Et si le PSG était le sauveur de la Serie A ?

De l’autre côté des Alpes, tout le monde s’inquiète. La phrase d’Ibrahimović, « Il n’y a pas de futur chez vous » , a mis les Italiens face à la réalité. Pourtant, certains préfèrent voir le bon côté des choses : l’aspect financier. Et l’avenir.

Modififié
10 22
Les mots de Zlatan Ibrahimović, lors de son arrivée à Paris, trônent sur les premières pages de tous les journaux en Italie. « La baffe d’Ibra » , titre en gigantesque la Gazzetta dello Sport, au-dessus d’une photo du Suédois au pied de la Tour Eiffel. D’ailleurs, en cette fin de semaine, tout le monde ne parle que de ça. Les tifosi du Milan AC sont dégoutés, c’est un fait. Ceux des autres équipes, s’ils sont plutôt satisfaits d’avoir vu un type qui leur plante régulièrement un ou deux buts par saison s’en aller, sont inquiets aussi. Anxieux, même. Et si Ibra avait raison ? Et s’il n’y avait pas de futur en Serie A ? Si le football italien n’avait pas réussi à évoluer et à s’adapter au football moderne ? La métaphore est simple à trouver : l’Italie serait le pays qui, en premier, a conduit une superbe voiture. Le temps a passé, les autres pays ont acheté des nouveaux modèles, de plus en plus performants, de plus en plus rapides, et l’Italie, elle, est restée bloquée dans sa vieille voiture, toujours persuadée qu’elle possède la plus belle. Sauf qu’en réalité, la belle voiture italienne n’a plus d’essence, et le moteur déconne. La phrase forte de Zlatan, mercredi soir, a marqué la nouvelle réalité : il va falloir changer de voiture. Sous peine de tomber en panne. Et de ne plus pouvoir redémarrer.

Renflouer les caisses

Pendant que les tifosi s’inquiètent, les dirigeants des clubs italiens, eux, dorment sur leurs deux oreilles. En effet, le fait que les stars comme Pastore, Lavezzi, Zlatan et Thiago Silva soient tous partis au PSG ne les effraie pas. Parce qu’ils comptent faire venir d’autres « top players » à la place ? Non. Il y en aura peut-être un ou deux (Tévez ? Džeko ? Van Persie ?), mais les présidents de club voient plutôt l’aspect financier. En l’espace de 12 mois, depuis leur arrivée au PSG, Leonardo est venu chercher neuf joueurs en Serie A et Nasser al-Khelaifi a, du coup, injecté 177,5 millions d’euros en Italie. Et pas de jaloux : Milan a récupéré 62 millions d’euros, Palerme 46,5, Naples 30, Pescara 12, l’Inter 11, la Juve et la Roma 8. Alors que le championnat d’Italie s’appauvrit en terme de joueurs, les clubs, eux, s’enrichissent. Alors que les équipes italiennes ont de plus en plus de mal à dépenser des grosses sommes sur le mercato (pour le moment, les plus gros transferts de l’été, ce sont Giovinco et Palacio, respectivement payés 11 et 10,5 millions d’euros par la Juve et l'Inter), Leonardo, qui garde toujours beaucoup d’affection pour un pays qui l’a accueilli pendant près de 14 ans, renfloue les caisses. Sympa ? On peut le voir de cet œil-là, oui.

Renflouer les caisses, d’accord, mais dans quel but ? Il y a un temps où aucun joueur de classe mondiale n’aurait refusé la Serie A. Mieux, il y a un temps où tous ces joueurs ne rêvaient que d’une chose : venir jouer dans celui qui était alors le plus beau championnat du monde. Aujourd’hui, même si les clubs italiens réussissent à récupérer de l’argent, quel grand joueur va choisir l’Italie plutôt que d’aller jouer au Barça, au Real Madrid, à Manchester City ou à Chelsea ? Les énormes difficultés financières de Fininvest et la Saras, les deux entreprises directement au Milan AC (Berlusconi) et à l’Inter (Moratti) obligent les deux équipes milanaises à ne pas dépenser des sommes folles, sous peine d’implosion. La Gazzetta dello Sport est d’ailleurs claire sur ce sujet : si la Serie A était une entreprise comme les autres, avec 285 millions d’euros de déficit et 1,55 milliard de dettes, elle aurait déjà mis la clef sous la porte.

Panino et Crodino

Alors, comment trouver du positivisme là-dedans ? Le PSG, dont le chéquier flambe depuis le mois de juillet 2011, aide financièrement les clubs italiens. Ce n’est pas faux. Mais n’est-ce pas seulement un cache-misère ? Prenons justement comme exemple le PSG. Combien de maillots de Thiago Silva et de Zlatan vont être vendus lors des prochains mois, et pour combien de millions d’euros de recettes ? À l’inverse, qui, du côté de Milan, aura envie d’aller acheter le maillot de Pato ou de Robinho ? Pas grand monde. Le cycle du foot, en véritable chaîne alimentaire, est ainsi fait : on dépense de l’argent pour ramener des grands joueurs et construire une grande équipe, puis les supporters remplissent le stade, achètent des maillots et permettent au club d’acheter encore d’autres grands joueurs. Tout l’inverse pour les championnats qui perdent peu à peu leur star. Le désintérêt des gens croît. L’Italie est actuellement frappée de plein fouet par la crise : le chômage des jeunes est extrêmement élevé et la confiance des Italiens n’est pas franchement au plus haut. Le football devrait pouvoir servir d’échappatoire, de refuge, d’oasis au milieu du désert. Mais là, non.

Alors, quoi ? Le football italien est entièrement à jeter à la poubelle ? Non. Évidemment que non. Mais les fortes phrases de Zlatan et les gifles assénées par son agent, Mino Raiola, doivent servir de leçon. Une leçon pour mieux repartir, pour mieux recommencer. Le Calcio doit faire des réformes. Des réformes sur les stades, par exemple. Le flambant Juventus Stadium doit servir d’exemple pour les années à venir. Des réformes aussi dans les têtes. Dans les années 80-90, aller au stade le dimanche était devenu un rituel de famille. On y amenait le panino, la barquette de pâtes, un Crodino, et c’était parti pour une après-midi de fête dans les tribunes, avec femmes, enfants, grands-parents. Retrouver cet état d’esprit pour retrouver un football prospère. Si les stades n’attirent plus les supporters, ils ne pourront jamais attirer les plus grands joueurs mondiaux. Alors, oui, peut-être qu’en un sens, l’arrivée de Leonardo au PSG sera un bien pour le football italien. Pas un bien à court terme, mais à long terme. Et peut-être que dans dix ans, on s’en souviendra comme de l’électrochoc qui a réparé le moteur du Calcio.

Éric Maggiori, à Ancône
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

et si le PSG sauvait la régie publicitaire de sofoot?
click-click-cash
pour l'auteur: très bon article.
pour l'auteur: titre un peu f.oireux a contrario mais bon c'est pas bien grave.

T'as raison sinon, je suis d'origine italienne et je vois bien que l'italie, en foot comme dans d'autres domaines, se voile la face.
Le retour à la réalité offert par paname fait mal mais il devrait également servir.
les italiens doivent arreter de s'apitoyer sur leur sort, ou encore sur le supposée coté mercenaires de certains joueurs ou encore sur le supposé manque de fair play financier de paris.
Au vrai, trop de violences, des stades mal adaptés ont vidé les stades. A eux de jouer pour changer ça car juve-milan, ca aura tjs plus de classe que chelsea-man city.rien n'est écrit d'avance, ils peuvent en effet s'en sortir.
Plume
ou prendre au mot une phrase de Zlatan pour faire un article, simplifier le fonctionnement économique du football a son extrême pour pouvoir en dire ce que l'on veut..

- Quel est le déficit de la 1ère ligue et de la ligua ?

Certe des clubs en italie lèvent le pied sur les investissements hors de prix... a une époque on disait qu'il y avait un prix pour chelsea et un prix pour les autres... maintenant il y a un prix pour chelsea/psg/city/et quelques autres et la valeur des joueurs. Quand le fairplay financier sera harmonisée et appliquée en Europe pas mal de clubs italiens seront mieux préparés que leurs rivaux!

Je ne pense pas que des gestionnaires comme galliani aient perdu leur capacité de gestion en une semaine. Ils font au mieux avec la situation du moment mais je ne crois vraiment pas a un enlisement à long terme. De plus la roma et le napoli ont aujourd'hui des investisseurs solides. La juventus une gestion exemplaire... L'udinese et Palerme font de l'argent régulièrement grâce à leur cellule de recrutement et la revente. La juventus veut une gestion moralisé et les autres clubs suivent en ce sens. Je ne suis pas sur que le modèle galaxy du real ou surendettement du barça soit les meilleurs sur le long terme. Si les dettes du real n'avaient pas été effacé par l'état espagnol ou en serait-il aujourd'hui? ça m'étonnerait qu'on les efface de nouveau avec la conjoncture actuelle...
L'italie qui a toujours été en retard a ce niveau a enfin choisit de miser d'avantage sur la jeunesse ! Est-ce réellement un mal ? En regardant le trofeo tim ce weekend j'ai vu de jeunes joueurs pas au niveau, mais également des noms inconnus largement au niveau... les stars se révèleront d'elles-mêmes.

Enfin, on s'aperçoit que si financièrement les écuries italiennes ne font pas le poids, le modèle familial et "humain" à l'air de toujours fonctionner. Beaucoup de joueurs ont signé a la juve alors qu'on leur proposait plus ailleurs. Le milan ac a fait un gros coup de mauvaise communication avec la revente, mais cela sera oublié d'ici quelques mois. Et l'on peut espérer que son modèle familial continue et attirent des joueurs qui arrivent d'autres continents ou qui veulent d'abord se sentir bien dans leur équipe.

La juventus ne le cache pas, elle ne veut pas de joueurs sur-acheté, ni sur-payé. Elle vient d'ouvrir son école, et on peut espérer qu'à l'image des vieux joueurs, certains auront encore le souhait de faire une carrière dans un unique club ou presque... (Del piero, Totti, Di natale) Déclaration il y a peut de De ceglie ou hamsik voulant suivre le même chemin.

Bref, l'article est bien fait, bien écrit, mais son orientation est clairement un postulat qui pour moi manque de finesse d'analyse.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
En 1998 l'Inter et la Lazio arrive en finale de la C3 et en C1 la Juve (3 finales de suite je crois) perd contre le grand Real.

Je me disait qui pourrait empêcher les italiens de dominer le football Européen dans les prochaines années encore !!!

Que le monde à changé depuis !!!
Aucun soucis pour la Serie A bien au contraire. Le niveau de l'équipe nationale l'a montré. ET Pastore n'était pas une star de la serie A et n'est toujours pas une star aujourd'hui. Donc oui merci pour les sous, et on se voit en C1 avec la Juve de Conte.
plume

ce que tu dis est vrai mais en partie car tu occultes le côté obscur du foot italien !!!

les affaires mafieuses, les matchs achetés, la violence dans les stades, le raciste sous-jascent, le fait également que tous leurs meilleurs jeunes se barrent, les problèmes d'argent, les droits TV bas par rapport à l'angleterre etc...

le fair play financier ne dit rien de plus que "les clubs ne pourront dépenser plus que ce qu'ils génèrent de revenus" ( voila pourquoi le psg met le paquet cette année et l'année dernière )... ça ne changera rien, les gros dépenseront toujours bcp puisqu'ils gagnent bcp de sous !!! les clubs moyens par contre auront du mal car ils ne pourront plus prendre un risque en signant un gros joueur...

bref, pour en revenir au foot italien, je lui vois une trajectoire à la française s'ils ne se réforme pas rapidement... comme l'a fait l'allemagne...
ils se font piller leurs jeunes ( comme nous )
ils ne font plus rien en europe hors inter ( comme nous )
leurs meilleurs joueurs commencent à partir ( comme nous )
leurs internationaux italiens désertent également

bref tout ça me rappelle la période post-98 quand tous les derniers grands joueurs français se sont tous barrés entre 98 et 2000...

j'espère pas ce scénario cata car me taper tous les ans des ldc entre anglais et espagnols avec des parenthèses parisiennes ( j'espère ) ou allemande sur un malentendu, ça va aller quoi...
pintu

pastore était juste fraichement élu meilleur espoir de serie a... comme l'ont été tous les grands joueurs de ce championnat... comme eden hazard, pas une star internationales mais qu'est ce qu'on aurait aimé le garde en l1...

sino merci pour les pastore, silva, ibra, lavezzi, pastore, motta, verratti, sirigu...
Bah la serie A... on pourrait en debattre pendant 10 ans. Elle retrouve sa place normal... Un championnat majeur européen point barre. Qui a fait rever ya 15/20 ans et qui n'est pas tombé aussi bas qu'on veu bien le dire...
Bah la serie A... on pourrait en debattre pendant 10 ans. Elle retrouve sa place normal... Un championnat majeur européen point barre. Qui a fait rever ya 15/20 ans et qui n'est pas tombé aussi bas qu'on veu bien le dire...
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Buddy:

Quelle violence dans les stades? ça fait facilement 4 ans que le violence a été éradiquée dans les stades italiens. ça fait des années qu'on entend plus parler de heurts en Italie. Il faut aussi féliciter les autorités italiennes lorsqu'elles réussissent quelque chose et pour le coup c'est une réussite.

Si la loi sur les stades est vraiment votée comme il semblerait qu'elle doive l'être, ça va faire un bien fou au foot italien. ça fait des années que les projets de stades en Italie sont bloqués par les municipalités et là ça permettrait aux clubs italiens de lancer leurs projets grâce à l'appui de l'Etat, qui voit ces vagues de grands projets d'un bon oeil, dans l'optique de relancer en partie l'économie.

Je pense notamment à Palerme, Rome, le Genoa, Udinese et la Fiorentina dont les plans de leurs futurs stades sont prêts. Je sais aussi que l'Inter, Naples et le Torino(reconstruction du Philadelphia) y pensent. Ne reste plus qu'à obtenir l'approbation des politiques...

Enfin la comparaison avec la France à ses limites, car la France n'a jamais disposé de grands clubs sur son territoire, ni d'une équipe nationale aussi régulière au haut niveau. Et je pense qu'on ne peut pas non plus comparer la passion pour le foot que peuvent avoir les italiens, par rapport aux français.
je ne nie pas que la situation n'a jamais été aussi catastrophique en Italie, mais dire que le championnat français est devenu mauvais du jour au lendemain dans les années 2000 c'est un peu se moquer du monde, parce qu'il n'a jamais été une référence. A part quelques épisodes sporadiques(Marseille, Reims, Saint Etienne) la France n'a jamais eu de quoi s'enflammer pour le ballon rond.
La situation n'est donc à mon sens pas comparable, car les deux pays n'ont pas le même passif historique.

Je suis extrêmement pessimiste sur la situation actuelle, mais je ne doute pas une seconde que les italiens arriveront tôt ou tard à se relever. Ce n'est qu'une question de cycle. Il faudra être patient et manger notre pain noire c'est tout.

Et puis vu la Juve actuelle, je doute que l'attente soit si longue que ça...
Max

j'ai pas dit que la situation était désespérée !!!

Je vois quand même de mauvais signes...

mais dans le passé même récent, les italiens de partaient de leur pays et encore moins des jeunots comme verratti, balotelli, sirigu etc...

y'a même de très bons joueurs confirmés comme criscito, motta etc qui se sauvent de plus en plus et qui disent que la situation est très mauvaise...

pour la violence dans les stades, effectivement y'a du mieux... mais je me souviens de toutes les histoires d'agressions de joueurs ou de femmes de joueurs sur naples, de menez agressé et poursuivi par des romains etc...

pour ce qui est de la france comparée à l'italie, effectivement c'est le jour et la nuit mais au niveau européen, l'italie a aussi de gros trous d'air... et ces dernières années, j'vois de roma ou autres se faire lamentablement éliminer en europa league parce qu'ils s'en cognent alors qu'avant, les italiens brillaient dans toutes les coupes d'europe... et même en ldc, c'est pas brillant...

quand tu vois toutes les stars confirmées ou en devenir qui quittent le navires et surtout les commentaires qu'elles sortent en partant en disant que la serie a était dans la panade... perdre en qques années ses meilleurs espoirs balotelli, verratti, borini ou le mec de villareal... mais aussi perdre ses stars ( ou futures ) comme ibra, lavezzi, pastore, motta, del piero, inzaghi, seedorf, nesta... alors que vont suivre des buffon, sneidjer et pirlo rapidement... ça fait très mal

aujourd'hui y'a et y'aura toujours de grands joueurs en serie a... mais de moins en moins... il reste qui comme stars étrangères ? Cavani ( qui doit qd même confirmer ), hamsik, vidal, ilicic, jovetic...

la chance de l'italie c'est qu'ils sortent toujours de bons joueurs italiens... mais si les jeunes partent aussi en angleterre ou en espagne... mama mia...

pour les stades, aucune chance qu'ils sortent de terre avant au moins 7 ou 8 ans à cause de la crise...

l'italie est à un tournant et soit elle prend la bonne voie et remonte la pente soit elle va devenir comme la france... un pays où on vient piocher les talents...

en tout cas, attention à l'indice uefa... le portugal est bien et si le PSG et les autres assurent qques années, ça va être tendu... quand je pense qu'en 97-98, le classement des championnats c'était 1- Serie A 2- Ligue 1...
L'Italie n'est pas morte, on l'a vu encore à l'Euro, c'est un pays de foot et ca le restera toujours. La tournée asiatique de l'Inter en Indonésie en est un exemple, ces clubs italiens ont toujours le sex appeal, ils renaitront dés que le fair play financier et la loi sur les stades arrivera, c'est une question de temps. Le Barca et le Real seront les prochains à vendre comme Milan. Tout est question de cycle, mais les sheikh ne seront pas là à l'infini, ils se lasseront et s'en iront. la passion et la culture du foot, elle, restera, en commencant par l'Italie.
Citationement @juventino :
"Je suis extrêmement pessimiste sur la situation actuelle, mais je ne doute pas une seconde que les italiens arriveront tôt ou tard à se relever. Ce n'est qu'une question de cycle. Il faudra être patient et manger notre pain noire c'est tout.

Et puis vu la Juve actuelle, je doute que l'attente soit si longue que ça..."

>>>>>>>> completement d'accord..
Et la serie A rentrerait dans le rang au profit de qui ?

La ligue 1 ? bof vu qu'il n'y a que le PSG qui a un chèque en blanc...
Peut-être Monaco également quand ils seront remontés. En-dehors de ces deux-là, sans moyens illimités seul Lille bosse bien.

Derrière ces 3 là entre Marseille et Lyon qui sont dans les choux c'est quand même Lyon qui est le mieux structuré ( hélas pour mon OM..)

Actuellement dans le Monde: Le Real / Malaga / City / PSG et à un degré moindre Chelsea sont les seuls à pouvoir dépenser, ca freine absolument partout, pas seulement en Serie A.

" Le temps a passé, les autres pays ont acheté des nouveaux modèles, de plus en plus performants, de plus en plus rapides, et l’Italie, elle, est restée bloquée dans sa vieille voiture, toujours persuadée qu’elle possède la plus belle. Sauf qu’en réalité, la belle voiture italienne n’a plus d’essence, et le moteur déconne. "

Plutôt valable pour la ligue 1 de l'après-Bosman non ?

La Juve a coulé pour arnaque ( mais est en pleine renaissance ), Moratti achète moins à l'Inter et Silvio a fermé le porte-monnaie à Milan voilà tout.

Autant le PSG doit écraser la ligue 1 dès cette année, autant il mettra 2/3 ans pour être un cador de ligue des champions.
Si cette saison, le PSG affronte la Juve en ligue des champions, je ne parierai pas sur le PSG.


Les saisons suivantes en revanche ca pourrait être l'inverse.


Dans le Football du fair play financier à venir, je mettrai bin un billet sur Arsenal.
Un très bon entraineur, bon Football pratiqué, nez creux pour trouver de bons jeunes, nouveau stade flambant neuf lentement mais surement remboursé.

Ca n'est pas pour rien si Arsène est toujours en poste malgré l'absence de trophées.
chattard

les pays bas, la belgique, la grèce, l'écosse sont aussi des pays de foot...

Où en sont leurs championnats ?

biensûr que l'Italie ne tombera pas mais elle est pour le moment mal embarquée...

m'enfin moi, j'ai toujours kiffé la serie A et ça serait dommage de finir avec deux championnats de très haut niveau en europe ( anglais et espagnol )...
Plume
@buddy
"quand tu vois toutes les stars confirmées ou en devenir qui quittent le navires et surtout les commentaires qu'elles sortent en partant en disant que la serie a était dans la panade..."
>> comment prendre une poignée de joueur pour en faire une généralité.
>> Par contre j'avoue que voir des joueurs comme balotelli, verratti ou borini s'en aller, c'est pénible... mais bon... combien de joueurs partent pour combien de joueurs qui restent...
>> Pour que les joueurs restent l'Italie à l'air de mettre au point la méthode : tu joues à l'étranger, tu joues pas en national :-/ a voir...

"les affaires mafieuses, les matchs achetés, la violence dans les stades, le raciste sous-jascent"
>> fouille un peu, tu verras que les match truqués existent partout : France Allemagne, Belgique, Pays de L'est... L'organe de justice Italien est l'un des plus compétent... Il fait son boulot et les médias font scandale plutôt que d’étouffer les affaires. Et comme toujours en Italie il faut 2 ou 3 grosses têtes pour prendre... Il est intéressant de s'intéresser de près a toutes ces affaires au niveau européen ou mondial, mais c'est un autre débat...
Pour le racisme, il est certain qu'il y a encore des choses à faire, mais la encore on en parle plus pour l’Italie que pour d'autres pays ou il est présent également. Par contre il est certain qu'il est beaucoup plus visible et voyant qu’ailleurs m'enfin, quand on vit dans un pays ou 20% votent FN...on se rend compte que ce problème est vraiment bien plus important qu'on ne l'imagine. c'est vraiment la merde... (on est pas la pour un débat politique, merci de ne pas donner suite a cette partie du commentaire)

"ça serait dommage de finir avec deux championnats de très haut niveau en europe ( anglais et espagnol )..."
>>rassure toi, l'uefa a besoin de faire des sous et la fifa aussi, on en fait plus avec plusieurs grands championnats... Big Brother veille au grain, les allemands et Italiens survivront.. L'ouverture au pays de l'est est une logique économique, pas sportive ! Ce serait dommage de se priver de tout ces beaux marchés économiques qui tendent les bras !
A l'image d'un euro en Ukraine et en Pologne, on ne va pas s'en priver !!

@ux auteurs
"Le temps a passé, les autres pays ont acheté des nouveaux modèles, de plus en plus performants, de plus en plus rapides, et l’Italie, elle, est restée bloquée dans sa vieille voiture, toujours persuadée qu’elle possède la plus belle. Sauf qu’en réalité, la belle voiture italienne n’a plus d’essence, et le moteur déconne."
>> Quand je parlais de postulat : ça fait plusieurs années que les dirigeants de clubs et de la legua calcio disent dans les medias qu'il faut faire évoluer le foot italien!! qu'il faut re remplir les stades et changer de modèle!!
Cette phrase n'a aucun sens. Le football italien est belle et bien en mutation et les italiens ont très conscience de la nécessité d'évoluer au niveau des clubs comme de l'équipe national!!
Pensez vous vraiment que la visite d'auschwitz et l'image très forte de l'intégration de balotelli soit un hasard? Albertini et Prandelli sont des gens intelligents et ouverts, comme beaucoup d'autres dirigeants... S'il y a beaucoup de choses vrai, la communication vers le peuple italien a été très forte durant tout l'euro, à de nombreux niveaux !! La encore, on évolue !
>> Sinon je veux pas jeter la pierre mais je crois que d'être dans le pays ou la papauté se gargarise n'aide pas a l'ouverture et a l’évolution des mentalités !! Je n'ai rien contre les religions, juste contre les institutions qui manipulent !

@max
"Je suis extrêmement pessimiste"
>> tu l'es souvent non? et c'est de la part d'un pessimiste averti ;-)
>> sur le court terme : faudra miser sur la juventus, éventuellement le Napoli selon le recrutement
>> sur le moyen terme : on peut ajouter la roma si la gestion est correcte, A priori le milan et l'inter si la situation économique s'améliore.
>> sur le long terme : je connais pas les clubs mais je m'en fait pas trop.

@tous, pour les commentaire du type "la roue tourne"
C'est bien vrai !!! Les équipes italiennes étaient meilleur quand les médecins bossaient en Italie et pas en espagne héhé ,o>

--> petit bonhomme gêné avec la main derrière la tête :
Plume
@EM
"Zlatan et les gifles assénées par son agent, Mino Raiola, doivent servir de leçon"
>> N'est ce pas donner trop d'importance à ces 2 personnes.. autant Zlatan que j'adore comme joueur est parfois très *bip mais c'est tellement rien a coté de la *connerie* de son Mino Raiola ! Ces déclarations sont fondée uniquement sur le cachet qu'il va palper en cas de transfert!! Un opportuniste qui fait vomir !!

" l’arrivée de Leonardo au PSG sera un bien pour le football italien. Pas un bien à court terme, mais à long terme. Et peut-être que dans dix ans, on s’en souviendra comme de l’électrochoc qui a réparé le moteur du Calcio"
>> Ma vision est complètement inversé par rapport a cette conclusion!! Pour moi le calcio est déja en évolution (donc le coup de l'électrochoc n'a aucun sens), Leonardo est un moyen a court terme de faire face aux difficultés financières... mais a long terme il n'apportera rien !!
>> Si électrochoc il y a, c'est dans la tête des Tifosi qui réalisent peut être seulement maintenant la nécessité de gestion financière accrue en cette période... les dirigeants et instances dirigeants savent tout ça depuis belle lurette !!

ça se voit qu'on est à Ancône EM, j'espère que c'est pour des vacances !! La qualité est toujours la mais visiblement on cherche plus la tournure facile que le travail d'investigation!! Cet article ressemble pour moi a une communication qui arrive auprès du grand public après coup, après que les initiés aient déjà été saturé de tout ça !! Un peu comme l'anim radio qui au moment ou il en peut vraiment plus d'une chanson tellement il la passe, celle-ci commence tout juste a faire le buzz !!
Pour les "geeks" on peut parler d'effet tampon ou de buffering !
moucletche Niveau : DHR
bon article sur l'attrait de la Serie A, mais il y a quand même un truc qui me fait tiquer : il y a quelques années la plèbe hurlait que l'OL "pillait la L1" mais maintenant que le PSG recrute massivement en Italie, c'est cool, ils "renflouent les caisses de la Serie A"... question de point de vue, non ?
acqua di gio Niveau : DHR
Assez d'accord avec plume sur le principe des match truqués seulement en Italie.

Ils le sont à peu près partout. En france, rappelez vous des titres de l'OM dans les années 90. Ce famuex match Monaco-OM où les Monégasques se font laminer 3-0 chez eux.

D'ailleurs, JL Ettori dira à l'époque que c'était presque bien de perdre le titre...On croyait rêver.

Actuellement, prenons un peu de recul. Les PSG est repris par des Arabes ( Quand c'était des Américains, ça ne choquait personne soit dit en passant ) Milliardaires.
Le petit corporatisme Français n'a pas du tout apprécié.

Comme par hasard, c'est cette année là où Montpellier réalise un parcours de fou.

Comme c'est étrange, on avait plus vu un petit club gagner la L1 depuis je ne sais quand, Lens pt en 1998, et cela arrive cette année !

Je ne dis pas que Montpellier a acheter des matchs, mais par contre je pense qu'il ya eu une certaine complaisance à perdre contre cette équipe.

Bref, l'Italie n'est pas le seul pays où des choses étranges se produisent.
Et si les Italiens n'ont pas envie comme les Espagnols de se taper 1 Milliard de dettes du Réal Madrid, bien leur en face.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 22