En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Il y a 5 ans

Et si Torres n’avait pas signé à Chelsea ?

Il y a tout juste cinq ans, Fernando Torres plaquait Liverpool pour Chelsea contre un gros pactole. C’était le 31 janvier 2011, dans les ultimes heures du mercato. Le joueur le plus cher du football anglais (jusqu’en 2014) ne le savait pas encore, mais sa carrière allait basculer du mauvais côté, jusqu’à ce que son nom s’efface, saison après saison, du gratin des meilleurs attaquants de la planète. Et si Torres n’avait pas signé chez les Blues ?

Modififié
- Abramovitch aurait économisé 58,5 millions d'euros. Pour mieux les jeter par les fenêtres au mercato suivant.

- Andy Carroll (débarqué à LFC pour remplacer Torres) continuerait d’arpenter les bars de Newcastle. Sans une coupe de cheveux de punk à chiens.

- Les maillots rouges d’El Niño n’auraient pas été brulés sur les bords de la Mersey.


- Au lieu de ça, Torres serait devenu une légende d’Anfield. Mieux, il aurait fait de son compère David N’Gog un joueur de classe mondiale. Il est là, l’exploit.

- Steven Gerrard aurait gardé son niveau d’antan quelques saisons supplémentaires. Quel duo, bordel !

Vidéo

- Ce chant du Spion Kop serait devenu un tube dans le Merseyside.

Vidéo

- Et Liverpool serait remonté sur son putain de perchoir. Celui si cher à Sir Alex, et sur lequel les Scousers essaient de grimper depuis 1990.

- La ville des Beatles serait la destination préférée des Espagnols. Juste devant les cailloux de Stonehenge.


- L’espagnol serait rendu LV2 obligatoire dans toutes les écoles du comté. Avec un accent mâché au Scouse, forcément.

- Afin de retrouver son « petit » , Rafael Benítez n’aurait pas posé son sac chez les Blues. Il aurait été back chez les Reds pour reprendre une lichette de C1. Sur le toit de l’Europe, il se serait ensuite attiré les faveurs du Real, avec lequel il aurait conquis la Décima. « Rafa est fait pour le Real, c’est le meilleur coach que j’ai jamais recruté » , écrira Florentino Pérez dans ses Mémoires. Bah quoi ?

- Diego Costa, pas Diego Costa ? L’Espagne se serait économisée un débat sur quel neuf titulariser en pointe au Mondial brésilien. Car El Niño aurait mis tout le monde d’accord. Le record de Just Fontaine pour lui. Une ligne au palmarès qui claque plus que celle de meilleur buteur de la Coupe des confédérations 2013.

- Et un Ballon d’or, que l'intéressé se serait tatoué sur le bras gauche, juste à côté de son prénom gravé en tengwar.


- Du coup, avec son attaquant charognard, la Seleção n’aurait jamais subi la plus grosse humiliation de son histoire face à l’Allemagne. Ou alors, ça se serait fini en baston générale.

- Luis Suárez ne serait pas parti au Barça. Bien plus classe que la MSN, il conduirait la SNCF pour remettre les Reds sur de bons rails : Suárez - Niño - Coutinho - Firmino. Jamais en retard pour concasser les défenses.

- Chaque semaine, Jürgen Klopp devrait s'acheter de nouvelles lunettes.

- Pendant ce temps, Daniel Sturridge ferait ses vagues à Chelsea.


- Falcao moisirait à Man United.

- Óliver Torres devrait se faire un prénom.


- Mais Gary Neville n’aurait pas joui en direct sur la TV britannique.

Vidéo

- Les Torres ne seraient jamais devenus un couple de prolétaires aux jeans trop larges :

- À défaut d’avoir enfilé le tricot des Blues, Fernando aurait néanmoins goûté à l’une de leurs traditions : rendre cocu l’un de ses coéquipiers façon John Terry. Pour rester dans la coutume (choisir la femme d’un ami, de préférence un compatriote évoluant latéral gauche), c’est la divine WAG de José Enrique, Amy Jaine, qui aurait fait Amy-Amy avec le buteur des Reds.

- Il n’aurait jamais été mis sur le banc du Milan par l’immense Jérémy Ménez. Et pas le Milan qui marche sur l’Europe hein, mais plutôt celui qui se fait taper à San Siro par le Genoa, Palerme et même l’Atalanta.


- Le Madrilène aurait bouclé la boucle à l’Atlético, mais à 36 ans, juste histoire de donner des dernières chaleurs aux supportrices des Colchoneros. Et en tant que gardien, la première vocation du joueur, quand il était vraiment niño.

- El Niño participerait à la sauterie en France l’été prochain.

- Le prénom « Fernand » serait revenu à la mode. Et pas seulement dans le Limousin.

- Pour le premier match de la Roja, Virginie Caprice posterait, en connaisseuse, une vidéo topless avec inscrit FT9 au marqueur sur ses deux ballons.

- Après avoir assisté à une finale Espagne - Roumanie d’anthologie, Manuel Valls, à la droite de Michel Platini dans les tribunes du Stade de France, maillot de la Roja sous le costard, claquerait la bise à Torres, médaille d’or autour du cou. Quand même !

Par Florian Lefèvre et Eddy Serres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 38 minutes Dupraz quitte le TFC 19 il y a 1 heure Robinho en route vers Sivasspor 8
il y a 4 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 14
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7