1. // Euro 2012
  2. // Groupe C
  3. // Croatie/Espagne

Et si l’Espagne ne passait pas ?

En battant la Croatie, l’Espagne terminerait première de son groupe, comme prévu. Mais son nul initial contre l’Italie ne la met pas à l’abri d’une élimination surprise. Un scénario que personne n’envisage, sauf les Croates.

Modififié
0 20
Scénario probable ce soir à Gdańsk : l’Espagne continue sa montée en puissance dans cet Euro, Torres plante un deuxième doublé consécutif, la bande à Del Bosque bat facilement une Croatie accrocheuse mais nettement inférieure et se qualifie pour les quarts de finale en terminant première de son groupe. Classique. C’était aussi ce qui était prévu pour la Russie, finalement rentrée à la maison avant-hier soir après sa défaite face à la Grèce (1-0). L’Espagne n’est pas la Russie. Elle est championne du monde et d’Europe en titre et a de quoi former deux équipes compétitives dans cet Euro. Mais elle n’est pas pour autant à l’abri d’un énorme coup de bambou. Comme les Russes, elle doit simplement ne pas perdre. Mais, comme les Russes, elle compte bien gagner. Jouer le nul, c’est pas son genre. «  On est supérieur à la Croatie et on doit le démontrer  » , annonce Javi Martínez. Attention au complexe de supériorité toutefois, les Croates ne sont pas tombés de la dernière pluie. Eux aussi ont battu les Irlandais sans trop de difficulté, eux aussi ont tenu en échec l’Italie et, surtout, eux aussi ont bien l’intention de rejoindre les quarts.

Un bon huitième de finale

En supposant que l’Italie batte l’Irlande, l’Espagne ou la Croatie quittera l’Euro, à moins d’un match nul supérieur à 1-1 entre les deux équipes, qui les qualifierait alors toutes les deux. Une éventualité qui fait flipper Marcelo Lippi et quelques journalistes italiens. Mais, hormis peut-être Yannick Noah, personne en-dehors de la Botte ne croit sérieusement à un pacte de la sorte. Non, le match va être engagé, disputé, ouvert, comme un bon huitième de finale. La Roja est solide, confiante, sûre d’elle, mais son nul contre l’Italie laisse toute issue envisageable ce soir, y compris la plus folle de toutes : une élimination de l’Espagne dès le premier tour. La Squadra a réussi à mettre sérieusement en difficulté la défense espagnole lors du premier match de ce groupe C, ici-même à Gdańsk. Les Croates aussi en sont capables, notamment grâce à leur duo Modrić-Mandžukić qui fonctionne à merveille. Paraît-il observé par le Barça, tout comme le défenseur Ćorluka, l’actuel co-meilleur buteur de l’Euro ne fera aucun cadeau à Sergio Ramos, contrairement à Balotelli.

Mettre le doute

Alors, comment l’Espagne pourrait-elle perdre ce match ? En butant sur la défense croate, en tournant autour sans trouver la faille, avec un Torres version maladroit. À partir de là, les Croates auront un coup à jouer. Dans la défense espagnole, il y aura des espaces. Di Natale les avait trouvés facilement, se jouant deux-trois fois de la charnière centrale Piqué-Ramos, pas des plus complémentaires. Le trou dans le dos de Jordi Alba, plutôt milieu gauche qu’arrière latéral, n’aura pas non plus échappé à Slaven Bilić, fin analyste des qualités et défauts de l’adversaire. À Modrić de trouver ces espaces. À Jelavić et Mandžukić de se montrer efficaces devant le but. À tous les autres de faire un sans-faute, de mettre de la présence physique dans la surface de Casillas et le doute dans les têtes espagnoles. Menée au score, sous pression, la Roja peut se dérégler. «  Nous sommes 23 lions » , prévient capitaine Srna. Des lions qui devront sortir le match parfait pour ne pas se faire dresser comme de vulgaires Irlandais. Et pourquoi pas réaliser la grande sensation de cet Euro, en sortant l’autre finaliste de 2010, et un des deux grands favoris de la compétition. Ils ont, en tous cas, tout le soutien de leur équipe de water-polo, qui vient, elle, de taper l’Espagne en finale de la ligue mondiale.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Petite erreur de supposition et de calcul, il me semble. En cas de match nul 1-1 entre l'Espagne et la Croatie, une victoire de l'Italie par 1 but d'écart ou même 2-0 éliminerait les ritals, non ?
Les croates sont au moins autant vicieux, malins et dangereux que les italiens, emmenés eux aussi par un sacré playmaker (Modric pour Pirlo). Cependant, ils sont un peu moins solides derrière...

A voir, cela va être un gros match, en cas de sans faute, effectivement les Croates peuvent gagner!
MerveilleuxJuanito Niveau : District
Je ne crois pas un instant a l’élimination de l'Espagne a l'issue de ce match. Autant avant l'Euro certains voyaient la Roja nous faire une 'France 2002', l’équipe obèse de victoires qui ne se fait surprendre en prenant tout le monde de haut, autant après leurs 2 premiers matches je ne suis pas inquiet. Ils sont dans leur compétition, et ils ne se laisseront pas piéger par les yougos.

Par contre je ne les vois pas gagner l'euro cette année. Ils vont se faire jeter en quarts par les bleus, en mode 2006. Juste dommage que Gilardi ne soit plus de ce monde pour ne refaire les mêmes commentaires de dingue('vas-y mon petit!' ; 'au bout, au bout, au bout, le but!!'). Il me manque tiens.
Oui, en cas de nul entre Espagne et Croatie, l'Italie doit gagner par plus de 3 buts d'écarts contre l'Eire.
Je ne crois pas vraiment au complot sachant que si le match Espagne-Croatie se termine par autre chose qu'un match nul, le perdant est éliminé.
@MerveilleuxJuanito : Il me manque terriblement moi aussi. ALLEZ MON PETIT !!!
C'est toujours l'escroc qui a le plus peur de se faire escroquer.
Normal, il connait la combine.
Je ne crois pas non plus en un arrangement prealable au match.
Espagnols et Croates etant deux nations fieres (a juste titre) et pas spécialement cul et chemise historiquement.

Par contre le match va etre arraché, et un score de 2-2 a un quart d'heure du terme est pas impossible. et là que se passe t il?
Je pense pas qu'une des deux equipes jouera la victoire au risque de degager.

Le systeme de classement actuele est vicié car il permet ce genre de situation. c'est beau le goal average particulier mais c'est antisportif.

un vieux goal avergae a l'ancienne ne posait pas ce probleme.
D'ou la question pourquoi avoir instauré le goal average particulier?
En cas de match nul ESP/CRO et de victoire de l'ITA, les 3 ont 5 pts.
On élimine leur confrontation respective avec l'IRL et on fait les comptes. Les 3 auraient 0 de diff et cela se jouerait au nombre de buts inscrits. Pour l'instant ITA 2 (définitivement) et ESP et CRO 1.
En revanche si ESP/CRO font 1-1, je ne sais pas ce qu'il se passe.
Vivement l'analyse mathématique de Christian JP.
La seule chance pour les Croates de gagner, c'est de faire un match PARFAIT. Sans quoi ...
Abilio 34 Niveau : DHR
ET SI L'ESPAGNE FAISAIT LE GRAND TRIPLE ?
Que les espagnols ne passe pas ??? ça serait la satisfaction de cet euro :)
waynerooney Niveau : CFA
Les Croates sont trop mauvais défensivement pour espérer quelque chose contre l'Espagne. Corluka est dépassé et Schildenfeld ça vaut pas grand chose. Mais bon, sur un malentendu...
Ca me fait mal de le dire mais ils sont quand même au dessus du lot.leur seul risque c'est de se faire pieger par une equipe qui défend a 11 et de se faire piéger comme le "barka" (merci Le Lay).
Paname City Niveau : Loisir
ça nous ferais des vacances !!!!!
MerveilleuxJuanito Niveau : District
k1000 justement je ne les trouve pas au dessus du lot. Leur 4-0 est impressionnant mais il fallait voir la faiblesse des irlandais, c’était triste. Pour moi la France, l'Allemagne et le Portugal affichent pour l'instant un niveau tout a fait comparable, et je vois bien tout ce beau monde dans le dernier carré. Portugal-Espagne et Allemagne-France, ça nous fait quand même de belles demies...
Plasil Power Niveau : CFA
@zimakoko
Je crois que si croatie et espagne font 1/1 il faut alors regarder la diff de buts générale: en gros en cas de 1/1 c'est celui qui a mis la plus petite raclée à l'irlande qui sort.
Croatie-Espagne: 1-1
Italie - Irlande 2-0 maximum: Italie gicle.
La vraie question que personne n'a encore osé poser c'est: et si croates et espagnols font 1-1 et que les italiens battent les irlandais 3-1, que se passe-t-il? Croatie-Italie again en match à élimination directe? Pile ou face? Ou un truc à la con genre plus grand nombre de buts marqués à l'extérieur en prenant en considération que c'est un tirage au sort qui dicte qui est à domicile ou pas???
Putain c'est moi où c'est méga compliqué de calculer qui passera et qui ne passera pas ?
@ Plasil Power
Il me semble que dans ce cas c'est le fairplay qui entre en compte.
Le fairplay !!!!

Donc l'Italier doit gagner à tout prix !!!!

Je crois qu'il y a le classement bidon de l'uefa à prendre en compte avant le fairplay !!! D'ailleur si y a comparatif par rapport au classement nauséabond fifa bah on risque pas de voire s'en suivre l'etape fairplay !!!

Pouhaaaaaaaa !!! C'est compliqué !!! comme dirait papin
marcellog19 :
effectivement, si la Croatie et l'Espagne font match nul, l'Italie doit faire mieux que la Croatie (qui avec son 3-1, a fait moins bien que le 4-0 de l'Espagne)

Donc pour se qualifier, il faudrait un 3-0 ou 4-2, ou 5-3... contre l'Irlande du Trapp qui, quoiqu'il dise, aimerait que l'Italie passe.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Diamanti, le solitaire
0 20