Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Montpellier-OM

Et si Florian Thauvin finissait sa carrière à l’OM ?

« C’est une possibilité, c’est une chose que j’ai en tête et que je n’exclus pas. » Interrogé sur son avenir à Marseille après la rencontre face à Bordeaux (0-0), Florian Thauvin le voit plutôt en grand. Alors ça donnerait quoi, « Flotov » en bandiera de l’OM ?

Modififié

Le meilleur Marseillais de la saison


En dix mois de Ligue 1, Florian Thauvin est plébiscité à chaque fois par les supporters marseillais en étant élu dix fois de suite meilleur Marseillais du mois. Ses dribbles, ses prises de risques, son engagement sans faille et une progression dans l’efficacité font de lui le chouchou du Vélodrome. Avec onze buts et sept passes décisives, il sort la meilleure saison de sa carrière et peut enfin envisager l’avenir avec plus de sérénité. Surtout que son option d’achat est déjà levée depuis un bail par l’OM et que pour une fois, l’été va être un peu calme pour lui. Moins pour ses coéquipiers.

Le rescapé


« Cassez-vous tous de mon vestiaire, bande de nuls, c’est fini pour vous. Sauf toi, Florian. » Frank McCourt est très clair avec les Marseillais cet été. Il veut relooker l’OM de A à Z pour en faire une machine de guerre digne de Rudi Garcia et Andoni Zubizarreta. Gomis parti après son prêt, Diarra tout content de son nouveau contrat en Chine, Bouna Sarr à Tours... bref, tout le monde s’en va. Thauvin et Maxime Lopez sont épargnés pour faire plaisir aux supporters et « garantir l’identité du club » . Parce que ce qui arrive pour remplacer tout ça n’a rien de très marseillais : Maicon, Branislav Ivanović, Paul-Georges Ntep, Memphis Depay, Kevin Strootman, Geoffrey Kondogbia et Stéphane Ruffier, entre autres.

Quarante ans toujours Vito

La tentation Bielsa


Mais au milieu de cette pléiade de noms clinquants, c’est bien Florian Thauvin, qu’on croyait condamné à cirer le banc, qui tire le mieux l’épingle de son jeu. À tel point qu’il recommence à être convoité. À Lille, Gérard Lopez commence à mettre également des sous sur la table et attire Marcelo Bielsa dans le Nord. Marcelo cible tout de suite Thauvin, persuadé qu’il peut « devenir l’un des meilleurs joueurs du monde » . Flotov hésite à aller retrouver celui qui l’a tant fait progresser tactiquement. Il part à Lille, discute des heures avec Gérard Lopez, donne son accord, puis rentre à Marseille pour prévenir l’OM. Trente minutes dans le bureau de Jacques-Henri Eyraud, et il ressort avec une belle revalorisation salariale. Le LOSC s’en prend encore une à l’envers et Bielsa se barre sans prévenir, mécontent que « ses exigences n’aient pas été respectées » .

Captain Thauvin


Mais il n’y a pas que l’argent pour Florian, non, non, non. Quand le staff marseillais s’est rendu compte qu’il pouvait le perdre, il lui a donné un gage de confiance bien supérieur à un gros contrat : le brassard de capitaine. Il fallait bien que ça paie un jour d’embrasser son maillot à chaque but. Le capitanat lui donne des ailes et il marche sur la Ligue 1 version 2018-2019. Repositionné en meneur de jeu, Thauvin distribue caviar sur caviar et balance deux buts d’anthologie : un slalom de dingue contre l’Olympique lyonnais de Juninho et une frappe de trente mètres incroyables contre le PSG de José Mourinho. Sacré champion de France à la fin de la saison, l’OM « Champions Project » s’est réalisé.

Le traumatisme de Shanghai


Après trois saisons à échouer en quarts de finale, l’OM de Frank McCourt y est enfin arrivé, seulement cinq ans après les premiers investissements de l’Américain. Marseille est de retour en finale de la Ligue des champions, vingt-huit ans après. Après avoir sorti l’Atlético et le Manchester United, l’OM se retrouve face au Barça flamboyant et sa MSN (Mbappé, Sané, Neymar). La finale se déroule à Shanghai, pour promouvoir le football en Chine, en vue de la Coupe du monde 2030 organisée par l’Empire du milieu. Le match est fermé, Kylian Mbappé répond à un but de Florian. Les tirs au but sont inévitables. Flo’ est le cinquième tireur, mais bute sur Alban Lafont. Messi, entré en jeu pour la prolongation, crucifie Stéphane Ruffier. C’est la dépression pour Thauvin, qui devra attendre cinq mois pour refouler les pelouses.

Le mariage au Vélodrome avec Charlotte Pironi


Vingt-huit ans, le moment de devenir un homme et d’épouser Charlotte Pirroni, la miss de sa vie. Alors que son Loiret natal regorge de lieux de cachet pour célébrer l’amour, Florian souhaite à nouveau témoigner son amour de l’OM. « Sophie Tapie a bien chanté We are the champions au Vélodrome pour les vingt ans de la victoire en C1, on va pas me refuser mon mariage quand même ? » déclare Thauvin à son témoin. Une demande approuvée par Jean-Claude Gaudin, selon qui « le Vélodrome est une salle des fêtes comme une autre. Une salle qui se loue quoi » . « Flotov, Charlotte et l’OM sont ravis de vous inviter à leur mariage le 26 mai 2021. » À jamais les mariés.

Vidéo

Le triomphe bleu de 2022


Bafé Gomis, ce visionnaire. Resté proche de l’équipe de France sans être convié pendant des années, Florian Thauvin se voit enfin récompensé de ses efforts au Mondial qatarien. Convoqué par Arsène Wenger qui en fait un titulaire indiscutable sur le côté droit des Bleus, Florian dégaine une Coupe du monde haut de gamme. Buteur décisif en finale face à l’Italie, le gaucher de vingt-neuf ans est courtisé par toute l’Europe du football, mais prolonge finalement avec l’OM. C’est le premier contrat à vie de l’histoire du foot. Même Raiola n’y avait pas pensé.


Passé trente-trois ans, un rôle différent


Sacré mois de novembre 2026. À cent un ans, Valéry Giscard d’Estaing marche sur la primaire des Républicains tandis qu’à trente-trois printemps, Florian Thauvin voit son rôle évoluer au sein de l’effectif pléthorique de l’OM. Malin dans la gestion de son effectif, le coach croate de l’OM, « El Luka » Modrić fait sortir son gaucher du banc de touche quand le besoin se fait sentir. C’est le cas le 11 novembre face au PSG. Mené 2-1, l’OM égalise grâce à son capitaine, Maxime Lopez, qui cède le brassard à Florian dès son entrée en jeu. Dix minutes plus tard, 87e, Thauvin déboule et surprend son mode d’un ballon piqué de vingt-cinq mètres qu’Areola ne peut qu’admirer. Le Marseillais court vers les ultras phocéens qui ont enfin eu le droit de faire le déplacement et prend un selfie en clignant des yeux avec son iPhone 16. Black Mirror avait vu juste.

Le jubilé


À trente-huit ans, Flo n’avance plus et décide de se retirer des terrains. « C’est un déchirement, mais j’aime trop l’OM pour apporter si peu. Je sens que l’heure est venue pour moi. » Touché par le départ de celui qui aura été l’homme de son projet OM Champions, Frank McCourt met le paquet. Le numéro 14 est retiré et une bannière est élevée sur le toit du Vélodrome comme on le fait en NBA, alors que sur la pelouse, tous les anciens sont présents pour la rencontre déséquilibrée proposée par Jacques-Henri Eyraud : les amis de Flo contre les amis de Vincent Labrune. À onze contre un, les potes de Thauvin lui offrent quatorze buts. Il se retire comme il est arrivé : avec le sourire.



Par Kevin Charnay et Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ligue 1
12e journée
Montpellier-Marseille




Dans cet article


Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 5 Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 12:40 Les joueurs poussent une ambulance en panne sur le terrain au Brésil 10 Hier à 12:10 Concours FIFA 19 : Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clásico