Et si le PSG recrutait uniquement du « made in France » ?

C’est une idée parmi tant d’autres pour contrecarrer l’omnipotence financière du Qatar en Ligue 1 : obliger les clubs – donc le PSG – à acheter français. Dans le sens où il est préférable que l’argent dépensé par les Qataris aille dans les caisses des clubs de Ligue 1 plutôt que dans celles des clubs étrangers. Au final, un PSG « made in France » , ça ressemblerait à quoi ? Forcément, on s’éloigne un peu du « Dream bigger » .

Modififié
1k 31

Président : Jean-Louis Triaud


Des mocassins à glands, une gabardine façon Columbo, l’étole dans la poche du costard, pas de cravate, des sourcils atypiques et une proximité avec tous les acteurs du football français. Un président qui mange bien, raffole du bon pinard et s’envoie dans des chambres d’hôtes pour les voyages. JLT n’est pas du genre à prendre les gens de haut, il se mélange au peuple et le comprend. Parfait pour rendre Paris aimant et aimable.

Directeur sportif : Xavier Gravelaine


Le Monchi du Calvados a sa place au PSG. D’une parce qu’il connaît le club pour y avoir joué entre deux déménagements. De deux parce qu’il sait dénicher des joueurs de talent à moindres frais. Avec lui, pas de Lucas à quarante-cinq plaques ni de Lavezzi à près de trente. Gravelaine va faire marcher la formidable académie parisienne et les fins de contrat de l’Hexagone. Rien ne va lui échapper. Pas même Clément Chantôme gratuit après deux saisons dans le dur à Bordeaux.

Coach : Pascal Dupraz


Un mec du terroir, un type qui est né la tête dans le fromage qui pue et les cloches et qui manie les proverbes comme d’autres manient la gonfle. Pascal, c’est l’homme avec un pull moulant, une voix unique, un phrasé, une paire de burnes et des discours que l’on se repasse en boucle. Encore et encore. Dupraz, c’est le mec chaleureux et médiatique. Celui qui va prendre de la place dans les journaux pour laisser ses « garçons » bosser en paix. Pascal, c’est le grand frère. Le mec qui va renverser José Mourinho en Ligue des champions à coups de punchlines.

Gardien : Benoît Costil


Formé à Caen et champion d’Europe U19 avec la fameuse génération 1987, Costil est un homme du championnat local. Son premier amour ? Une future Miss France. Tout sauf un hasard. Entre le portier et le football français, une sorte de « je t’aime, moi non plus » . Présenté comme le futur Hugo Lloris dans Football Manager du milieu des années 2000, Costil va se battre contre les blessures, découvrir Sedan et Vannes avant d’exploser à Rennes, fief de Salma Hayek. Beau gosse, tatoué et troisième portier des Bleus, Costil a le profil parfait de la recrue parisienne.

Défenseurs : Romain Danzé, Paul Baysse, Sylvain Armand, Jérôme Roussillon


On aurait pu faire une défense 100% « Paris » avec Aurier, Kurzawa, Sakho et Kimpembe, mais c’était trop facile. On a préféré opter sur des mecs qui transpirent la Ligue 1. Et difficile de passer à côté de Romain Danzé, plus de 320 matchs avec Rennes (dans le top 5 du club), joueur d’un seul club et capitaine de cœur des Bretons. C’est comme Paolo Maldini à Milan. Sauf que le seul point commun est la couleur du maillot. À ses côtés, deux autres mecs qui jouent en rouge et noir. Le copain Sylvain Armand, 500 matchs en Ligue 1, capable d’inviter David Beckham en claquettes à un barbecue et de nettoyer la lucarne d’Angelo Peruzzi du droit en Ligue des champions. Armand, c’est le jeu à la nantaise, les titres de QSI et le sourire breton. Le gendre idéal, en somme. Pour l’associer en charnière, Paul Baysse, capitaine de l’OGC Nice et déjà bourlingueur national (Bordeaux, Brest, Saint-Étienne). Paulo, c’est le bon compagnon. Le mec qui s’embrouille avec Zlatan et qui va au mastic sur chaque corner. Parfait pour véhiculer l’image d’une recrue de devoir. Enfin, le triumvirat est accompagné d’une étoile montante, Jérôme Roussillon. Un mec au patronyme qui sent le terroir français et les bonnes tables.

Milieux : Maxime Gonalons, Étienne Didot, Yoann Gourcuff


C’est le cœur du jeu, là où tout se joue. Il faut donc du talent, du clinquant, de l’international, du revanchard et du pur produit Ligue 1. Dès lors, des mecs qui sortent des deux académies les plus réputées de France : Lyon et Rennes. En sentinelle, « Thiagonalons » , ou capitaine Max. Un mec qui nettoie les ficelles à Anfield, qui refuse le Napoli et qui adore les bouchons lyonnais. Homme de devoir, Gonalons va au front et transpire les valeurs de la Ligue 1 : besogneux, bon joueur d’équipe, fidèle et solide. Devant lui, deux génies. Andrés Iniesta et Zidane du 35. Deux garçons qui n’ont pas eu la carrière que leur talent immense méritait. Étienne Didot pour donner du liant, Yoann Gourcuff pour la dernière passe, celle qui apporte la lumière et/ou la magie. Le premier s’est amouraché d’une ancienne candidate de Nouvelle star, le second a enfanté avec une ancienne du Bachelor, on ne peut pas faire plus dans le produit local. Et si ce trio ne fonctionne, ça roule sur la Ligue 1 en toute décontraction.

Attaquants : Alexandre Lacazette, Romain Hamouma, Éric Bauthéac


Éric Bauthéac est un fan de pétanque. Mais aussi de pêche, un peu. C’est le type qui ne peut jouer nulle part ailleurs qu’en France. Cannes, Dijon, Nice, Lille, le gaucher a connu tout et son contraire en Ligue 1, il a même brillé contre le PSG de Carlo Ancelotti du temps de sa splendeur niçoise. Un peu comme Sergeï Semak en 2004, Paris mise sur ses anciens bourreaux. Classique. Lacazette, c’est la jurisprudence OL des années 2000. À savoir acheter à prix d’or le meilleur joueur français du principal rival histoire pour l’affaiblir. Avant, c’était Lille qui se faisait piller chaque année par l’OL (Bodmer, Makoun, Keita, Bastos). Là, le PSG applique la même méthode, donc Lacazette, Fekir, Cornet et Tolisso sont exfiltrés du 69, direction la capitale. Le PSG surpaye, mais est tout heureux d’afficher un onze 100% français. Pour ne pas donner l’impression à Jean-Michel Aulas que le monde tourne uniquement autour de lui et de son institution, Romain Hamouma est rapatrié de Saint-Étienne. Aussi parce que l’ancien Caennais est un bon petit joueur.

Remplaçants : Mouez Hassen, Nicolas Pallois, Romain Cohade, Benoît Pedretti, Vincent Koziello, Julien Féret et Bafétimbi Gomis.

Par Mathieu Faure NB : interdiction de recruter des joueurs de l’AS Monaco, car ils bénéficient d’un avantage fiscal indécent et qui fausse l’équité de la Ligue 1.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
Magnifique photo avec Serge le lama !
Pas sur qu'un Lama soit bien Made in France cependant...
Lamine Turgut Niveau : CFA
Note : 1
Non, ça donnerait :

Varrane, Kos, Pogba, Benz, ...

(bref, je ne vais pas tous les faire mais vous avez compris ...)
Message posté par Champion-mon-frère
Magnifique photo avec Serge le lama !
Pas sur qu'un Lama soit bien Made in France cependant...


Si, Bernard.
Kame House Niveau : CFA
Note : -1
On est champions U19 et U17, t'inquiète la révolution est en marche; ici c'est Paris.
Bon les commentaires sur le telephone ne marchent pas, c'est pété ça.

Je disais donc que finalement ce cher Aulas n'a pas tort sur le long terme. Si on doit d'appuyer sur du français autant qu'on le forme nous et qu'on fasse jouer nos titis qui donneraient une vraie identité au club. Qu'on se le dise ce serait un kiff et finalement à part Lacazette et Fekir (avant blessure), ya personne qu'on peut recruter en L1 vu nos ambitons sauf le crack qui sort tous les 2/3 ans ( Hazard, Dembele, Fekir, puis voilà). Paul Baysse il connaissait même pas Ibra en plus
Message posté par Kame House
On est champions U19 et U17, t'inquiète la révolution est en marche; ici c'est Paris.


Ca veut rien dire. Les equipes de jeunes de Sainté gagnent tout, ils devancent Lyon mais on voit bien que par la suite les jeunes pros s'intègrent bien plus vite et plus fort à l'OL qu'à Sainté. Devons nous cherher les titres à tout prix où surtout une vraie formation pour une meilleure insertion en équipe première?
Faire un championnat sans joueurs etrangers reduirait l'interet des etrangers pour notre championnat. Nous on aime la juve pour les passages de Zidane, Platini et Pogba. Les italiens pourraient regarder la L1 pour voir Balotelli et Verrati par exemple, et les Colombiens ont peut etre regardé l'ASM sous Falcao et James.

C'est certes pas un argument decisif, mais il faut prendre en compte tous les facteurs.
Totti Chianti Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par Lamine Turgut
Non, ça donnerait :

Varrane, Kos, Pogba, Benz, ...

(bref, je ne vais pas tous les faire mais vous avez compris ...)


Bin non, puisque l'idée de l'article c'est que le PSG se mette à acheter des joueurs Français évoluant dans des clubs Français et pas à l'étranger.
Et il faut pas negliger l'interet pour nos joueurs et entraineurs à passer à l'etranger apprendre des pratiques, cultures du jeu, voire une culture professionnelle et de la gagne.
touchefresh Niveau : CFA
Areola - Georgen, Kimpembe, ?, ? - Callegari, Nkunku, Rabiot - JKA, Edouard, Ikone

Selon l'évolution de chacun, ça peut avoir de la gueule! (Mais là je suis clairement dans le fantasme)
touchefresh Niveau : CFA
Message posté par Totti Chianti
Bin non, puisque l'idée de l'article c'est que le PSG se mette à acheter des joueurs Français évoluant dans des clubs Français et pas à l'étranger.


Ohh avec les droits de formations, ça revient à une manière détournée d'investir en France
Kame House Niveau : CFA
Message posté par alecmalec
Ca veut rien dire. Les equipes de jeunes de Sainté gagnent tout, ils devancent Lyon mais on voit bien que par la suite les jeunes pros s'intègrent bien plus vite et plus fort à l'OL qu'à Sainté. Devons nous cherher les titres à tout prix où surtout une vraie formation pour une meilleure insertion en équipe première?


L'équipe de Paris tourne avec un noyau dur.

Regarde comme on a intégré Rabiot puis Kimpembe, c'est fantastique. On a raté Coman probablement car on n'était pas encore solide pour intégrer des jeunes. On a aussi Areola qui a été formé au club.

A terme, au vu de l'arrivage issu du centre on pourrait en avoir d'autres; je serai très fier de voir un quart de C1 avec 5 gars formés au club et je pense qu'à moyen terme (3 ans) c'est possible.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Message posté par Totti Chianti
Bin non, puisque l'idée de l'article c'est que le PSG se mette à acheter des joueurs Français évoluant dans des clubs Français et pas à l'étranger.


L'idée de l'article, ok.

Mais mon commentaire était plus largement par rapport à cette idée de quotas français : Paris, Monaco et demain Marseille (?) rapatrieront des internationaux confirmés.

Donc croire que la L1 va pouvoir venir racketter ces 3 clubs chaque année ...
Rastashaman Niveau : CFA2
Raciste. Le lama est peut être né en France.
Message posté par Rastashaman
Raciste. Le lama est peut être né en France.


Lequel ?

[URL=http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=960507bernartroislama.jpg][IMG]http://img4.hostingpics.net/pics/960507bernartroislama.jpg[/IMG][/URL]
prtcl2x89 Niveau : DHR
sinon je connaissais pas Romain Cohade, surement le cousin de Renaud ;)
bestclicaraisonpourvalbuenaetnkoulou Niveau : Loisir
Je tiens à dire que cette idée de réforme est absolument degueulasse et dénuée de sens.

On tombe dans le burlesque et l'ubuesque avec ça. Pathétique. Tout simplement.
Message posté par touchefresh
Areola - Georgen, Kimpembe, ?, ? - Callegari, Nkunku, Rabiot - JKA, Edouard, Ikone

Selon l'évolution de chacun, ça peut avoir de la gueule! (Mais là je suis clairement dans le fantasme)


Je donnerais cher pour qu'on ai ça sur le terrain d'ici 3 ans, une fois les qataris partis. On irait pas chercher la c1 au début, mais bordel ça serait du bon Paris ça ! Plus sexy que l'équipe de l'article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 31