City, contrairement à nous, pouvait autant compter sur son attaque que sur sa défense, on pouvait simplement pas espérer jouer aussi longtemps le titre avec une défense digne d'un club de bas de tableau, mais bon, la saison était belle et la prochaine le sera encore plus j'espère.


aussi le mental a mon avis , je pense que les joueurs de liverpool n etaient pas ready a jouer le titre cette saison , et quand ils se sont retrouvés dans la position de favori ils n ont pas pu supporter la pression , la meilleure illustration de ce aspect c est le nul concédé contre palace en si peu de temps et alors qu ils avaient 3 but de match , c est intolerable pour un pretendant au titre , maintenant il faut que vous puissiez gardez vos joueurs clefs ( perez transmet ces amitiés a luis ) et recruter 2 bon défenseurs , mais il me semble qu ils se font de plus en plus rare dans le marché des transferts non ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
29 28