1. //
  2. // Matchs en retard

Et si Everton revenait ?

Matchs en retard de Premier League hier. Si Chelsea est revenu à un point de MU, Manchester City et Aston Villa n'ont pas fait de bonnes affaires dans la course à la 4ème place de laquelle on ne peut plus exclure Everton.

Modififié
0 0
Chelsea revient


Chelsea n'a pas trop eu à forcer hier soir pour battre le dernier de la classe Portsmouth (5-0). Les pensionnaires de Fratton Park sont sûrs de prendre le bus pour la division inférieure, et du coup Calamity James a décidé d'y aller franco dans la toile puisque ça n'a plus de conséquences. Résultat, la jambe et le pied passent à côté du ballon sur un dégagement et Drogba n'a plus qu'à pousser le cuir dans le but vide. Didier l'Ivoirien n'a ensuite besoin de personne pour inscrire un doublé, imité par Florent Malouda. Dans le débat sur le titulaire du flanc gauche de l'Equipe de France, en voilà un qui va mettre Henry et Ribéry d'accord. Pour une fois que Malouda va enlever une épine du pied de Domenech, ça change.

Aston Villa piétine


Les joueurs de Birmingham, finalistes malheureux de la League Cup et demi-finalistes de la Cup (contre Chelsea), sont en train de griller leurs jokers les uns après les autres. Après un mauvais match nul contre Worlverhampton ce week-end, c'est Sunderland qui est venu partager les points avec les Villans à Villa Park. John Carew continue de marquer, mais l'équipe est en train de s'essouffler au plus mauvais moment, juste un peu plus tard que l'année dernière dirons les plus sceptiques. Villa a encore ses chances mais devra ramener quelque chose de son déplacement à Chelsea samedi.

Manchester City dévisse et Everton y croit


Les Blues de City déchantent. Une victoire hier à domicile leur offrait la 4ème place avec le même nombre de matchs que les Spurs. Vieira était remplaçant et City n'a pas fait un grand match, mais ils affrontaient aussi l'équipe de l'année 2010 dans le haut du tableau. La deuxième équipe de Liverpool est en pleine renaissance après un début de championnat calamiteux. Le parcours d'Everton jusqu'à fin 2009 ne ressemblait pas à grand-chose. 8 défaites, 6 victoires et 7 nuls, au point d'être englué dans le bas de classement. Le changement de millésime leur réussit. Depuis le premier janvier c'est 8 victoires (dont Chelsea et MU), 2 défaites (mais contre Liverpool et Tottenham en déplacement) et 2 nuls (dont Arsenal à l'Emirates 2-2). Récupérant certains blessés dont leur chef d'orchestre Mikel Arteta, profitant du bon passage de Saha, s'appuyant sur des joueurs souvent mésestimés (Cahill, Fellaini, Pienaar, Neville, Distin...), recrutant judicieusement (l'Américain Donovan venu faire une pige de deux mois très concluante), et forts d'un jeu et d'un esprit d'équipe mis en place par l'un des meilleurs entraîneurs d'Angleterre (David Moyes, trois fois manager de l'année depuis 2004), les Blues de Liverpool sont revenus dans la course puisqu'ils ne sont plus qu'à 7 points de cette 4ème place et à 3 seulement de leur rival local Liverpool. Question football, ils proposent largement ce qu'il y a de plus cohérent sur le marché avec les trois équipes de tête. Et leur programme pour la fin de saison est des plus digestes avec une seule équipe classée dans les 8 premiers à rencontrer (Aston Villa). Si l'équipe fait un sans faute, ce qui est possible, elle mettra une pression terrible sur les concurrents.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0