Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Foot & Eau Fraîche

Et si on se préparait en faisant du rafting ?

Un peu d’appréhension, mais surtout beaucoup de fun et de sensation. Voilà ce qui attend les joueurs qui se mettent au rafting lors des stages d’avant-saison. Un cocktail parfait pour souder une équipe. Enfilez votre short de bain, on se met à l’eau.

Modififié
Tous les étés, ça recommence. Pour les plus pressés, les joueurs reprennent le chemin du boulot dès la fin du mois de juin. S’ensuivent des tests physiques, des pesées, des prises de sang. On contrôle tout. Les recrues, elles, posent avec leur nouveau numéro de maillot et donnent leur première conférence de presse. Le bizutage, c’est généralement lors du stage d’avant-saison. Au beau milieu d’un repas, les petits nouveaux sont invités à se lever. Et à chanter, forcément. Eden Massouema, qui vient de signer à Dijon, n’a pas échappé à la règle. Il y est passé il y a quelques jours. « C’était lors du stage à Tignes, j’ai chanté Africain de Sexion d’Assaut » , se marre-t-il. Afin de créer un esprit d’équipe et d’intégrer notamment les nouvelles recrues, les clubs enchaînent d’ailleurs régulièrement des activités un peu hors du commun.

L’OM et le PSG en ont déjà fait aussi


« L’idée, c’est de faire des choses qu’on ne peut pas faire vers chez nous, justifie Benjamin Guy, le préparateur physique du DFCO, qui s’est occupé d’organiser une session de rafting. Là, t’es par équipe. Il faut des joueurs qui bossent ensemble, qui soient bien coordonnés, car sinon, ils avancent moins bien. Avec ce genre d’activités, on voit le caractère des mecs. » Cet été, l’Olympique de Marseille s’y est mis aussi. La saison dernière, les Parisiens avaient également pagayé. « Nous, c’est la troisième fois qu’on le fait, avoue le Dijonnais Benjamin Guy. La première fois, c’était trop calme, l’année dernière, ça bougeait mieux, mais ce n’était pas encore ça. Cette fois-ci, on était sur l’Isère, c’était vraiment top. Ils ont même lâché l’eau du barrage. C’était assez sportif. » Le but de la manœuvre est vraiment de voir les joueurs lutter dans les rapides, se serrer les coudes et parvenir à réussir la descente.

« Je ne suis pas quelqu’un qui a peur »


« Ça permet d’accélérer la phase d’intégration des nouveaux joueurs, ça crée une émulation, confirme David Vignes, entraîneur de Pau et initiateur d’une autre sortie en bateau avec son club. Les joueurs sortent de leur confort de façon quasi naturelle, ils ont besoin de l’autre dans ces situations. J’y vois beaucoup de bonnes choses. Les joueurs sont obligés de communiquer, de collaborer, cela crée un esprit de solidarité. » Le rapprochement entre joueurs se fait d’autant plus facilement. « Ça s’est super bien passé, confirme Quentin Daubin, prêté cet été par Niort à Pau et qui a chanté du Lafouine au moment de se faire bizuter. On a bien rigolé. Franchement, c’était une bonne activité. On était bien encadré, bien sécurisé. »


Que ce soit du côté de Pau ou de Dijon, aucune perte n’est à déplorer. « C’était bon enfant, renchérit Massouema, ancien du Paris FC, dont c’était la première fois en rafting. Je ne suis pas quelqu’un qui a peur donc je savais que j’allais m’éclater. Dans mon groupe, avec Samuel Robert, Dylan Bahamboula, (Chang-hoon) Kwon, (Julio) Tavares et Max (Maxime Flaman, ndlr), le deuxième préparateur physique, on était des guerriers. Personne n’avait peur de l’eau. » Ce qui n’était pas le cas de tout le monde en début de journée.

« On préfère les mettre par trois »


« Ceux qui avaient peur ou qui ne nageaient pas très bien ont été rassurés et étaient super contents à la fin de la journée » , poursuit Guy. Pour animer la journée, les clubs divisent généralement les troupes en équipages de six à huit personnes. On y mélange joueurs, membres du staff et/ou du club. « Nous, on a préféré les mettre par trois. On resserre le nombre, ça évite que certains se cachent » , rigole David Vignes, qui a été invité par le Stade d’eaux-vives de Pau. À Dijon, c’est Benjamin Guy qui a tout organisé. En plus du rafting, une randonnée de 25 kilomètres et une activité toboggans étaient au programme. « L’entraîneur, Olivier Dall’Oglio, nous laisse faire. On lui propose différentes activités et il valide ou pas. Les joueurs étaient libres de choisir leur groupe. Le coach n’était pas à la barre, car c’était un moniteur. Mais il était là dans les manœuvres ! L’activité, on l’a démarrée à 14 heures et on a dû la terminer vers 19h30, c’était une très bonne journée. » Avec quelques bonnes tranches de rigolade.

Une eau un peu fraîche


« Il y a eu des pauses baignade évidemment » , avoue Benjamin Guy. Au programme, chavirage en tout genre. « On s’est amusés, on s’est bagarrés, explique Oussama Haddadi, le latéral gauche du DFCO. Même si l’eau était un peu fraîche, avec les combinaisons, ça allait. Une fois que t’es dedans, c’est bon. » « J’ai mis le petit nouveau (Mohamed) Guilavogui à l’eau, se souvient Kévin Martin, à Pau depuis trois saisons. Franchement on s’est bien marrés. » Ajoutez à cela des paysages magnifiques – en tout cas pour les Bourguignons – et vous n’êtes pas loin d’avoir trouvé une activité parfaite pour votre groupe. De quoi largement convaincre Oussama Haddadi, heureux d’avoir pu découvrir ça. « J’aimerais bien en refaire » , confie-t-il. Les futures recrues sont prévenues : le jour viendra où elles devront boire la tasse.



Par Tanguy Le Séviller
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 22:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
il y a 3 heures Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 41
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 7 heures Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 33 il y a 8 heures La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain Hier à 09:26 Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises